Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Grand Paris-Arc Express, réunion à Champigny

Grand Paris-Arc Express, réunion à Champigny

Nouvelle réunion publique le 10 au soir à Champigny sur Marne. Réunion commune entre Arc Express et le Grand Paris. Après les déclarations des responsables d’Arc Express à Saint-Maur invitant « à la guerre » on pouvait s’attendre au pire. Mais le pire n’est pas toujours certain et pour cette fois c’est tant mieux !

Le début était un peu laborieux avec un propos introductif très politicien de Jean-Vincent Placé. Lui succède un petit discours de Santini. J’avais trouvé ces précédentes interventions assez pâlottes et convenues mais cette fois-ci son plaidoyer pour un travail sincère de convergence tombait juste et on sentait une sincérité et une conviction profonde dans le propos.

Sandrine Gourlet a ensuite présenté le projet Arc Express de manière claire et intéressante. Arc Express avait obtenu de la CPDP de pouvoir disposer d’un quart d’heure de présentation supplémentaire pour aborder le détail des implantations locales de chacun de ses trois tracés possibles. Ca faisait moins de temps pour le débat mais ce sont quand même des projets complexes, surtout quand il y a plusieurs variantes, et il faut prendre le temps nécessaire pour les aborder.

Claire-Hélène Coux a ensuite présenté le projet du Grand Paris avec autant de qualité dans l’exposé que sa collègue d’Arc Express.

Ce sont ensuite Christian Garcia et Jean-François Hélas qui ont, le premier pour le Grand Paris et le second pour Arc Express, répondu aux questions de l’assistance.

Après avoir relevé la sortie malheureuse de Monsieur Hélas, contre la ligne 14, je dois à la vérité de préciser que ses réponses furent honnêtes, factuelles et que nous lui sommes redevables pour une large part de la qualité de ce débat. Honnête jusqu’à souligner les contradictions d’Arc Express quand il dénonce « un intervalle entre les stations de à peine 1,7 kilomètres c’est un réseau plus lent, moins efficace » oubliant que, quelques minutes auparavant, sa collègue Sandrine Gourlet vantait les mérites de la ligne proposée par le STIF qui avait « des interstations dont la plus longue ne fait même pas 1,5 kilomètres ».

Les grandes innovations de cette soirée furent les précisions apportées par la Société du Grand Paris sur le prolongement de la tangentielle nord jusqu’à Champigny et qui ferait ainsi, par une forme de tram-train, la fameuse « double » boucle qui permet de passer « au près » comme « au large » à l’Est de Paris.

Autre innovation le positionnement de la gare de Champigny, rebaptisée au cours de la réunion « la gare des 3 communes » est positionnée sur le RER E entre Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, et Villiers-sur-Marne et soutenue par les maires des communes en question. Voilà que, à l’occasion du débat, émerge une amélioration logique et consensuelle par l’implication des élus, qui fait progresser la qualité générale du réseau proposé. Pour un peu je me prendrai à espérer à nouveau dans les débats publics.

Enfin un grand pas a été fait vers une réflexion apaisée sur le meilleur système possible par une déclaration assez surprenante de Jean-Vincent Placé qui annonce en substance que le tracé de la verte au nord ne prête pas à discussion, ni non plus l’ensemble de la ligne bleue, ni enfin celui de la ligne rouge à l’ouest !!! Mais alors sur quoi se chamaillent-ils depuis des mois et des mois !?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • easy easy 15 novembre 2010 17:24

    Bin, ça me fait penser que j’en sais beaucoup plus sur la hernie de Johnny et la culotte que Lio ne porte pas que sur le projet du grand Paris.

    Ya des jours, j’ai carrément honte.





    • jymb 16 novembre 2010 07:58

      Lorsque l’on entend le terme de « grand débat public » variante de la « grande consultation nationale » il faut bien comprendre que cela n’a rien à voir avec la prise en compte d’un quelconque avis des uns et des autres, et encore moins le préalable à une référendum ou une démocratie directe.

      en règle général, il s’agit d’1 heure de réunion dont cinquante minutes de questionnements ou remarques brouillones de l’assistance, puis dans les 10 dernières minutes présentation de ce qui de toute façon a déja été décidé et des délais généreusement consentis pour obéir/mettre aux « normes »/payer/ élaguer/déménager/marcher à pied. etc.......et surtout fermer sa gueule.


      • glopy1 16 novembre 2010 12:00

        je propose qu’on fusille delanoé ou qu’on l’oblige a conduire tous les soirs a 18 heures en ile de france pendant un an, ainsi il deviendra fou et avelera tout le sable de paris plage.

        Comment un homme de gauche peut il accepter que les prolétaires passent 2 heures tous les soirs de leur maigre temps de travail tous les soirs et qu’il usent de l’essence a 1 € 40 le litre sur leur pouvoir d’achat dans l’indiférence générale

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jules Laforgue


Voir ses articles







Palmarès