Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Faux départ et vrai succès pour le tramway clermontois

Faux départ et vrai succès pour le tramway clermontois

 

Après trois années de travaux et un demi-siècle depuis la disparition du dernier tram, les Clermontois espéraient bien pouvoir se rendre, le lundi 16 octobre, au travail en tramway. Partie remise. Par une décision digne de Salomon, le préfet du Puy-de-Dôme a simultanément donné le feu vert pour l’inauguration et une gratuité de deux jours pour le public, et refusé l’autorisation d’exploitation commerciale. Derrière des enjeux très politiques, c’est pourtant une ville en liesse qui a fêté son tramway retrouvé. 

Le retour du tramway à Clermont, c’est un projet vieux de dix ans. Rien n’aurait été possible sans la volonté de son maire Serge Godard. L’édile a de la suite dans les idées. Peu importe le lâchage en cours de route du projet par l’Etat, les millions nécessaires ont été trouvés ailleurs. Le modèle même du tramway n’est pas conventionnel. Ici, on est à Michelin ville. Ce sera donc un tram (le Translohr) fabriqué par l’industriel alsacien Lohr sur pneumatiques Michelin. Et ça marche. Ou plutôt, ça marchait comme sur des pneus, jusqu’au jour où un automobiliste inconscient a eu un accident sur un ouvrage d’art, le viaduc Saint Jacques. Un morceau d’enjoliveur coincé dans le rail de guidage aurait, semble-t-il, été à l’origine du "déraillement" d’un galet de guidage, sans gravité, d’une rame en cours d’essai.

Occasion inespérée pour certains de tenter de faire capoter une mécanique trop bien huilée, futures élections municipales obligent. Faisant fi des 100 000 kilomètres de parcours à blanc sans incident, le préfet, suivant officiellement les recommandations des services de l’Etat, a refusé dans un premier temps l’homologation de la majeure partie de la ligne, et donc, de facto, l’autorisation d’exploitation commerciale. Cinq nouvelles semaines de tests sont évoquées. Mauvais financeur, l’Etat se révèle aussi mauvais joueur. La candidature annoncée de longue date de Brice Hortefeux, actuel ministre des collectivités locales, à la mairie de Clermont-Ferrand laisse planer le doute sur la nécessité de ces prolongations d’essais, d’autant que le tout fraîchement nommé préfet du Puy-de-Dôme était préalablement un collaborateur direct de M. Hortefeux au ministère.

Des considérations dont se soucient peu les Clermontois, qui ont répondu en très grand nombre aux différentes fêtes de l’inauguration. Présenté comme le cinquième élément après l’eau, la terre, le feu et l’air, le tram clermontois, dans son habit bordeaux (couleur de lave en fusion), a fière allure. Une fierté partagée par les habitants d’une ville longtemps déconsidérée, aujourd’hui rajeunie. Au pied des volcans endormis, une ville s’éveille. Enfin.


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (76 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • D.Villamos (---.---.136.201) 16 octobre 2006 11:31

    Je suis le premier à critiquer les autorités qui ouvrent le parapluie un peu trop facilement, mais dans le cas de Clermont la décision du préfet est pleinement justifiée :il faut savoir que devant être mis en service à Padoue il y a plus d’un an le tramway sur pneus à dans cette ville aussi accumulé les incidents de mise au point, ainsi que deux déraillements (en Juin et le 11 octobre 2006) M.Moreigne nous présente le tram sur pneus comme une mécanique bien huilée « ayant effectuée 100 000 kilomètres de parcours à blanc, sans incidents » et injustement persécutée par un préfet de droite trop heureux de mettre des batons dans les roues de ses adversaires politiques : les « automobiliste inconscients » les gamins poseurs de cailloux sur les rails et les voyous lanceurs de vélos sur les voies ferrées sont hélas une réalité dont il faut tenir compte : les vrais tramways sur fers ou même les autobus ne déraillent pas lorsqu’ils percutent de tels objets : au pire ils sont immobilisés quelques dizaines de minutes le temps de dégager la ferraille . C’est la disproportion entre le heurt du débris dérisoire et les conséquences qui auraient pu être dramatiques qui ont fait interdire la circulation du véhicule jusqu’à ce que les techniciens trouvent une solution à ce problème...

    PS:Dans le journal Gazzetino di Padova du 11 Octobre, on peut lire :

    "Le tram de Padoue a déjà déraillé ! PADOUE. à 4h40 le tram déraille, devant le « Santo ». Troisième jour de pré- exercice et déjà des ennuis ! Le Translohr est sorti de sa voie dans une courbe entre Belludi... "

    http://freeforumzone.leonardo.it/viewmessaggi.aspx?f=30764&idd=189&p=8


    • Henry Moreigne Henry Moreigne 16 octobre 2006 11:42

      Vos arguments seraient pleinement recevables si l’Etat n’avait pas déja préalablement homologué la technologie du tram sur pneumatiques de l’industriel Lohr.


    • D.Villamos (---.---.136.201) 16 octobre 2006 12:27

      Je ne comprends pas ou vous voulez en venir. Dans cette affaire le préfet a joué son rôle de préfet : garantir la sécurité de ses concitoyens, indépendamment de ses opinions politiques. Je comprends très bien que sa décision ne fasse pas plaisir au maire PS de Clermont, mais à Paris la décision du préfet de Clermont fait grincer des dents à beaucoup de personalités de tout bords,qui voudraient voir le Translohr rouler en banlieue parisienne notamment sur Velizy Châtillon. Ces personnalités sont de tout bord politiques on y trouve aussi bien le maire PS de Clamart M.Kaltenbach, M Jean Paul Huchon PS , M Marquaille PS,M Pemezec UMP, que Mme Valérie Pécresse porte parole de l’UMP. Il est évident que les 3 déraillements du TL à Padoue et à Clermont ne plaident pas en faveur de ce mode pour la région parisienne et que les personnalités de droite comme de gauche qui ont cru à ce système ont fait preuve d’une grande naïveté et se trouvent maintenant en porte à faux. Un éventuel échec du Translohr à Clermont remet également en cause les rôles d’experts de la RATP et de Systra qui ont validé le concept et ont agi en tant que conseil pour Clermont. Que va devenir le projet Velizy Châtillon taillé sur mesure pour le Translohr (gabarit réduit et fortes pentes) et pour lequel des sommes très importantes ont été consacrées ?


    • fg63 (---.---.200.224) 17 octobre 2006 17:49

      Je ne sais pas si vous êtes clermontois... Mais vous semblez ignorer qqs détails important :

      1/ L’accident ayant provoqué le désenraillement d’un galet de guidage du tram est bien dû à un imbécile qui s’est permis d’emprunter la voie du tram avec sa voiture... Et qui en plus à trouvé le moyen de « s’accrocher » avec le muret de protection qui sépar à cette endroit la voie tram des voies prévues pr les autos...

      2/ Contrairement à ce que vous dites, les faits volonatires de nuisances contre les tram et trains sont rares ! Je vis le long d’une voie ferrée, au cours des 30 dernières années, on a connu un seul cas de genre sur plus de 50km de voie, une des principales du PdD !

      3/ Le dernier déraillement du tram de Padoue est du d’après les expert à une mauvaise soudure sur l’infrastructure. Ce n’est donc pas le translhor qui est en cause, mais les techniciens.

      4/ A ma connaissance, le tram de Clermont est probablement le seul en France depuis 20 ans qui n’a rencontré aucun problème grave ou lourd pendant ces essais ! Dans le cas de Clermont, ce désenraillement est le problème le plus conséquent à déplorer... Et il est vraiment ridicule. Si du public avait été à bord, il n’aurait rien eu (seule la tête du tram à bougé de qqs dizaines de cm, un peu moins d’un mètre). De plus, le soucis à eu lieu au niveau du site de retournement, là où le public est interdit à bord !

      On est très loin des « conséquences qui auraient pu être dramatiques »...

      5/ M Hortefeux (à l’origine de la nomination de notre préfet) s’est fait très discret lors de l’inauguration, et l’un de ses bras droits s’est réjoui de l’annonce du blocage par le préfet (réjouissances intervenues AVANT cette annonce d’ailleurs...). Comme l’avaient prévus certains, M Hortefeux vient maintenant déclaérer dans la presse que le tram devrait finalement ê mis en circulation commerciale très vite... Et il semble bien qu’il puisse bientôt s’ennorgueillir d’une intervention auprès de son « ami » le préfet qui débloquerait la situation...


    • D Villamos (---.---.136.201) 18 octobre 2006 01:26

      2/« Contrairement à ce que vous dites, les faits volontaires de nuisances contre les tram et trains sont rares ! » Eh bien, ce n’est pas ce que me dit mon frère, conducteur de train, au moins une fois par trimestre il percute des objets divers : cailloux, vieux vélos, outils oubliés, sans grand dommage heureusement ! Quel est le gosse qui n’a pas mis un jour un objet sur les rails « pour voir » ? Un véhicule capable de dérailler sur un insigne de voiture résistera t’il a un caillou posé par un gosse ou a un objet tombé d’une voiture ? D’autant plus que la double ornière du tram de Clermont présente une ouverture bien plus large que les 40 mm des trams fer ! Quand aux problèmes « graves » des autres trams, à part le tram sur pneus de Nancy, aucun tram n’a eu de problèmes contraires à la sécurité : à Bordeaux par exemple les pannes d’alimentation étaient gênantes, mais pas dangereuses... Et je n’ai pas connaissance de problèmes de trams ni à Lyon, ni à Nantes, ni à Paris, ni à Valenciennes, ni à Strasbourg ou Orléans...


    • agora 14 mars 2010 02:09

      Bonsoir,

      je vous prie et vous invite, à cette veille des élections régionales, de lire avec attention, les derniers posts que j’ai édités sur le blog : http://clamartcity.blogs.com/

      Comme vous pourrez le constater, par vous-mêmes, M. Ph. Kaltenbach, maire PS de Clamart, que nous ne pouvons plus supporter (je suis de gauche, tendance PC !), vus ses excès et dérives financières et de « toutes sortes », non seulement, n’est pas plus socialiste que moi suis Pape (et je le regrette sincèrement), et, sans doute, est le pire autocrate (mot pudique pour dire dictateur !) que l’on puisse trouver chez un « faux-socialiste » ou un bobo-caviar de ce genre...

      Mais, ce qui nous chagrine, entre autres, est que, non seulement, il dépense des millions et millions d’euros annuels pour sa propagande, sa « photo » partout , journal de propagande PS « personnel » officiel du maire (Clamart Infos, dénommé, ici, Clamart Un Faux !), prospectus, videos, etc.., mais aussi :

      Il « casse » la ville en profondeur, au profit de ses amis bétonneurs et financiers, par dizaines de millions d’euros annuels, dévaste et ravage et détruit la forêt domaniale, « taxe » les contribuables du département des Hauts-de-Seine et les Clamartois, à hauteur de 800 000 000 millions d’euros, pour deux tramways de l’enfer, que personne ne veut, mais qui ne bénéficient qu’aux seuls réseaux d’influence du BTP et parti politique de M. Ph. Kaltenbach, un triste sir de la politique...

      Bien à vous


    • bourriquette (---.---.7.106) 16 octobre 2006 11:32

      oui il est beau ce tram !! vraiment ...rien à voir avec celui de lyon ou montpellier ! et il marche, vraiment dommage qu’il arrive si tard ! le projet avait été initié par l’ancien maire roger quillot et avait déjà été retardé par des recours devant les tribunaux et c’est dommage car revoir un tram dans la ville qui la 1ère avait eu le tram aurait du prendre moins de temps ...

      vraiment navrant aussi ces guéguerres bassement politiciennes , dans un sens surtout !, et ce grand blond avec une chaussure noire et les dents longues qui prend en otage ce tram rouge nommé désir (commme le titrait le quotidien régional)car il veut à tout pris tout pris mettre la main sur la ville aidé en cela par le petit nicolas,et navrant aussi que le plus haut représentant de l’état en région laisse plus parler son coeur que la raison en prenant une décision , mais les aventures ne sont pas finies ...et les clermontois choisiront le moment venu !...


      • D.Villamos (---.---.136.201) 16 octobre 2006 18:03

        Bouriquette :« oui il est beau ce tram !! vraiment ...rien à voir avec celui de lyon ou montpellier ! et il marche, vraiment dommage qu’il arrive si tard ! » Il se trouve que j’étais à Lyon la semaine dernière, voir défiler les quais de la Saone et les immeubles lyonnais dans le T1 un vrai plaisir, on a l’impression de glisser , rien à voir avec les crissements stridents du « tram » de Clermont et les vibrations qui rappellent plus les vieux bus des années 1950 que les trams modernes, coté esthétique, oui il me plait pas mal, mais ceux de Lyon ou Montpellier me plaisent aussi, de toutes façons « des goûts et des couleurs on ne discute pas ! » Quand à prétendre comme Bouriquette « il marche, vraiment ! » c’est de l’humour qui doit faire rire jaune les abonnés qui comptaient l’utiliser en Octobre et qui doivent se contenter de contempler le monorail désespérément vide jusqu’à nouvel ordre : exploitation suspendue sur ordre du préfet pour cause de déraillement...


      • bourriquette (---.---.7.106) 17 octobre 2006 09:19

        tout à fait d’accord avec vous mister villamos tous les goûts et couleurs sont dans la nature !!! et on peut ne pas avoir les mêmes ... une question : vous étiez à lyon mais étiez vous à clermont pour dire la bêtise suivante :« rien à voir avec les crissements stridents du »tram« de Clermont et les vibrations qui rappellent plus les vieux bus des années 1950 que les trams modernes » ? je ne pense pas !!!! car c’est archi faux de dire qu’il crisse ,même ses détracteurs ne le disent pas !!! vous devriez peut-être être leur conseiller alors ??... Pour les causes de la non utilisation en octobre je vous renvoie à la relecture de l’excellent article de la mouette ! à bientôt à clermont pour essayer le tram ? !


      • D Villamos (---.---.136.201) 18 octobre 2006 00:28

        Eh bien oui j’y étais ! J’avais été invité aux essais du Translohr en région parisienne il y a quelques années et j’avais déjà constaté des mouvements désagréables sur le parcours guidé, en revanche en mode non guidé, c’était effectivement très confortable. En revanche j’ai été surpris par les crissements que je n’avais pas remarqué la première fois à Paris, un agent de la T2C m’a même précisé qu’ils avaient modifié le réglage des galets suite à l’incident et qu’avant cette modif’ il n’y avait pas de crissements...


      • jamesdu75 jamesdu75 16 octobre 2006 11:35

        Etant Clermontois expatrié a Paris. Je ne vois pas la moindre utilité de ce tramway. Le trajet Champatrel Jaude necessite de prendre un bus pour Chanturgue, les zones reservés aux voitures sont plus petite et donc la pollution sera plus grande en bas des fenetres de cités. Flamina a pour ainsi dir était oublié, de même que la Fontaine du Bac , Aubiere ou vers Montferrand.

        Ce qui aurait été utile se serait d’avoir plus de bus le dimanche (plus d’un par heure ou le soir était largement mieux. Mettre des bus dans dans la banlieu qui pour sont ainsi dire vide (Cournon, ou toute la zone nord, aucune relation entre Riom et Clermont a part des sociétés privé... )

        En fait tout est question de forme comme Godard aime le faire tant avec sa place de Jaude sombre, des bancs froid l’hiver et brulant l’été sans appui pour le dos, pratiquement pas d’arbre pour une place qui était autrefois trés verte. Impossibilité d’avoir un accés simple au centre ville en transport en commun (40 minutes pour Crx de Neyrat jusqu’a Jaude).

        Ma famille était a l’inauguration qui était pas trop mal selon elle. Personnelement j’ai plus d’inquiétude sur les taxes qui vont sensiblement augmenté deja qu’un ticket est passé 1,20€.

        Clermont est ville qui aurait meritait une technologie plus Vert et moins inutile.


        • Henry Moreigne Henry Moreigne 16 octobre 2006 11:47

          Il appartient à chacun de dire si le tram est plus écologique que le bus. Les 50 000 personnes qui ont assisté et participé à son inauguration (source La Montagne) semblent dans une écrasante majorité plébisciter ce nouveau moyen de transport.


        • jamesdu75 jamesdu75 16 octobre 2006 11:56

          Dans un sens je vois pas l’interet du tram si c’était plus polluant et moins interressant (ce qui est le cas pour moi).

          Il aurait plus simple de garder que des bus aux gaz ou au colza a tous les points de vus.


        • bourriquette (---.---.7.106) 16 octobre 2006 11:58

          et 70000 personnes l’ont testé en 2 jours , oui c’est un succès populaire ! quand au plan de circulation urbaine , àla pollution et au coût c’est une autre histoire ... ne gâchons pas le succès il est beau et il marche !!!


        • Rocla (---.---.146.202) 16 octobre 2006 12:06

          Finalement l ’interêt du sens vous le verriez dans quelle direction ( approximativement ) ?

          Rocla


        • (---.---.218.108) 16 octobre 2006 15:59

          Tout a fait, une flotte de bus ( au gaz ) plus importante, avec quelque voie réservée, aurait eu un effet « dégorgement » plus important. ( je suis clermontois )


        • (---.---.218.108) 16 octobre 2006 16:03

          Je suis clermontois délocalisé a nancy : j’ai donc pu comparé un peu les deux reseaux.

          Il ont tout deux le meme problème : pas assez etendu, et une extension n’est pas envisageable pour l’instant. ( car la mairie de veut pas repartir dans 10 ans de travaux )

          je ne sais pas pour nancy, mais clermont pendant les travaux c’etais vraimment la GUERRE smiley

          Pour clermont, le tram ne passe par la gare . choix etrange. ( je dois aller au CHU depuis la gare .... bin je dois prendre le bus et changer 2 fois ... super pour un reseaux tout neuf. Surtout qu’avant il y avait une ligne direct. Bref... a améliorer )


        • jamesdu75 jamesdu75 16 octobre 2006 17:24

          +10000 à ton commentaire.


        • fg63 (---.---.200.224) 17 octobre 2006 17:58

          Je répond dans le texte :

          Etant Clermontois expatrié a Paris. Je ne vois pas la moindre utilité de ce tramway. Le trajet Champatrel Jaude necessite de prendre un bus pour Chanturgue, les zones reservés aux voitures sont plus petite et donc la pollution sera plus grande en bas des fenetres de cités. Flamina a pour ainsi dir était oublié, de même que la Fontaine du Bac , Aubiere ou vers Montferrand. LE TRAM IRA A TERME DU CHAMPRATEL (les Vergnes en projet) A LA GARE DE LA PARDIEU. IL TRAVERSE LES CEZEAUX PUIS LA FONTAINE DU BAC AVANT D’ARRIVER 0 LA PARDIEU (gare SNCF). LES VOITURES ONT PERDU DE LA PLACE PAR ENDROIT... MAIS CERTAINS BOULEVARD SONT PASSES A 3 VOIES POUR CONTOURNER LE CENTRE, ET UN PROJET DE BOULEVARD CONTOURNANT A L’EST EST A L’ETUDE.

          Ce qui aurait été utile se serait d’avoir plus de bus le dimanche (plus d’un par heure ou le soir était largement mieux. Mettre des bus dans dans la banlieu qui pour sont ainsi dire vide (Cournon, ou toute la zone nord, aucune relation entre Riom et Clermont a part des sociétés privé... ) LE NOUVEAU RESEAU AUGMENTE SENSIBLEMENT LES ROTATIONS LE DIMANCHE ET LE SOIR, AINSI QUE LES LIGNES DESSERVIES. LA SNCF (publique) PROPOSE UNE LIAISON VERS RIOM, UN TRAIN TOUTE LES 15mn AUX HEURES DE POINTES. LIAISONS RIOMN-ISSOIRE REGULIRES.

          En fait tout est question de forme comme Godard aime le faire tant avec sa place de Jaude sombre, des bancs froid l’hiver et brulant l’été sans appui pour le dos, pratiquement pas d’arbre pour une place qui était autrefois trés verte. Impossibilité d’avoir un accés simple au centre ville en transport en commun (40 minutes pour Crx de Neyrat jusqu’a Jaude). LA PLACE DE JAUDE A ETE REFAITE EN PAVEMENT CLAIR SUR SACPLUS GRANDE SURFACE (sauf devant l’église). EN QUOI EST-ELLE SOMBRE ? EN COMPARANT DES PHOTOS, ON VOIT QU’ELLE COMPORTE AUTANT D’ARBRES (encore jeunes) QU’AU DEBUT DU XXème SIECLE... LES BANCS MANQUENT DE DOSSIERS, C’EST VRAI... A PART CEUX QUI FONT LE TOUR DES STATUTS !

          Ma famille était a l’inauguration qui était pas trop mal selon elle. Personnelement j’ai plus d’inquiétude sur les taxes qui vont sensiblement augmenté deja qu’un ticket est passé 1,20€. LE PRIX RESTE INFERIEUR A BIEN DES VILLES, MEME SI C’EST TOUJOURS TROP CHER...

          Clermont est ville qui aurait meritait une technologie plus Vert et moins inutile. EN QUOI UN TRAM ELECTRIQUE N’EST-IL PAS « VERT » ?


        • D Villamos (---.---.136.201) 18 octobre 2006 00:44

          Utilisant la traction électrique le tram de Clermont ne participe ni à la pollution, ni au réchauffement climatique ,ce qui n’est pas le cas des bus à gaz qui bien que propres participent au réchauffement (voir le dossier de Jancovici), cependant les trams fers et les trolleybus sont également électriques, ainsi que les trams sur pneus à guidage électronique, qui grâce à leur guidage extrèmement fiable constituent une solution d’avenir, le guidage mécanique étant probablement une impasse technologique...


        • dam (---.---.4.228) 23 octobre 2006 19:56

          pour votre gouverne, vous n’aurez pas à changer 2 fois de bus pour aller de la gare S.N.C.F. au C.H.U. Prendre la ligne B à la gare (actuelle 14) puis correspondance à jaude avec le tram Les dimanches et jours fériés, la ligne 3 assurera la liaison directe. Voilà, c’est marqué sur le plan.


        • Rocla (---.---.146.202) 16 octobre 2006 11:54

          Moi aussi , si j’ habitais à Paris , le TRAM de Clermont ne me servirait guère . De même que le piscine municipale de Perpignan , je n’ irais pas non plus . Pareil pour le Huit à Huit de Hazebrouk , je me demande à quoi il peut être utile .

          Rocla


          • Denis Papin (---.---.64.135) 16 octobre 2006 12:00

            « d’autre ville où le vin pétille » choisisse le tramway.La technologie retenue fait déjà la « joie » de bordeau et nancy à savoir l’alimentation par rail c’est cher,contraigant et peu fiable mais c’est bô !Les tarifs bus,parking vont s’envoler alors que le nombre de parkings ne cessent de se réduire !

            L’argentine c’est l’avenir de la france,Angoulême c’est l’avenir des villes francaises !

            je roule pas en Renaud (dutreil) et je ne prends pas vos trains (C Vautrin) !


            • Adeuxi (---.---.218.93) 17 octobre 2006 23:02

              On tous simplement le plus beau tram du monde, soyez pas jaloux vous qui n’etes pas Clermontois. Et je vous garanti que dans 3 semaines il roulera. Le T3 de paris ne sert a rien par contre !! 14 lignes de metro sa suffit pas ? (je suis aussi clermontois expatrié a paris ) J’etais a clermont le 14 et j’ai testé le translohr. Rien a dire il est genial pratique et silencieux.


              • chapnet (---.---.71.45) 18 octobre 2006 00:59

                Dire que la ligne T3 parisienne ne sert à rien, c’est manifestement étaler son ignorance des migrations pendulaires sur la rive gauche parisienne et je ne rentrerai pas dans le débat « fallait-il mettre le T3 sur les Maréchaux ou sur la petite ceinture ? »

                Maintenant, pour revenir à ce Trolley Guidé installé par la Ville de Clermont-Ferrand avec l’argent de la Communauté d’Agglomération et qui connaît ses terminus au sein même de la ville centre sans desservir les communes qui ont aussi payé pour l’avoir (sauf campus sur Aubière), il me semble heureux qu’il soit non-bruyant pour du matériel électrique roulant à 30km/h, rappelons-le, lors de son inauguration.

                Ce qu’il y’a de bien à Clermont, c’est qu’il y a les bonnes idées mais les mauvaises applications. Super idée pour moi de développer les modes de transports alternatifs au tout bagnole. Tramway ? génial ! Sur pneus ? ahhh.

                Alors bon, pour les pneus, il faut savoir que le projet initial, prévu sous feu Mr Quillot, était un tramway sur rails. Les pressions « pneu-o-philes » locales en ont voulu autrement. Dommage d’autant qu’avec des villes proches comme Riom, Thiers, Issoire et même Vichy, nous aurions pu avoir un formidable réseau de Tram-Train à l’horizon 2012-2015. Avec un tramway sur pneus, n’y comptons plus.

                Maintenant, parlons pépettes, le tramway sur pneus coûte bien moins cher à mettre en oeuvre (et encore moins cher avec un guidage optique plutôt que mécanique mais faut bien faire bosser la main d’oeuvre locale hé !) au départ. Sauf que l’ardoise se corse sur les coûts énergétiques multipliés au minimum par deux (je vous renvoie à vos cours de physique de 1ère et terminale sur la mécanique) et sur les coûts d’entretiens de la voirie (allez voir les ornières d’ici 18 à 24 mois comme à Caen ou Nancy). Quitte à rejeter le réseau ferré, autant faire un simple site de TCSP pour des bus électriques ou au carburant « amélioré ».

                Côté développement durable, ce qu’on gagne en émission de produits polluants, on le perd en dépense énergétique. Certes, celà créera des emplois.

                Ce Trolley Guidé me fait penser à une « pierre » de curling où il faut placer les « nettoyeurs » devant pour la faire avancer le plus loin possible smiley

                Maintenant, le côté social du tracé. Il part des quartiers Nord, dessert le siège social de Michelin des Carmes (et donc pas la gare SNCF...exception française...ici l’intermodalité on ne connaît pas), passe dans l’hypercentre de la ville, au CHU puis au campus Univesitaire des Cézeaux, au parc d’activités tertiaire de la Pardieu et finit à la gare TER de la même Pardieu. Conséquences ? 1 - les étudiants du reste de l’auvergne devront prendre soit le TER jusqu’à la gare centrale, prendre un bus, puis le tramway pour aller jusqu’au campus des Cézeaux...OU prendre un TER jusqu’à la gare centrale puis un autre TER jusqu’à la gare de la Pardieu puis le tramway. Pratique. 2 - les populations des quartiers nord, loin d’être majoritaires à travailler dans le tertiaire à la Pardieu, ont un tramway pour les emmener dépenser de l’argent dans le centre ville, mais pas pour les emmener travailler dans les autres zones d’activités majeures (Brézet, Gravanches, Cournon, Combaude, Gerzat).

                Cette absence d’intermodalité (connexion SNCF-Tramway) a donc coûté cher à Clermont-Communauté car l’Union Européenne ne finance pas des projets contraire à la bonne logique de gestion des transports en commun. Qui a trinqué ? Le stade de foot qui attendra encore un moment sa deuxième tribune.

                Alors maintenant, je fais un voeu, que ce Trolley Guidé soit vite remplacé par un modèle sur rail (je prends pour modèle lyon ou montpellier notamment). Et qu’une seconde ligne soit créée d’ici 2013 au plus tard. On pourra comparer la facture après 10ans d’exploitation.


              • D Villamos (---.---.136.201) 18 octobre 2006 01:50

                Bravo pour le commentaire de M.Chapnet, entièrement d’accord avec lui, sauf avec la phrase « le tramway sur pneus coûte bien moins cher à mettre en oeuvre » Un notable à déclaré « un peu plus de 20 millions du kilomètre, c’est le tarif ! Oui celà coûte AUSSI cher qu’un tram fer »

                L’objectif d’un coût inférieur de 20% par rapport au tram fer n’est donc pas atteint !

                Qui se permet d’émettre cette nouvelle critique, sévère, quant aux coûts finaux de réalisation ? Serge Godard lui-même ! (déclarations dans Rail et Transports du 11/10/06)


              • tram21 (---.---.102.41) 19 octobre 2006 19:30

                le coût d’établissement des TROGUIS revient aussi cher qu’un vrai tramway, mais avec des coûts d’utilisation bien plus élevés : consommation électrique supérieure, due au roulement sur pneus, consommation des pneus très supérieure aux estimations (relevés sur les TVR de Nancy et Caen), frais d’entretien de l’infrastructure : orniérage, rectifications du profil du rail de guidage, etc.

                sans compter un des plus gros problèmes : la ville de Clermont est liée A VIE avec le Translohr, puisque les différents TROGUIS sont incompatibles entre eux...

                Merci M. Michelin, d’avoir imposé ce TROGUI qui veut se faire passer pour ce qu’il n’est pas...


                • c’est moi (---.---.180.146) 21 octobre 2006 10:27

                  si vous le conduisais vous pourriez en parler moi je le conduis tous les jours et je peux vous certifie que c’est un plaisir pour la personne qui pense que le gaz ne pollue pas qu’il revoie ca copie


                  • chapnet (---.---.71.45) 21 octobre 2006 12:15

                    Et bien si à la T2C vous faites preuve de la même ponctualité (ou absence de) avec le trolley que dans vos phrases, nous sommes en mesure de nous inquiéter...

                    Blague à part, pouvez-vous nous donner vos motivations pour ce mode de tramway ?


                    • bernard (---.---.55.10) 21 octobre 2006 13:42

                      Bravo Henry, Vous avez dit en peu de mots l’essentiel. Je suis persuadé que la décision du préfet est avant tout politique (c’est tellement facile de se réfugier derrière la sacro-sainte sécurité des usagers !!). Comme d’ailleurs a été politique la désignation de ce préfet à Clermont-Ferrand. Heureusement, les Clermontois ne sont pas dupes. Je pense même qu’ils sont plutôt fiers du tram. D’ailleurs, que retiendra l’histoire dans tout ça ? Le retour du tram à Clermont ou l’enjoliveur du viaduc Saint-Jacques ? J’ai une proposition : qu’on supprime les enjoliveurs sur les voitures.


                      • dam (---.---.4.228) 23 octobre 2006 21:08

                        Comment s’est prise la décision du Préfet de reporter la mise en exploitattion du tram ? Tout simplement comme ça : lors de la réunion du 13 octobre, à la question posée au constructeur concernant les délais de mise en oeuvre de dispositifs de sécurité supplémentaires, celui-ci a répondu qu’il lui fallait environ 4 semaines. A la question posée par le préfet aux responsables de la préfecture pour savoir quel délai serait nécessaire pour valider l’autorisation administrative de mise en exploitation commerciale après modifications, ceux-ci ont répondu : une semaine. 4 + 1 = 5. C’est aussi simple que cela. Je vous entend déjà crier : « c’est un homme de main du préfet qui prend sa défense. » Pour votre gouverne, je suis de gauche et même plutôt très à gauche, et je me sens un peu penaud d’avoir à défendre un mec qui apparemment ne l’est pas. Mais je crois sincèrement que cette décision était raisonnable. Si c’était un coup bas politique, il aurait reporté de plusieurs mois, pas de quelques semaines !!! Quand un engin innovant qui est prêt à accueillir des voyageurs déraille alors qu’il est vendu comme indéraillable, il y a de quoi se poser des questions. Ces questions se sont posées, des réponses ont été apportées et puis voilà. Il y avait quand même un minimum de précautions à prendre, même si je suis d’accord sur le fait qu’on ne doit pas tomber dans un délire « tout sécurité ». Autre question que je me pose : comment le constructeur a-t-il fait pour sortir subitement de son chapeau des solutions techniques ? N’étaient-elles pas déjà envisagées, mais mises en attente pour des questions de coûts ? Tout le laisse croire. Et encore une dernière chose : pourquoi la R.A.T.P., qui a assité techniquement T2C, a validé le Translohr tel qu’il est à Clermont, alors que dans le cahier des charges parisien pour le même Translohr, des modifications ont été demandées dans plusieurs domaines ? Quand on sait que l’ancien préfet de la région Auvergne est maintenant N°1 de la R.A.T.P., on peut se demander si nous n’avons pas été des gentils cobayes. Alors maintenant on attend de voir comment se comportera le Translohr une fois en exploitation. Je suis le premier à ne pas souhaiter qu’il y ait d’autres incidents, mais continue de penser qu’il fallait bien réagir à celui du 2 octobre. Je n’ose pas imaginer un déraillement dans la descente du Viaduc. Et m’offusque contre le fait qu’aucune remontée d’information sur le déraillement d’un galet ne remonte au tableau de bord du conducteur. Ce sera certainement le cas dorénavant et c’est bien la moindre des choses, non ? Allez sans rancune et bravo pour ce forum.


                      • AdeuxI (---.---.133.247) 21 octobre 2006 17:38

                        chapnet, A la difference de Nancy et Caen, les travaux de la platefrome n’ont pas été baclé. Et les 5 couches de bitumes empechent le phénomène d’orniérage. la vitesse du TRAM de Clermont est de 60km/h et non 30. Le tram passe a 4min a pied de la gare SNCF, et vu ou elle est située, le passage du tram par la gare aurait été inutile. (c’étais ou la gare ou le centre ville De plus si il passe par les Carmes, c’est parce que l’infrastructure etait déja existente. Le Translohr n’est pas un trolley bus, mais bien un tram. Son cout est de 290 millions d’€uros pour 21km de ligne, 3 parkings relais ... Le T3 coute aussi cher pour 10km de ligne sans aucun parking ni ameliorations visuel du paysage.


                        • chapnet (---.---.156.107) 24 octobre 2006 10:25

                          Cher Adeux.

                          1er point : certes les 5 couches de bitumes (vous êtes bien informés..Colas, Eurovia, ST de la ville de Clermont ou T2C ?) sont susceptibles de ralentir ou contenir le phénomène, mais de là à l’empêcher, je pense qu’il ne faut pas être trop présomptueux. Enfin, bonjour le développement durable.

                          2eme point : je suis désolé mais le tram a circulé à 30km/h pour son inauguration, arrêté préfectoral oblige. Attendons les 60km/h.

                          3eme point : oser affirmer que le passage d’un tram dans une gare ferroviaire (majeure) est inutile relève à mon sens de l’hérésie. Je pense en effet que des termes comme « aménagement du territoire », « urbanisme durable », « personne à mobilité réduite », « rupture de charge », « intermodalité » ne sont pas familiers de votre vocabulaire. Quelques bonnes lectures bien inspirées vous ramèneront, je l’espère, à la raison. Demandez l’avis des non-clermontois à leur venue en ville. Ou sinon, autant mettre en service des Téoz direct Paris-Clermont Pardieu plutôt que Clermont Gare.

                          4ème point : le Translhor n’est pas un tramway cher monsieur, ne vous en déplaise. Certes je n’ai pas le Robert ou le Larousse sous la main mais voici certaines définitons : * wiktionary : Omnibus qui circule sur des rails. * mediadico : Chemin de fer urbain à rails placés au niveau du sol. Rails, rails, rails...excusez-moi de pinailler mais vous comprendrez que je n’aime pas qu’on nous fasse prendre des vessies pour des lanternes. Certes il y’a bien un rail mais celui-ci ne sert que de guidage et non de roulement. Dans ce cas, merci de prévenir l’académie française pour mettre à jour le dictionnaire de la langue française.

                          5eme point : Son coût est estimé à 290 millions d’euros mais 71 millions viennent des impôts locaux et 120 millions restent à taxer aux entreprises locales. Clermont vit un peu à crédit de ce point de vue. Le T3, vrai tramway, coûte, mode ferré oblige, plus cher intialement. Aujourd’hui, le projet est évalué à 311 millions d’euros pour un tracé de 7,9 km. Mais je vous laisse comparer le prix du foncier entre Paris et Clermont d’une part (même si la majeure partie du projet se situe sur le domaine public), et la coût de fonctionnement annuel d’autre part : 7,9 millions d’euros pour Paris...et aucune info pour Clermont (ou bien pardonnez mon manque d’information). Maintenant, cher monsieur et grand connaisseur des transports franciliens, donnez-moi une bonne raison d’installer des parkings relais le long du T3. Vos réponses, j’en suis sur, me passionneront. Et pour finir sur l’amélioration visuelle du paysage, hummm comment dire, puisque des images vallent mieux que des chiffres, (sur les arbes, l’engazonnement et les mutations foncières), visionnez cette webcam : http://www.ag2r.com/popup_webcam.asp (note : je ne suis pas responsable d’un éventuel mauvais climat sur la capitale)

                          Ne vous désespérez pas, je suis favorable aux transports communs mais contre les petits arrangements entre amis.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès