Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Intimidations policières à Paris

Intimidations policières à Paris

Blousons noirs, ils sortent un peu de nulle part. Ils braquent, séparent les individus pour une petite séance de fouilles. Des questions en trompe-l’œil. « Qu’est-ce que vous regardiez ? Qu’est-ce qu’il vous demandait ? »

Au même moment, les mains se baladent dans les poches, les vident. Jusque-là, rien de bien spécial. Un contrôle en règle. A mesure que l’entretien passe, il devient évident que les suspects ne sont que des suspects. Trois agents en scène. L’un, en retrait, encadre l’opération, somme toute discrète. On ne veut pas se faire remarquer sur la rue de Belleville. On demande aux sujets de baisser les bras en laissant faire la fouille.

La conversation se dépassionne, il n’y a rien à reprocher. Et on devine même une petite pointe de sympathie. On converse. Et on s’apprête à finir la séance, à se quitter. Mais curieusement, les choses ne se passent pas dans les formes les plus cordiales qui soient. Systématiquement, un agent fait mine de poser une main amicale sur l’épaule. En fait, le geste n’a rien d’amical. Le but est de bousculer, de déséquilibrer. Quelle en est la signification ? La gratuité du geste déroute. Rien ne le justifie.

Et c’est justement là que naît le sentiment d’arbitraire. Entre une banale et inutile signification de la légitimité de la violence et un acte de provocation, les limites sont floues. Avec des comportements pareils, la Police instaure un rapport de violence permanent. La violence nourrie la violence. Est-ce le souhait de Sarkozy ?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Plutot mort qu ’objectif (---.---.28.210) 9 janvier 2006 14:22

    Exemple de médiateur en France :

    Jeunes ... faisant la circulation à la sortie des écoles .......

    Dans la plupart des pays, cela est fait par roulement par des eleves de l’école munis d’un gilet fluo !!!Mais en France on les ecraserait ( smiley

    La france et ses habitants (ex-colonisateur colonisés) marchent sur la tête ,

    On doit respecter la Police, et elle vous respectera ! Ce qui n’est pas le cas en France !!!!


    • bioman666 (---.---.8.216) 9 janvier 2006 18:31

      Que je sache, c’est le plus souvent la police qui a le dessus lors de ces controles, aussi c’est à elle de montrer l’exemple et d’être respectueuse.

      De savoir que des idiots assermentés, grisés par le costume bleu marine et les rangers, se permettent de discréditer la police, et qu’en plus ils sont soutenus par une part grandissante de la population...ça me désespère !


    • Jacques (---.---.169.24) 9 janvier 2006 19:11

      Mon Dieu, ils vous ont vraiment mis une main sur l’épaule ? Les salauds...

      Vous nous expliquez pourquoi, si leur intention est de vous provoquer, ils ne le font pas tout de suite ?

      Vous n’auriez pas l’épaule susceptible, monsieur Bazi ?


      • Ber (---.---.193.72) 9 janvier 2006 22:55

        J’ai souvent étè témoin de controles effectués par la police mais jamais vu à la fin de main sur l’épaule pour déséquilibrer ??? . Bizarre votre affirmation. Vous oubliez d’évoquer le comportement de la personne controlée ? Bien souvent agressive, violente, etc... J’ai emprunté pendant plus de 15 ans le métro(bien habillé,en survêtement etc..) et jamais je n’ai étè interrogé, controlé ni reçu une poussée sur l’épaule. Vous criez au loup c’est votre droit mais c’est bien dommage.


        • wil (---.---.176.42) 9 janvier 2006 23:11

          J’ai déja été aussi plusieurs fois contrôlé sans le moindre problème sauf une gêne occasionnée par une forte odeur d’alcool....


          • Winston (---.---.74.233) 10 janvier 2006 03:10

            Mon dieu, et c’est la première fois que tu assistes à un contrôle de police ou quoi ? Y en a des bien pire que ça tu sais, celui-ci est même pas dans la bonne moyenne.


            • Gil (---.---.93.79) 10 janvier 2006 09:16

              J’ai moi-même été contrôlé à plusieurs reprises : les policiers se sont montrés plutôt ... courtois.

              J’imagine que certains fonctionnaires pourraient se montrer parfois « zèlés », mais ce n’est à mon avis pas la majorité. Cela relèverait pour moi plus d’un manque d’assurance qu’autre chose. Si un fonctionnaire de police est sûr de lui, il doit maîtriser son comportement et ne pas se laisser aller à des gestes de familiarité tels qu’une main sur l’épaule ou autre.

              Peut-être aussi qu’à Paris, les choses sont aussi moins faciles pour la police : il s’y passe quotidiennement des choses que l’on méconnait en province, et c’est tant mieux.

              En tout cas, vu le comportement de certains « citoyens », la chose dont on peut être sûr, c’est que le travail de la police ne doit pas être facile tous les jours, et franchement, du point de vue des droits de l’homme, voyagez un peu et vous verrez qu’il y a dans le monde des choses bien pire que de se voir mettre... une main sur l’épaule !


              • bazi 10 janvier 2006 10:54

                Je vous remercie de vos commentaires. Ce qui est pointé dans l’article est le sentiment d’arbitraire qui nait d’un comportement injustifié. Pousser une personne pour la destabiliser est en définitive un geste de plus, de trop. Le travail des policiers n’est pas facile, dangeureux, et il amène souvent à faire preuve de « force ». Ce qui n’a manifestement pas été le cas dans les faits que je rapporte. Certains commentaires « prônent » une banalisation de la violence. Qu’elle soit telle que rapportée ou sous toute autre forme, ici ou ailleurs, elle n’a qu’un seul nom et devrait être relevée. On est enfin amené à se poser des questions quant à son usage par des corps constitués. Cordialement,


                • koz (---.---.165.177) 10 janvier 2006 14:42

                  Votre article n’est pas très cohérent, à moins que vous ne souhaitiez souligner une incroyable perversité des policiers.

                  Ainsi donc, ils pratiquent un contrôle dans les règles, avec courtoisie, et même une note de sympathie dans la voix puis, subitement, vous ... mettent la main sur l’épaule (grands dieux !) pour vous déséquilibrer et vous provoquer ?

                  De vrais machiavel, en somme ! Des as de la tourmente psychologique, qui vous mettent en confiance pour mieux vous destabiliser ensuite !

                  Comme dit plus haut, vous devez avoir l’épaule susceptible. En admettant l’idée que les policiers sont des fanas de bavures, franchement, pourquoi ne vous ont-ils pas « posé la main sur l’épaule » dès la fouille faite ?


                • ROY (---.---.91.65) 10 janvier 2006 11:15

                  inscrit depuis peu sur agoravox, sans références particulières ni titres ronflants qui autorisent souvent à porter des jugements sans appel à propos de tout évennement, j’essai en vain de donner mes points de vue en forme de questions plus que de critiques, ce qui me conduit à réagir sur l’article en question sous le titre qui n’est pas une question, mais une condamnation. Qui cherche t’on à dicréditer, celui qui est en charge de la police ? Son travail n’est pas si simple,il sera jugé aux prochaines échéances,si les électeurs partagent les idées de l’auteur de cet article. Les extrémistes de tous bords soulèvent souvent de réels problèmes,c’est aux autorités en place d’y répondre,quelles que soient leurs idéologies, aucunes n’y est parvenue, chacun de nous selon nos moyens devrait s’y atteler avec plus d’humilité, la police seule n’y peut pas grand chose.


                  • michel lerma (---.---.39.106) 10 janvier 2006 23:11

                    Le mieux,avant de disserter sur des suppositions ,vous devriez donner :

                    La date,l’heure,le lieu,des témoins,des photos (avec téléphone portable !)

                    Voila,sinon,ce que vous écrivez ,n’importe qui peut l’écrire et comme la psyco du RER ,faire passer la France pour un pays de raciste.

                    Mais,c’est peut etre ce que vous souhaitez faire ici avec votre article ?


                    • tvargentine.com lerma 11 janvier 2006 19:17

                      Je suis assez étonné que « le comité de rédaction » donne son aval sur ce type d’article non vérifé ,sans preuve,ni date,ni heure,ni témoins,ni photos (portables)....alors que l’article économique que j’avais fait n’a pas été pris en compte.

                      L’article,tiens ,en plus,il correspondait à la réponse de Mr Alain LAMBERT (ancien ministre et sénateur du 11/01/2006

                      De plus,il ne fait aucun doute,que cet article douteux sur une « intervention policière à Belleville » avait uniquement pour objectif d’avoir l’article référencé sous Yahoo ou google afin de manipuler l’opinion publique. On appelle cela LA RUMEUR !

                      Méthode classique dans la manipulation publique à grande échelle.


                      • brouillaxc (---.---.75.195) 14 janvier 2006 01:48

                        Une main sur l’épaule vaut mieux qu’une main dans la gueule, c’est ça la police de promiscuité.Tu n’as pas avoir peur si tu n’as rien à te reprocher...


                        • rogau (---.---.45.187) 28 mars 2006 23:02

                          Le comportement des policiers, surtout en civil, peut se comparer quelquefois facilement à celui de petits truands, arrogants, bouffis d’orgueil et de susceptibilité, hyper agressifs et violents. pour moi, c’est de l’abus de pouvoir caractérisé, sans aucun respect de l’autre.Et sans recours. Le problème, c’est le pouvoir justement, que l’on donne à des personnes qui,souvent, n’ont absolument pas le niveau de conscience et de maturité nécessaire à leur fonction.D’autre part, beaucoup de policiers font correctement leur travail,c’est vrai. Nous ressentons malgré tout une pression policière inhabituelle et suffisamment importante pour nous donner à réfléchir sur l’avenir que peut nous amener un certain candidat à l’élection présidentielle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès