Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Développement du Skylander SK-105 en Lorraine

Développement du Skylander SK-105 en Lorraine

La Région Lorraine, l’Etat français, Geci International et des investisseurs privés participent au financement du programme Skylander SK-105 (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t385-fabrication-du-skylander). Le Skylander SK-105 est un nouvel avion de 15 mètres très robuste conçu pour résister à des conditions extrêmes, développé sur l’ancienne base de l’OTAN de Chambley (54) par la société Sky Aircraft, filiale de Geci International. L'appareil a notamment pour qualité d'opérer sur des distances très courtes, à savoir 600 mètres au décollage et 250 mètres à l'atterrissage. D’allure et de conception rustique, capable de transporter 19 passagers ou près de 3 tonnes de fret, ce bi-turbopropulseur a été rebaptisé « le Logan des airs ».

La Région Lorraine a consenties plusieurs avances remboursables à l’avionneur : 9 millions d’euros, puis 7 et 5 en trésorerie. Au départ, la Région souhaitait entrer au capital de Sky-Aircraft à hauteur de 7 millions d’euros, sur la base de la demande d’un hypothétique soutien complémentaire de 24 millions d’euros de la Direction Générale de l’Armement (DGA). Une prise de participation suffisamment exceptionnelle de la part d’une collectivité dans une entreprise privée pour que le Conseil d’Etat soit sollicité. L’Etat français avait auparavant apporté 2,5 millions d’euros de prime d’aménagement du territoire au lancement de ce programme de 215 millions d’euros qui prévoit la création de 313 emplois directs et de 700 emplois indirects. Depuis, Paris a également décidé d’investir 60 millions d'euros. 30 millions d'euros proviendraient du grand emprunt, les autres venant d’une prise de participation du Fonds Stratégique d'Investissement (FSI), le bras armé public en matière d'acquisition. Un tel renfort s'avère très appréciable pour un groupe, dont la faible trésorerie, qui résulte des montants importants engagés avant de rentrer de l’argent, expose à un rachat à bas prix de concurrents étrangers potentiels. Des partenaires privés à identifier apporteraient 40 autres millions d’euros.

A ce jour, 212 personnes travaillent au développement de l’avion à Chambley. 411 accords commerciaux auraient été trouvés. Ils comprennent 14 avions en commande ferme avec acomptes, incluant 4 options, 397 avions avec lettres d’intentions incluant 303 options, ainsi qu’un Memorandum of Unterstanding signé avec la société fantôme russe Aviamost portant sur 40 avions et 260 options. Ce dernier contrat représente une commande potentielle de 260 millions d’euros, voire de 2 milliards d’euros à un prix hors option de 6,5 millions d'euros l'unité. De quoi atteindre une partie importante de l’objectif de 1 500 ventes d'ici 2030 fixé par la société.

La date du premier vol du Skylander est fixée à septembre 2013, soit un an de retard sur le calendrier initial en raison du report dans le cadencement des financements. La certification est quant à elle attendue pour septembre 2014.

L’aboutissement de ce programme permettrait enfin de créer un centre de formation aux métiers de l’aéronautique structuré autour du cluster lorrain Aériades composé de 24 entreprises (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/04/15/le-cluster-lorrain-aeriades-labellise/), dont l’équipementier Leach, à Sarralbe. Cette filière pourrait également bénéficier de l’implantation à Commercy d’une usine du groupe Safran (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/02/03/une-usine-safran-a-commercy/), leader mondial dans la fabrication de moteurs d’avion Boeing 737, Airbus A320, Rafale, avec à la clé 400 emplois à l’horizon 2020.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Yvance77 9 février 2012 10:20

    Salut,

    Voila un très belle initiative qui se conclura par un beau succès local, espérons-le. Ces ces solutions locales qu’il faut multiplier


    • morice morice 9 février 2012 11:42

      La date du premier vol du Skylander est fixée à septembre 2013, soit un an de retard sur le calendrier initial en raison du report dans le cadencement des financements. La certification est quant à elle attendue pour septembre 2014.


      c’est dommage, ce retard, car le créneau est effectivement possible, l’un des rares concurrents étant le petit CASA 212, fort prisé des opérations spéciales et les mercenaires type Blackwater.... et là c’est se heurter à EADS....


      470 exemplaires ont déjà été vendus dans le monde.


      • Montagnais Montagnais 9 février 2012 16:17

        .. On pourrait pas soutenir Lelièvre à Toul plutôt ? Des ferrailles volantes, on a assez, alors que ce que fait Lelièvre à Toul..


          • cliquet 10 février 2012 17:33

            Attention aux mirages. Ce projet a plus de dix ans et n’a jamais abouti. Les équipes de conception ont changées plusieurs fois et à chaque fois on a tout réinventé.
            Autant la 1ère version était homogène (rusticité, emport de fret conteneurisé, faible masse de structure et simplicité de conception et de réalisation) autant la nouvelle version semble d’un tout autre esprit.
            Idem pour les lieux d’implantation de ce programme qui a voyagé du sud-ouest au Portugal puis en Lorraine et Il faut souhaiter qu’il s’arrête là.
            Moi, je n’y croirais que lorsqu’il volera, et ça n’a pas l’air d’être pour demain...


            • Groupe BLE Lorraine BLE 10 février 2012 19:17

              Le directeur général de la mystérieuse société russe Avianost est Viktor Alexandrovitch Medvedev. Il est venu avec une délégation en octobre 2011 à Chambley pour évaluer le Skylander.

              Pour Sky Aircraft, le contrat avec Aviamost constituerait une clé d’entrée essentielle sur le marché russe. La demande y est très importante tant pour le transport passager que le fret. En effet, les infrastructures russes sont plutôt manquantes, si bien qu’un avion rustique de ce type pourrait désenclaver des villes et des villages.

              Une version de Skylander équipé de skis pour l’atterrissage sur la neige serait à l’étude.


              • Groupe BLE Lorraine Groupe BLE Lorraine 15 février 2012 21:18

                La société Aviamost, qui a signé un protocole pour 40 avions Skylander et une option pour 260 autres, ne dispose pas encore des financements nécessaires pour conclure cette opération. La compagnie espère résoudre cette question en mars. Son projet pourrait en effet être inclus dans le programme de l’Etat russe portant sur le développement de l’aviation régionale. Ce dernier, face à la vétusté des appareils petits porteurs en Russie, a annoncé le lancement d’un plan pour financer l’achat d’avions destinés à équiper les compagnies régionales russes. Aviamost compte notamment sur le fait que les autorités russes ont émis, fin janvier, un décret prévoyant que Moscou subventionnera à hauteur de 30 % l’acquisition d’avions de moins de 20 places. Le Skylander est en concurrence avec l’avion canadien de Viking air, le Twin Otter, et des appareils américains.


                • Groupe BLE Lorraine Groupe BLE Lorraine 22 février 2012 19:58

                  Certaines personnes peuvent penser qu’il aurait été plus judicieux d’implanter l’usine du futur Skylander près de l’aéroport Metz Nancy Lorraine plutôt qu’à Chambley. Car avec un hiver rude et des conditions d’accès pas toujours faciles depuis Metz et Nancy, l’hypothèse de travailler au cœur du sillon lorrain plutôt qu’à Chambley, la complémentarité naturelle avec l’aéroport régional où tout serait prêt, une plus grande facilité d’accueillir des sous-traitants...


                  • Groupe BLE Lorraine Groupe BLE Lorraine 18 avril 2012 19:39

                    Selon le site Marker.ru, le PDG d’Aviamost, Viktor Medvedev aurait l’intention « de fabriquer 260 Skylander sous licence Geci », dans une unité d’assemblage de la zone portuaire d’Oulianovsk. L’information a depuis été démentie par le PDG de Geci-Aviation. Dans le détail, l’accord d’origine entre Geci et Aviamost prévoit en effet que ce dernier acquière 40 unités du SK-105 pour une valeur de 260 millions d’euros, dont 5 % seraient versés à Geci d’ici 2013, soit un an avant la livraison du premier appareil. L’achat des 260 autres aéronefs s’étalerait sur une période de 7 à 8 ans. Actuellement, les deux sociétés étudient les moyens de « russifier » le Skylander, afin de le référencer et de le certifier auprès du ministère russe des transports. S’il faudra avoir certainement recours à des entreprises locales pour satisfaire Moscou, l’achèvement à Oulianovsk ne devrait pas dépasser 5 % de l’assemblage. Dans ce processus industriel, les différents tronçons de l’avion seraient associés à Chambley. Ce dernier décollerait ensuite de Lorraine dans sa plus simple expression avant d’être finalisé à Oulianovsk.


                    • Groupe BLE Lorraine Groupe BLE Lorraine 19 août 2012 12:40

                      Le permis de construire de l’usine d’où devraient sortir les premiers Skylander de série d’ici fin 2013 début 2014 à Chambley a dernièrement été accordé par les services de l’Etat français. Le bâtiment de plus de 15 000 mètres carrés prendra place sur un site de 26 hectares (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/01/08/certifications-permis-de-voler-et-usinage-serie-en-vue-a-chambley-pour-le-skylander/). Par ailleurs, Geci International doit normalement annoncé courant septembre le bouclage de son tour de table financier et l’adossement de son projet à des industriels de l’aéronautique. C’est en tout cas ce qui était ressorti de la rencontre organisée au mois de juin de toutes les parties prenantes au ministère du redressement productif.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès