Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Des politiques en Normandie réagissent.... entre eux !

Des politiques en Normandie réagissent.... entre eux !

Que les politiques en Normandie se fassent entendre c’est bien... Reste à voir sur quels enjeux ils se positionnent !

Le jeudi 8 septembre, Le maître d’école Le Vern (Président de la "Haute") dénonçait «  l’action des différents gouvernements en place auxquels ont participé MM. De Villepin et Sarkozy, profondément marquée par le désengagement de l’Etat ». Cela paraît logique au vu des mauvais coups portés par l’Etat sur de nombreux dossiers et contrats d’engagement (routes, patrimoine etc.). De plus, il renchérissait avec ses collègues socialistes des départements de la Seine-Maritime, Didier Marie, et de l’Eure, Jean-Louis Destans, s’en prenant à un Etat « qui devient impuissant ». « La droite conduit la puissance publique à l’impuissance. Ces gens ne maîtrisent rien du tout. Ils ont oublié les fondamentaux de l’économie » commente M. Le Vern qui s’en prend au « manque de courage » des élus et des personnalités de la droite comme le président de l’Assemblée nationale (Jean-Louis Debré), un président de groupe au Parlement (Hervé Morin) ou « un proche des plus hautes instances » (Antoine Rufenacht) « qui n’assument pas sur le terrain la politique du gouvernement. Et lorsqu’il y a carence, on renvoie vers la région ou les départements ! Il y a une supercherie démocratique qu’il faut dénoncer. »
Quant aux trains et aux liaisons rapides Normandie-Vallée-de-Seine, il semble que les Le Vern et Duron ont tiré un trait dessus !
On le voit, la gauche régionale ne s’en prend pas qu’à l’Etat, mais aussi à la droite régionale qu’elle nomme ! Et que répond cette droite ?

C’est Gauzès, un illustre inconnu, qui s’y colle : ce député européen, maire de Saint-Agathe d’Aliermont et président au conseil régional du groupe « Unis pour la Normandie », Jean-Paul Gauzes, fustige les choix économiques de la région et plus particulièrement les dernières hausses fiscales décidées par l’instance.
Sous le titre « l’impôt Le Vern est arrivé », Jean-Paul Gauzes regrette la volonté de l’exécutif régional de faire porter la responsabilité des hausses d’impôts au gouvernement en place. « Aucun transfert conséquent dans le cadre de la décentralisation ne pèse cette année sur les finances régionales, comme le démontre le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l’évolution de la fiscalité locale », explique le porte-parole, pour qui « l’impôt Le Vern n’est rien d’autre que la conséquence des choix politiques coûteux de la majorité PS-PC-Verts ».

Pour une fois qu’il y avait débat et prise de parole dans notre région, on était en droit de s’attendre à des débats, des projets, des visions... Mais non, rien de tout cela... Rien que de la stérilité et du discours répété formulé à l’envi....
Car de la nécessité de créer une citoyenneté régionale et une citoyenneté européenne, on n’en entend toujours pas parler : il y a un silence assourdissant des dirigeants politiques français sur la question régionale et sur la question européenne. Comme si les craintes, les interrogations exprimées par les Français ne nécessitaient pas qu’on y réponde, et comme si on se satisfaisait de l’état actuel des régions et de l’Union. Le manque de maturité du personnel politique français n’en est que plus criant !

Face au no man’s land de la mondialisation, il est temps de définir enfin qui fait quoi, et à quel échelon... et que les politiciens arrêtent de se positionner les uns par rapport aux autres, ou les uns contre les autres, qu’ils définissent enfin les possibles et les axes d’améliorations en fonction des intérêts généraux à défendre.
On ne pourra pas se moquer encore très longtemps, et de cette façon, des Français en général, des Normands en particulier, ni des Européens qui ne désirent plus être des "nains politiques"...

Yuca de Taillefer.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Alexandre Santos (---.---.166.143) 12 octobre 2005 15:11

    Je ne pense pas qu’on puisse attendre des politiciens du niveau national d’encourager la citoyenneté regionale ou européene, puisque par essence cela sort de leur cadre et ils n’ont rien à y gagner.

    Je pense que à cette dans ce cas c’est plutôt la responsabilité des citoyens eux mêmes de s’organiser pour faire évoluer les idées dans ce sens.

    On a beaucoup critiqué la construction européen d’être faite du haut vers le bas. Maintenant il faudrait montrer qu’une construction d’en bas vers le haut est possible, et par définition on ne peut pas attendre l’authorisation/appui des politiciens nationaux

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires