Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > « Flashball party » au festival Electromind

« Flashball party » au festival Electromind

Samedi 1er Août, alors que le festival Electromind, situé à Montpellier, battait son plein depuis quelques heures, les festivités se sont soudainement arrêtées peu après 23 heures, pour cause de risques élevés d’orages et de pluies. Des heurts ont eu lieu par la suite entre des festivaliers révoltés et les CRS.

En seulement Cinq ans, le festival Electromind est devenu l’un des festivals de musiques électroniques les plus réputés. Doté d’une programmation de qualité et d’un site gigantesque - quatre scènes sont réparties en plein air, sur un espace de 70 000m2 -, Electromind a su séduire le grand public mais aussi les audiophiles les plus pointus, avec une fréquentation atteignant plus de 20 000 personnes par édition. Et l’Electromind 2009 promettait beaucoup, avec ces plus de 30 djs internationaux invités, dont les stars du moment telles que Boysnoize, Dubfire et bien d’autres.
 
Mais le temps n’a pas joué en faveur des organisateurs, Samedi 1 Août, point d’acmé du festival, alors qu’une première salve de pluie est apparue dès 22h30. Visiblement, ces derniers n’avaient pas prévus de plan B en cas d’intempéries et la seule solution adoptée fut l’annulation totale des concerts situés au domaine de Grammont. Une lourde décision, qui ne fut pas sans conséquences. A 23 heures, alors que les organisateurs tentaient de faire évacuer les lieux dans le calme, une minorité de festivaliers révoltés se sont mis à lancer des bouteilles en verre et autres projectiles en direction du bar central, qui fut entièrement détruit en quelques minutes. Les CRS se sont immédiatement mobilisés et ont organisé une violente riposte, faisant usage de gaz lacrymogènes et de flashballs. La température chaude et humide a accentué les effets des gaz, ce qui a provoqué des nausées et des vomissements aux festivaliers. On déplore également quelques blessés. Le conflit s’est terminé aux alentours d’1h30 du matin, lorsque les CRS ont investi les principaux parkings pour faire évacuer la zone. Certains festivaliers, conscients de leur état d’ébriété, ont tenté de rester sur le parking en attendant d’être apte à conduire, mais les CRS ont forcé l’évacuation en renforçant leurs équipes et en tirant régulièrement des gaz lacrymogènes. Une drôle de stratégie, sachant que beaucoup d’entre eux, venus de loin, repartiront dans la nuit, sans qu’ils n’aient pu avoir le temps de vérifier leur aptitude à prendre le volant.
 
Par ailleurs, bien que ces incidents aient eu lieu, les organisateurs ont décidé de maintenir les concerts des artistes Dubfire et Richie Hawtin, en indiquant sur le facebook du festival qu’ils joueront finalement à la boîte de nuit l’Ice Club, le même soir. Un commentaire de l’une des organisatrices mentionne également que les places de concerts seront entièrement remboursées.

Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (11 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Les thématiques de l'article


Palmarès