Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Festival pour la Paix dans le monde à la Pagode de Vincennes 18 et 19 juin (...)

Festival pour la Paix dans le monde à la Pagode de Vincennes 18 et 19 juin 2011

Le Festival pour la Paix dans le monde, anciennement festival Paix et Lumière, organise la sixième animation et exposition  en faveur de l’édification du Temple pour la Paix, une œuvre de Lama Gyourmé, un moine bhoutanais célèbre pour ses chants accompagnés par le compositeur et musicien français Jean-Philippe Rykiel, une rencontre musicale qui remonte à 1994. Cet évènement festif dont l’entrée est libre et qui attirent de nombreux visiteurs se déroulera le samedi 18 de 11h à 22h et dimanche 19 juin de 11h à 19h, à la Pagode de Vincennes près de la Porte Dorée à Paris dans le 12ieme arrondissement.  

Le Festival sera dédié à la Paix dans le monde. Plus que jamais, la nécessité s’en fait ressentir dans l’actualité. Une exposition « art en lumière » se tiendra dans la Pagode, permettant de découvrir les œuvres d’artistes contemporains dont 14 calligraphes de diverses cultures et près de 20 peintres, illustrant le bouddhisme, les spiritualités et la paix dans ce lieu si inspirant qui abrite les reliques du Bouddha offertes en 2009 à la France par le Grand Patriarche de Thaïlande où elles étaient conservés au Temple de Wak Saket. Des offrandes de lumière seront organisées pour illuminer l’autel. On trouvera aussi de l’artisanat tibétain et occidental, et une restauration tibétaine. Les journées seront ponctuées par une illustration musicale, notamment le nouveau disque de Lama Gyourmé et de Jean-Philippe Rykiel. Lama Gyourmé souhaite que ce Festival et son quatrième album aide à la construction du Temple pour la paix.

Une dédicace du CD "Chants pour la Paix" de Lama Gyourmé, mais aussi du DVD "Dakinis, le féminin de la sagesse" de Véronique Jannot sera organisée. Des conférences portant sur les sciences, la calligraphie et la culture de paix seront données. Dans la thématique scientifique, "Méditation et neurosciences " de Pierre Bourges abordera les points de convergence entre l’expérience des moines tibétains et les découvertes récentes en neuroscience (samedi et dimanche), tandis que François Martin, physicien, exposera les rapprochements entre la physique quantique et le bouddhisme. Sur la calligraphie, Shinta Zenker interviendra sous forme de questions-réponses (dimanche). Une initiation à la méditation sera donnée par Christophe, de Kagyu-Dzong. De plus, tout au long du week-end un atelier de massage-bien-être sera ouvert. Des ateliers sont aussi prévus pour les enfants, avec Nataly Guetta, et les contes d'Anne-Sophie Péron, la fleurquirit et d'Anna Lazowski, En outre, la fabrication de mandalas leur sera aussi proposé avec J'Art Dîner Créatif. Karine Bouteloup, contorsionniste formée à l'école du cirque de Pékin, interviendra également. Une veillée pour la paix comprendra prières, offrande de lumière, les chants de Lama Gyourmé, et l’intervention musicale de Serena Chen à la flûte et au piano.

Ce Temple pour la Paix vise à promouvoir la Paix dans le monde par des manifestations liées aux échanges interculturelles et inter-religieux. Les travaux de construction du Temple situé a proximité du centre Vajradhara-Ling en Normandie, près de Lisieux sont en cours de réalisation. Les fondations ont été consacrées le 19 décembre 2010. Chacun des 55 pieux de support du temple a reçu à moins quinze mètre du sol des objets de bon augure pour la suite des travaux. La suite des travaux nécessite toutefois l’aide financière de donateurs. La genèse du Temple est liée à Lama Gyourmé, responsable de Kagyu-Dzong, monastère bouddhiste à la Pagode de Vincennes, qui recherchait un lieu paisible à l’écart de la ville, et il crut l’avoir trouvé en Normandie, lieu où il fonda le centre de Vajradhara-Ling. Cependant, à la faveur de visites dans la région, Lama Gyourmé pris connaissance de l’histoire douloureuse qu’a connu la Normandie durant la Seconde Guerre mondiale. Très affecté par ce qu’il apprit de cette période, et des nombreux morts, Lama Gyourmé souhaita proposer alors un projet qui pourrait avoir un impact significatif pour promouvoir la paix dans le monde. Ce projet a pris la forme d’un temple pour la paix, un lieu qui d’une certaine façon peut tous nous concerner. En ce sens, il nous appartient d’y participer, tant par sa construction que par les projets que nous pourrons y développer. Le projet a déjà reçu les soutiens du Dalaï lama et du Karmapa, Orgyen Trinley Dorjé. La première pierre a été posée en 2003 par Tenga Rinpoché, un lama venu du Tibet, et proche du Karmapa. Le site a également été consacré par le Dalaï lama en août 2008, un évènement auquel ont assisté plusieurs milliers de personnes, dont des représentants religieux et de la société civile.

L’architecture du futur Temple s’inspire de celle du premier monastère du Tibet, celui de Samyé, fondé au VIIIième siècle par le maître indien Padmasambhava, introducteur du bouddhisme au Tibet.

Pour en savoir plus : http://www.templepourlapaix.org/


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Surya Surya 17 juin 2011 15:16

    Bonjour France Tibet IDF,
    Le programme de ce festival a l’air très intéressant, tout comme cette initiative du Temple pour la Paix, dommage que je ne puisse pas y assister. Ce sera peut être pour l’année prochaine. Très bon festival aux personnes qui s’y rendront.
    (Ps : si une personne va aux conférences et a le temps - et l’envie, bien sûr- de faire un compte rendu, ce serait vraiment super.)


    • vinvin 17 juin 2011 15:21

      Dommage que je ne soit pas été prévenu avant de cet évènement !....




      VINVIN. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès