Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Cadre de vie Paris-Île-de-France, à vous de jouer : demain se décide (...)

Cadre de vie Paris-Île-de-France, à vous de jouer : demain se décide aujourd’hui !

Du 15 octobre au 8 décembre, les 11 millions de Franciliens (dont vous, qui lisez ces lignes, et êtes j’en suis sûre concernés par la vie de la « Cité ») pourront donner leur avis sur le schéma directeur de la région Ile-de-France.

SDRIF, c’est quoi ?
Un mot barbare pour désigner un plan d’aménagement du territoire qui définit une vision globale à vingt-cinq ans pour l’Île-de-France, c’est-à-dire Paris et ses banlieues.

medium_SDRIF_schémajournalIdF.jpgLe projet de Schéma directeur a été arrêté par le Conseil régional le 15 février 2007. Il a été soumis pour avis aux Conseils généraux (vos élus au niveau de la région Île-de-France, sachant qu’il existe aussi des élus au niveau de votre département, les conseillers généraux, sauf pour Paris), au Conseil économique et social régional, aux chambres consulaires, et au ministère chargé de l’Environnement, conformément au Code de l’urbanisme.

Quels enjeux ?
Le SDRIF vise à contrôler la croissance urbaine et démographique, ainsi que l’utilisation de l’espace, tout en garantissant le rayonnement international de la région. Il préconise des actions pour :
- corriger les disparités spatiales, sociales et économiques de la région ;
- coordonner l’offre de déplacement ;
- préserver les zones rurales et naturelles.

Pourquoi et comment donner son avis ?
L’urbanisme, l’aménagement du territoire (transports en commun, routes, infrastructures, espaces verts, patrimoine...), c’est ce qui peut faire et défaire votre cadre de vie, pour vous-mêmes et les générations futures.
C’est pourquoi, il est essentiel de donner votre avis, notamment au travers de suggestions pratico-pratiques.
Vous savez, ce fameux pragramatisme qui échappe parfois aux politiques ou aux urbanistes (Michel Drucker, défend-moi...) dans les 187 lieux de consultations et par courrier.

- Mairies (de votre lieu de résidence ou de travail), en voilà une idée de pause déjeuner citoyenne...

- Préfectures et sous-préfectures (cliquez pour savoir où c’est, puisque l’école ne vous oblige plus à les connaître par cœur avec les départements... humour...)

- Permanences des 19 commissaires enquêteurs réparties sur 161 lieux.

- Par courrier adressé au président de la commission d’enquête au Conseil régional d’Île-de-France, 33 rue Barbet de Jouy 75007 Paris.
Oui, je n’ai pas trouvé l’e-mail, et c’est dommage... Pour le prochain SDRIF ?!?

Je vous entends râler... Si, si, apprenez à prendre le temps, grâce à internet (que vous avez puisque vous êtes là juste maintenant).
Ce n’est pas parce qu’une 1re version de SDRIF a été conçue par les politiques et les institutions de la région Île-de-France pour faire réagir les Franciliens que tout est décidé d’avance.
M. Huchon, président PS de la région Île-de-France (que je prends à nouveau à témoin à travers ce blog) a déclaré dans Métro « qu’il serait bien sûr prêt à faire des changements à l’issue de cette enquête ».

SDRIF, quid des enjeux politiques ?
Le schéma directeur de la région Île-de-France est aussi le lieu d’une lutte de pouvoir, entre l’Etat (plutôt à droite...) et la région Île-de-France (plutôt à gauche).

D’après l’article du Monde du 14 octobre 2007, de Jean-Louis Andréani «  Le débat mêle de façon étroite questions de fond et préoccupations électorales immédiates (élections municipales en mars 2008 et régionales en 2010, note de ZLR). Les deux volets essentiels du SDRIF, eux-mêmes indissociables, sont le logement et les transports. Les besoins en logements sont considérables. Mais si l’étalement urbain - que le précédent schéma directeur n’est pas parvenu à endiguer -, continue à se propager, la question des transports deviendra de plus en plus inextricable. (...) Le débat sur le "Grand Paris" s’imbrique dans celui sur le SDRIF et le complexifie encore un peu plus ».

S’affrontent notamment à gauche Bertrand Delanoé (maire PS de Paris), Jean-Paul Huchon (président PS de la région Île-de-France) contre Roger Karoutchi (président groupe UMP région Île-de-France et secrétaire d’Etat).
D’autres instances ont aussi formulé leurs popositions sur le SDRIF, comme le Medef par exemple au nom des entreprises et de l’attractivité économique de Paris et sa région.

La Tribune du 17 octobre 2007 s’interroge : La France a-t-elle besoin d’un Grand Paris ?
OUI, pour Laurent Davelzles (professeur d’économie des territoires à l’université de Paris XII Créteil) : «  Les économies modernes ont besoin de métropoles fortes. Car seules les grandes métropoles offrent aux entreprises la fluidité et les économies d’échelle nécessaires pour être compétitives. Ensuite parce que si l’Île-de-France produit 28 % du PIB français, près de 15 % des revenus qui y sont produits sont redistribués et consommés dans le reste du pays. En clair, le développement de nos régions dépend largement de ce qui se passe en Île-de-France  ».
NON, pour Alain Rousset (président région Aquitaine (PS) et de l’Association des régions de France) : « Il ne faudrait pas que ce soit l’occasion de revenir sur la décentralisation ».

En effet, selon 20minutes.fr du 15/10/07, « Si l’exécutif régional PS a piloté jusqu’ici ce document, c’est l’Etat qui aura le dernier mot. La conclusion de l’enquête publique sera déterminante. »

Face à : gauche, droite, Medef, syndicats... c’est donc à vous, citoyens, de vous rassembler autour de la protection et de l’amélioration de votre cadre de vie, pour dépasser cette « guerre » de positions politiques, et avoir le dernier mot.
Je compte sur vous !
C’est grâce aux avis des habitants que l’on peut faire bouger les lignes d’un projet d’urbanisme. Faites-moi confiance, je l’ai vécu de près dans le cadre de la ZAC porte Saint-Ouen  : grâce aux remarques des habitants lors de l’enquête publique, le commissaire enquêteur a formulé des réserves qui ont entraînées des modifications dans le projet urbain initialement prévu par la mairie.

Accomplissez votre devoir citoyen, exprimez-vous sur le SDRIF et venez en témoigner sur Agoravox.
Oui, foi de Zora ; je vous ai à l’œil ;-))
Vous n’avez pas envie d’être des râleurs derrière vos claviers, dans les bouchons ou dans le métro, n’est-ce pas ? Soyez pas relou, venez dire tout ça, et faire vos propositions, dans les 187 lieux de consultations du SDRIF.

© rédactionnel Chroniques ma banlieue


Webographie

Le SRIF par Wikipedia.

Le SDRIF, par le web de la région Île-de-France.

Le SDRIF, par Pierre Mansat, élu communiste du 20e arrondissement et adjoint au maire de Paris en charge de l’interommunalité.

Le SDRIF par Roger Karoutchi (président groupe UMP région Île-de-France et secrétaire d’Etat).

L’excellent blog Paris est sa banlieue  : Qui a peur d’un Grand Paris ou pourquoi Paris est aujourd’hui coincé et sclérosé dans sa ceinture périphérique comme dans un rempart ?

20minutes.fr, 15 oct 07 : Les enjeux très politiques de l’enquête sur le SDRIF.

Metro.com, 10 oct 07 : Le SDRIF, c’est comme SimCity.

Le monde.fr, 13 oct 07 : Les non-dits du débat sur le "Grand Paris".

Libératon.fr, 16 aout 07 : Comment Paris devint grand ?

La Tribune, 17 oct 07 : La France a-t-elle besoin d’un Grand Paris ?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès