Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Connaissez vous le Jury citoyen ?

Connaissez vous le Jury citoyen ?

Le conseil général de mon département organise le 19 mai prochain une initiative sympa : le jury citoyen. L’idée est d’impliquer des habitants à une réflexion . Le thème choisi pour cette première expérimetale est le dossier des arbres et la route. Sujet pas si anodin que ça. Et tendu, notamment entre les tenants du « securitaire » et ceux de l’écologie.

Quel équilibre trouver entre arguments des uns et des autres, comment mettre en oeuvre une politique "objective" sont quelques uns des enjeux de cette première qui est aussi une expérience. Si ça fonctionne, peut-être le procédé pourra-t-il connaître des petits frères ?

Le conseil général va proposer à quinze habitants de venir parler de tout ça durant une journée. Qui sont-ils ? Mystère et boule de gomme pour le moment. Les gens, en effet, seront tirés au sort. Pour le moment, les personnes intéressées peuvent se faire connaître. Place en effet aux volontaires qui ont l’info par différents biais. Suffit de s’inscrire.

280 personnes prises au hasard dans les pages blanches de l’annuraire ont cependant reçu un courrier. Une trentaine ont d’ores et déjà donné leur accord de principe.

Les 15 citoyens retenus recevront ensuite un dossier technique. Il leur pemettra d’affiner un peu leurs connaissances. Le 19 mai, ils pourront écouter différents experts sur le sujet. Et débattre avec ces experts. A la fin de la journée, ils devront donner un avis. Qui sera ensuite soumis aux élus.

A noter que ces habitants seront "défrayés" sur le modèle des jurés d’assise.

Voilà me semble-t-il une démarche à suivre, peu usitée et pourtant bien dans le ton je trouve de ce que les citoyens attendent aujourd’hui. Notons d’ailleurs que l’intérêt voire le principe des jury citoyens est que justement les gens ne soient pas des spécialistes de dossiers complexes. Ca peut être une réponse, non ?

Les jury citoyens sont un mode de gouvernance participative né en Scandinavie il y a quelques années déjà. On peut en savoir plus sur ce dispositif ici. Le procédé est encore assez rare en France. Il a déjà été utilisé, notamment à propos des OGM.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Scipion (---.---.15.167) 14 mars 2006 15:58

    Qu’est-ce qui est prévu pour que ce ne soient pas des sympathisants, et a fortiori des adhérents, du Front national qui accèdent au jury ?


    • Didier (---.---.3.243) 14 mars 2006 20:59

      A ma connaissance, rien n’est prévu en ce sens. Le principe est le tirage au sort.


    • yaarg (---.---.28.167) 14 mars 2006 20:06

      Tiens, les arbres et la route !!! Ça me rappelle cette affaire scandaleuse où, parce qu’un jeune ivrogne (2,5 grammes d’alcool dans le sang après autopsie) s’était tué en se fracassant à pleine vitesse sur un platane, les parents ont fait un procès aux ponts et chaussées, ont eu gain de cause et tous les arbres de la route ont été abattus. le verdict s’appuyant sur le fait que « s’il n’y avait pas eu d’arbre leur fils serait encore en vie »...

      Ainsi on rendait près de 250 arbres responsables de la mort d’un abruti qui a pris le volant avec un taux d’alcoolémie qui lui aurait valu prison et retrait de permis de conduire.

      certes il est mort, c’est toujours triste de mourir jeune, mais le raccourci est un peu raide que de rendre les arbres responsables des effets d’une beuverie.

      C’est curieux, moi j’aurais fait un procès à tous les débits de boisson...

      Alors faut-il couper les arbres qui sont au bord des routes ou bien serait-il plus sage de brider les moteurs et peut-être de punir encore plus sévèrement les excès de vitesse ?

      Car si on suit cette logique débile, pourquoi ne pas aussi supprimer les trottoir, les murs, les falaises et élargir les routes pour qu’elles fasse au moins cent mètre et bordée de rail de sécurité en caoutchouc ?

      je vois d’ici le résultat si un tel jury citoyen est constituée dans une région où l’on aime bien picoler (chapagne, bourgogne, cognac, jura, etc.).

      Pour info, voici un forum qui débat de la question. Comme toujours il y a lespour et les contre, mais il se dégage quand même du débat une réflexion intelligente concluant que le danger ne vient aps des arbres, il vient des gens qui conduisent comme des manches (les deux causes principales d’accidents étant les excès de vitesse et l’alcool).


      • karloff (---.---.193.9) 15 mars 2006 00:40

        Tout à fait d’accord ! Ca fait bientôt 50 ans que je conduis, et je n’ai encore jamais vu un arbre venir se jeter sur mon véhicule...


      • Cy-real (---.---.8.222) 15 mars 2006 07:56

        L’article parle du jury citoyen, il ne s’agit pas ici d’ouvrir le débat sur « les arbres, la sécurité routière, les chauffards ». Vaste débat je l’admets et votre exemple est édifiant. Mais laissons les jurés citoyens prendre toute la mesure du problème sur la base des rapports d’expert... Voilà en tout cas une initiative qui va dans le sens d’une vraie démocratie participative, dans laquelle on permet aux citoyens de s’impliquer plus activement dans la vie de la collectivité. La position de juré citoyen est intéressante, sorte d’intermédiaire entre électeur et élu... Je vote pour l’extension de cette initiative, que je m’en vais de ce pas relayer sur mon blog !


      • J ;(e (---.---.34.49) 15 mars 2006 11:44

        Quand on voit le niveau de compétence de nos élus à l’assemblée nationale (cf DADvSI), on peut parier que nos concitoyens, duement informés par des dossiers solides, seront largement aussi à même de prendre des décisions éclairées et moins sujets aux pressions que nos élus qui semblent plus intéressés par l’exercice du pouvoir que par la démocratie et l’intérêt des citoyens ne finançant pas leur parti. Il serait par contre sans doute plus intéressant d’organiser un jury plus nombreux et de le réunir plusieurs fois sur une période plus longue (10 fois une heure étalées sur un mois par exemple) afin de leur laisser le temps de s’imprégner du sujet et de s’informer par ailleurs (quelle garantie avons nous que les dossiers remis sont bien impartiaux ??)


        • didier (---.---.98.92) 15 mars 2006 21:45

          Le jury citoyen ?? Et bientôt le chien citoyen, le café citoyen, et la tarte à la crème citoyenne.


          • Joseph (---.---.91.240) 1er avril 2006 22:39

            >Didier cela a déja été fait : au Sénat en 2001 il y avait un colloque :

            En 2001, quelle place pour le chien citoyen ? Le lundi 29 janvier, un colloque national organisé au Palais du Luxembourg à l’initiative de la Société Centrale Canine et sous la présidence de Monsieur Gérard Larcher, vice-président du Sénat, a réuni de nombreux parlementaires et spécialistes pour débattre des problèmes d’insertion du chien dans la ville.


            • Karl (---.---.122.111) 9 mai 2006 17:22

              Bonne idée mais il faudrait l’élargir au controle des dépenses des collectivités locales et territoriales.


              • (---.---.73.102) 24 octobre 2006 09:44

                Ceux qui sont contre ces jurys citoyens ont besoin de chefs mais pas de démocratie...


                • (---.---.113.39) 28 octobre 2006 20:10

                  Pourquoi ? Dans la démocratie on éli des personnes pour que justement ils prennent ces décisions. Si les institutions ne fonctionnent plus, il vaudrait mieux comprendre ce qui ne va pas et faire ce qu’il faut pour y remédier plutôt que se précipiter de créer une nouvelle structure qui, de ce que je lis, n’a aucun pouvoir mais permet de se donner bonne conscience : les citoyens ont été consulté.

                  Quel rapport avec une dictature et être contre cette structure ?


                • (---.---.113.39) 28 octobre 2006 20:02

                  Comment vérifie-t-on que ces personnes ont une réflexion suffisante pour proposer des choses intelligentes ? Comment sait on que ce ne sont pas des affiliés au parti qui fait la demande ? Quelle égalité par rapport aux personnes qui ne sont pas dans les pages blanches ?

                  De plus « Il leur pemettra d’affiner un peu leurs connaissances. » me parait vraiment très léger. Faire parti d’un métier, connaitre, analyser des problématiques, comprendre leurs implications dans la branche donnée et des branches connexes, cela prend beaucoup plus qu’un seul jour. C’est l’expérience. Et lire un rapport d’expert (auquel on ne comprend pas grand chose) n’arrangera pas vraiment les choses. Alors espérer que l’on peut se faire un avis en un jour (d’autant qu’il faudrait être certain de l’impartialité des experts sinon ils pourraient orienter les débats comme bon leur semble et retourner comme des crèpes les membres du jury) est à mon sens complètement absurde. Et quel poids a l’opinion dans la décision de l’élu ? Si c’est pour faire joli dans le rapport, bof.

                  Bref le concept est beaucoup beaucoup trop flou pour être convaincant. Il y a peut être quelques sujets pour lesquels cette forme a un sens. Mais dans la forme présentée ici, c’est à mon sens vide d’intérêt. Et coûte à la communauté en plus. Le seul but est de la pure démagogie.


                  • omer_juin_2000 (---.---.222.134) 7 janvier 2007 16:44

                    Lors du 1er Jury Citoyen en Meurthe et Moselle j’ai été retenu expert.

                    Le sujet m’interressait pleinement. C’étais un sujet sur le paysage et l’accidentologie. En effet, j’avais travaillé dans ce domaine d’activité dans le service 64814 de Renault Technocentre à Guyancourt (78) et au centre d’essai de Renault à Lardy (91). Le Laboratoire Peugeot Citroën Renault de Nanterre faisait des Présentations directement au Technocentre des accident relevé sur terrain.

                    En effet les contructeurs Français travaillent ensemble dans ce domaine d’activité et ont les mêmes fournisseur en ingenierie.

                    Je suis deçu du jury citoyen car les experts n’ont pas été payé par le conseil général.

                    Le Chargés de Mission qui a préparé le jury citoyen ne connaissait pas bien le secteur d’activité de l’accidentologie, a mal préparé les réunions de travail.

                    Ce qui me désole c’est que je suis demandeur d’emploi. le conseil Général socialiste a utilisé mon expérience mes contacts pour obtenir un bon resultat. La meilleur solution serait :

                    - soit de me remercier en me versant une indemnité suite à la qualité de mon travail,
                    - soit de m’embaucher comme spécialiste accidentologie puisque je suis demandeur d’emploi.

                    Les prefectures qui font aussi de l’analyse d’accident avec le coordinateur securité routiere, propose aussi du semi-bénévolat ( repas, deplacement ) pour les experts.

                    Ou va ton ?

                    Des experts bénévole pour toutes des actions à caratère public lié à la securité routière. Comment je vis avec du bénévolat ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès