Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Espace civilisé et esprit d’à propos...

Espace civilisé et esprit d’à propos...

Hotelparislasvegas07Denis Baupin, adjoint Vert au maire de Paris, chargé de la circulation, vient de diffuser aujourd’hui un communiqué de presse intitulé « Qu’est-ce qu’un espace civilisé ? ». L’aménagement urbain et la gestion des agglomérations est un thème d’actualité. Après les territoires de banlieue, stigmatisés par le Président de la République, voici « l’espace civilisé », modèle vers lequel Denis Baupin veut faire tendre Wonderland, le coeur de l’agglomération, la Ville Lumière, la Ville Musée, Paris !

« Ainsi, un espace civilisé est un espace public où cohabitent en bonne harmonie et dans les meilleures conditions de confort et de sécurité, les différents modes de déplacements : les piétons, les personnes à mobilité réduite, les rollers, les cyclistes, les autobus, les taxis, les automobilistes, les véhicules de livraison et les deux-roues motorisés.

L’espace civilisé est aussi l’occasion de retrouver les promenades parisiennes historiques dans un lieu de convivialité, dans un environnement de qualité où le patrimoine bâti est protégé, et le paysage amélioré.

L’objectif général de changer l’ambiance et retrouver une qualité de vie se décline en cinq objectifs principaux :
- Offrir un nouveau partage de l’espace public au profit des piétons, des autobus et des circulations douces, tout en réduisant la circulation automobile
- Renforcer la présence du végétal
- Réduire les différentes formes de pollution de proximité
- Renforcer la vie locale
- Préserver et mettre en valeur la qualité du paysage et du patrimoine architectural et urbain »

On a les priorités qu’on peut, et la mairie de Paris, en autorisant la publication de ce communiqué, alors que les dégâts des banlieues fument encore, en donne un triste témoignage. On se demande si à l’image de la société française aujourd’hui, la pire des fractures entre Paris et sa banlieue est, non pas celle du périphérique, mais plutôt la dérive égoïste de certains de ses habitants et de leurs élus.

L’espace civilisé aurait pu être celui où toute la population pourrait vivre de façon harmonieuse, sans ségrégation, sans exclusion et sans violence. Non, c’est juste une question de pourcentage de surface pour les trottoirs, d’obsession anti-voitures, de mètres carrés de jardinières et de vieilles pierres à mettre en valeur ! Et le tout sous couvert de lutte contre la pollution, alors que la première et seule mesure pour lutter contre la pollution dans la métropole parisienne est de se battre pour développer en priorité les transports en commun. Mais quand les jeunes de banlieue saccagent, devant l’impossible dialogue, et que Sarkozy attise le feu, en rekärchérisant son discours, Denis Baupin propose de « retrouver les promenades parisiennes historiques dans un lieu de convivialité ». Bien sûr, la vie ne va pas s’arrêter pour se mettre en « état d’urgence », mais tout de même, quel à-propos !

Manuel_valls
Je préfère me consoler en relisant les déclarations de Manuel Valls, maire PS d’Evry dans le Nouvel Observateur, à propos de la crise des banlieues, "le prix de trente ans d’apartheid territorial, social et ethnique". "Une grande agglo, je veux", dit-il. Ensuite, les priorités : bâtir, enfin, une grande agglomération, à l’image de Londres ou Madrid. « Je demande, j’exige, assène-t-il, qu’Huchon réoriente le schéma directeur, dépourvu de logique de métropole. ».


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Proof OK (---.---.28.210) 24 novembre 2005 18:18

    Alors que tout est fait pour degouter les Parisiens de posseder une automobile (on prefere les 2 roues motorisees qui polluent encore plus et qui sont souvent dangereux)

    Qui peut me dire si le nombre de vehicules immatricules 75 a diminue depuis que les Ecologistes sont au pouvoir ?


    • Sylvio (---.---.240.250) 24 novembre 2005 19:46

      Il faut relativisé quand même, ce communiqué doit être replacé dans son contexte, à savoir, écrit par le chargé de la circulation, ce n’est pas son rôle d’écrire des communiqués sur les banlieues et en plus une personne des verts.

      Maintenant, le titre est peut-être mal choisi pour ce communiqué et il faut voir si des communiqués de presse concerne les problèmes des banlieues (il doit forcément y’en avoir).

      Attention, je ne connais pas la municipalité de Paris donc je ne sais pas si elle est bien ou non - j’en connais Paris plage et les JO loupé c’est tout ;o).

      Il faut quand même reconnaître que Paris vis sous un nuage de pollution permanent et que c’est un problème assez grave (asme, cancer, bruit et j’en passe). Les transports publics pourraient être beaucoup plus efficace (et si tout le monde les utilisait, il serait plus fréquent, irait dans plus d’endroit, etc).

      Une remarque, je vis à Avignon où l’on peut voir beaucoup de Parisien en mal de soleil, à chaque fois que je vois une plaque « 75 » c’est un Porsche Cayenne ou un (très) gros 4x4. Même en Savoie, pays d’où je viens, les gens n’en ont pas autant alors qu’il y’a plus de raison d’en avoir un en montagne.

      Peut-on me dire à quoi sert un 4x4 à Paris et à quoi ça sert de dépenser 2 à 3 fois plus d’argent (pour l’achat et l’essence) pour avoir ce genre voiture si ce n’est pour avoir un bon gros parchoc qui protège mais fait bien mal en cas d’accident ou d’embugnage (et je ne parle pas de la pollution...).

      A avignon la municipalité est bien pire qu’à Paris je pense, ils sont d’un élitisme déconcertant ;o) Avignon se prend pour la ville de la culture alors qu’à part le festival de théâtre (qui se snobise : les animations dans la rues sont maintenant soumises à autorisation, le marché des artisans du monde qui marchent très fort va être supprimé) et un petit festival de cinéma euro-américain (intéressant), il n’y a rien, nada, keudale. Enfin bon je deviens hors-sujet là, désolé.


      • Didier (---.---.28.51) 26 novembre 2005 19:39

        Je vis dans un quartier qui a fait l’objet d’un réaménagement en « espace civilisé » : boulevards de Clichy et de Rochechouart jusqu’à Barbès. Disons tout de suite que techniquement, la réalisation ne souffre pas de critiques trop virulentes, on peut toujours discuter ceci ou cela, mais c’est assez bien fait. L’été, le centre des boulevards est enfin à la disposition des piétons et de grands arbres ont été plantés, c’est bien agréable. J’ajoute que le coin fait l’objet d’une attention particulière de la part des services de nettoyage.

        Que dit on dans le quartier ? Trois choses (je me fais l’écho de ce que j’entends et vous donne mon opinion) :
        - les boulevards sont restés une véritable frontière physique entre le Nord du 9ème et le Sud du 18ème. On aurait pu espérer que l’aménagement fasse un lien entre les deux. C’est raté.
        - les conditions de circulaltion, déjà fort mauvaises, ont empiré car la création de « sites propores » pour les bus a créé la congestion des bagnoles. Donc, ce que je gagne en confort de transport - les bus vont indégnablement plus vite - je le perds en pollution. La situation n’est pas pire qu’avant mais on pouvait espérer un mieux
        - devenus « conviviaux » - il y a des bancs, des plantes vertes, de l’espace - les boulevards, surtout entre Blanche et Pigalle sont devenus le lieu de rendez vous d’une catégorie de gens que Nicoals S. nommerait « racaille ». Il est indéniable que l’espace, la présence des boites de nuit et des sex shops attirent une population spéciale et que les trafics vont bon train, avec leur lot d’insécurité - un meutre au mois de Mai - car l’endroit est « civilisé » pour le bon bourgeois comme pour le dealer.

        Bref, ça fonctionne moyen.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès