Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Clermont-Ferrand : le tramway poussé par le vent

Clermont-Ferrand : le tramway poussé par le vent

tramway_1Le tramway de Clermont-Ferrand entrera en service dans quelques mois. Sa gestation, avant accouchement, fut longue et parfois douloureuse. Aussi proposé-je, dans plusieurs articles futurs, de revenir sur son histoire chaotique, afin qu’un certain nombre de faits ne soient pas oubliés par les Clermontois et les autres.

Mais, auparavant, je veux vous donner ma position face à ce moyen de transport qui, s’il n’est pas nouveau dans notre ville, va tout de même bouleverser ce que nos techniciens appellent le « Plan de déplacements urbains »

Pour moi, il y a nécessité à réorganiser, moderniser, améliorer les transports dans l’agglomération clermontoise et, notamment les entrées et sorties des dizaines de milliers de personnes qui viennent travailler dans notre capitale mais qui habitent ailleurs. « A plus de 200 000 habitants, une agglomération doit avoir un tramway », me disait, en 2000, Monsieur Solignac-Lecomte, adjoint UDF au maire de Caen, responsable des déplacements dans l’agglomération caennaise. C’est le cas dans la nôtre, qui en compte 290 000, et même 560 000 si l’on se réfère à l’espace urbain formé par les bassins de Clermont, Issoire, Thiers et Vichy.

C’est pourquoi, j’ai été, et je demeure, favorable à la réintroduction de ce moyen de transport à Clermont. Je vais même plus loin en disant que la ligne actuelle est, pour moi, la ligne numéro un, une seconde ligne, tranversale à la première, étant nécessaire. Aussi ai-je approuvé, contre un certain nombre de mes amis politiques, le tracé de la ligne actuelle évitant la gare, la desserte de celle-ci revenant à une future ligne numéro deux.

Ma philosophie libertarienne me fait défendre une harmonie entre tous les moyens de transports. Une commune ou un groupement de communes est d’abord un ensemble d’êtres humains que leurs élus doivent respecter. Le rôle de ceux-ci est d’organiser les déplacements en gardant ou en offrant toutes les options possibles : train, tramway, autobus, voitures, vélos, déplacements à pieds, voire en pousse-pousse, si d’aventure les hommes voulaient utiliser, chez nous, cette façon de parcourir l’espace. C’est la raison pour laquelle je m’oppose à l’idéologie de la gauche clermontoise qui veut réduire drastiquement l’utilisation des automobiles (1) et socialiser à l’envi les moyens de déplacement, sans d’ailleurs offrir aux passagers de ces engins de transport que sont actuellement les bus de la T2C, la souplesse des horaires, la facilité d’accès et le confort intérieur qu’ils sont en droit d’attendre. Et je ne parle pas d’après des « on dit », utilisant fréquemment les lignes 1, 15, 16 et parfois 17 du réseau.

Le tramway n’est donc qu’un moyen de déplacement parmi d’autres. A lire, ici et là, la prose de ses thuriféraires, j’ai l’impression qu’il devient une fin, une apothéose de la gestion intercommunautaire de Serge Godard, une oeuvre d’art, une sorte de Jérusalem céleste sur pneus, destinée à éclipser tout le reste. Redescendez sur terre, bonnes gens ! S’il va bouleverser la situation, il n’est pas la panacée en termes de transports, mais il a sa place qui est grande. Et il nous faut rester attentifs aux conséquences de plusieurs décisions, prises à son sujet, qui risquent de provoquer un certain nombre d’inconvénients et de problèmes après sa mise en circulation. Mais de tout cela, nous reparlerons bientôt.

S.Weidmann

(1) Pour plus d’informations sur les raisons qui amènent les collectivistes à refouler la voiture, lire l’article de Pascal Salin : « Eloge de l’automobile » paru dans mon blog le 26 juillet 2005.

Dans le même ordre d’idées, je rejette cette novlangue récente qui, classant les moyens de transports en durs ou en doux, essaie, par les mots, d’introduire la ségrégation dans les choses, et le désordre dans les esprits.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Alexis Monjauze (---.---.153.63) 11 mai 2006 15:39

    Bonjour,

    Et avant tout merci pour cet article retraçant brièvement les positions et les passions (démesurées) que le tram de Celrmont suscite depuis plusieurs années.

    Je vous rejoins pour dire que c’est aux élus d’organiser les déplacements. Organiser ne veut pas dire choisir à notre place ou décider tout seuls dans leur tour d’ivoire. Si les élus étaient des gens sages, ça se sauraient ! Sur de tels enjeux (déplacements, urbanisme, environnement principalement) je crois qu’il nous revient à tous, anonymes de la société civile, de voter par voie référendaire pour choisir l’avenir que nous voulons. Le rôle des élus est d’orgnaiser un débat local, de permettre et de garantir que ce débat soit complet, sincère, équitable.

    Vous semblez penser que les agglomérations devraient donner à chaque habitant toutes les possibilités de se déplacer. Malheureusement, ou plutôt heureusement, les finances publiques sont limitées. On ne peut tout vouloir. Les infrastructures de déplacements ou de transports coûtent cher : à vouloir toutes les développer on est certain de se disperser.

    Voilà 50 ans que les routes absorbent des budgets pharaoniques, tandis que les autres modes sont délaissés notamment ceux qui n’ont pas recours aux moteurs (et que vous répugnez à nommer les modes « doux »... mais comment faut-il les nommer alors ? les modes « propres » ?)

    Avez vous idée de ce que nous coûtent nos routes, rues, deux fois deux voies et autres nationales ?! Et qui pourra encore les emprunter lorsque le pétrole à la pompe sera à 2 ou 3 euros le litre ?

    Personne n’a intérêt à développer encore le réseau des routes, à inciter au recours à la voiture. Aujourd’hui, une politique publique éclairée passe par la réduction de la dépendance au carburant et au besoin de stationnements. Avec la fin de l’énergie pas chère, l’actuelle dépendance mécanique va en effet poser d’énormes difficultés à un très grand nombre de français qui ne seront plus en mesure de se payer leurs trajets d’ici quelques années seulement. Pas dans 10 ans, mais dans 3 ou 5 ans... !

    Aussi je trouve un peu démagogique de prétendre qu’il est possible de nous payer tous les modes de transport. Cela n’est évidemment pas la cas tant pour les raisons économiques qu’écologiques. Même s’il n’est pas question d’interdire de prendre l’auto : diversifier les moyens de déplacements est souhaitable. Mais cela signifie clairement qu’il faut être sélectif et investir l’argent public dans ce qui reste en germe, qui est économique, sans nuisances et écologique et dans ce qui permet à chaque habitant d’être autonome dans ses déplacements et ce sans frais ou presque.

    Le pousse pousse est sans doute l’un des moyens le moins saugrenu dans votre liste de moyens de se déplacer. Dans les grandes villes (Berlin, Lyon...) on le voit de plus en plus sous une nouvelle forme : ce sont des étudiants qui proposentg leurs services, payent ainsi une partie de leurs études tout en faisant du sport et en rencontrant des gens... Il y une dimension sociale et écologique importante dans le pousse pousse, génées il est vrai par l’image coloniale qu’il renvoie.

    Pour finir, je salue votre indépendance d’esprit : si vous avez su suivre votre libre arbitre plutôt que voter comme votre parti, c’est à coups sûr le signe que pour vous la politique n’autorise pas de mauvais compromis.

    Cordialement.


    • Karl (---.---.190.19) 16 mai 2006 13:48

      Existe t-il une police de tramway ? Le plan vigi-pirate est-il mis en place dans le tramway ?


    • Gromit (---.---.80.231) 11 mai 2006 21:58

      Mon commentaire à cet article a été supprimé ?

      Tien ! On aurait pu croire qu’il s’agissait ici d’un média citoyen et que les critiques un tant soit peu objectives y subsiteraient...

      Apparemment, je me suis trompé. smiley

      Je répète en gros mes derniers propos sur cet article :

      Article sans intérêt, aucune information pertinente, que des appréciations de politique politicienne, rien qui n’a à voir avec le titre pourtant raccoleur « e tramway poussé par le vent ».

      Pouvez toujours me contacter à mon adresse valide pour m’expliquer cette censure.


      • Lamatosaurus Rex (---.---.10.51) 12 mai 2006 02:01

        A plus de 200 000 habitants, une agglomération doit avoir un tramway », me disait, en 2000, Monsieur Solignac-Lecomte, adjoint UDF au maire de Caen, responsable des déplacements dans l’agglomération caennaise. C’est le cas dans la nôtre, qui en compte 290 000, et même 560 000 si l’on se réfère à l’espace urbain formé par les bassins de Clermont, Issoire, Thiers et Vichy.

        Clermont-Issoire, oui, mais Vichy et Thiers (d’ailleurs assez proches l’une de l’autre) formeront une seule et même agglomération avant qu’on puisse parler d’agglomération de Clermont-Ferrand allant jusqu’à Vichy ! Ça rappelle Giscard qui voulait coloniser le Limousin, les Clermontois qui veulent coloniser Vichy ! On aura tout vu ! Votre tramway ne vous aurait-il pas fait prendre la grosse tête ? Vous avez un tramway, soit, mais ce n’est pas celui-ci qui va transformer Clermont-Ferrand la ville pépère d’Auvergne en méga pole de 600 000 habitants !


        • Serge Weidmann (---.---.22.60) 12 mai 2006 19:18

          Valéry Giscard d’Estaing n’a pas plus voulu « coloniser » le Limousin que les Clermontois le bassin de Vichy. Employer ce mot, dans ce contexte, est hors de propos et ridicule.

          Les 560 000 habitants -et non les 600 000- ne sont pas sortis de ma « grosse » tête mais des travaux menés par l’INSEE Auvergne. Je recommande à mon commentateur de lire la brochure que cet institut a sortie il y a cinq ans : « Les cahiers du Point économique de l’Auvergne : Les aires urbaines auvergnates en 1999/ Délimitation et évolution » numéro 83 de mars 2001, consultable sur son site internet.

          Il verra que ce qu’il appelle « colonisation » est le résultat d’une évolution humaine lente mais inexorable, dûe au développement économique. C’est ainsi que les « aires urbaines » (c’est la terminologie de l’INSEE) de Clermont, Riom, Issoire, Thiers et celle de Vichy se sont, peu à peu, constituées, étendues, rapprochées, jusqu’à former ce que l’INSEE appelle : l’ « espace urbain de Clermont-Ferrand » (la plus importante des aires avec la plus forte attractivité lui a donné son nom). Et je n’y suis pour rien.

          C’est ainsi que des habitants de l’aire urbaine de Vichy viennent, de plus en plus nombreux, travailler à Clermont-Ferrand. Il suffit de compter le nombre de voitures immatriculées 03 qui roulent dans notre noble cité arverne pour s’en persuader. Pour prendre un exemple vécu, quand je travaillais au Rectorat de Clermont-Ferrand, dans mon service, sur dix collègues, deux habitaient l’Allier (un à Vichy, l’autre près de Gannat). Ils faisaient tous les jours le trajet aller et retour. Aussi n’est-il pas extravagant de penser que, dans quelques mois, ils pourraient laisser leur voiture dans un parking dit « de délestage » à l’entrée de la capitale auvergnate et prendre le tramway pour se rendre à leur bureau, dans le quartier des Salins. Les portes de notre nouveau mode de transport sont toutes prêtes à s’ouvrir pour accueillir les Vichyssois.


        • james (---.---.6.5) 16 mai 2006 10:20

          Etant un clermontois (plus particulièrement de Cx de Neyrat) expatrié a Paris. Je peut donner mon point de vue externe du probleme. Déjà le projet a couté cher trés cher. Aprés savoir l’utilité du tramway dans la ville je pense pas qu’il soit essentiel. Certaines zone mal desservis comme la partie Flamina, Cournon, les côtes de Chanturges, le nord de Cebazat-Blanzat ou le sud de Chamilères le sont toujours, Crx Neyrat est de + en + moche avec tout ses fils. Les taxes augmentent de plus en plus. En gros je pensent que c’est un trés mauvaises idée ce tramways. Mettre plus de bus roulant au gaz, Colza ou même des minibus pour des zones reculés aurait été plus judicieux. Aprés des pousse pousse mouais pourquoi pas mais qu’ils comptent pas sur moi pour faire les monté vers Chamalières ou Chanturgues smiley


          • serge weidmann (---.---.107.81) 18 mai 2006 15:15

            James a, en effet, raison sur un grand nombre de points. Je signale que, dans cet article, je ne fais qu’annoncer une opinion. Je ne me suis pas prononcé, pas encore, sur la manière dont fut menée l’opération tram à Clermont ni sur les insuffisances criantes du réseau d’autobus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès