Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Jean-Claude Killy démissionne du CO de Val-d’Isère !

Jean-Claude Killy démissionne du CO de Val-d’Isère !

Du bon usage de la démission ; les limites du système.

Jean-Claude Killy (triple médaillé au JO d’hiver de 68) fait-il de la démission une méthode de gestion des grands rendez-vous des épreuves de sports d’hiver ?

 
Il vient de quitter avec fracas le Comité d’organisation des Championnats du monde que Val-d’Isère doit organiser en 2009 - épreuve que les Avalins ont obtenue grâce à son entregents et son prestige international de grand champion ; cela pour réveiller les consciences endormies de responsables locaux qui ont trop tendance à donner du temps au temps, alors que l’organisation de ces épreuves est aussi une course de vitesse : des programmes complexes, des enjeux financiers élevés, des plannings tendus, tout cela exclut l’amateurisme d’antan. Et ce n’est pas la première fois que Jean-Claude Killy claque la porte d’un comité, puisqu’il l’avait fait lors de l’organisation des JO d’Albertville de 92 pour ramener aux Ménuires l’organisation du Slalom spécial homme - épreuve de clôture des Jeux -, après que des membres distraits du Comité d’organisation l’ait retirée malencontreusement à cette station. Soyons certains que la réaction de Val-d’Isère sera aujourd’hui à la hauteur de ce qu’elle fut naguère aux Ménuires. Jean-Claude Killy ne démissionne pas pour rien !

 
Commentaire codicillaire : il est regrettable que l’impact de la démission du politique n’ait pas le même impact : ainsi au PS, par exemple, les démissions des éléphants ne provoquent pas les tsunamis annoncés, simplement des ronds dans l’eau comme une pierre dans la Seine.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • clairette 19 juillet 2007 14:41

    @ l’auteur,

    Bonjour,

    M. Killy est avant tout (à mes yeux) un brillant et compétent homme d’affaires (oui, je sais il a été champion de ski il y a quarante ans...)

    J’imagine que sa démission est faite tout bêtement pour réveiller les organisateurs de ce futur championnat du monde... qui verraient seulement le côté « valeurs sportives » de cette manifestation et perdraient de vue les excellents bénéfices à faire avec un substantiel chiffre d’affaires lié à l’évènement !

    Et s’il avait démissionné, puis réintégré ses fonctions en 1992, rien ne l’empêche de recommencer...

    Business...business, maître-mot pour cet étasunien d’adoption et de coeur !


    • clairette 19 juillet 2007 14:45

      @ l’auteur,

      Ah, j’oubliais, si je n’étais pas tombée sur votre article par hasard, j’aurais tout ignoré du « tsunami » provoqué par la démission (temporaire ?) de votre champion préféré ! Il est vrai que je ne suis pas une fan de sports en général, et du ski en particulier !

      (Je ne suis pas non plus une fan des « éléphants » mais j’en entends fréquemment parler).

      Et puis je ne vois pas le rapport ?


    • claude claude 20 juillet 2007 13:40

      bonjour,

      je n’ai pas bien compris :

      - est-ce que killy démissione parce qu’il y a trop de markéting et pas assez d’esprit sportif ?

      ou trop de sport au détriment des gros sous ?

      éclairez-moi smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès