Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Hollande à Pontivy : début de campagne sous la ceinture

Hollande à Pontivy : début de campagne sous la ceinture

François Hollande est venu présenter le programme présidentiel du Parti socialiste, lundi 15 janvier 2007 au palais des Congrès de Pontivy, et c’est tout à son honneur de venir expliquer ce que pourrait être éventuellement la France selon Ségolène Royal.

Mais, en lisant la presse quotidienne, j’ai pu relever que Bernard Poignant, député européen, quimpérois mais locminois d’origine, rappelait que les électeurs du pays de Pontivy avaient été les derniers en France à élire "un curé à l’Assemblée". Pour surenchérir, Jean-Yves Le Drian aurait ajouté que l’ecclésiastique avait notamment légiféré "pour le port du slip au conseil de révision des appelés du contingent".....Fou rire dans la salle

La question que je me pose est :

Prennent-ils la majeure partie des électeurs du pays de Pontivy de 2007 pour des "has been", des vieux réactionnaires limites intégristes catho ?

J’ai bien peur que la réponse soit oui. Vous êtes modernes, progressistes, si vous êtes socialistes, et sinon relire ce qui précède. Quel raccourci ! Messieurs, il faut être bien sûr de vous même et de votre programme pour fustiger ainsi l’électorat du pays de Pontivy. Je vous rappelle également que l’on peut être catholique et de gauche ou centriste. Si, si, j’en connais. Demandez à votre entourage.

Certes, je me doutais bien que certains leaders politiques allaient se faire quelques coups bas, mais de là à aller jusqu’à se moquer d’une partie des électeurs. C’est gonflé !

Personnellement, en 77, j’avais 11 ans. Je n’ai pas connu l’abbé Laudrin mais je crois savoir qu’il fut résistant et a rejoint les Forces françaises libres comme aumônier militaire. Il a été nommé chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire. Alors, rien que pour cela, un seul mot : respect.

En 2007, soit 30 ans après, je ne me reconnais pas comme étant ringard parce que je n’ai pas de carte du PS et que je suis effectivement catholique comme la majorité des électeurs du pays de Pontivy. J’ai au moins de la considération et du respect pour mes concitoyens que je trouve ouverts d’esprit et dynamiques, qu’ils soient laïques, catholiques, ou de toute autre confession.

Pour conclure, en parlant de port du slip, une dernière question : Ségolène Royal aussi a lutté pour une certaine image de la femme et le non port du string voyant à l’école. Faudra-t-il s’en souvenir dans trente ans pour rire des électeurs socialistes en Poitou-Charentes ?

Port du Slip, être laïque ou catholique, ces raccourcis simplistes d’un autre temps n’honorent pas la campagne sur la circonscription.

Gilles CORNO


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • toto1701 (---.---.134.91) 5 février 2007 12:42

    octobre 2007 avez vous dit !!! cela presuppose que la présidente l’a désigné premier ministre ou bien alors c’est la cohabitation !!! vous etes vraiment sur de ce que vous avez écrit, le reste est sans importance a mes yeux !!


    • gilles corno gilles corno 5 février 2007 15:00

      Il s’agit bien du 17 janvier 2007, et non du 17 octobre évidemment.


    • oncle archibald (---.---.189.101) 5 février 2007 12:51

      A bas la culotte !


      • Albert (---.---.102.41) 5 février 2007 14:30

        Pour sourire et dans le même registre :"Slip ! Slip !Slip ! Hourrah ! (désolé ,j’ai osé ,Mea culpa)


      • ramadi (---.---.70.104) 5 février 2007 12:53

        Les socialistes,pas tous et depuis un certain temps,crachent sur toutes les valeurs traditionnelles de notre pays.Ségolène Royal,elle même ou par son entourage,J.Lang ,se couchent devant ceux qui insultent notre histoire....regardez ce bouffon de Lang aller mettre genou à terre devant ce Bouteflika et ses généraux corrompus et cracher sur tout ce qui touche au passé de la France,sans distinguer ses côtés condamnables et ceux positifs !Il crache sur la tombe du père de Foucault comme S.Royal n’a pas hésité à le faire en Martinique sur la tombe de ceux qui ont aimé et donné leurs vies en Afrique sans les distinguer des coupables !J’ai honte de voir ce Lang représenter en quoique ce soit mon pays et le vomir en permanence...alors que son maître Mitterand était ministre au moment le plus dur de la guerre d’Algérie.


        • dégueuloir (---.---.68.6) 5 février 2007 12:57

          Pour ce qui est au bas de la ceinture,le ministre de l’intérieur en sait quelque chose ! Je vous rappellerai qu’il y a une passerelle entre Royal et Bayrou alors qu’il y a un gouffre entre ce deuxiéme et Sarkosy ;si entre les deux tours(considérant une forte poussée de Bayrou) il y a union entre la gauche et le centre droit,alors Sarkosy fera chou blanc et c’est sa grande crainte....avec les futurs propos du vieux lion.....Pour gagner le petit Nico ne peut compter que sur l’UMP et encore pas la totalité cela sera trop juste pour lui...il mange en ce moment son pain blanc....il ne peut pas rester si haut dans les sondages,surtout à 3 mois du sacre .... !!!


          • GJ Edouard (---.---.101.8) 5 février 2007 14:35

            Effectivement, en vertu de la « passerelle », les socialistes se feront un plaisir de voter pour le tombeur éventuel de leur candidate, afin d’assurer la défaite de Sarkozy. Ce scénario comblerait le tempérament essentiellement noniste de notre gauche, qui a défaut de construire saura démolir (Cf. la brochure Besson)


          • La Taverne des Poètes 5 février 2007 13:07

            François était passé juste pour la poilade et pour son divertissement personnel car le programme qui sera défendu par Ségolène ne sera connu que le 11 février.  smiley


            • La Taverne des Poètes 5 février 2007 13:09

              Pour conclure dans le sujet : On sait qui porte la culotte dans le couple...


            • (---.---.74.206) 5 février 2007 14:31

              bof article aussi court et impulsif comme un TELEGRAMME !

              heureusement au dessus de la ceinture tout en haut il y as le cerveau , en en dessous tout en bas les pieds .

              ça sent la vraie polémique .le rédac chef doit respecter son lectorat .ou veut faire du chiffre c’est plausible aussi .


            • JL (---.---.73.200) 5 février 2007 19:10

              @Le Furtif, tout à fait en phase smiley

              Sans compter le manque d’humour manifeste.

              Vexés par cette affaire de slip ? perso, je trouve que c’était une bonne démarche, je crois avoir été parmi les premiers à en bénéficier, merci donc, curé !

              Décidément, je crois que l’humour (pour ne pas dire plus) dérange, en face.

              Tiens, quelqu’un a-t-il des anecdotes concernant celui dont aurait éventuellement fait preuve NS ? Perso, je n’en ai jamais eu connaissance, et pourtant, il est omniprésent.


            • JL (---.---.73.200) 6 février 2007 16:38

              @Le Furtif, mille excuses, je ne voulais pas donner trop d’imporatance à mon intervention, je suis 100% en phase avec ce que tu as dit.

              Si le début de mon post était limite clair, je crois que la fin ne prêtait pas à confusion.

              Avec cette histoire de slip, sans déclencher un débat pour ou contre l’obligation d’en mettre ou celle de n’en pas porter, je voulais seulement souligner la susceptibilité de ces forcenés qui ne sont même pas capables de relativiser.

              Encore pardon pour ma maladresse


            • Ar Brezonneg (---.---.9.253) 5 février 2007 14:17

              L’Abbé LAUDREN que j’ai eu l’honneur de rencontrer (quand j’avais 16 ans) au CEP de Lorient était un homme d’honneur que nous respections et admirions... C’était un entraineur d’hommes. En tant que prêtre, il était ferme et généreux.... Et courageux ! Car il n’avait pas peur d’affronter l’ennemi ! le vrai ! Celui qui tue !

              Le Drian ferait mieux de fermer sa gueule, car il crache sur un de ses maîtres... Le Drian était élève au collège saint Louis de Lorient ou L’Abbé exercait dans les années 1960... De tels propos sont insultants.... Indignes, Et ils sont iniques.. Digne d’un socialo en fait ! Le Drian ferait mieux d’aller à la Confesse ! Lui la grenouille de bénitier que l’on a connu !...

              L’Abbé Laudren était un Français Libre, il avait fait le choix de la France qui se tient debout, celle qui se bat...

              D’autres ont préférés continuer dans la lignée des Deats et des Doriots... Se vautrant dans la « Kollaboration » dont ils parlent tant pour masquer sans doute une attirance trouble vers le totalitarisme : celui du socialisme hitlerien.

              En Morbihan il y a eu de nombreuses personnes, de « gauche » comme de « droite » qui sont devenu francais libres, des juin 1940, ou FFI... Beaucoup ont laissé leur peau en mer comme FNFL, d’autres comme soldats FFL , de Bir Harkeim à Bertesgaden, d’autres au manche d’avion se sont sacrifiés, comme Jean Maridor par exemple (percutant un missile V1 au manche de son Spit pour éviter que des enfants d’une école soient pulvérisés...). L’Abbé Laudren a eu la chance de revenir... Aumônier il a assisté aux derniers instants de jeunes francais mourants qui sont morts au champ d’Honneur... Dans ces FNFL , FAFL, FFI, FFl il y avait plein de Bretons qui oeuvraient pour le Salut de la France.. Parmi eux il y avait des pretres , des Bonnes Soeurs (Malestroit par exemple...). Il y en avait un autre aussi : l’Abbé le Bouhis (Officier de la légion d’Honneur, qui pilotait à 60 ans pour être plus près du Seigneur ! Disait-il !)

              Relisez donc « le Morbihan en Guerre » de Roger le Roux, Officier de la Légion d’Honneur, mon excellent professeur de Francais-Latin-Grec au lycée Dupuy de Lôme de Lorient... Savez vous comment commence son ouvrage ? : Eh bien , il rappelle l’arrivée des Allemands à Vannes :« Enfin on va pouvoir faire des affaires... » disaient certains ! Et je n’aurai pas la cruauté de rappeler qui proférait cette énormité !

              La pantalonnade de le Drian n’est pas à son Honneur : C’est un trou du cul... Et ceux qui ont applaudi de vrais connards ! Eh ben le socialisme Breton est mal servi !

              Le Drian devrait s’excuser en public !


              • JL (---.---.73.200) 5 février 2007 19:16

                Je crois que ce genre de réaction ne fait que renforcer le ridicule de tout ça. Au départ, de l’humour bon enfant, et ça finit par des insultes.

                A voir les scores que vous obtenez pour ce commentaire haineux me laisse à penser que tout Pontivy a sauté sur on clavier !

                Le PS devrait interdire l’accès aux meetings des oreilles et micros coincés.


              • Ar Brezonneg (---.---.9.253) 5 février 2007 19:45

                Oui la réaction est à la hauteur de l’affront... Il merite du pen baz... Il se trouve que j’ai eu affaire à ces deux personnes... Ses propos sont inadmissibles ! Il insulte une grande partie des Bretons... C’est dire la considération qu’il a pour des élites en tant que prof d’histoire et de géographie ! Il se croit peut être encore au temps de Bécassine ? Qu’est ce qu’il va encore nous sortir avec l’ineffable Culbuto et l’autre rigolo qui va faire des salamalecs avec son pote bouteflika ? Pourquoi ne parlerait il pas de l’autre député du Morbihan, le rusé Job Pevedic ? Au moins on se marrerait et on apprendrait quelque chose en politique de terrain à l’ancienne...

                L’Abbé Laudrin s’il avait entendu ce genre de propos, il lui aurait botté l’arrière train ! Quand je pense que ce sont des types comme cela qui sont à la tête du Duché ! Misère !!! Il n’est bon qu’à faire des déplacements coûteux à l’étranger ! Et en plus, en tant que Breton il se paye la tête de ses compatriotes ? Qu’il aille jouer avec son biniou et avec culbuto....


              • JL (---.---.73.200) 6 février 2007 16:45

                je commence à penser qu’ici aussi c’est l’association qu’à fait l’un des intervenants entre calotte et culotte qui vous pose problème.


              • Eric 5 février 2007 14:44

                Sous la troisième république, les instits étaient formés a la laïcité voir a l’anticléricalisme dans les écoles normales. Mais il savaient ce qu’était le catholicisme et le peuple, ils en sortaient. Opposés à la religion, ils savaient que cela existait et pouvaient éventuellement la respecter. Aujourd’hui, on en est à la troisième voir 4eme générations d’enseignants socialistes ou de fonctionnaires socialistes qui sont nés dans le milieu, se sont le plus souvent mariés entre eux et se fréquentent pour l’essentiel entre collègues.

                Ils seront les premiers surpris de ce que vous dites sur la biographie du prêtre résistant. Pour eux un catho est nécessairement ringard et réac comme un pauvre est nécessairement inculte et aliéné (en général il avait de mauvaises notes a l’école).

                Il seront également surpris si vous leur montrez que dans l’engagement associatif, la ou il y vraiment aide aux plus pauvres sans enjeux électoraux, on trouve les chrétiens. Pour aider les grabataires, les trisomiques, etc... D’ailleurs, c’est aussi ringard. Eux luttent contre la globalisation et le réchauffement global.

                A la messe d’enterrement de JP2 à N.D. de Paris, les cameramen de canal plus n’en revenaient pas du nombre de jolies jeunes filles catholiques...Pour eux, une croyante étant nécessairement une boutonneuse coincée.

                Ils ne connaissent plus l’extérieur de leur catégorie sociale que par on dit et clichés. D’ailleurs, une revue de gauche titrait récemment « la droite contre la société » ce qui est assez dire, parlant d’environ 50% de la population, que la société c’est eux et que les autres n’existent pas

                Conséquence, cet éloignement des autres fait qu’ils supportent de plus en plus mal qu’on ne vive pas comme eux alors même que les différences réelles entre style de vie sont devenue infimes. A l’époque de la laïcité de combat, quand le catholicisme était encore une force importante, ils ont fait des lois le limitant, mais c’est sous Mitterrand, alors que le religieux était une peau de chagrin, qu’ils ont tenté d’interdire l’enseignement catholique.

                Conclusion ? Tout apprentis prof ou fonctionnaire devrait être envoyé un an en stage dans la vraie vie avant de commencer et on pourrait peut être avoir des débats politiques plus constructifs que de rigoler sur les slips ou les strings.


                • michel (---.---.234.27) 5 février 2007 16:06

                  Et pourtant, la Ségo bien que chef de file désignée des socialos est une représentante de poids des cathos réacs.

                  Mais un socialo-bobo baba de la dinde poitevine n’a pas plus de jugeote qu’un ane poitevin. Ca mélange tout car ça n’a plus de valeurs plus de repères, c’est socialo parceque on l’est de famille, parceque l’entourage l’est, parcequ’on ne peut être fonctionnaire et à fortiori enseignant sans être socialiste, et ainsi c’est confortable, plus besoin de se poser des questions.


                • crévindieu (---.---.4.90) 5 février 2007 17:40

                  @ Eric : tu as bien de la chance de connaître aussi bien les enseignants, et ce qu’ils pensent, à moins que ce ne soient que de purs procès d’intention particulièrement malhonnêtes, manipulatoires, diffamatoires et idéologiques,pour défendre toujours ta misérable petite cause.

                  Les enseignants, boucs émissaires de tous les maux de la société, de tous les petits merdeux qui n’ont pas su profiter de la scolarité obligatoire, gratuite et laïque de l’école de la République.

                  Des cons et des salauds, il y en a toujours eu,et dans chaque parti. Tous les prêtres n’ont pas été des enfants de choeur et s’il y a eu au début du XXème siècle des combats anticléricaux, c’est que l’appareil de l’Eglise était réactionnaire, antirépublicain , toujours du côté des puissants et de la royauté.

                  Bref il y a eu des collabos dans toutes les sphères de la société, chez les prélats,les cathos et les « sans dieux »...

                  Et d’autres qui se sont battus contre les injustices et les dictatures de tous bords....


                • Eric 6 février 2007 00:50

                  A crevindieu : c’est facile de connaitre bien les enseignants et fonctionnaires ! C’est la moitie de ma famille, je les ais eu a l’ecole comme eleve et maintenant comme parent d’eleve. Les statistiques abondentpar exemple .http://www.christian-biales.net/documents/leprof.PDF "On peut dire aussi que les enseignants forment une communauté en ce sens qu’ils ont des intérêts, des idées, des valeurs, des rituels, des buts communs. Et comme toute communauté, le corps enseignant fonctionne selon une logique communautaire triplement dialectique :
                  - identité individuelle et identité collective s’imprègnent réciproquement ;
                  - le fonctionnement du groupe prévoit des règles-rites, et d’inclusion et d’exclusion ;
                  - il y a à la fois solidarité au sein du groupe et hostilité ou réticence vis-à-vis de l’extérieur. En tant que groupe social, le corps enseignant présente certaines caractéristiques spécifiques :
                  - féminisation du métier,
                  - syndicalisation peu importante mais plus forte que la moyenne nationale (un bon tiers contre moins de 10%) et de toute façon très prégnante (le syndicalisme enseignant joue un rôle important dans l’homogénéisation du « corps enseignant » et dans la conscience professionnelle de l’ensemble des professeurs),
                  - reproduction sociale forte,
                  - « endogamie » répandue : un tiers des professeurs femmes ont pour conjoint un enseignant et 44 % des professeurs hommes ont pour conjointe une enseignante."

                  Plus rigolo, il y a beaucoup plus de pacs en france qu’au pays bas en pourcentage parce que c’est un moyen pour les ensiegnants d ’obtenir des rapprochement geographique ( voir etudes de l’INED)

                  « Miserable petite cause » Une preuve de plus ! Si on a d’autres idees, c’est une ideologie miserable. Ets vous enseignant ou fonctionnaire ? Appliquer Bourdieu aux aristo qui n’existe plus, d’accord, voir que la fonction publique socialiste qui existe constitue une classe soucieuse de ses interets personnels et de sa reproduction non !

                  « tous les petits merdeux qui n’ont pas su profiter de la scolarité obligatoire, gratuite et laïque de l’école de la République. » Ouai... C’est certainement la faute des eleves. Et c’est par hasard que les enfants d’enseignants sont ceux qui reussissent le mieux a l’ecole. Et si l’ecole de la troisieme republique a reussi l’emancipation du proletaria francais et des immigres et que celle dela cinquieme reussi leur exclusion, c’est sans doute parce que le niveau du proletaria a baisse....

                  Des cons et des salauds partout : Certes ! Et c’est ce que beaucoup de gens de gauche ignorent ou font mine d’ignorer pour eviter de les entendres. Relisez Lacouture et vous verrez qui etait avec de Gaulle dans la resistance.

                  Il y a une bonne dizaine de pourcent de catho pratiquants ( 6 millions de personnes. Mais ils sont loin d’avoir le meme droit a la parole dans notre societe que les 8000 verts ou les quelques dizaines de feministes integristes.

                  Cet article m’a plus car avec d’autres signes, il semble montrer que les papistes sortent de leur complexe et commence a ne plus accepter qu’on les traite n’importe comment.


                • gilles corno gilles corno 5 février 2007 15:33

                  C’est effectivement un sujet sensible, puisque la bretagne est atypique sur l’inscription des 2 ans à l’école maternelle. Je n’ai pas osé innondé la rédaction de trop de papiers, mais si le sujet vous interesse. soit ?


                • JL (---.---.73.200) 5 février 2007 19:24

                  regardez les scores 20 pour les pro Ludovic C., 0 pour les autres ! Même quand on leur dit que Séglène est catho ça n’apaise pas leur haine contre ces socialos bouffeurs de curés.

                  Bizarre, birarre ! Preuve que la gauche est démocrate et rassembleuse, la droite le contraire. smiley


                • JL (---.---.73.200) 5 février 2007 19:27

                  Pardon Ludovic, je voulais dire pro et anti Gilles Corne auteur de l’aerticle.


                • (---.---.74.206) 5 février 2007 15:16

                  monsieur Corno

                  vous avez oublié de dire que vous étiez responsable UDF , dans le morbihan.

                  un débat sur la scolarisation dès 2ans aurais été plus d’actualité et constructif .


                  • gilles corno gilles corno 5 février 2007 15:37

                    C’est effectivement un sujet sensible, puisque la bretagne est atypique sur l’inscription des 2 ans à l’école maternelle. Je n’ai pas osé inondé la rédaction de trop de papiers, mais si le sujet vous interesse. soit ?

                    On peut même dire que la normalisation demandée par l’Education a fait l’unanimité des syndicats d’enseignants, des partis de gauche et du centre, des élus municipaux contre cette mesure dans le morbihan.


                  • (---.---.74.206) 5 février 2007 20:28

                    les commentaires du dessous sont très intéressant ! vraiment

                    ce qui conforte mon opinion surla maniere d’ attirer un lecteur le matin dans un quotidien .

                    continuez .


                  • Matthao (---.---.187.133) 5 février 2007 18:36

                    A noter que Poignant, Kofi Yamgnane sont les purs produits de l’école privée qu’ils renient tous en choeur actuellement comme des enfants trop gâtés (m’étonnerait pas d’ailleurs qu’ils aient portés l’aube)...Cracher dans la soupe et inverser les valeurs c’est une habitude socialo...


                    • (---.---.29.129) 5 février 2007 19:08

                      A propos de Kofi Yamgname, je me souviens qu’après son départ du gouvernement, il a été « finement » et longuement interviewé par une journaliste de la RTBF et qu’entres autres, il lui a avoué que pendant ses fonctions, il lui arrivait de se ressourcer au Togo et interroger les Dieux du fleuve. Il attachait alors un poulet à un piquet le soir et posait sa question à haute voix. Le lendemain matin, si le poulet avait été dévoré par un crocodile, c’est que la réponse était oui, mais s’il était encore vivant c’était non. Certaines de ses décisions (il n’a pas dit lesquelles) ont ainsi été prises. Heureusement que son pouvoir de décision était assez relatif... Les téléspectateurs belges et du Nord de la France s’en souviennent peut-être encore.


                      • Ar Brezonneg (---.---.9.253) 5 février 2007 21:14

                        Vous parlez sérieusement ? Pourquoi Ouest France ou le Télégramme ne nous ont-ils jamais raconté cela ? C’est incroyable ! C’est ça une « élite » du PS ?

                        Si cela s’était su ! Quelle poilade ! Franchement ! C’est soit une blague ! Ou alors nous sommes descendus bien bas avec ces gens là ! Effectivement c’est une chance pour la France !!!


                      • (---.---.74.206) 5 février 2007 22:08

                        @ar brezonneg !

                        t’es peinard pour les archives c’est payant


                      • gilles corno gilles corno 6 février 2007 06:23

                        Cela a bien été évoqué dans les éditions de Ouest France et du Télégramme, les jours suivants, sinon je n’aurai pas réagi.


                      • Ar Brezonneg (---.---.234.109) 6 février 2007 10:48

                        Dans l’édition de Pontivy peut être ! Mais je n’ai pas souvenir d’avoir vu cela !

                        Vous savez bien que ce Ouest France a ceci de particulier de « filtrer » l’information ! Quand elle lui convient cela parait dans l’édition locale, sinon cela parait à l’autre bout de la Bretagne... Comme cela Hutin peut toujours annoncer que cela a été publié !!!

                        C’est comme cela que le hasard a voulu que je découvre dans l’édition de Moulaix, un article sur l’évolution politique du pays d’Auray vers la gauche communiste , ce qui n’avait pas été publié dans cette édition d’Auray !

                        Alors raconter des sacrifice de dinde bouffée par les crocodiles surtout si cela rappelle quelque chose en cours au PS.... O-F ne veut pas déplaire au modèle dominant ! C’est la caractéristique de ce journal ! Si on était envahi par les chinois, O-F paraitrait en chinois !!!!


                      • jacob dellafon (---.---.110.61) 5 février 2007 22:23

                        Oh, Michel, « la dinde poitevine » mort de rire... Merci, encore. A.L.


                        • maxim maxim 6 février 2007 00:07

                          on va prendre les choses à la legere maintenant....

                          parce que cette campagne sans queue ni tete commence à devenir gonflante......

                          le string...le seul instrument à vent à une corde....

                          le slip....pour se reperer,le jaune devant le marron derriere......

                          au bon temps des anciens conseils de revision,on passait en tenue d’Adam,à la queue leu leu,le terme correspondait bien à la situation,et on entendait des voix qui imploraient« ne poussez pas »......

                          je me suis relaché ce soir,en attendant les prochaines Segoleneries et les delires de son culbuto......


                          • gilles corno gilles corno 6 février 2007 06:26

                            Parce que lorsque l’on est pas d’accord avec l’ump, on doit automatiquement être proche du PS ? C’est un constat un peu binaire non ?


                            • chimel (---.---.86.189) 6 février 2007 08:41

                              Je suis socialiste, j’habite à 30 km de Pontivy et pourtant, j’ai de l’humour...Suis-je normal docteur ? C’est l’humour qui manque dans cette campagne. Mais comment faire de l’humour avec des coincés de la calotte qui prennent toutes les petites phrases au pied de la lettre ? Non, décidément, cette campagne n’est vraiment pas drôle...Où sont les Coluche, Desproges et Le Luron ? Kénavo !


                              • JL (---.---.73.200) 6 février 2007 16:49

                                Bravo, courage smiley


                              • maxim maxim 6 février 2007 09:31

                                la definition de l’humour : forme d’esprit qui s’attache à denoncer,sans appuyer et avec impassibilité apparente,les aspects plaisants,insolites,ou absurdes de la realité qui semble la plus normale.(larousse 1970)

                                gaité finement ironique,qui se melange de tristesse ou de sensibilité,qui se voile de brusquerie,de légereté ou de philosophie (quillet 1948)

                                gaité qui se dissimule sous un air serieux,et qui est pleine d’ironie,d’imprévu (petit larousse 1940)

                                en 2007,je ne sais pas si le mot humour sera retenu dans la refonte des nouveaux dicos.....

                                pourtant,c’est la seule chose devenue fragile,qui nous reste encore pour esperer un avenir plus serein........


                                • snoopy86 (---.---.9.80) 10 février 2007 11:37

                                  Petit rappel accessoire aux propos tenus lors de ce meeting :

                                  N’était-ce pas madame Royal qui voulait légiférer sur le port du string dans les colléges et lycées ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès