Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Il y a 40 ans : la catastrophe de Feyzin

Il y a 40 ans : la catastrophe de Feyzin

Il y a quarante ans, le 4 janvier 1966, la raffinerie Elf de Feyzin, mise en service deux ans avant, était victime d’une catastrophe majeure qui endeuilla la région et fit la une de tous les journaux d’Europe.

La raffinerie est située à la sortie Sud de Lyon, et jouxte l’autoroute du Sud. Les usagers aperçoivent les cheminées, le centre de contrôle et les immenses cuves de stockage.

Ce jour-là, trois opérateurs, vers 6h40 du matin, vont faire un prélèvement de gaz dans une des six sphères de gaz, trois de butane, trois de propane, qui servent à stocker la production de la raffinerie. A la suite d’une fausse manoeuvre, une fuite se produit, et ne peut être colmatée. La nappe de gaz s’étend, et va traverser l’autoroute toute proche, heureusement fermée entre-temps. Malheureusement, un chemin départemental qui permet de rentrer sur l’autoroute n’est pas fermé en temps utile. Un employé de la raffinerie arrive avec son véhicule, et sert, au péril de sa vie, de détonateur pour enflammer la nappe de gaz.

A partir de là, les sphères de gaz s’enflamment et explosent les unes après les autres. Les secours, mal coordonnés, car dépendant de plusieurs départements, interviennent dans le désordre et paient un lourd tribut à la lutte contre les flammes.

L’essentiel est néanmoins sauvé grâce à la fermeture rapide de l’autoroute. Tous ceux qui connaissent le site peuvent imaginer l’ampleur de la catastrophe si elle s’était produite avec la circulation que cette autoroute connaît actuellement.

De nos jours, la raffinerie est toujours là, jouxtant l’autoroute. Les services de sécurité ont été rationalisés et mis sous une responsabilité unique, les plans Orsec sont devenus vraiment opérationnels, et la connaissance des techniques de sécurité a fait des progrès considérables. Mais pouvons-nous être sûrs que la même catastrophe de nos jours pourrait être évitée ?

In memoriam des 13 morts et 90 blessés de cette catastrophe.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès