Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > L’exposition Our body interdite

L’exposition Our body interdite

Cachez ces corps que je ne saurais voir. Suite à la plainte de deux associations de défense des droits de l’homme, un juge des référés parisien vient d’ordonner la fermeture de l’exposition anatomique Our body présentant au public de vrais cadavres préservés par plastination. L’organisateur de l’exposition va faire appel de cette décision.

Avant même d’ouvrir ses portes à l’espace Madeleine, dans le 8ème arrondissement de Paris, l’exposition Our body faisait parler d’elle. La Cité des sciences et le musée de l’Homme avaient déjà refusé de l’accueillir suite à un avis défavorable émis par le Comité Consultatif National d’Ethique.

Our Body, qui devrait fermer ses portes d’ici 24 heures, présentait au public 17 cadavres de Chinois des deux sexes. Des cadavres entiers ou disséqués, présentés sous forme d’écorchés. Ces corps étaient conservés par plastination qui permet de remplacer les liquides organiques par du silicone. D’autres expositions similaires circulent actuellement dans le monde et ont déjà attiré 30 millions de visiteurs sans pour autant être prohibées.

Cette interdiction française est donc une première. A l’origine de cette affaire, les associations de lutte pour les droits humains, Ensemble contre la peine de mort (ECPM) et Solidarité Chine, qui ont porté plainte, estiment, à l’instar du Comité Consultatif National d’Ethique, qu’il s’agit d’une atteinte aux droits humains. Ces deux personnes morales s’inquiètent en outre de la provenance de ces corps et qu’à ce titre il demeure un doute éthique.

Pour Pascal Bernardin, gérant d’Events encore, société chargée d’exploiter cette exposition en France c’est l’Anatomical Sciences and Technologies Fundation de Hongkong « qui aurait fourni les corps » a-t-il expliqué au Nouvel obs. Ces cadavres sont chinois, il s’agit de personnes, selon l’organisateur « qui ont donné leur corps à la science. Bien sûr, le lien est coupé entre le donneur et le corps exposé, par respect pour celui qui a fait ce geste ».

Pour Pascal Bernardin qui compte faire appel de cette décision de justice, Our body est une manifestation à « caractère pédagogique et scientifique ». L’exposition devait s’installer au Parc Floral de Vincennes, du 22 mai au 23 août.

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès