Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Ils partirent 500....

Ils partirent 500....

Il y avait bien longtemps que la salle Jean Moulin de Castelsarrasin n’avait pas été pavoisée ainsi. Si le rouge était la couleur dominante, elle reflétait surtout la colère et la détermination des plus de 500 participants à ce premier meeting du Front de Gauche dans le 82 pour les élections européennes. Certes, cette élection malgré son importance, est loin des préoccupations des habitants mais à écouter les interventions sur l’Hôpital (Véronique Malange), sur la Poste (Maurice Guiche) ou sur Bouyer, les observateurs notaient une convergence, voire une urgence entre ces témoignages et la couleur du bulletin de vote du 7 juin.

C’est le message que Maïté Mola du PC espagnol délivrera en expliquant les ravages du libéralisme outre Pyrénées. C’est avec Christian Picquet de Gauche Unitaire (NPA) que l’assistance fera le lien entre les luttes et les manifestations pour l’emploi, les salaires et pensions, le service public. Sa verve partisane et passionnée précédait l’intervention de Marie Pierre Vieu, vice-présidente du Conseil Régional qui alliait réalisme de la gestion à gauche en Midi-Pyrénées et la construction d’une autre perspective politique à gauche avec toutes celles et tout ceux qui veulent que ça change, qui refusent les fausses solutions de Sarkozy.

La soirée était bien entamée lorsque Jean Luc Mélenchon prit la parole. Partant des réalités vécues par des millions d’européens, il dénonça avec véhémence tous les mauvais coups d’un capitalisme qui n’en a que faire de la destinée des peuples, qui applique une politique de casse des droits sociaux et humains. Le sénateur, s’appuyant sur l’exemple du 28 mars dernier lors du vote par le parlement européen (sauf les communistes du PGUE) pour une alliance économique libérale transatlantique, parla des ravages « de ce capitalisme qui ne peut être amendable comme le prétendent certains ». Il rappela combien la logique du profit est incompatible avec les besoins humains, sociaux, écologiques et démocratiques. Il était 23h30 quand la foule se sépara avec l’envie d’en découdre et de faire grandir ce Front de Gauche en de multiples Comités Populaires, dans chaque village, chaque quartier, chaque entreprise… D’ores et déjà, de nombreux rendez-vous avec les habitants du 82 étaient annoncés.

Ils partirent 500… A l’arrivée ils pourraient être des milliers !!!

De notre envoyé spécial durant le Meeting

Des infos sur http://moissacaucoeur.elunet.fr/


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Disjecta Disjecta 4 avril 2009 15:57

    Croisons les doigts. Espérons que la façade repeinte de la LCR n’en attire pas trop de ce côté-là.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès