Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > L’aménagement des docks de Saint-Ouen : passer des docks à (...)

L’aménagement des docks de Saint-Ouen : passer des docks à Venise

Aujourd’hui Saint-Ouen a la chance extraordinaire de pouvoir réaliser le plus bel aménagement urbain et paysager du grand Paris de demain. Le quartier des docks offre en effet une opportunité très rare de terrains d’une extrême qualité.

Final170107gd

 

Cliquer sur le plan pour le voir en grand

Pour l’association citoyenne Les audoniens.com, l’agence Coste-Orbach établit un plan d’urbanisme du quartier des docks de Saint-Ouen.

Aujourd’hui Saint-Ouen a la chance extraordinaire de pouvoir réaliser le plus bel aménagement urbain et paysager du grand Paris de demain. Le quartier des docks offre en effet une opportunité très rare à Paris de terrains d’une extrême qualité : ils sont grands, presque d’un seul tenant, peu occupés donc aménageables sans grands frais et surtout baignés par la Seine. C’est une formidable opportunité !
Face à l’urgence des questions sur la sauvegarde de la planète, Saint-Ouen se doit de donner aux habitants un aménagement paysager vert répondant aux critères de la plus haute qualité de vie et d’environnement. N’oublions pas que nous construisons ce quartier pour les deux cents ans à venir et que toute la ville doit en profiter. C’est pourquoi l’aménagement doit être exemplaire !

La Seine
Il faut en premier lieu redonner la Seine aux habitants de Saint-Ouen. Celle-ci est leur vraie richesse, et elle leur a été confisquée par la voiture. Il s’agit de la leur redonner vraiment. Aussi l’actuelle voie sur berge, déjà enterrée un peu plus loin en aval, sera-t-elle enfouie tout le long pour libérer la ville du trafic de transit bruyant et inutile.
En surface, seul un trafic local et ralenti sera conservé (transports en commun, circulations douces, dessertes résidentielles).
Les berges sont maintenant une véritable promenade : l’eau clapote à portée de mains et on l’entend enfin : "Elle est aux Audoniens".

Le parc
Le parc est la première demande des habitants parce que les espaces verts manquent cruellement dans la ville. Il a maintenant un vrai rôle structurant dans le quartier puisqu’il relie la mairie, la rue commerçante, les quartiers alentours à la Seine dans une continuité verte, piétonne. Le parcours serait une respiration pour les habitants. Les Audoniens viendraient de toute la ville pour s’y promener. Il serait entouré d’habitations qui le protègeraient des nuisances des grandes voies. On y entendrait les oiseaux et le vent dans les arbres. Ce serait un véritable parc et non un grand square urbain bordé de voitures.

Les jardins familiaux
Le parc sera ponctué de jardins familiaux. Ces jardins sont d’abord bien sûr des morceaux de paradis pour leurs jardiniers mais participent également au paysage par leur fonction agricole d’entretien de la terre et de refuge dans leurs haies de multitudes d’animaux, d’oiseaux. Ils sont un formidable lieu de rencontre, de liens entre les habitants et participent pleinement à l’animation de la ville. Ils sont pédagogiques : les enfants audoniens découvriront grâce à eux les joies et les mystères du jardinage en plantant et en regardant pousser les plantes. Ils sont esthétiques : certaines plantes du potager sont très belles. Ces jardins sont un patrimoine de Saint-Ouen : les conserver est un enjeu majeur.

Les canaux
Ils seront disposés en biais par rapport à la Seine (comme ceux de Gennevilliers) pour ne pas risquer de s’envaser. Ils conserveront donc sans trop entretien leur agrément et leur très important rôle de passage et d’alimentation du bassin de crues pour réguler le débit de la Seine. Irriguant le parc et le nouveau quartier, ils créeront une petite Venise et seront à l’origine du plus bel aménagement paysagé du grand Paris.

Le Parc des sports
Complètement lié au parc, l’espace vert dédié aux sports serait proche de l’ôle Saint-Denis. Il sera relié à l’île par une passerelle piétonne utile qui permettra le partage des équipements. Il sera également accessible parce que proche du métro de la mairie de Saint-Ouen. Cet espace sportif servira de tampon au parc pour bien le séparer de la zone industrielle accueillant le CPCU. Il masquera le chauffage urbain. On se promènera dans le parc désormais loin de la zone industrielle.

La mairie, qui donne aujourd’hui sur un carrefour compliqué, sera maintenant réellement liée au nouveau quartier par un parc paysager digne d’elle. L’ébauche de voies rayonnantes caractéristique de l’urbanisme de cette époque sera poursuivie et affirmée pour donner cohérence et lisibilité au projet. La mairie n’ignorera plus le nouveau quartier. Elle s’intégrera pour être véritablement partie prenante. Sa place sera le point de rencontre entre la rue commerçante, le parc et l’avenue Victor Hugo. Elle sera une vraie place publique à l’échelle de Saint-Ouen.

L’avenue Victor Hugo cessera d’être une autoroute urbaine coupant la ville parce que difficile à franchir, et deviendra une rue civilisée. Les routes perpendiculaires à cette avenue se poursuivront vers le nouveau quartier : celui-ci sera alors correctement et abondamment relié à la rue commerçante. Il fera bien partie de Saint-Ouen.


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • LeBelch (---.---.1.14) 19 janvier 2007 13:44

    Ma foi, une fort belle réclame pour un projet immobilier !

    Ne devrait-on pas mentionner « Publireportage » comme dans la presse classique pour ce genre d’article ?


    • Zora la rousse (---.---.20.68) 19 janvier 2007 16:05

      C’est vrai que la maquette est presque aussi belle que celle d’une plaquette immobilière et qu’elle ne tient pas totalement compte des contraintes liées à la configuration du quartier existant et à venir dans les Docks (100 hectares, 25% de la surface de Saint-Ouen à reconstruire).

      Le château de Saint-Ouen qui a disparu du plan est inscrit aux monuments historiques : rare rescapé de la soviet academy 70ème saison. Aucun terrains parmi les 100 hectares n’appartient à la ville de Saint-Ouen : attention, la propriété privée c’est le vol smiley) Enfin, les promoteurs pourront construire des toits-terrasses vues féériques sur l’incinérateur et l’usine de chauffage urbain.

      Voilà, sans l’aide de professionnels comme Isabelle Coste et David Orbach qui se mettent au service des associations citoyennes, les projets à Saint-Ouen resteraient « la Perestroika » (reconstruction en français) sans la « Glasnost » (transparence).

      Merci : cette autre vision du futur quartier des Docks que celle de la majorité municipale PC-PS est une bouffée d’oxygène dans un monde de tours grises et de lignes verticales. Ce n’est pas parce que l’on vit dans le 93 que l’on a pas le droit de rêver à du vert, du beau ! Saint-Ouen ne sera jamais Neuilly ou Levallois, mais si elle pouvait avoir plus que 3 mètres carrés d’espaces verts par habitants et des parcs qui ressemblent à des vrais parcs et pas des centres de recherche pour urbanistes en manque d’expérimentations pseudo artitistique, ce serait top.

      Au lieu de rendre la ville au fleuve (la Seine), ce serait bien de rendre la ville aux habitants et d’appliquer la démocratie participative afin que Saint-Ouen arrête de ressembler à Berlin est avant la chute du mur !

      Après Bobos, cocos, même combat sur http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=17263 J’ai prévu un prochain billet d’humeur pour continuer à vous raconter les aventures de Zora dans la 5ème dimension, pourtant bien réelle et constellé de jet lag permanents (décalages) : Zora à Sarkoland, Zora chez les Soviets, Zora aux Assurances Géniales, etc..


      • roger manette (---.---.64.177) 22 janvier 2007 05:16

        100% d’accord avec LeBelch !


        • David Orbach davideo 26 janvier 2007 09:14

          Bonjour à tous,

          Une version plus longue de cet article incluant une étude critique du projet municipal de cet aménagement est disponible sur le site des audoniens.com

          http://www.lesaudoniens.com/blog/index.php/2007/01/20/236-docks-et-si-saint-ouen-se-mettait-en-seine

          Zora, merci pour ton commentaire très riche et complémentaire de notre article

          cordialement


          • DamDBO 4 mars 2007 15:25

            Eléves à l’Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP), nous avons travaillé sur le périmètre du quartier des Docks de Saint-Ouen dans le cadre de notre projet de fin d’étude « Espace Urbain ».

            Le résultat de nos 4 mois de travail et notre proposition de réaménagement de ces 100 hectares actuellement délaissés est visualisable sur la page internet suivante : http://bodenes.spaces.live.com/

            Notre proposition finale intégre de nombreux éléments que vous avez développé dans votre plan d’urbanisme, notamment la forte volonté de redonner la Seine aux Audoniens, d’étendre le parc actuel afin de créer un grand parc en interaction avec la Seine, etc.

            Au final, vos enjeux et schéma directeur de réaménagement m’apparaissent globalement très pertinents même si de nombreux éléments demandent à être précisé(mais il ne s’agit qu’un premier schéma directeur d’aménagement). Comme vous dites, l’aménagement de ce secteur se doit d’être exemplaire tant il peut représenter un nouvel élan pour la commune de Saint-Ouen.


            • David Orbach David Orbach 5 mars 2007 14:57

              DamDBO,

              Je n’arrive pas à mettre de commentaires sur votre site, aussi j’ajouterais ici que votre projet ne manque pas d’allure.

              L’idée d’un canal qui s’enfonce profondément dans les terres pour créer un plan d’eau a un bel effet attractif et ludique.

              Je regrette finalement que l’on ne puisse pas avoir plus de vues dessus depuis les édifices.

              cordialement smiley


            • DamDBO (---.---.252.241) 8 mars 2007 09:40

              Bonjour David,

              En effet, je comprend que les images et/ou animations 3D que vous avez pu voir vous donne envie d’en voir un peu plus et de plus près. Aussi j’ai ajouté au blog http://bodenes.spaces.live.com/ de notre projet un montage vidéo de quelques vues 3D à hauteur d’homme autour du bassin et permettant d’appréhender l’ambiance urbaine du lieu et l’impact de la variation du niveau de l’eau du bassin sur le paysage Eté/Hiver La vidéo étant de faible qualité j’ai également ajouté au blog quelques vues 3D dans le dossier « photos ».

              Bonne visualisation en attendant votre « réaction ». smiley


            • le belge (---.---.136.252) 16 avril 2007 08:50

              bonjour

              je me permet de vous eclairee de mon point de vue

              st ouen je connait , les puces , la tranquillite de n’avoir pas de pv ou fourriere excesive sur la ville

              mais la france viens se rappelle a nous

              alors si pour leur projet immobillier il faut devoir assumme par des avis de tiers detenteur des impots que l on ne doit meme pas et par la meme voir toute sorte d’escroc faire pressions sur les contribuable je prefaire dire au revoir a se territoire, là de voire leur abus bon courrage...

              si on remarque tout les efforts porté pour les jeunes et le faite d’un effort de la mairie a casse les habitants je me demande combien de temp avant un petit neuilly

              les promoteur sont la et bessons avec ses plans de disney land cinematographique alors que toute la proffessions se casse déja hors de france ,(merci a tarak benamart :( ) la france s ’est divisee pour régnée « peut au pouvoir pour prendre au plus pauvre ... »

              slt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès