Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Centenaire de la Bataille de Verdun : Hollande et Merkel passent le relais (...)

Centenaire de la Bataille de Verdun : Hollande et Merkel passent le relais à la jeunesse

François Hollande et Angela Merkel ont commémoré le Centenaire de la Bataille de Verdun. Ils ont fait comprendre aux 3 500 jeunes français et allemands présents que l’avenir passait par l’Europe.

3 400 figurants habillés en costume de combattants de la Grande Guerre ont fait revivre l’atmosphère du champ de bataille. Associée à jamais à l’horreur d’une boucherie innommable, l’évocation de Verdun résonne aussi depuis comme le symbole de la réconciliation et de la paix. Depuis ce jour de décembre 1984 où François Mitterrand et Helmut Kohl se sont recueillis main dans la main devant l’Ossuaire de Douaumont qui abrite les restes de 130 000 soldats français et allemands.

Après avoir débuté les cérémonies à la nécropole allemande de Consenvoye, où reposent 11 148 Allemands, un Russe et 62 Austro-Hongrois, François Hollande et Angela Merkel se sont quant à eux chaleureusement entrelacés les mains après avoir ravivé la flamme de l’Ossuaire. Très complices, ils ont également multiplié les accolades et les embrassades sur les quais de Verdun et sur le Pont Chaussée de la cité millénaire, où un lâché de ballons blancs de la paix a été effectué.

Le président français et la chancelière allemande ont auparavant officiellement inauguré le Mémorial de Verdun rénové en dévoilant une plaque en présence de Jean-Claude Juncker et de Martin Schultz, respectivement président de la Commission européenne et président du Parlement européen.

Le passage de relais de la préservation de la paix a été effectué à Douaumont, où près de 3 500 jeunes français et allemands ont couru au milieu des 16 000 croix blanches de la nécropole tels des soldats montant au front au son des tambours du Bronx. Le coup de feu tiré par une grande faucheuse montée sur échasses a ensuite mis fin aux combats au corps à corps chorégraphiés. Tous les jeunes se sont alors effondrés au ralenti. Après un long silence assourdissant, les 3 500 jeunes se sont relevés progressivement pour crier tous ensemble « Nous sommes là, wir sind da. On reste ! ». Ils se sont donnés la main quelques instants plus tard, afin de former une immense chaîne humaine. Cette mise en scène a été réalisée par Volker Schlöndorff, célèbre cinéaste allemand qui a grandi en France.

A noter enfin qu’Angela Merkel est devenue la première chancelière allemande à entrer dans la Mairie de Verdun pour y remettre le Prix de la Paix. Avant elle, jamais un dirigeant allemand ne s’était rendu à Verdun même, ville la plus décorée de France avec 28 médailles. La chancelière a laissé un message dans le Livre de la Paix, ouvert cinquante ans plus tôt par le général de Gaulle.


Moyenne des avis sur cet article :  1.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 31 mai 08:57

    « Ils ont fait comprendre aux 3 500 jeunes français et allemands présents que l’avenir passait par l’Europe. »


    Walter Hallstein a été le premier président de la commission européenne.
    Il avait été le juriste d’Hitler et l’auteur du projet de la réalisation d’une Europe allemande qui est en train de se réaliser.
    C’est sans doute ça que Mme Merkel est venue expliquer. Hollande, comme d’habitude, tenait les cordons.

    • ahtupic ahtupic 31 mai 10:16

      @Jeussey de Sourcesûre
      Et le parapluie de Merkel. Très important non ? Ca veut tout dire


    • ahtupic ahtupic 31 mai 13:46

      @ahtupic
      GroSSE erreur ; Et le PORTE-parapluie de la grosse Merkel , eh bien, le gros Hollande qui est le symbole de la soumission à l’allemagne, soumission à l’europe, soumission aux etats-unis. Avez vous remarqué que, comme dans les pays totalitaires(Chine, Corée du Nord,...), on a pris des jeunes et on leur a fait manqué l’école une semaine afin de leur faire faire un peu de comédie sur les tombes des poilus dont ils se foutent éperdument.A part cela, personne à Douaumont, personne.


    • Alren Alren 31 mai 16:25

      @Jeussey de Sourcesûre

      une Europe allemande qui est en train de se réaliser.


      J’ai toujours trouvé scandaleux que ce soit à Verdun que l’on veuille célébrer la « réconciliation » franco-allemande.

      Les deux petites cervelles qu’étaient le kaiser Guillaume II, Hindenbourg et l’intelligent et haineux Ludendorff (qui soutiendra à fond le nazisme et Hitler) conçurent l’idée de "saigner à blanc l’armée française" devant cette ville chargée d’histoire militaire et de symboles forts.

      "Saigner à blanc l’armée française", cela ne voulait pas dire réussir une percée contraignant l’ennemi à capituler, mais tuer le maximum de Français, tuer comme par plaisir, avec une haine profonde et une secrète jalousie pour notre peuple, sa culture, son prestige, l’incroyable courage de ses combattants et ... ses révolutions victorieuses (3 !) abattant à chaque fois un monarque.


      Si nous, Français, devons assumer une responsabilité historique avec un pays voisin, c’est avec l’Espagne dévastée par les troupes de l’odieux Buonaparte.

      Le ressentiment espagnol perdure toujours à ce propos, naissant dans les classes d’histoire quand les élèves de ce pays apprennent ce qui s’est passé.

      Eh bien, les Espagnols n’ont jamais invité un chef d’état français, ni des jeunes de nos lycées, à une cérémonie de « réconciliation » et d’oubli pour des horreurs pourtant plus éloignées dans le temps que la bataille de Verdun.


      Mais les dirigeants français, ennemis de leur propre peuple veulent maintenir et accentuer les privilèges et les fortunes des ultra-riches en inféodant notre pays à l’Allemagne à travers les directives de la Commission européenne, Allemagne qui est elle-même aux ordres des lobbies US selon une véritable hiérarchie féodale, médiévale.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 31 mai 09:41

      Mascarade socialiste avec sa complice Merkel..Le « Félon » président de l’élysée touche le fond avec cette pitoyable comédie sur les morts de cette atrocité...décidément le PS (depuis Mitterand avec son pote Pétain) montre le visage nauséabond de la politique de notre pays voulue par des collabos-mafieux...
      Des « Veaux » disait De Gaulle..NON...des bâtons merdeux sortis de leur fosse septique...


      • Jeekes Jeekes 31 mai 11:39

        « ont fait revivre l’atmosphère du champ de bataille » 


        Ah ouais ?
        Pour ça il manquait les rats, les poux, la gadoue des tranchées et l’odeur des corps en putréfaction.
        Tu parles d’une atmosphère ! 

        Et les deux gros se sont fait des papouilles ? 
        Là, j’en suis tout z’ému...
         


        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 31 mai 13:10

          L’article fait semblant de ne pas avoir vu la provocation hollandaise grossière du « jogging » entre les tombes. Manière mesquine et méprisable de se venger du concert de rap annulé.
          Tout cela est petit, petit, petit.


          • julius 1ER 31 mai 14:53

            @Gilles Mérivac


            je pense que cela était prévu avant la prestation de Black M alors parler de vengeance me semble inapproprié ....
            par contre nombreux sont les frustrés et les incendiaires qui font de la surenchère et de la démagogie à propos de cet évènement !!!

            vous auriez peut-être préféré faire marcher ces jeunes au pas de l’oie dans les allées du cimetière ????

          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 31 mai 16:38

            @julius 1ER
            Non, un chippendale en tenue d’officier SS au son des « death eagles ».


          • alinea alinea 31 mai 14:27

            3 400 figurants habillés en costume de combattants de la Grande Guerre ont fait revivre l’atmosphère du champ de bataille.
             ??
            « revivre l’atmosphère du champ de bataille »... il fallait l’oser !


            • julius 1ER 31 mai 15:10

              @alinea


              personne ne peut revivre ni faire revivre ce que les combattants de la première guerre ont enduré..
              par contre vouloir proposer un moment de recueillement sous une forme différente n’ a pour moi rien d’indécent même si c’est plus théâtral ou lyrique qu’une simple procession ....

              dans ce pays les gens montent tout en épingle, cela devient insupportable cette façon de vouloir tout stigmatiser .... je suis d’autant plus en colère que aucune mais alors aucune analyse de fond n’a jamais été faite sur cette première guerre mondiale et ce cirque continue ....

              certains confondent patriotisme et nationalisme et c’est cela qui est la cause fondamentale de cette guerre ... et c’est d’autant plus vrai que ce même nationalisme outrancier aussi bête que méchant nous rejoue la même partition de va-t-en guerre !!!!


            • alinea alinea 31 mai 15:27

              @julius 1ER
              Il me semble que pour ce type de commémoration, la sobriété est de rigueur ; nous assistons là à une pub Benetton pour l’UE. La jeunesse Erasmus semble jouasse !
              j’ai entendu de très bonnes analyses sur cette guerre, notamment , bizarrement, en juillet 2013 sur France Culture.
              ce n’est même pas tant vis à vis des poilus que vis à vis de la jeunesse actuelle, quoi ? l’insouciance néanmoins consciente (?) libre et colorée d’une jeunesse de l’élite dans un monde de paix ?
              Quelle pub ! tout est donc pub.


            • alain-aaae (---.---.122.46) 31 mai 15:20

              vous me faites honte.je suis lorrain habitant depuis peu en bretagne.votre article est ridicule vous FAITES l éloge des jeunes qui courent sur des tombes dont mes grands péres sont morts et des centaines de milliers.un auteur a écri j irais craché sur vos tombres.Et vous faites l éloge d un connard de boche qui a filmé cette course honte a vous et a vos maudits socialistes dont vous faites certainement parti.j ai défilé en 1968 a douaumont devant le général de gaule qui recevait un chef d état étranger et quelle fierté pour nous de défié devant nos anciens qui ont donné leur vie pour libéré la moselle et l alsace.JE NE vous félicite pas je vous crache a la gueule.


              • Phalanx Phalanx 31 mai 15:50

                Leur guignoleries sensés être des commémorations, j’y croirais quand il feront les mêmes pour Chaud Ananas (concert de rap anti juif, chorégraphies modernes ...).


                Ils désacralisent Verdun, c’est normal, ce n’était que des kouffars, des goys, pour la plupart, des paysans français de souche, bas du front ... la lie de l’humanité pour nos dirigeants mondialistes.
                Ils sacralisent d’autres choses. 

                Mépris de la mémoire des ancêtres .... civilisation agonisante.

                Contrairement a ce que pensent les progressistes (des gens assez limités et influencables), l’Histoire des civilisations n’est pas une ligne droite, elle fonctionne en cycles, reconnaisable à certains symptômes. La fascination pour l’étranger et le mépris de ses ancêtres sont 2 caractèristiques de fin de cycle. Il peut y avoir ensuite, ou pas, une renaissance.

                En ce qui concerne la France, il reste peu d’espoir, la destruction culturelle s’accompagnant d’un remplacement de population.

                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 mai 19:52

                  JUSTE UNE HYPOCRISIE POLITICIENNE ...


                  Commémorer « Verdun », il ne faut cependant pas oublier « Le Lion de Verdun » ! Sinon on commémore quoi ? 

                  C’est dit dans le reportage : La France est satisfaite des « retombées touristiques » sur les.. Cadavres de Verdun ! Vous avez vu tous ces « jeunes franco-allemands » qui n’avaient pourtant aucune couleur du « Maréchal »... Ah Putain de l’histoire !!! 

                  • Phalanx Phalanx 31 mai 20:12

                    Puis aussi, commémorer Verdun, faudrait rendre hommage à Pétain, comme le fit le général De Gaulle ... notre dernier personnage historique. 


                    « Si, par malheur, en d’autres temps, en l’extrême hiver de sa vie, au milieu d’évènements excessifs,l’usure de l’âge mena le maréchal Pétain à des défaillances condamnables, la gloire qu’il acquit à Verdun, qu’il avait acquise à Verdun vingt cinq ans auparavant et qu’il garda en conduisant ensuite l’armée française à la victoire ne saurait être contestée ni méconnue par la patrie. »


                    - G. De Gaulle lors de la commémoration du cinquantenaire de la bataille de Verdun.

                     je suis heureux pour lui qu’il n"est pas à voir en quoi s’est transformée sa patrie en 50 ans.

                    • Pierre Régnier (---.---.36.98) 31 mai 22:40

                      Pierre Régnier :

                      Aux très officielles et très prestigieuses démonstrations du merveilleux crétinisme franco-allemand dans la ville la plus médaillée de France,

                      il manquait un récent décoré de la Légion d’horreur par notre lumineux président : le prince héritier d’Arabie saoudite,

                      pays où se poursuivent pourtant, par la décapitation massive et la diffusion mondiale de la barbarie islamique, les glorieux exploits dont l’européenne humanité sut se rendre capable en 14-18.

                      Pourquoi une telle discrimination dans le bel exemple donné à ces milliers de jeunes si lucidement et si généreusement engagés dans le troupeau convoqué pour la festive commémoration ?

                      Après l’élimination de la fête d’un rappeur crachant glorieusement sur la France pour laquelle des centaines de milliers de poilus ont donné leur jeunesse et leur vie, il y a là comme une seconde flagrante injustice.


                      • atmos atmos 31 mai 23:27

                        Avec l’annulation de la bamboula de black-machin, on croyait avoir évité le pire ; mais le pire était en réserve : un troupeau d’écoliers lobotomisés cavalcadant parmi les tombes de leurs aïeux au rythme du battement des bidons, un sinistre spectacle de rue dans un cimetière. C’est quoi la prochaine étape ? Repeindre de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel les alignements de croix blanches-racistes pour les rendre LGBT friendly ?

                        Qu’est-ce qui peut motiver les instigateurs de ces dégueulasseries ?
                        La haine de la nation française, bien sûr, et le mépris pour ceux qui l’ont défendue ; mais au-delà, la cause première de leur comportement ne peut être que leur incommensurable bêtise, cette bêtise au front de boeuf parfaitement illustrée par le faciès de notre « président », le plus insigne de tous ces traîtres, cette fistule anale pour qui le summum de la spiritualité consiste à se remplir la panse et à emmener Popaul au cirque dans la rue du même nom, ce chancre sur pattes qui s’acharne à fracasser tout ce qui le dépasse (c’est-à-dire à peu près tout) avec une hargne de crétin congénital pour ne laisser derrière lui que cette chiasse mondialisée qui lui tient lieu de civilisation.

                        Chaque jour, pendant au moins une minute ou deux, avec son coeur et son esprit, il faut s’entraîner à détester holland, à rejeter tout ce qu’il représente. C’est un excellent exercice pour l’élévation de l’âme.


                        • Jo.Di Jo.Di 1er juin 01:01

                           
                          « J’irai sprinter sur vos tombes »
                           

                          La ridicule et ignoble course sur des tombes est juste à vomir, j’ai vraiment l’impression d’être dans un pays dirigé par des traites guignols qui nous méprisent
                           
                          Et l’organisateur (mari de Rama Yade, la caste se donne les postes) est juif teuton-polonais ...
                           
                          Fiers d’être des chiures finales et méprisantes de son Histoire !


                          • Groupe BLE Lorraine Groupe BLE Lorraine 16 octobre 11:49
                            L’authentique fanion de commandement du colonel Driant a dernièrement été remis au Mémorial de Verdun. Cette relique exceptionnelle était conservée chez un particulier en Alsace depuis 1936. Une remise symbolique en cette année du Centenaire de la Bataille de Verdun. Héros du Bois des Caures, Emile Driant est mort le 22 février 1916 d’une balle de mitrailleuse à la tempe avec son fanion non loin de lui. La veille, jour du déclenchement de la Bataille de Verdun, un déluge de feu s’était abattu sur lui et ses Chasseurs des 56ème et 59ème Bataillons qui incarnaient la résistance face à l’avancée allemande.

                            Le carré de tissu Bleu-Jonquille, couleurs des Chasseurs, frappé du cor de chasse et des deux numéros mythiques 56-59, sera exposé dans une vitrine du Mémorial à partir de janvier 2017. Il sera accompagné de la lettre et d’un dessin au fusain exécuté par un soldat allemand qui représente le PC de Driant dans le Bois des Caures le 5 mars 1916. Une autre pièce exceptionnelle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès