Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > AMIENS : Une pression médiatique et politique sur la Justice

AMIENS : Une pression médiatique et politique sur la Justice

Ce vendredi, le Palais de Justice d’Amiens (SOMME) accueillait trois prévenus en comparution immédiate. Jusque-là, rien d’exceptionnel. Pourtant, aux alentours de 14h00 étaient déjà garés devant les véhicules des plus grandes chaînes de télévision.

Les grilles du Palais sont fermées avec des chaînes, quatre ou cinq officiers de police discutent devant. Étudiant en droit, je tente une percée dans la cour, sans grande difficulté. Je passe le portique de sécurité, les lieux semblent vident. Je me dirige ensuite vers le couloir des jugements correctionnels et découvre avec étonnement une vingtaine de journalistes et caméramans, attendant devant les portes de la salle (les audiences ne pouvant être filmées). L’ambiance entre eux est tendue.

Après délibérations, la sonnerie retentie, la salle se lève. Le verdict tombe sur le prévenu assis dans sa cage de verre : le jugement est reporté à septembre, et en attendant, ce sera une mise en détention. Le procureur adjoint interrompt la présidente : « Je souhaiterais que la détention s’effectue à Liancourt (OISE) ». Le prévenu ne comprend pas, son avocat s’indigne : « pourquoi mon client est-il enfermé si loin ? Rien ne le justifie ». Peu importe, la juge suit la réquisition.

Les journalistes sortent et rentrent sans arrêts. Ils attendent le moindre petit scoop à publier. Certains osent même utiliser Twitter pendant l’audience !

Reste encore deux jeunes prévenus, âgés de 20 et 26 ans, qui seront jugés ensemble pour des feux de poubelles. Leurs casiers judiciaires sont vierges, les journalistes s’ennuient. Les deux jeunes semblent perdus, avouent ne pas savoir lire l’heure, ni ne savoir compter au-delà de 20 ou 30. L’un d’eux est déjà placé sous tutelle. « J’étais en colère » bredouille-t-il, une colère qui s’ajoute à une déception sentimentale et un peu d’alcool. Bien évidemment il est l’auteur d’un feu de poubelle, mais il a l’air perdu, absent. « C’est mon meilleur ami » répond le second lorsque la présidente lui demande pourquoi il faisait le guet plutôt que de l’en empêcher. Ils ne sont pas sûrs du nombre de poubelles brûlées, à vrai dire ils ne se souviennent que du journal enflammé qu’ils ont jeté dans l’une d’elle. « C’est pas bien » sont les seuls mots qui sortent de leur bouche.

Le procureur adjoint requiert des peines d’emprisonnement fermes : douze mois dont six avec mise à l’épreuve, et un mandat de dépôt. Le plus jeune prévenu se met à pleurer.

Les avocats se lancent alors dans leurs plaidoiries. « Je suis auxiliaire de justice et non auxiliaire du Gouvernement », ce n’est pas parce que le ministre veut des chiffres qu’on doit lui fournir. Ils s’indignent de l’ampleur que peuvent prendre deux simples comparutions immédiates. Un simple feu de poubelle, des auteurs qui semblent déficients, pourquoi du ferme ? Parce qu’il y a un contexte, et ce dernier s’impose dans l’audience : les émeutes d’Amiens-Nord. Pourtant, on imagine mal les prévenus ayant un quelconque rapport avec les évènements de la nuit du 13 au 14 août.

Les juges ne sont pas dupes et décident de les condamner à une mise à l’épreuve de 24 mois, pendant laquelle ils devront se plier aux règles imposées par le juge d’application des peines, avec obligations de soin et de trouver un emploi. Deux sursis, un de 8 mois pour le plus jeune, et un de 10 mois pour l’autre. À cela s’ajoute une amende de 642 euros pour rembourser les poubelles.

Les journalistes alpaguent les avocats à la sortie, et se marchent dessus, s’insultent même. Les deux prévenus sont libres, du pain bénit pour les médias qui peuvent les interroger librement dans la rue. « Des vautours, ce sont des vautours » s’exclame un passant visiblement excédé par l’image qu’ils donnent : des abeilles sur un pot de miel. Un problème se pose : les journalistes interrogent le jeune prévenu devant une entrée de parking souterrain. Un couple en voiture tente de passer, klaxonne. Un journaliste lui dit « deux minutes ». Les minutes passent et toujours autant de questions. L’automobiliste klaxonne de nouveau. Les caméramans se retournent, l’insulte délibérément : « allez casse-toi abruti ! On bosse c******, tu peux pas attendre deux minutes !? Vas-y, dégage ! ».

L’interrogatoire se termine, le jeune s’en va. Les journalistes le suivent avec leur caméra. Là, ils tiennent leur image de fin !


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • RogerTroutman RogerTroutman 18 août 2012 06:24

    Dans le Gard, un mec a tiré à la carabine à plomb et touché à la fesse une racaille, pardon un « jeune », qui « fêtait » le ramadan sur un parking (sic). Le mec en question a pris 4 ans ferme. Il paraît qu’il est raciste, c’est pour ça.
    Dans le même temps à Toulouse et Marseille ça tire à la AK47, à Forbach, Mulhouse, Amiens, Nice etc ça brûle et la justice donne des peines avec sursis. Par « soucis d’apaisement pendant le ramadan » nous dit-on. Pendant le ramadan c’est donc l’amnistie générale pour les jeunes qui jeûnes. Brûler une école n’est pas un crime en France, parce que c’est pas raciste. Un caillasseur de flics à Nice vient même d’être condamné par la justice à...remplir un cahier de vacances.
    La justice n’en finit plus d’enseigner à cette « diversité » enrichissante pour la France qu’elle ne serait pas là où elle est si elle s’appelait Claudine Dupond, que son destin est de dealer et brûler en toute impunité, et non pas d’apprendre et de travailler pour participer à cette société.


    • jaja jaja 18 août 2012 11:16

      Vous avez une façon remarquable de raconter des histoires à dormir debout..... La véritable histoire de l’abruti fou de la gachette du Var ici :

      http://bellaciao.org/fr/spip.php?article129534


    • Lamouet 18 août 2012 12:16

      @jaja : Merci de rétablir la vérité. La malhonnêteté intellectuelle est l’ennemie des forums citoyens.
      A en juger par les « moinssages »(sans arguments bien sûr), les beaufs sont légions.
      Pas sûr que ça encourage l’auteur de cet excellent article à « récidiver ».
      Agoravox risque de perdre des adhérents qui,pourtant, sont ici pour échanger des idées (et non se faire rabrouer).


    • pigripi pigripi 18 août 2012 15:42

      C’est sûr que la référence de Jaja, « Bellacio » est tout à fait objective et scientifiquement indiscutable....


    • ta favorite ta favorite 19 août 2012 20:25

      L’UMP a été LAMENTABLE sur la question de l’insécurité ambiante. Le PS va être encore pire.


    • courageux_anonyme 19 août 2012 20:41

      Bellaciao, organe de propagande terroriste, aucune crédibilité.


    • Lamouet 18 août 2012 07:49

      @ROGER : « Un caillasseur de flics à Nice vient même d’être condamné par la justice à...remplir un cahier de vacances ».

      Lisons l’article paru sur Nice matin :
      « Les policiers contrôlent un individu juché sur une moto-cross. Celui-ci ne peut présenter les papiers du véhicule. L’audition doit se poursuivre au poste.Mais les témoins de la scène vont en décider autrement. Un attroupement se forme. Des insultes fusent. Et bientôt, les projectiles aussi.
      Pas de blessé dans les rangs des forces de l’ordre, ni de leurs agresseurs. Mais la police repart avec deux suspects : le conducteur de la moto, un jeune de 20 ans, poursuivi pour outrage et rebellion.Et un adolescent de 16 ans, également suspecté d’outrage.L’un comme l’autre en sont finalement ressortis libres, hier après-midi. Le parquet de Nice attendrait de disposer de plus d’éléments pour se prononcer sur le sort de l’aîné. Le cadet, lui, a écopé d’une sanction pour le moins originale : un cahier de vacances à remplir consciencieusement cet été, s’il veut s’éviter des poursuites judiciaires à la rentrée »

      .http://www.nicematin.com/nice/a-nice-les-policiers-caillasses-repliquent-au-flash-ball.962250.html

      Le journal fait ressortir que :
      d’après le rapport de police le jeune de 16 ans aurait outragé les policiers. Rien de plus.
      Il n’a à aucun moment « caillassé » et le conducteur de la moto non plus. D’ailleurs comment l’aurait-il fait puisqu’ils étaient à côté des gardiens de la paix lors du contrôle ? Des « témoins » (probablement des jeunes) sont arrivés et ont caillassé pour ensuite se sauver. Les 2 motocyclistes ont été mis en garde à vue. Le lendemain le procureur les a fait relâcher se réservant le soin de poursuivre le plus âgé pour outrages  après plus amples informations.

      Quant au « devoir de vacances », qui a bien pu donner cette « peine » et à quel titre ? L’article ne le dit pas. Le procureur est là pour juger des poursuites ou non à donner. Ce n’est pas un juge. 
      Cet article non signé est bizarre et confus. Il est inquiétant de voir sur Google qu’il a été repris des dizaines de fois par des bloggeurs qui en ont « rajouté encore » en écrivant (comme ROGER ici) que les motocyclistes avaient caillassé. On voudrait déconsidérer la justice qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

      Conclusion : belle intox. A se demander si les autres infos de Roger ne sont pas du même ordre.




      • Rensk Rensk 19 août 2012 13:20

        - Quant au « devoir de vacances », qui a bien pu donner cette « peine » et à quel titre ?

        Le juge, au titre de intelligence... Rien de plus ni de moins que ça...


      • Lamouet 18 août 2012 07:58

        @AUTEUR : Merci pour cet article équilibré et de bon sens. Certains journalistes ne recherchent que le buzz pour faire vendre. Le « 4è pouvoir » ? Ce n’est pas dans ce pays qu’on aura un véritable journalisme d’investigation comme aux « States » où un président a vacillé (Watergate).


        • Jean-Pierre Jean-Pierre 18 août 2012 10:58

          Merci pour ces informations qui prouvent qu’il est encore possible de faire du journalisme. Vous nous donnez des faits simplement, suffisamment pour apprécier la complexité de l’événement et pour que nous nous posions des questions. C’est rare.


          • Vesper Vesper 19 août 2012 03:21

            Merci pour ces compliments qui m’encouragent après cette toute première publication dans Agoravox ! smiley


          • chantecler chantecler 18 août 2012 14:11

            Les journaleux gagent à tous les coups :

            si la justice semble clémente , à droite, on va hurler au laxisme , à la nostalgie NS , Cl. Guéant et à l’expulsion des « émigrés » , lesquels sont français pour une majorité ....

            si la justice est sévère à gauche (bobogauchiste) on va hurler à la guerre « aux pauvres » , au retour de la sarkosie, etc, etc

            Pour ma part je pense que le juges ont fait du travail correct : ils ont lancé un avertissement aux deux neuneux , ont exigé un suivi , et ont mis sous les verrous provisoirement le multirécidiviste de la violence , du désordre public , celui qui met en émoi tout un quartier , en attendant je l’espère, de trouver les vrais responsables des émeutes ..


            • Vesper Vesper 19 août 2012 03:18

              En l’espèce, les juges n’ont pas été dupes de la pression extérieure et se sont contentés de faire correctement leur travail, c’est-à-dire de traiter les prévenus tels qu’ils sont, et non tels que la presse voudrait qu’ils soient ! smiley


            • chantecler chantecler 18 août 2012 14:11

              Oups ! gagnent


              • pigripi pigripi 18 août 2012 15:40

                L’auteur oublie une toute petite chose : 16 policiers sur lesquels on a tiré ont été blessés au cours de violences urbaines pendant lesquelles des bâtiments publics dont une école maternelle ont été mis à sac et incendiés.

                C’est ce tout petit détail qui a entraîné les journalistes, seulement 20 très peu au regard de l’importance du drame et des millions d’euros qu’il va coûter aux contribuables.

                Heureusement que quelques journalistes suivent les suites de cette guerre civile !

                Quant aux deux types condamnés ...avec sursis tout de même, le procureur avait bien dit que ce n’était que deux lampistes et qu’il recherchait les gros poissons.

                Selon, vous on aurait dû féliciter les deux benêts pour avoir incendié du matériel communal ?

                Pour ce qui est du 3ème larron qui avait exhorté les gars de la cité à casser, il est plutôt verni puisqu’il n’est pas jugé en flagrant délit bien que les preuves de sa responsabilité aient été attestées par plusieurs témoins. Et en plus, ce pauvre chéri, il eut fallu lui rendre la vie plus douce en l’incarcérant dans la prison de son choix ?

                Tous les gens qui minimisent les faits et trouvent des excuses aux auteurs de ces violences urbaines réagiraient autrement s’ils avaient été ejectés par la force de leur véhicule et contraints de regarder leur bagnole flamber devant eux comme ce fut le cas pour certains habitants d’Amiens...

                Au fait, si l’auteur est étudiant en droit, moi je suis prix Nobel de littérature smiley

                • Lamouet 18 août 2012 15:55

                  Au fait, si l’auteur est étudiant en droit, moi je suis prix Nobel de littérature

                  Quelle est votre formation juridique pour douter de la qualité de l’auteur ? Et la moindre des choses serait d’argumenter.
                  En tous cas c’est sûr, vous n’êtes pas prix Nobel.  smiley


                • Vesper Vesper 18 août 2012 19:31

                  Sachez que je suis étudiant en droit privé à l’Université de Picardie Jules Verne située à ... Amiens ! Doutez-en si vous le voulez...

                  Rien n’est minimisé, et si vous aviez assisté aux audiences, peut-être auriez-vous vu que les deux jeunes prévenus n’ont rien à voir avec les émeutes d’Amiens-Nord, au grand dam d’ailleurs des journalistes présents uniquement pour cela !


                • Guy BELLOY Guy BELLOY 18 août 2012 20:14

                  Bonsoir,
                  Je n’ai jamais douté que vous étiez étudiant en droit puisque...vous le disiez ! Pourquoi douter, à priori, de vos dires ? Agoravox est un site privilégié où vous pouvez faire valoir votre point de vue. Cependant sachez qu’il existe, comme partout, des esprits réfractaires à tout bon sens.
                  Vous « battre » pour vos idées est votre droit, je dirais même votre devoir. Et vous ne risquez pas grand chose à les faire valoir ici.
                  Une légère déception si vous le permettez (mais vous n’y êtes bien sûr pour rien).
                  J’avais espéré que vous étiez étudiant en droit pénal et procédure pénale. Pas grave. 
                  Dans l’attente de vous lire dans un prochain article...
                  Un « ancien ». 


                • pigripi pigripi 18 août 2012 21:37

                  @Vesper


                  On peut être étudiant en droit, cela ne prouve pas qu’on est juriste et surtout qu’on a le niveau pour progresser.
                  A Assas, 50% des étudiants redoublent la première année et un nombre considérable abandonne après la deuxième parce qu’ils n’ont pas le niveau.
                  Ce qui caractérise un juriste, c’est la rigueur et votre article en manque singulièrement tant au niveau de l’orthographe, de la syntaxe, que du plan ou que de la méthode et des arguments.

                • Vesper Vesper 19 août 2012 02:29

                  @pigripi Écoutez, vous me faites sourire. D’abord parce que vous ne connaissez pas mon niveau en droit, ensuite parce que ceci n’est pas un article juridique ! La rigueur que vous demandez, je l’utilise dans des articles publiés aux côtés de professionnels du droit, pas dans Agoravox ! Ceci est un simple article écrit pour se lire facilement et exprimer un point de vue sur des faits auxquels j’ai assistés : en clair un simple témoignage citoyen. Ce n’est pas le lieu pour utiliser de la doctrine, pour citer les grands noms, les grandes jurisprudences, le tout dans un vocabulaire juridique difficile d’accès aux profanes et façonné à la manière d’un syllogisme...

                  Mais merci pour vos compliments !


                • Leo Le Sage 19 août 2012 03:00

                  @Par pigripi (xxx.xxx.xxx.136) 18 août 21:37
                  Vous dites : "A Assas, 50% des étudiants redoublent la première année et un nombre considérable abandonne après la deuxième parce qu’ils n’ont pas le niveau"
                  Et à votre âge vous ne savez pas que plus de 50% d’étudiants redoublent la première année toute filière confondue ?
                  N’est-ce pas plutôt votre aveuglement anti immigré/musulman qui vous aveugle plutôt ?

                  Vous dites : "Ce qui caractérise un juriste, c’est la rigueur et votre article en manque singulièrement tant au niveau de l’orthographe, de la syntaxe, que du plan ou que de la méthode et des arguments"
                  Ce n’est pas un article de droit mais un témoignage des faits...
                  On peut être juriste et faire du journalisme d’amateur avec donc tout le lot de fautes d’orthographe qui vont avec.

                  Ca tombe bien puisque vos propos n’ont pas toute la rigueur voulu à savoir faire les bonnes comparaisons.
                  Beaucoup de personnes compétentes ratent leur études, mais cela n’enlève en rien leur compétence...

                  Vous dites : « Au fait, si l’auteur est étudiant en droit, moi je suis prix Nobel de littérature »
                  Je pense que vous n’avez pas dépassé le stade de CP puisque vous ne savez pas différencier un article de droit [avec la rigeur qui va avec] avec du simple journalisme de comptoir...
                   
                  Cordialement

                  Leo Le Sage
                  (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


                • Croa Croa 19 août 2012 07:57

                  à l’ami prix Nobel :

                  Non seulement l’auteur est étudiant en droit mais il est déjà au moule...

                  Et particulièrement solidaire des juges !


                • Lamouet 19 août 2012 09:40

                  « Croa, Croa » fait le Corbeau...  smiley


                • Rensk Rensk 19 août 2012 13:28

                  Surprenant que la France ne connaisse pas les assurances, tout mettre sur les impôts semble être « la vérité » pour ceux qui ne savent de quoi ils parlent...


                • zarathoustra 20 août 2012 11:45

                  Et les indemnités reversées par les assureurs aux sinistrés, elles tombent du ciel ? Connaitre le mot assurance c’est bien mais connaitre leur fonctionnement c’est mieux.


                • alain_àààé 18 août 2012 15:47

                  c est est tres grave dans cette affaire s est que 16 policiers ont été bléssé mais ce qui est cocasse c est que le gouvernement ne disent quelquec hose pour les policiers et pour les gens qui habite le quartier et ou leur voiture brulé.je ne comprends pas pourquoi la police n as rien fait pour éviter les émeutes ou alors d aprés un agent des services de renseignements de la police le gouvernement n as pas voulu que la police intervienne,ce qui prouve bien qu il n y as pas eu d arrestation ce jour la ..concernant le consil muniipal d amiens il ne dit rien parce que et je le répéte ses casseurs« touchent de l argent de la mairie » mais se ne sont pas les seuls car comme l écri le journal DETECTIVE plus de 30 milliards nous coutent les casseurs de la banlieue parisiennes alors sur l ensemble du territoire faites le calcul 


                  • pigripi pigripi 18 août 2012 16:38

                    @alain_àààééé


                    Il me paraît tout à fait invraisemblable que les casseurs soient payés par la mairie car leur volonté de casser est souvent justifiée par des bénéfices autrement plus importants qui sont économiques et idéologiques.
                    L’économie souterraine, parallèle des trafics e drogue, véhicules, papiers d’identité, armes, prostitution, ordinateurs, marques et recel de malfaiteurs et tout ce que l’on veut rapporte autrement plus que ce qu’une municipalité pourrait offrir.
                    Casser, menacer, caillasser favorise la création de zones de non droit où la police ne peut pas intervenir et déranger les trafics en tous genres, y compris les complots terroristes.
                    Pour l’idéologie, il faut regarder du côté de l’Islam qui mène le djihad et veut imposer la charia à tout le monde quitte à convertir les non musulmans par la force comme en Afrique, du Nord au Sud.

                    Si le gouvernement n’agit pas, c’est parce qu’il a la trouille. Je vous rappelle qu’en ce moment, le plan vigipirate est au niveau rouge ...
                    Conclusion, c’est pour notre sécurité à tous que nos gouvernements sucessifs laissent faire, histoire de ne pas exciter les taureaux islamiques....

                  • alain_àààé 19 août 2012 08:13

                    je suis sur de ce que j écri d aileurs les jeunes le reconnait ce argent des subventions leur sont donné de main a la main j ai travaillé pendant plusieurs mois dans ce quartier pour retrouvé les incendiaire de ma maison j ai eu le droit aux menaces méme avec pistolet sur la temple mais par la suite il m ont laissé tranquille du moment je ne m occupais de leur trafic.mais que se soit des politiciens de gauche comme atuellement ou de droite ils ont fait la méme chose.j habite AMIENS donc je sais ce qu ils se passe car ce n est pas la premiere fois qu il y le phenoméne.dans deux jours je serais en bretagne pour y vivre peut etre dans le calme


                  • robert 21 août 2012 17:16

                    « il me paraît tout à fait invraisemblable que les casseurs soient payés par la mairie car leur volonté de casser est souvent justifiée par des bénéfices autrement plus importants qui sont économiques et idéologiques. », vous n’avez pas peur d’être convoquée pour diffamation la voilée ?


                  • robert 21 août 2012 18:20

                    madame voilée vous allez répondre oui ou non moi ce que je dis c’est pour vous....


                  • Lamouet 18 août 2012 15:58

                    l écri le journal DETECTIVE plus de 30 milliards nous coutent les casseurs de la banlieue parisiennes

                    Hahahahahahaha, de sacrées références en effet !  smiley  smiley  smiley


                    • joletaxi 18 août 2012 16:35

                      j’ai regardé l’émission C dans l’air consacrée à cet nième événement.

                      J’ai comme un malaise, quand je vois ,disons, la prudence, la réserve, du maire, qui visiblement n’est pas à l’aise et ne dit probablement pas le fond de sa pensée.

                      Hier ,mon épouse s’est faite dévalisée dans un grande surface de la banlieue.Appel à la police:madame, on ne vient plus faire des constats dans ce magasin, on y passerait la journée.

                      Des poursuites ? vous plaisantez je suppose ?Bien heureuse de ne pas s’être faite tabassée au passage.

                      Paraît qu’à NewYork, ils ont réglé le problème, mais ce sont des zuniens, des tarés...


                      • pigripi pigripi 18 août 2012 16:46

                        @Joletaxi


                        Moi aussi j’ai regardé l’émission dont le fin mot était : les pauvres jeunes des cités cassent parce qu’ils sont au chômage à cause des discriminations dont ils sont les victimes.

                        C’est la reconnaissance d’un cercle vicieux : ils casseraient parce qu’ils n’auraient pas de travail et ils n’auraient pas de travail parce que les patrons n’ont pas envie d’embaucher des casseurs, des illettrés, des types qui sèchent l’école depuis le primaire et qui clament haut et fort que « les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République » refusant ouvertement de s’insérer, de faire « comme les Français » ...

                        Le maire PS ne dira rien de tout ça parce que le travail associatif sur le terrain et les logements sociaux sont le gagne-pain de milliers de militants PS au nom du social.
                        S’il n’y avait pas de cas sociaux, on n’aurait pas besoin d’investir autant en subventions et allocations de toutes sortes ...
                        L’entretien des cas sociaux est la raison d’être du PS, alors on peut toujours attendre les solutions, elles n’intéressent ni le PS, ni l’UMP qui elle a besoin de diviser pour régner.



                      • blablablietblabla blablablietblabla 18 août 2012 16:53

                        Arrete tes conneries va " Hier ,mon épouse s’est faite dévalisée dans un grande surface de la banlieue"


                        Et tu va nous faire croire ça ? 

                        On connais ton pseudo sur ce site.

                        Moi aussi ma grand-mère c’est faite attaquer par une racaille à carrefour crétin va.

                        Les bas du front de ton genre ont une traçabilité ,en faite tu ne peut te débiner !

                      • joletaxi 18 août 2012 17:03

                        heureusement qu’il y a toujours des crétins bien pensants dans ton genre pour rétablir la vérité, ta vérité.
                        Avox... un vivier


                      • Rensk Rensk 19 août 2012 13:39

                        En effet, la police ne se déplace plus même si il y a un accident... C’est d’un con le truc...

                        Je m’explique ; pour faire payer l’assureur dont ont paye les primes sagement... il faut un constat de la police, les accords à l’amiable sont à 90% refusé par les assureurs...

                        Pourquoi un grand pays comme la France ne fait plus que des constats policiers en cas de mort et éventuellement en cas de blessés ???

                        L’État autorise l’assureur de se retrancher derrière le fait qu’il n’y a pas de constat policier pour ne pas payer la chose assurée... C’est du Kafka en France !!!


                      • fcpgismo fcpgismo 18 août 2012 16:41

                        (Par alain_àààé Plutôt un troll du Fhaine) Les parasites de riches nous coûte plus de 30000 milliards par an et là on les entend pas les laquais du Fhaine et autres chiens aux ordres du capitalisme. 

                        Le chômage et la délinquance est encouragé par l’ économie de marché au profit d’ une minorité et la guerre civile va en découler et profitera surtout aux marchands d’ armes tant qu’ il y aura des chiens aux ordres il en sera ainsi.

                        • Lamouet 18 août 2012 19:20

                          Il serait « moral » que l’auteur s’implique quelque peu dans la défense de ses points de vue sans se reposer uniquement sur ceux qui partagent son avis.  smiley

                          Son inexpérience (1er article) lui vaut circonstances atténuantes  smiley

                          Néanmoins, nous espérons, vu la qualité de son article, qu’il saura persévérer.


                          • Vesper Vesper 18 août 2012 19:34

                            Je vais m’y atteler ! smiley


                            • reprendrelamain reprendrelamain 18 août 2012 19:45

                              La seule décision prise par le gouvernement après ces évènement c’est de créer 500 postes de policiers supplémentaires...si au lieu de çà nos représentants décidaient de créer 500 emplois dans ce quartier sensible tous les problèmes seraient réglés mais ce doit être trop de gauche comme proposition, non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès