Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Des territoires alsaciens rendus à la Lorraine ?

Des territoires alsaciens rendus à la Lorraine ?

Deux communes lorraines, à savoir Raon-sur-Plaine dans les Vosges et Raon-lès-Leau en Meurthe-et-Moselle, ont décidé de se lancer dans une « guerre contre l’Alsace » en annonçant leur intention de saisir le tribunal administratif, afin de récupérer près de 2 000 hectares de forêts annexés par l’Allemagne en 1870 et jamais rendus en dépit du Traité de Versailles de 1919. 138 ans après, le combat continue. Plus que jamais !

La parcelle en question appartient en effet désormais à la commune de Grandfontaine, dans le Bas-Rhin, annexée par l’Allemagne entre 1870 et 1918. Selon les deux maires lorrains, le « Traité de Versailles aurait officiellement oublié leurs communes. Mais officieusement, il y aurait eu des négociations avec les élus alsaciens dans le but que ces derniers conservent la parcelle de forêt ». Depuis près d’un siècle, ils se battent sans relâche afin de récupérer ces 2 000 hectares de forêts. Car dans un secteur où le textile a fait naufrage et les industries se font rares, le bois vaut de l’or. Le premier magistrat de Raon-sur-plaine affirme de même que la France les a « laissés tomber ». En effet, la localité a perdu dans cette histoire deux tiers de son territoire en 1870. Une spoliation de 800 hectares. Même remarque du côté de Raon-lès-Leau, village qui a été amputé de 1 132 hectares de forêt, ce qui représente un manque à gagner de 70 000 euros par an de taxe foncière.

Rappelons quelques faits pour mieux comprendre la situation. Après la guerre de 1870, la Prusse victorieuse a redécoupé la carte de l’Alsace et de la Lorraine. Ces deux communes se sont ainsi vues annexer par le Traité de Francfort. Mais les maires d’aujourd’hui affirment que leurs ancêtres étaient des « durs à cuire ». Ici, c’était un pays de bûcherons où les gens n’avaient absolument pas l’intention de devenir Prussiens. Alors que les soldats du Reich avaient pris leurs forêts et leurs scieries, les habitants ont creusé, la nuit, des tranchées au milieu de la seule route qui permettait le transport du bois. Après sept mois de cette guerre d’usure avec les Prussiens, les deux villages obtinrent gain de cause. Ainsi, le 2 juin 1871, le général Von Moltke fit quelques concessions. Il conserva néanmoins l’essentiel, conformément aux instructions de Bismarck. Les forêts plantées de sapins noirs restèrent donc aux mains des Prussiens. Mais cette décision ne fut pas modifiée quelques années plus tard après la Première Guerre Mondiale. Le Traité de Versailles n’accorda aucune importance à ces 2 000 hectares de forêts giboyeuses. Ces parcelles furent conservées par la commune de Grandfontaine. Après avoir disposé de ces deux communes lorraines, Paris les a donc tout simplement ignorées et oubliées.

Les maires ont écrit aux préfets, aux présidents Mitterrand, Chirac et Sarkozy quand il était ministre de l’intérieur, en vain. Bien que leur demande soit tout à fait légitime, la réponse fut toujours la même. Il serait en effet trop complexe de modifier les frontières de trois départements et de deux provinces. Mais dans les villages lorrains cette décision ne passe pas, mais alors absolument pas. « Les gens en parlent, le sujet revient toujours sur le tapis, ils ne peuvent pas l’accepter ». Afin d’obtenir gain de cause, les maires devraient dans les prochains jours demander une nouvelle enquête préalable au préfet puis saisir le tribunal administratif. Au sentiment d’injustice né de la spoliation, s’ajoute celui de ne pas être entendus. Un avocat a par ailleurs accepté de prendre en charge leur cause, sans demander la moindre somme aux deux communes désargentées. Ce dernier va donc attaquer, devant le tribunal administratif, l’Etat français. Les communes réclament la restitution des terrains qu’on leur a confisqué, ou à défaut, une indemnité compensatoire. Les BLE les soutiennent dans leurs démarches et leurs actions, afin de réparer le préjudice fait à la Lorraine.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • eugène wermelinger eugène wermelinger 20 novembre 2009 11:15

    « Les communes réclament la restitution des terrains qu’on leur a confisqué, ou à défaut, une indemnité compensatoire. Les BLE les soutiennent dans leurs démarches et leurs actions, afin de réparer le préjudice fait à la Lorraine. »


    En somme ce qu’ils veulent c’est du blé, d’où le soutien de BLE.
    Clochemerlesque.
    Savez-vous ce que l’on récitait à la prière du soir, en Alsace, il y a deux siècles ?
    « Lieber Gott, hutte uns von den Lothringer »
    Dieu aimé, garde-vous des lorrains.

    • ZEN ZEN 20 novembre 2009 15:16

      Lieber Gott, hütte uns von den Elsässern !!
      Mais garde-nous le Riesling et le Gewürtz
      Amen !


    • brieli67 20 novembre 2009 16:48

      oh la le duo !!

      http://www.wissen.de/wde/woerterbuecher/deutsch-englisch-franzoesisch-spanisch-tuerkisch/h%FCten

      sich hüten voR

      Incorrigible notre U scheeeeeeeeeeeeen !

      Elevasch hà

      Litt. avoir de l’élevage
      (expression : Freddy Willenbucher)
      fr. avoir une bonne éducation

      Désolé Zen, je dois être un très mauvais pédagogue ou cà ne prend plus ?

      Gewürz  SANS T xondheit !
      d’autant plus que tu te ravitailles en 67 !! en Wynn et non en Wiiiiiii
      Tiens va à la pêche de Klevener de Heiligenstein .
      Tu vas apprécier. En contrebas de ton Terroir Grand Cru favori.


    • ZEN ZEN 20 novembre 2009 18:04

      Ach ! viel vergessen...
      Le meilleur est ici
      Wunderbar !


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 21 novembre 2009 17:02

      salut brieli,

      tu commençais à m’inquiéter par ton absence.
      Comme annoncé j’étais de ton côté traversant ta région du Kochersberg (Saverne) et regrettant ne pas pouvoir te rencontrer, puisque cela t’horripilait .
      Un homme comme toi, doublement ou triplement docteur, paysan de surcroît, scientifique spécialisé en tout, parlant français, allemand, anglais, grec et aussi le beckser cela doit se visiter comme un parc d’attractions multiples.
      Allez, nix vu unguats comme tu me l’assurais.
      à te lire ...... (gentiment stp, fais un effort) 


    • Gazi BORAT 20 novembre 2009 11:20

      Ouille !

      Il subsiste encore des dommages collateraux de la guerre franco-prussienne, tels ces obus hors d’âge que l’on retrouve encore de temps en temps ?

      gAZi bORAt


      • brieli67 20 novembre 2009 12:01

        Ils n’ont rien à foutre d’autres nos amis les Vosgiens. Soyez Zen et faites du vélo....

        Dites les BLE !
        Un peu de recherches dans vos dossiers. Grandfontaine au dessus de Schirmeck, c’est SALM et « lorrain »que depuis 1806, voir princes positionnés en alsace.

        Grandfontaine est connu pour sa tourbière et ses « mines des De Dietrich » délaissées et grande joie des minéralogue_spéologues.

        Dites êtes vous si sûrs qu il n’y pas anguille sous roche ?
        Une autre exploitation du sous_sol ?

        Et pourquoi cette polémique ?
         Dans cette contrée frontière depuis des siècles et des siècles,
        on est gentil avec tout le monde avec tous les régimes : on nait passeur et on donne dans la contrebande.
        Tenez Belval et son Usine qui swingue

        De grâce gardez vos turpitudes de story_telling sauce-néocon.
        Au lieu de nous gaver d’un castel Second Empire ou archéo Sarko
        si vous nous parliez de SENONES/bas DIM et de son touriste Voltaire par exemple

        Je vous laisse découvrir ce travail soigné d’amateur
        http://badonpierre.free.fr/salmpierre/mfrancois.html


      • Gazi BORAT 20 novembre 2009 12:55

        Et puis d’abord...

        Ces gens là, aiment-ils mieux leur pêre ou leur mêre ?

        gAZi bORAt


      • docdory docdory 20 novembre 2009 18:45

        @ Gazi Borat 


        Le dernier grand dommage collatéral de cette guerre , c’est la persistance plus qu’incongrue de l’anticonstitutionnel et illégal statut concordataire d’Alsace Moselle !

      • brieli67 20 novembre 2009 20:07

        Qu’en sais tu « historiquement » mon pôôôvre Docteur !!

        Fallait alors proposer le referendum si démocratique de l’autodétermination nationale !!

        C’est pas le Concordat de Napoléon.....
        ce sont lois de Bismarck contre le Kulturkampf !

        Ces lois « estrangères » permettent une implantation suivie des lieux de culte, le contrôle des officiants et la nature même de l’enseignement délivré à l’Université de la République.
        A mon avis, il n’y a pas mieux comme solution laïque et républicaine.

        Au fait historiquement, tu es lié à quel pays, contrée, terroir ?
        Les ’choses« de l’Alsace te sont complètement ignorées et méconnues

        Pas terrib non plus ton intervention de troll... Trop de boulot ?

        ps : complément dans le texte français récupéré ; les dimanches d’élection de sa chaire le pasteur, le curé, le rabbin doivent inciter les présents à aller voter et doivent plus que suggérer le candidat officiel, du Ministère de l’Intérieur. Bien sûr un »correspondant" de la Préfecture dans chaque lieu de culte...


      • zelectron zelectron 20 novembre 2009 21:46

        ou alors ya du pétrole dans le sous sol ?


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 20 novembre 2009 12:25

          C ’est la guerre , Lorrains têtes de chiens , sortez dehors si vousêtes un homme ... smiley


          • ZEN ZEN 20 novembre 2009 12:29

            Bon, les « boches de l’Est », ça suffit ! smiley


            • brieli67 20 novembre 2009 14:36

              http://www.panoramio.com/photo/24469248

              non mais Zen t’es où là ? Le jaune destrier tout seul dans la verdure ?

              en Terre SALM : le lac de la Maix
              http://e.noel57.free.fr/lamaix.htm
              une belle promenade à partir de Grandfontaine si proche


            • PhilVite PhilVite 20 novembre 2009 14:18

              La FIFA vient de l’annoncer : Les décisions de l’arbitre ne peuvent être remises en cause quand le match est terminé. Désolé. Impossible de rejouer la guerre de 14-18 !


              • brieli67 20 novembre 2009 16:16

                un peu de Sportvox ?

                http://www.sportvox.fr/article.php3?id_article=23927

                allons z"y !!


              • ZEN ZEN 20 novembre 2009 15:27

                @ Philvite
                En effet, je viens de trouver l’acte officiel de l’arbitre


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 20 novembre 2009 16:20

                  Y a plus d’ poilus .


                  • french_car 22 novembre 2009 23:11

                    Je n’avais jamais remarqué que la Meurthe et Moselle touchait le Bas-Rhin, je m’endormirai moins bête ce soir !


                    • french_car 22 novembre 2009 23:22

                      Pourquoi pas rendre le Territoire de Belfort à l’Alsace tant qu’on y est ?


                      • Groupe BLE Lorraine BLE 28 novembre 2009 10:49

                        Bonjour,

                        voici un site pour illustrer l’article : http://badonpierre.free.fr/2raon.html

                        bien à vous,

                        Les BLE

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès