Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > À Evry, monsieur Vals rénove

À Evry, monsieur Vals rénove

Demain monsieur Vals sera réélu maire d’Evry. Interrogé sur la rénovation urbaine de la seconde tranche du quartier des Pyramides, il reste évasif. Aux habitants, il répond, offusqué, qu’il n’est pas question de supprimer le lac des Miroirs, encore moins de supprimer ses bâtiments et ses œuvres d’art. Or cette destruction est bel et bien programmée.

La commune d’Evry, sous ensemble de l’ex Ville Nouvelle d’Evry (devenue communauté d’agglomérations Evry-Centre-Essonne), préfecture de l’Essone, n’a pas eu les forces nécessaires en 2001 pour repousser son « Martinon », monsieur Vals, un parachuté communiquant du PS, contre une liste divers gauches d’intérêt local.

On recommence...

Le premier quartier de la Ville Nouvelle, le quartier des Pyramides, est sorti de terre dans le milieu des années 70. Fait exceptionnel, investissement de l’État, ce premier quartier a fait l’objet d’un concours international remporté par une équipe d’architectes urbanistes renforcée par des artistes, sociologues, enseignants, habitants, en une équipe pluridisciplinaire tout à fait exemplaire. La conception sans concession est celle d’une ville vraiment nouvelle : intégration des équipements de quartier au pied des immeubles (école, collège, maison de quartier, accueil des jeunes enfants...), commerces de proximité, bureaux, architecture innovante et surtout : mixité sociale (20% de logements sociaux, 80% de logements en accession à la propriété par leasing, prêts aidés ou sans prêt aidé pour répondre aux demandes des différentes catégories sociales). Une conception également innovante et respectueuse, sans différence notable entre les bâtiments destinés aux uns et aux autres. Tous les appartements disposent de vraies terrasses avec bacs à fleurs et arbustes, un luxe inestimable.

La première tranche de ce nouveau quartier a été réalisée selon le cahier des charges avec, en point d’orgue, une sculpture piétonnière de 30 000 m2, sinuant entre les constructions : le Dragon dont la tête repose sur la place des Miroirs, espace tertiaire situé sur une rive du lac des Miroirs où se reflète la presque totalité (plus de 12) des bâtiments du quartier des Pyramides.

Le lac des Miroirs est également à l’entrelacement du site propre du Transport Urbain d’Evry (TICE) mondialement connu par les ingénieries TU (le site propre ne croise que quelques rares voies secondaires, pour offrir des trajets rapides dans des paysages verdoyants).

La deuxième tranche a souffert de circonstances moins favorables pour le bâtiment dans le contexte installé de la « crise pérolière » de la fin des années 70 : le ratio 20-80 a été inversé. Ce sont 80% de logements sociaux qui y ont été construits, contre 20% en accession à la propriété, toujours selon une architecture pyramidale aux multiples bienfaits (visuels, acoustiques, terrasses privatives, intimité, environnement, liaisons douces, parkings souterrains débouchant à l’extérieur du quartier). Le résultat ne s’est pas fait attendre : lieu d’affrontements de bandes rivales, de trafics en tout genre, le quartier des Pyramides est devenu tristement célèbre, à grand renfort de presse, pour ses problèmes sociaux et de communautés, une « zone » avec un fort taux de renouvellement de sa population (50%), alors que son premier quartier, celui du Dragon, demeurait paisible bien que très proche du centre commercial Evry 2 et en voie de paupérisation de l’ensemble des couches sociales.

Où on jette le bébé avec l’eau du bain

Le maire parachuté veut bien faire. Son objectif est simple et audible : faire (re)venir les classes moyennes sur la ville d’Evry. A priori rien d’inquiétant à vouloir inverser le ratio 80-20 en faisant passer de 80% à 20% les logements sociaux sur le quartier des Pyramides.

Cependant, il faut effectivement avoir un regard neuf, n’avoir tissé aucun lien avec des voisins, passer outre les associations locales et les habitants de ce quartier choisi, pour envisager en un temps record de tels changements. Seuls les grands dictateurs ont su, en leur temps, déplacer des populations hors de leur foyer.

C’est cette prouesse que ce jeune député maire est en train de réaliser. En 2001, il commence par interrompre les travaux de désenclavement prévus entre le quartier le plus proche (Champs-Élysées, Champtier-du-Coq) et le centre-ville, en enjambée de la nationale 7. Et quelques mois plus tard, soudain, comme par enchantement, la problématique du désenclavement resurgit de nulle part comme une impérieuse nécessité, mais cette fois, le projet défigure tout un quartier : le quartier des Pyramides. Certes, un quartier en déséquilibre de population, mais résidentiel avant tout et destiné dès son origine aux populations mixtes, loin des pollutions urbaines, desservi par liaisons douces et Transport Urbain, parkings souterrains débouchant à l’extérieur du quartier. Ici, point de vélib’ en prévision, la ville vient de faire un grand pas en arrière dans la qualité de vie des habitants du quartier le plus peuplé de la ville.

L’élaboration du projet s’est effectuée dans le plus grand secret du cabinet du maire avec l’ANRU, le conseil général et la communauté d’agglomérations Evry-Centre-Essonne où Evry est peu représentée. Il sera facile par la suite de renvoyer la balle dans le camp adverse, pire encore, d’affirmer qu’il n’existe pas d’archives sur ce quartier historique. La communauté d’agglomérations abrite les documents de l’association « Mémoire de la Ville », des milliers de photos sont entreposées à Chamarande, propriété du conseil général, et la très vivante association « Préfigurations » veille sur les œuvres artistiques et le patrimoine architectural de la ville en y organisant des visites guidées... La sculpture du Dragon a été financée par le ministère de l’Environnement, fin des années 70.

Les Journées du Patrimoine 2007 prennent une tout autre tournure sous les premiers coups de bulldozers qui détruisent la sculpture du Dragon. Désormais rien ne les fera reculer. La destruction de la quintessence de ce quartier historique : son parc arboré trentenaire qui ombrage la sculpture (première sculpture piétonnière au monde) de l’allée et du square du Dragon, disparaît, remplacée par d’immenses zones de béton désactivé, véritables terrains de foot, torrides en été, nus et glacials en hiver.

Les habitants qui ont fait le choix d’habiter ce quartier, incrédules, injuriés dans un premier temps, réussiront à infléchir ce projet dévastateur. Le maire, ignorant le très populaire « un enfant, un arbre » affirmera devant le conseil de quartier, qu’abattre un arbre n’est quand même pas un crime. Il est vrai.

Les habitants du quartier du Dragon obtiendront la conservation de quelques arbres trentenaires et de plusieurs jardinières, remparts contre l’assaut des voitures qui y circulent malgré les bornes placées à l’entrée de ce quartier piéton. Ils obtiendront gain de cause contre l’élargissement excessif de l’allée du Dragon, et quelques autres demandes de modifications.

Le quartier historique d’Evry et de la Ville Nouvelle a perdu fin 2007 son cachet et son œuvre authentique : le Dragon.

Le pire reste à venir

Demain monsieur Vals sera réélu maire d’Evry.

Interrogé sur la rénovation urbaine de la seconde tranche du quartier des Pyramides, il reste évasif. Aux habitants, il répond, offusqué, qu’il n’est pas question de supprimer le lac des Miroirs, encore moins de supprimer ses bâtiments et ses œuvres d’art. Or cette destruction est bel et bien programmée.

Elle accompagne le projet de destruction de logements sociaux (et non la transformation des logements HLM en logements d’accession à la propriété avec aide particulière pour les habitants actuels), de désenclavement (mise à niveau de voies urbaines jusqu’alors souterraines qui traverseront désormais ce quartier 100% piéton) sans se soucier des pollutions (bruit, émanations automobiles, danger de voies très larges à traverser pour de jeunes enfants se rendant à l’école), des commerces dits « de proximité » à une station de bus, 10 mn à pieds du centre commercial régional Evry 2 qui peine à trouver sa vitesse de croisière malgré les investissements et la fierté municipale, disparition du lac des Miroirs et de ses bâtiments historiques et poétiques - des architectes Andrault et Pierre Parat -, et de ses œuvres d’art (le Dragon de Vincent et Yvette Alleaume, le déambulatoire de Singer). Destructuration programmée et voulue d’espaces où Evry plonge ses jeunes racines.

Si 50% de la population est en transit aux Pyramides, les autres 50% sont très attachés à leur quartier pour y avoir tissé des liens parfois sur deux générations. Les communautés ont appris à se connaître, des mariages mixtes ont été célébrés. Bientôt, poussés hors de leur quartier devenu trop cher, par un projet grandiose et finalement discriminatoire : où iront-ils ?

Confusion des genres

Monsieur Vals refuse de coopérer avec le gouvernement Fillon comme le font d’autres partisans du PS et comme il y a également été convié. Cela se comprend : il veut battre monsieur Sarkozy sur son propre terrain.

Dans son argumentaire de campagne, il veut doubler les effectifs de la police municipale et l’armer (tasers et armes à feu). C’est une bien curieuse façon d’accueillir les classes moyennes et de croire en l’efficacité de son projet.

Il fait la promotion d’un système de vidéosurveillance auprès des commerçants.

Autant dire que ce grand communiquant n’a pas fini de surprendre.

Demain, il dira simplement : « Vous m’avez réélu, maintenant je vais vous dévoiler mon vrai projet. »


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 3 mars 2008 11:13

    "Demain Monsieur Vals sera réélu Maire d’Evry"

    A quoi bon faire une élection pendant que vous y etes ?

    C’est une étrange conception de la démocratie que vous avez

    Tout doit etre fait pour que les citoyens républicains chassent de la mairie ce petit roquet courtisan de Me ROYAL qui aura atomisé la gauche dans son ensemble et interdit tout débat d’idées aux sein du PS

    Les électeurs n’ont pas à approuver cette ligne politique d’une autre époque et doivent changer pour progresser

     


    • pabix 3 mars 2008 11:28

      Lerma, à Évry il est difficile d’imaginer que la droite puisse l’emporter. C’est tout. On dirait que vous n’avez fait qu’une seule chose : chercher une phrase à laquelle vous pouviez répondre, même maladroitement, pour ensuite pouvoir enchaîner et déverser votre bile sur une personne publique (ce qui est votre droit). Si vous n’aimez pas Manuel Valls, au lieu de le dénigrer ainsi, je préférerais un véritable débat. D’autre part, ressortir les autres grandes figures du PS n’a pas beaucoup de sens en réponse à un article argumenté et dont les arguments portent sur des problèmes municipaux. Ditto.


    • pabix 3 mars 2008 11:19

      Bonjour,

      Sans porter de jugement sur le reste de votre article, je souhaite vous signaler que le nom de Manuel Valls s’écrit bien comme je viens de le faire. Ayant habité Évry, je vais, sur ce, lire votre article.


      • Martin Lucas Martin Lucas 3 mars 2008 13:07

        Manuel Vals n’est pas tout seul dans l’affaire.

        Pour avoir travaillé pendant 1 ans et demi sur la restructuration du quartier des Passages (près de la gare RER), en tant qu’architecte, je peux dire que c’est toute une administration (Communauté d’agglomération, entre autres), qui reste aveugle au patrimoine des années 70, présent dans la ville d’Evry, et sourde aux revendications des associations et des habitants.

        Elle est en train de massacrer ce qui pourrait avoir un intérêt touristique dans les 20 années à venir.

        Tenez bon !


        • Marc Bruxman 3 mars 2008 21:34

          Le problème c’est pas l’architecture c’est la population qui vit dedans.

          La c’est un peu comme un batiment termité. Et bien le maire il préfére détruire le batiment et ne plus avoir de termites plutot que de garder le batiment et les termites.

          Et comme la population n’est pas fan de ce genre d’architecture c’est la décision de "facilité".


        • clostra 3 mars 2008 22:55

          Petite erreur de réponse : voir ci dessous (le lien ne fonctionne pas...)

          architecture : de quoi on parle :

          un blog pour découvrir pourquoi la population aime son quartier


        • Marc Bruxman 3 mars 2008 20:37

          Malheureusement, il n’y a plus vraiment le choix.

          Mettez vous à la place du Maire. Il a un quartier avec 80% de HLM et les problèmes qui vont avec. Les classes moyennes ne veulent plus y habiter parce qu’ils se disent "ici c’est pas tranquille". Donc il faut trouver une solution. Or il n’en a pas des masses.

          Il ne peut pas décider de sélectionner qui habites dans ses logements sociaux pour rétablir une ambiance vivable. Il a donc le choix entre laisser sa commune devenir un ghetto ou trouver une excuse pour démolir et refourguer le problème à d’autres. Il pourrait aussi privatiser les HLM de sorte qu’ils retrouvent le prix du marché. Mais difficile de convaincre un promoteur immobillier sur ce coup. La cité des pyramides est malheureusement très défavorable connue et meme en dehors d’Evry. Si vous rajoutez en plus que l’architecture des années 70 ne plait pas aux Français vous avez la un bon produit invendable. 

          Mais le problème à la base c’est que la tant voulue mixité-sociale ne peut pas marcher. Tout simplement pour la même raison que lorsque on mets des collocs ensemble, on teste la compatibilité. Et bien la c’est pareil. Les classes moyennes (je ne parles même pas des riches) vont éventuellement dire en société "la mixité sociale c’est bien" parce que ca fait in. Et puis lorsqu’elles chercheront un logement elle diront bien à l’agent immobilier "je veux un coin tranquille hein...".

          Parfois (vécu) l’agent immobilier répondra : "La commune X c’est très bien. C’est UMP et y’a pas de logements sociaux. C’est comme à Saint-Maur, ils préférent payer l’amende.". L’agent immobilier au moment ou il a dit ca ne pouvait pas connaitre mes opinions politiques. D’autant que dans mes critéres de recherche figurait Joinville qui respecte elle la loi SRU. Mais la vérité c’est que si beaucoup font de grand discours, la plupart quand ils en ont les moyens vont :

          • Soit habiter une commune "riche".
          • Soit habiter un quartier "riche" d’une commune pauvre. Genre les quartiers à bobo de Montreuil.

          Reste dans les quartiers "mixtes" ceux qui n’ont pas le choix et qui du coup se plaignent encore plus de la population du ghetto.


          • clostra 3 mars 2008 22:51

            Qui parle d’architecture que n’aimeraient pas ceux qui y habitent ? Voici une adresse où trouver de quoi l’on parle

            Un blog trouvé sur le Net qui fait découvrir l’architecture de ce quartier

            Et puis il y a des choses très laides qui ont un franc succès ! (la Tour Effeil)


          • clostra 6 mars 2008 09:58

            Bonjour

            Vous n’avez pas bien lu cet article sur un sujet qui, c’est vrai crée de l’émotion. Les faits soutendent un témoignage : le quartier du Dragon, en mixité sociale (20% logements sociaux 80% accession à la propriété) est un quartier agréable à vivre. Les populations s’y mélangent sans heurts et ce depuis plus de 30 ans.

            Pour la qualité de l’environnement : Questionnez les agences de vente d’appartements, elles vous diront quels étaient leurs arguments pour vendre des appartements sur le quartier du Dragon (« appartement avec terrasse donnant sur un magnifique parc arboré »). Pourquoi toucher à cet environnement ? La restauration de la sculpture piétonnière était prévue avant 2001.

            Nous avions cette expérience, lorsque la seconde partie du quartier a été réalisée en inversion du ratio de ce qu’on appelle la mixité sociale. Nous savions ce qui allait se produire...La volonté politique ne s’est pas fait sentir...Nous n’avons pas réussi à nous faire entendre. L’avenir de notre quartier a été compromis.

            De plus : lorsque ceci se produit : il n’est plus temps de faire marche arrière car ce sont des êtres humains (de relation) qui habitent désormais ce quartier. Les éjecter (quel que soit le procédé) n’est pas humainement acceptable.

            Détruire un environnement de qualité, un quartier entièrement piéton, n’a aucun sens si on regarde l’expérience plutôt réussie du quartier du Dragon, appartenant au quartier des Pyramides. Puisque l’objectif est de retrouver la mixité sociale qui ne nécessite plus ce fameux « désenclavement ».

            Depuis 1975, les habitants participent (et donc se forment) aux ateliers d’urbanisme. 2001 a signé l’arrêt brutal de ces lieux de coopération entre les différents partenaires et habitants pour se recroqueviller sur un cabinet de personnes qui ne vivaient pas à Evry avant 2001, ne connaissaient pas la ville, ne l’aimaient pas (d’autres oeuvres artistiques ont été détruites sur la ville).

            C’est ceci qu’il fallait porter à la connaissance des citoyens d’Evry, qui, comme vous, ne croient pas en la mixité sociale. Or la mixité sociale est un bienfait pour les uns et les autres, surtout quand le respect a été de construire des logements identiques pour les uns et les autres.


          • yvanbachaud2007 4 mars 2008 09:09

            Bonjour,

            M.VALLS ne veut surtout pas que les citoyens puissent demander une " consulation" sur un sujet municipal.Il a refusé de s’engager a organiser systématiquement toute consulation demandée pourtant par 20% des inscrits dans le cadre de la loi du 13.08.2004...

            Son adversaire M. DOMINGUEZ Francis s’est lui engagé a instaurer les mdodalités "réalistes" élaborées par le Rassemblement pour l’initiative citoyenne.MAIS il n’a pas donné suite quand il lui a été demandé de faire signer son engagement public sur le RIC par les 10 premiers de sa liste. Alors trop occupé ou impossibilité de convaincre ses colistiers ?

            Sans garantie on sait ce que valent les promesses électorales.L’’ABSTENTION est la sgesse.

            Il faut " délégitimer" tous ceux qui veulent confisquer le pouvoir au peuple pendant 6 ANS ;;

            Yvan Bachaud

             


            • slambert slambert 6 mars 2008 00:20

              Bonjour à tous,

              je tombe sur Agoravox par hasard et quel n’est pas ma surprise de voir que pour beaucoup le débat des municipales ne se fait qu’entre deux partis !!! Et bien non, il n’existe pas que l’UMP et le PS.

              Je fais partis de la liste VIVONS EVRY, regroupant des membres du modem, des divers gauche et des membres associatifs. Nous connaissons bien les problèmes de nos quartiers des pyramides, de la dalle du parc au lievre etc... Mais justement, notre experience du terrain nous montre qu’il n’y a ni termite,ni autres qualificatifs. Ce sont des personnes laissés à l’abandon mal conseillés et mal aiguillés. Les associations font un travail formidable sur le terrain, mais celà ne suffit plus, il nous faut la participation de la mairie voir de l’agglo. Mais comme vous le dites si bien, la démocratie n’est pas le point fort du Maire sortant. Evry doit être géré par un maire à plein temps, car cette ville ne demande qu’à être écouté et recevoir de vrai réponse à la hauteur de sa demande.

              Pour nous, VIVONS EVRY, le solidarité et la démocratie sont au coeur de notre programme.

              Nous faisons une réunion publique vendredi soir salle bexley, dés 20 heures.

              Je serais et nous serons heureux de vous rencontrer pour échanger nos idées.

              Sébastien LAMBERT


              • clostra 22 septembre 2011 10:44

                Aujourd’hui 22 septembre 2011

                Sur la photo de l’article, on peut voir un muret d’environ 1,2 mètres, en très bon état, fait de briques d’auteuil, briqueterie aujourd’hui disparue, de qualité inégalable. Un muret en parfait état, destiné à protéger les enfants de l’école maternelle de la vue des passants, des éclaboussures de la rue à moins d’un mètre.

                Ce muret a été remplacé par des grilles placées sur un muret de quelques centimètres. De fait, on pourrait dire que c’est la rue qui est protégée de ces enfants captifs.

                Cet été, une grande « marelle des chiffres » a été peinte sur le sol de la cour de récréation, juste à cet endroit si exposé.

                Nous avions alerté le Maire dans une lettre ouverte au sujet du danger que représente une telle exposition, surtout à cette époque de l’année où les enfants réclament les marrons qui tombent des arbres en face.

                Ce matin, le haut-parleur de la police (nationale, il me semble) raisonne...à la grande joie des enfants qui l’accueillent avec curiosité, restant bien groupés sur la grille. La voiture est à un mètre d’eux et en tendant le bras, le chauffeur peut leur donner « n’importe quel »bonbon« et même inciter ces enfants. Aucune maitresse ne vient donc n’entend cet »avertissement« . La voiture redémarre.

                Je me dis qu’il va y avoir des »conséquences« tant la mise en danger de ces enfants est évidente.

                En effet, une dizaine de minutes après, j’entends une maitresse arriver, très fâchée, disant à ces enfants

                 »Qui veut une fessée !« puis elle cite le prénom de chacun des enfants et ajoute »vous ne devez pas jouer à cet endroit sans qu’il y ait une maitresse !« 

                Voilà comment l’inconséquence des adultes (directrice qui a laissé détruire le muret, mairie qui malgré »nos objurgations" a poursuivi la destruction au sol de ce quartier et tout le travail qui avait été fait autour de la sécurité des enfants) retombe sur les enfants, menacés de fessée ! tout en leur supprimant un espace - légal probablement en fonction du nombre d’enfants - tout simplement pour jouer dehors.


                • clostra 22 septembre 2011 16:21

                  Pour me remercier : j’ai de la friture sur mon téléphone depuis lors
                  Nous sommes, tout comme par la médecine, complètement infantilisés. Quand donc la police comprendra que nos intérêts pourraient être les mêmes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès