Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Confessionnel ? Raciste ? Bourreau ? N’en jetez plus !

Confessionnel ? Raciste ? Bourreau ? N’en jetez plus !

Encore et toujours la réforme des rythmes à Mayotte avec des autorités qui, loin de défendre les intérêts des leurs, multiplient les croche-pieds. Pour changer des réquisitoires répétés, usons de l'ironie pour dénoncer leurs travers.

Dans la confiance aveugle que nous portons à nos chers dirigeants dévoués, nous nous devons de collaborer positivement aux efforts aussi réfléchis que sans limites du vice-rectorat et de la préfecture.

Note : inutile de prendre l’accent chinois, Mao a quitté ce monde depuis des lustres...

 

Dans ce cadre, et pour hâter l’avènement d’une France radieuse, nous proposons une journée type de l’enfant, respectueuse des rythmes si judicieusement "proposés".

Note : pour le bien de l'enfant, cela va sans dire :

 

5h lever.

 

5h 30 à 6h 30 école coranique.

Note : arrêtons de dramatiser ! les coups de badine ou de fil électrique du foundi (maître) religieux, au même titre que les calottes des instituteurs n’ont jamais tué personne !

 

7h-15h (et pourquoi pas 16 heures ?) école :

-la collation prévue sera prise sous le préau comme l’a intelligemment proposé le député Boinali (1), puisque les enfants ont l’habitude de manger par terre et que la poussière de kusi ou la boue de kashkazi (2) valent mieux que le gel et la neige en métropole.

Note : ladite collation (3) ne devra surtout pas alourdir la digestion de la progéniture devant encore puiser dans ses ressources intellectuelles.

 Collation à Sada.

 

Le périscolaire, l’extrascolaire, ne se limiteront pas à de la garderie ! Dans le cadre des PET de la mairie (voir articles précédents), en effet, les langues maternelles seront proposées aux enfants : shinzouani (anjouanais), shingazidja (comorien), shimaoré (mahorais) et kibushi (malgache de Mayotte) (dans l’ordre décroissant du nombre de locuteurs).

Note : cette journée pourrait s’étoffer d’une heure supplémentaire (sans avoir à faire les PET dehors) avec le cours d’arabe, une proposition très récente et ô combien clairvoyante des décisionnaires mais que devraient applaudir aussi les condisciples de l’Intérieur, avec une marmaille moins susceptible d’alimenter les chiffres de la délinquance.

 

Entre 16 et 19 heures, l’enfant (même celui qui doit récupérer de ses kilomètres en brousse ou dans le danger de la circulation) disposera du temps nécessaire pour se doucher, se restaurer avant une bonne nuit de sommeil.

Note : en bonus, les parents responsables pourront vérifier si les devoirs ont été faits... Pour faire réciter les tables de multiplication, néanmoins, et malgré le risque potentiel de cauchemar, il vaudra mieux attendre que l’enfant soit couché.

 

Heureux enfants des îles à qui nous volions des heures, nous direz-vous merci un jour ?

Note : les efforts réfléchis et constants de nos chers dirigeants dévoués n’empêchent pas l’autocritique. Ainsi un de leurs leitmotivs, un temps ressassé, consistait à affirmer que l’école républicaine de Mayotte « devait » parce qu'elle « volait » des heures à ses enfants bien aimés. Ainsi, à moins que la subtilité de l’argument ne m’échappe, les 24 heures hebdomadaires à Mayotte différeraient des 24 heures de Trifouillis-les-Oies... Argutie fallacieuse s’il en est !

Note de la note : attention de ne pas dire « mensonger », du moins de la part d’un Noir à propos d’un Blanc, parce qu’une inspectrice Blanche (suspendue à titre conservatoire) aurait traité des Noirs de « menteurs » et que cela relèverait de « propos racistes » ! (affaire instruite actuellement) 

 

Heureux enfants de toutes les couleurs, des îles et des quatre coins de l’hexagone, vous ne nous direz pas merci pour la pétaudière que nous vous léguerons... Et vous aurez bien raison !!!

 

(1) l’ex-meneur virulent de la lutte contre la vie chère (troubles, île paralysée pendant un mois) a bien su faire fructifier son rôle de leader pour se faire élire à l’Assemblée, changeant de “paradigme” (pour reprendre un de ses mots préférés), phagocyté même par sa fonction nationale, au point d’œuvrer avec les “sinistres crétins” contre l’intérêt de Mayotte...

(2) respectivement la saison sèche et celle des pluies.

(3) la différence entre les collations disent bien que faire du fric (Sada / photo 1) prévaut sur le bien-être des enfants (Tsararano photo 2), une commune pourtant sans maire (annulation des élections) qui propose déjà une collation plus que convenable (photo 3) alors que les parents n'ont pas encore eu à cotiser. Bravo !


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 23 septembre 2015 08:37

    « La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration. » Art 15 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 25 janvier 04:31

      GARDEZ LE RYTHME, PAS LES RYTHMES !

      Sont-ce Constance Cynique, « M » le maudit et leur clique qui, après avoir asséné (mentez, mentez, il en restera quelque chose...) qu’il faut rendre les heures volées aux enfants de Mayotte, ont instillé "Quand un élève métropolitain reçoit 8500 heures de cours de la maternelle au CM2, le jeune mahorais quant à lui en suit 4500" ??? Parce que le chiffre qui a légitimement interpelé les maires de Mayotte contre la réforme ne les dispense pas de se servir de leurs cerveaux !

      Pourquoi ces assertions aussi honteuses, mensongères et répétées bêtement ?
      Ces 8500 heures de bonimenteurs correspondent à 29,5 heures par semaine quand la durée légale est de 24 heures !!!
      Et les 4500 heures des charlatans patentés correspondraient à
      15,62 heures pour les enfants de Mayotte ?

      LA SEMAINE DE MON FILS EST ICI DE 24 HEURES. MALHEUREUSEMENT, UNE REFORME AUSSI INUTILE QUE DÉBILE LE GARDE ENFERME 2,375 HEURES CAR POUR LES SINISTRES CRÉTINS CAPORALISTES, UNE RECRÉATION DE 0.5 HEURE RESSEMBLE DAVANTAGE A UNE « PAUSE MÉRIDIENNE » QUE 2 RECRÉS DE 0,25 HEURE !

      On ne comprend pas comment Constance Cynique, avec des mesures aussi folles qu’antidémocratiques, ose pleurnicher à la radio en nous assurant qu’elle ne mérite pas la défiance dont elle fait l’objet !

      Qu’elle sache qu’elle et sa claque de nuisibles sont devenus des ennemis du peuple qu’ils étaient censés servir ! Et dire que la République la paie plus de 10000 euros/mois !


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 25 janvier 04:35

        SINISTRES CRÉTINS DE L’ÉDUCATION NATIONALE !

        #‎Mayotte‬ ‪#‎école‬ Parents d’élèves bloquent la mairie, d’autres l’école « à flux tendus » pourtant déserte ; Pas grave dirait Robine (ministère)

        " Florence ROBINE, Directrice Générale de l’Enseignement Scolaire (DEGESCO) donne le ton de ce que peut être ce manque de respect, chez certaines et certains, tout au sommet de l’institution scolaire. La vidéo de la cession du 30 septembre 2015, filmée à Caen est à ce sujet édifiante : https://www.youtube.com/watch?v=jr3mLbRHQ0o.

        Alain MORVAN, ancien Recteur d’académie, ne mâche pas ses mots – et il aurait tort de le faire !

        « J’ai rarement entendu un dignitaire de l’Éducation nationale

        parler du corps enseignant avec si peu de considération.../...

        Des élèves avec si peu de discernement.../...De l’institution scolaire elle-même avec un tel orgueil de propriétaire.../... De tout et de rien avec aussi peu de recul, d’humanité, d’humilité, de capacité à douter.../... Non, Mme Robine ne doute de rien.

        En imposant le retrait de son affligeante réforme,

        apprenons-lui les vertus de l’esprit critique. »

        Note : crétine très représentative de la « Haute » qui nous dirige, Florence Robine ne s’est pourtant pas mis autant en évidence lors de sa venue, dernièrement à Mayotte

        Un vrai cours magistral à l’ancienne comme plus…

        youtube.com


        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 25 janvier 04:40

          LES PLUS BETES NE SONT PAS CEUX QU4ON CROIT !

           «  Nos amis les bêtes ! » : ne leur dites surtout pas, cela les ferait ricaner car les plus bêtes sont ceux qui se laissent engluer dans leurs propos mielleux. Politiques ou administratifs (les tenants du pouvoir, comme cul et chemise), ils sont experts, en effet, pour manier la xylolalie dite encore xyloglossie. L’art de la langue de bois, compétence de base de bien des incapables, consiste donc à parler beaucoup pour ne rien dire, à ne pas répondre aux questions dérangeantes tout en endormant béatement l’administré de base. Pis, il permet à ces gens-là de tromper, de mentir sans le moindre pic de vergogne ! Pour un père qui agirait de même envers son enfant, on dirait « dégueulasse » et pour eux, il faudrait s’abstenir ?

          Bien à la hauteur de ce qu’attendent les sinistres crétins de l’Éducation nationale, la vice-recteur continue d’ajouter au « dégueu », avec une finesse qui fit particulièrement défaut à un de ses prédécesseurs, François-Marie Perrin, pour ne pas le nommer, célèbre pour ses considérations sur le vagin des Mahoraises et l’accent local  ! 




          Au « dégueu » des écoles aux wc sales ou bouchés (Chiconi, Sada), aux fosses septiques débordantes (Chiconi, M’Gombani), quand les bâtiments ne se retrouvent pas carrément interdits pour dangerosité (Sada1 : voir précédents billets), se superpose le manque d’hygiène pour des enfants obligés de manger dans une cage d’escalier (Chiconi)(1)... 

          Triste constat et pour cause ! En vrac et parce que ce cercle vicieux est un vrai maelstrom :
          - une réforme des rythmes, pas « dégueu » du tout, au contraire, belle, enthousiasmante, si bonne pour les petits en dépit des vilains parents, des écoles à 80 % hors normes  !
          - quelques euros pour appâter les élus, manière d’entretenir leur « opportunisme », c’est d’autant plus « dégueu » qu’on ne sait plus trop dans quel puits sans fond ils tombent (les € !), surtout quand le contrat des intermittents de l’extra-scolaire n’est pas renouvelé !
          Et par dessus tout ça, Constance Cynique, la vice-rectrice, en remet plusieurs couches ! Si, dans un premier temps, elle déplore, la rengaine habituelle se fait vite entendre : « .../... Que les élus (de Chiconi) prennent contact pour les aider à planifier l’organisation de leur personnel pour s’assurer du bon fonctionnement des écoles... »... On croirait entendre une xylocope (2) sauf que les dits élus, affranchis depuis longtemps, ça les fait bien rigoler !
          Encore sollicitée par la journaliste, la supplétive des sinistres crétins (enfin, elle en est aussi), d’abord condescendante, fait feu de tout bois à propos de Sada : « ... Je comprends les parents qui ne veulent pas de ces rotations contre lesquelles nous luttons (tu parles ! NDLR). La commune de Sada a une bibliothèque, des terrains, des lieux d’accueil. La circonscription pourrait tout à fait organiser des choses et il y a des projets qui sont mis en place dans les écoles. Moi je suis persuadée qu’avec un travail que l’IEN a essayé de conduire, on arriverait à trouver des solutions avec des enfants qui auraient école et qui continueraient à apprendre sur une échéance courte puisqu’il me semble que la maire de Sada s’est engagée à faire en sorte que les travaux soient faits le plus rapidement possible... » 

          C’est dit, à force, à la fin de la logorrhée, sinon, à l’entendre, c’est le rêve ! Salement « dégueu » de parler ainsi... Le déni complet de la situation ! A vomir ! Il y a des jours où on se satisferait de la mention « la vice-rectrice n’a pas souhaité répondre » ! 
          « Une jolie fleur dans une peau de vache, une jolie vache déguisée en fleur... »... « puis qui vous mène avec des mots menteurs »... mais ça ce n’est pas Brassens qui l’a chanté ! 


          (ne manquez pas le prochain épisode, avec le préfet !)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès