Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Christophe Cédat, le patron du café « fumeur » de Lyon, serait candidat sur (...)

Christophe Cédat, le patron du café « fumeur » de Lyon, serait candidat sur une liste MoDem dissidente

Selon le journaliste Robert Marmoz, qui suit la campagne lyonnaise pour le Nouvel Observateur, Christophe Cédat, le bouillant patron du café 203, celui-là même qui vient de défrayer la chronique pour son refus d’appliquer la loi antitabac, serait candidat dans le premier arrondissement sur une liste dissidente du MoDem.

"Lassés de ne rien voir venir, persuadés que derrière l’agitation de Christophe Geourjon (un proche du président du conseil général Michel Mercier) se cache la volonté d’occuper le terrain au nom du MoDem avant de se rallier à Dominique Perben, un certain nombre de militants s’apprêtent à mettre à nouveau la maison orange en émoi", écrit Robert Marmoz sur son blog... ces militants, qui se réclament d’un MoDem "authentique et autonome", tiendront vendredi une réunion publique. Le journaliste ajoute qu’ils se sont dotés d’animateurs par arrondissement, préfiguration sans doute de futures têtes de listes. "Avec une jolie prise en termes de notoriété : la présence dans le premier arrondissement de Christophe Cédat." Ce patron, fils d’un militant RPR, qui se définit comme rebelle et consensuel, a déjà été candidat sans étiquette lors des législatives de 2002. Dans son portrait sur le site Globoos, il revendique son soutien à Nicolas Sarkozy lors des dernières élections présidentielles. Mais "conscient que le 203 est particulièrement fréquenté par une clientèle de gauche, il a souhaité privilégier le calme à la tempête. Comment ? En placardant au mur de son commerce une affiche représentant les présidents de la République française depuis 1848. Excès de populisme ou réelle ouverture d’esprit ? Les habitués du café 203, à n’en pas douter, ont leur avis sur la question".
Une campagne lyonnaise qui patine
Avec cette liste, le MoDem devrait continuer à animer une campagne qui a tendance à ronronner, voire à patiner depuis la trêve de Noël. Les candidats proposent en effet des projets largement similaires : la droite, qui ne s’est pratiquement opposée à aucun des projets de Gérard Collomb durant le mandat qui s’achève, a bien du mal à trouver ses marques. Quelques prises de position plutôt idéologiques sur la petite enfance (la promotion de la garde individuelle au détriment des crèches collectives) cachent difficilement le "trou d’air" que traverse Dominique Perben.
D’accord sur le développement de zones vertes (le jardin sans fin, le parc Sergent Blandan et même les berges de la Saône...), le candidat de la droite doit réunir sur sa personne des visions très différentes. Il appelle surtout à un "changement de style", un "nouveau souffle" et une politique de la propreté face à "l’incivisme de certains Lyonnais". "En discutant le matin avec des cantonniers, ils me décrivaient une organisation complexe, où l’initiative a peu de place et où l’administration a pris le pas sur le terrain. Tout comme dans le monde de l’entreprise, je suis convaincu que les idées, les initiatives, les observations du terrain doivent avoir une place forte dans une organisation souple et réactive", écrit-il dans son blog.
On est loin du grand projet pour le rayonnement international de la ville de Lyon. Annoncé de longue date, il se traduit pour le moment en une proposition, présentée en novembre au club de la presse : la nomination du député européen Patrick Louis (MPF - proche de Philippe de Villiers) comme représentant de la ville à Bruxelles.
le site LYonenFrance-
le site LYonMunicipales2008-

Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 8 janvier 2008 10:05

    Si vous avez des PV et que vous ne voulez pas les payer présentez vous sur des listes MODEM aux municipales !  smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

    A quand des candidats MODEM qui veulent vendre de la drogue librement ??, smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

    C’est vraiment une faillite ce MODEM


    • La Taverne des Poètes 8 janvier 2008 10:20

      lerma, c’est vous qui donnez l’impression d’avoir fumé votre petit déjeuner.


    • Le péripate Le péripate 8 janvier 2008 11:01

      Lerma me fait penser à ce singe métaphorique qui, tapant au hasard sur un clavier, finit de temps en temps à écrire une phrase qui ait un sens ! smiley


    • La Taverne des Poètes 8 janvier 2008 11:04

      ou alors il a un problème avec son modem, cela expliquerait.


    • roOl roOl 8 janvier 2008 11:08

      c’est homme semble accro au smileys.

      Une certaine net education semble a refaire.


    • vivelecentre 8 janvier 2008 11:26

      le modem est vraiment un mouvement fourre tout , ou l’on vient pour gagner rapidement du galon ou une notoriété que l’on a pu obtenir ailleurs...

      ou pour renforcer ou amplifier un coup médiatique générateur de publicité gratuite..

      Le modem lui même friand des gens qui font parler du modem, ce qui permet d’exister et tant pis pour la « justesse » de la cause !!

      aucune cohérence, navrant..

      tiens au passage ,une petite info sur le leader maximo :

      il s’est fait recaler aux élections du conseil d’administration de « France galop » au profit du maire de Deauville, ex époux de de Sarnez !!

      Pas de bol François a force de critiquer le pouvoir de l’argent , tu t’es fait recalé par tes propres amis richissimes !! Tu ne toucheras pas les jetons de présence de ce conseil là ! Les ingrats !


      • Emile Red Emile Red 8 janvier 2008 11:32

        Ou bé alors ! Sont trop des rebels de la vie au Modem...

        On s’éclate dru la pilule chez le Béarnais.


        • La Taverne des Poètes 8 janvier 2008 12:48

          Il est sûr que ce n’est pas à l’UMP que l’on voit le plus de rebelles ! smiley


        • Emile Red Emile Red 8 janvier 2008 13:11

          On y voit tout de même les rebelles de l’UDF...


        • La Taverne des Poètes 8 janvier 2008 12:50

          Il faut résister d’autant plus que Sarko le démago utilise tous moyens pour se rendre irrésistible. En tous cas, ce n’est pas à l’UMP que l’on verra des résistants. Ils sont tous à baiser les bagues du monarque.


        • morice morice 8 janvier 2008 14:44

          Qu’on s’étonne après que le Modem parte en fumée..


          • samedi 8 janvier 2008 16:34

            Les socialos de comptoir racolés par un cafetier RPR/Modem.

            A crever de rire.

            La politique en France en passera donc toujours par la barrique de cervoise.

            Et ensuite, ce sont les mêmes poivrots qui viendront se plaindre de la vie chère.

            Je pouffe. smiley


            • vivelecentre 9 janvier 2008 06:44

              C’est pas une info de comptoir ( le café 203 va t’il devenir un PMU ? fumée et pari mutuel urbain, faut bien faire rever les innactifs...) mais sur « Canal Turf » :

              L’élection mercredi chez France-Galop du Président et du Conseil d’Administration a donné lieu à certaines surprises parfois de taille. Si du côté du Président la candidature unique du sortant, Edouard de Rothschild simplifiait les choses, son élection avec 35 voix sur 50 peut être qualifiée de bonne voir même de confortable. Une fois son élection assurée, le Président Rothschild soumettait au Comité sa proposition de Conseil d’Administration, dont la composition incluait pas mal de nouveaux, Aliette Forien au titre des éleveurs, Philippe Bouchara au titre des propriétaires, Philippe Augier et Jean-Baptiste Andréani pour les Comités Régionaux et François Bayrou. Stupeur à cet instant lorsque Robert Fournier-Sarlovèze se présenta contre François Bayrou, réalisant 35 voix contre seulement 11 au nouveau Président du Modem. De même au niveau des éleveurs, où Jean Biraben se présentant en candidat libre se fit élire avec 18 voix contre 14 seulement à Baudouin de la Motte Saint Pierre le candidat officiel du Président Rothschild. Quelques surprises donc, mais sans véritable drame et la satisfaction de voir arriver de nouvelles personnalités dont celle d’Aliette Forien, première femme à siéger au Conseil d’Administration.


              • Vieux Sachem 9 janvier 2008 09:58

                C’est certain que mon ami François Bayrou a fait peur au Conseil d’Administration de France Galop avec son tracteur développant au moins 250 chevaux, poussifs mais quand même ! Peut-être ont-ils voulu aussi imposer le non-cumul des emplois, à défaut du non-cumul des mandats ! On ne court pas deux lièvres à la fois !


                • vivelecentre 9 janvier 2008 10:37

                  deputé ! president du modem ! maire de Pau ! administrateur de France galop !

                  heureusement que les electeurs dans leur sagesse ne mettent pas Bayrou dans la situation de ne pas honorer sa position sur le non cumul des mandats !!!

                  J’espere qu’il en sera de même pour l’election de Pau et que les electeurs feront en sorte que François n’ait pas a choisir entre l’assemblée nationale et le conseil municipal palois !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès