Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > L’optimisme est à la pointe !

L’optimisme est à la pointe !

Les habitants du département du Finistère sont heureux. Du moins, c’est ce qui ressort d’un sondage réalisé pour le Conseil général du Finistère du 28 au 30 septembre 2006 auprès d’un échantillon représentatif de 1001 personnes. On peut donc dire sans trop se tromper que l’optimisme est à la pointe, à la pointe de la Bretagne très exactement, à l’extrême ouest de la France, dans ce département si riche en diversité de paysages et en expression culturelle. Et combien de poètes !

D’abord, pourquoi mille et une personnes ? Drôle de compte ! Non pas pour évoquer le conte des mille et une nuits, je doute que les organismes de sondage aient l’esprit porté vers de si lointains rivages. Si la Bretagne est terre de contes, on ne peut pas dire qu’elle ait le sens du compte rond... Mais passons ! L’enquête a été réalisée par Louis Harris. Qui est-ce, Louis Harris ? Mystère ! Il ne figure pas dans les légendes de chez nous.

Toujours est-il que voici l’enquête telle que je vous la livre : 94 % des Finistériens interrogés déclarent se sentir d’abord appartenir à la Bretagne. Si j’avais été interrogé, j’aurais donné la même réponse, ne serait-ce que par fierté d’appartenir à un peuple à forte identité culturelle, situation qui se fait rare dans notre société interlope, mondialisée. Mais aussi parce que je contribue, dans le cadre d’une association locale, à organiser des soirées conviviales à Pont-Aven, dans cette « Cité des peintres » pour faire mieux connaître les artistes locaux. Je vous parlerai dans un prochain article de cette association très sympathique, qui a depuis peu un site Web. Mais revenons à nos Finistériens. 73 % se disent tout à fait satisfaits des transports en commun. 80 % disent se sentir concernés par le développement durable. Dans un prochain article, je vous présenterai peut-être l’action du Conseil général de mon département dans le domaine du développement durable. 81 % se déclarent tout à fait satisfaits ou assez satisfaits de la préservation des paysages et du littoral. Je confirme : j’ai l’immense avantage de pouvoir me balader sur les plages du Sud Finistère tout l’été et même après la journée de bureau (à quinze minutes de voiture), et je constate avec quel soin les dunes sont aujourd’hui préservées. Et enfin, 88 % des gens d’ici sont satisfaits ou assez satisfaits du réseau routier. Les touristes ne diront pas le contraire.

Vous trouverez l’intégralité des résultats de cette enquête sur le site officiel du Conseil général du Finistère : ici. Finistère se dit en breton Penn ar bed, littéralement bout du monde. Mais d’aucuns disent qu’il faut inverser la perception et dire que nous sommes en réalité au début du monde. Toujours est-il qu’aujourd’hui, être heureux en Finistère se dit avoir la penn ar bed attitude !


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Depi Depi 15 décembre 2006 10:10

    Je pense qu’on ne peut être que séduit par la Bretagne que l’on y aille pour vacances ou pour vivre. Toutes les personnes que je connais qui y sont allés sont revenus avec le même sentiment.

    Toutefois, je voudrais juste noter qu’il me semble normal que l’appartenance à une entité connue et déterminée telle la Bretagne resorte ainsi dans le sondage. Je trouve qu’avec la mondialisation, notre siècle a connu une véritable résurgence de l’appartenance régionale ou à une culture particulière.


    • Marie Pierre (---.---.228.5) 15 décembre 2006 10:27

      La Taverne,

      Je trouve hilarant, sur le site du Conseil Général, le résultat de ce sondage optimiste et juste à côté, la création du premier forum pour l’insertion......

      Les sondages en Morbihan ont le même résultat, tout le monde veut venir habiter ici ! (je comprends...il fait doux, le golfe au bout de la route...) En fait, si t’es pas content, t’as rien compris, t’es minoritaire.

      Bon, quel est le coût d’un sondage ? Décidément, faut supprimer ces instituts ! Est-ce que la politique d’une région se fait à court terme, au vu d’un résultat douteux ?


      • Bill Bill 15 décembre 2006 10:36

        Bravo Marie-Pierre

        Commentaire plein de bon sens ! Un sondage n’est jamais anodin ! On commence par vous demander si vous êtes heureux de votre région, on dit fatalement oui puis derrière on vous parle infrastructure !

        et les questions sont souvent tournées dans un sens précis !

        Bien à vous

        Bill


      • La Taverne des Poètes 15 décembre 2006 12:51

        Marie-Pierre,

        Le Morbihan est maginifique aussi. Mon petit article vient point à nommé réchauffer un petit peu le coeur des Bretons qui viennent d’apprendre que Seznec ne sera pas réhabilité. Mais le petit-fils est têtu : il veut faire un recours devant la Cour européenne.

        C’est aussi pour rappeler à beaucoup de Français les bons souvenirs de vacances en Bretagne, ce qui met un peu de beaume au coeur à l’aproche d el’hiver.

        Le sondage était un peu le prétexte. Sauf un point qui m’a marqué : le sentiment d’appartenance d’abord à la Bretagne. un repli identitaire que je constate autour de moi lors de soirées organisées par mon association d’artistes par exemple. La France ne donne pas d’élan (surtout pas avec des slogans vides comme « rupture » et « ordre juste »), l’Europe n’en parlons pas ! Alors il y heureusement nos racines. Dernièrement, un des artistes invités aux soirées de Pont-Aven a dit (je cite de mémoire) : « il faut briser ses chaînes pour être libre mais on ne coupe pas ses racines sinon on meurt. » Cela résume bien notre état d’esprit non ?


      • Marsupilami Marsupilami 15 décembre 2006 10:33

        Ah ! Une bonne tempête sur la pointe du Raz. Vent à 150 km/h à décorner des bœufs et à faire presque chavirer la bagnole. S’aggriper à n’importe quoi pour ne pas être balayé et tomber dans la mer déchaînée explosant d’orgasmes d’écume cinglants sous un ciel grondant d’orage et ruisselant de pluie. Une folie furieuse. Que du bonheur ! Vive la Bretagne !


        • Depi Depi 15 décembre 2006 10:35

          C’est ça, la vie au grand air !

          Que demander de mieux ? smiley


        • Marie Pierre (---.---.228.5) 15 décembre 2006 10:41

          Pas que la pointe du Raz ! Il y en a tellement en Bretagne ! Neige d’écume à Quiberon, bruit assourdissant des vagues sur les rochers !


        • seb59 (---.---.180.194) 15 décembre 2006 11:16

          Ouais , fabuleux comme enquete , ca !

          Vive la bretagne, ses petites criques, ses rochers, ses algues, les villages deserts hors saison,et ses crepes.

          Le genre de sondage qu’on pourrait faire partout, un dimanche avant les fetes, quand il fait beau ou pendant les vacances...

          Quand je pense qu’on paie pour cela ! ca fait peur.


        • La Taverne des Poètes 15 décembre 2006 12:23

          Ouiiiii ! Une crique ou je craque ! smiley

          Pour ce qui est de votre observation, voir ma réponse ci-dessous à Michel.


        • La Taverne des Poètes 15 décembre 2006 12:28

          Salut Marsupilami ,

          un jour je vous raconterai l’histoire de mon grand-père paternel, un furieux loup des mers un peu pirate (si si !) qu’aucune tempête n’effrayait et pour qui le mot « forte tête » est une gentille litote. Une vraie légende bretonne comme on n’en fait plus. (hem ! Heureusement ?)


        • La Taverne des Poètes 15 décembre 2006 12:41

          Non pas litote mais « doux euphémisme » je voulais dire plutôt.


        • COAT (---.---.117.178) 15 décembre 2006 11:53

          Pour avoir séjourné ailleurs qu’en 29, je peux vous dire qu’on peut être fière d’être Picard, Parisien ou du Nord. Les bretonnants m’énervent un peu avec leur égo « pointe de l’Europe ». Désolé on n’est pas les + intelligents ni les plus optimistes ... Qu’on regarde ailleurs aussi. Michel


          • La Taverne des Poètes 15 décembre 2006 11:59

            Vous avez raison Michel et mon article est en réalité à double lecture. Trop de « Penn-ar-bed attitude » (l’expression est de moi) me fait sourire. A bon entendeur... smiley

            Cela dit les points relevés sont vrais : les infrastructures routières, le littoral, le sentiment d’appartenance à la Bretagne, la qualité de vie...


          • Adama Adama 15 décembre 2006 12:44

            Coat

            Qu’entendez- vous par bretonnants ?

            Ceux qui veulent préserver leur langue ancestrale vous insupporte ?????

            Plus d’un million de bretonnant au début du 20ème siècle, moins de 150.000 mille actuellement ; Ce génocide culturel ne vous dérange guère !!!!

            Est-ce que les Français ou un idiome Africain vous « énerve » de même, lorqu’ils revendiquent et à juste titre, la reconnaissance de leurs langues.

            Parlez la dernière langue celtique sur le continent Européen serait méprisable ?????

            Nous regardons trop vers l’est,nos pères se sont fait piéger et notre âme,notre langue meurt...

            Sachons appartenir à l’Europe des peuples,tournons-nous vers l’ouest, que l’entité Française reconnaisse ses minorités qui vivent en son sein, et surtout n’ayons plus honte de vivre sur notre terre en parlant et vivant en Breton.

            Breizh va c’havel


          • Eric 16 décembre 2006 05:04

            J’suis assez d’accord avec le precedent sur le cote enervant des bretonnant. Si il reste 150 000 bretonnants, cela veut dire que l’immense majorite des breton a le francais comme langue maternelle. On peut regretter la disparition du breton mais cela semble etre un fait. Consolons nous en nous rapellant que c’etait une « langue coloniale ». En effet la bretagne contrairement au mythe d’asterix fut entierement occuppee par l’envahisseur.... La langue parlee etait comme pour tous les gaulois un idiome latinisant. La langue celte a ete introduite par des envahisseurs venu de grande bretagne je crois au 6 eme sciecle.( voir Albert grenier, les gaulois, Payot) Quand a ce que parlaient les bretons 6 sciecles avant ( idiome celte, langue primitive protoceltique d’avant les « colonisateurs celtes », on n’en sait pas grand chose)

            Une culture qui existait encore il y a un sciecle sera difficile a faire revivre. En revanche, il est deux specificites culturelles bretonnes qui existaient encore tres recemment , et les distinguaient du reste du pays. Le catholicisme et le vote a droite. Il y a un sciecle il n’y avait deja « plus que 1 milion » de bretonnants mais 99% de cathos votant de facon ecrasante a droite.Avec notamment, le tres grand universalisme de la religion catholique en partage. Le decolage de la bretagne, ce fut l’oeuvre des joc, jac et jec, l’esprit cooperatif, etc...Heritage direct du catholicisme social avec sa tradtion d’engagement. Cet heritage explique sans doute en partie les realites decrites dans l’article Aujourd’hui, la culture ancestrale bretonne succombe a des « ideologies venues de l’exterieur, de »l’est francais« , »socialisme« , »ecologie". Camarades celtiques luttez pour les vrais differences encore un peu vivantes de votre culture ancestrale ! Ne vous laissez pas deposseder de vos ames commes vos peres ! On vous vends la resurection du celte pour vous faire oublier vos vrais racines vivantes. La preuve ? Etudiez attentivement les plus acharnes des militants « celtiques et vous constaterez qu’ils sont egalement les plus ecolo-bio-laiques equitables-citoyens- multiculturalistes et au combien souvent, cadres dela fonction publique »coloniale francaise.... smiley Bref, les heritiers des instits qui tapaient sur les doigts de vos peres pour leur faire rentrer le francais vont vous apprendre votre « bretonitude » parce qu’ils ont change d’ideologie.... Bon, d’un autre cote, si certains ont tellement besoin d’etre « ne » d’etre differents des autres par leurs ancetres en une sorte de prurit aristocratique, (je ne suis pas comme vous,mes ancetre avaient une autre ame)pourquoi pas ? Meme si cela ne me parait pas tres conforme aux traditions bretonnes.....


          • Eric 16 décembre 2006 05:15

            PS, vu les dates, la bretagne a peut etre ete meme plus longtemps catholique que celtique :arrivee tardive des celtes en armorique (-500 ?) sans garantie qu’ils aient imposes leur langue (ils utilisent les sanctuaires pre-celtiques, signe evident « d’integration » aux populaitons locales) christianisation pendant 600 ans en l’abscence de langue celte sous les romains. Reprise du celte britonnique a partir du 6eme mais toujours avec le catholicisme.


          • ben (---.---.149.193) 15 décembre 2006 12:54

            La touraine (indre et loire) a fait le meme genre de sondage. Je me suis amusé à y répondre, sans pour autant renvoyer le document. Les questions sont finalement assez orientés, et on a tous tendance à vouloir répondre qu’on est quand même bien dans notre belle région, que les autres n’ont pas la chance d’y vivre, et gnagnagna...

            (comme dit Brassens : "Le sable dans lequel douillettes leurs autruches Enfouissent la tete on trouve pas plus fin Quand à l’air qu’ils emploient pour gonfler leurs baudruches Leurs bulles de savon c’est du souffle divin")

            Et puis se sentir d’abord breton, c’est etre un peu plus chauvin que celui qui se sent d’abord francais, ce qui est un peu plus chauvin que celui qui se sent d’abord européen, etc. Plus on restreint le cercle de notre appartenace culturel, et plus le nombre d’étranger augmente...


            • Hasard je passais (---.---.237.128) 15 décembre 2006 13:04

              La Touraine aussi est réputée pour sa douceur de vivre. Du Bellay déjà le disait, la préférant au mont Palatin.


            • Cédric (---.---.172.188) 15 décembre 2006 13:53

              « Finistère se dit en breton Penn ar bed, littéralement bout du monde. Mais d’aucuns disent qu’il faut inverser la perception et dire que nous sommes en réalité au début du monde. » J’ai comme un doute car je croyais surtout que Penn ar Bed signifiait en breton « la tête du monde », en cela le « début du monde ». Comme quoi, les Romains (et leur Finistère) ont emmerdé les Celtes (il n’y a qu’à regardé Asterix, d’ailleurs !) smiley .

              « Toujours est-il qu’aujourd’hui, être heureux en Finistère se dit avoir la penn ar bed attitude ! »... Là par contre, c’est tout à fait vrai. Qu’il me manque mon bout de terre pour cela, quelle me manque cette lumière, qu’ils me manquent ces gens (quoique pour tout cela, l’Irlande et la Galice ne soient pas si mal non plus !).

              A l’auteur, qu’en est-il des autres départements bretons ? (Je pense notamment aux Côtes d’Armor). Vous seriez pas un peu du Pays Bigoudin, vous ?! smiley

              Cédric


              • wired (---.---.92.11) 15 décembre 2006 14:17

                Bel article. Je suis expat à Paris et ma famille est à Concarneau..C’est marrant mais j’ai pas du tout cette identitée culturel forte..Je me considère Ni Breton, ni Parisien,ni rien..D’ailleurs . Et j’ai pleins de potes Bretons qui sont éparpillés partout (Paris ,Canada, Irlande etc...)


                • Toutatis (---.---.157.239) 15 décembre 2006 17:55

                  Proverbes bretons :

                  En Bretagne il ne pleut que sur les cons.

                  Il vaut mieux être saoul que con car ça dure moins longtemps.

                  Mattao en connaît plein d’autres...


                  • ohlala (---.---.124.230) 16 décembre 2006 00:03

                    Excusez moi de venir troubler ce site, mais il y a des fils ( cinéma, Pete Townsend, Attali surtout, par ex.) qui perdent de nombreux commentaires. Je ne peux croire que c’est de la censure, vu la nature des propos (dont les miens)...


                    • moebius (---.---.5.5) 16 décembre 2006 03:43

                      Alors comme ça vous etes content


                      • moebius (---.---.5.5) 16 décembre 2006 03:44

                        content, content


                      • moebius (---.---.5.5) 16 décembre 2006 03:44

                        ou content content


                      • moebius (---.---.5.5) 16 décembre 2006 03:45

                        content alors Ah ! bon


                      • moebius (---.---.5.5) 16 décembre 2006 03:46

                        Ah ben j’suis content pour vous


                      • Matthao (---.---.69.59) 16 décembre 2006 13:09

                        Si t’es content mieux !


                      • LE CHAT LE CHAT 18 décembre 2006 10:57

                        Salut la Taverne ,je suis d’accord avec toi , le finistère est une très belle contrée que j’ai visité au temps jadis ( mon frangin est marié avec une bigoudaine ).

                        Je cite pour les amateur un autre dicton quand le goeland se gratte le gland , c’est qu’il fera mauvais temps , quand il se gratte le cul , c’est qu’il ne fera pas beau non plus ! et aussi qui boit sans soif vomit sans effort !

                        Chaque région a raison d’être fière de son patrimoine et de ses traditions .NON à l’uniformisation , OUI aux régions avec leur art de vivre , leurs monuments , leur gastronomie


                        • (---.---.218.4) 26 décembre 2006 11:00

                          alors pourquoi tant d’alcoolisme et de suicides en bretagne ? les bretons sont décidément les rois de la désinformation !


                          • La Taverne des Poètes 26 décembre 2006 11:41

                            Enfin quelqu’un qui a compris qu’il y avait une seconde couche, plus amère, sous mon panégyrique, et une petite pointe d’ironie dans l’expression finale « penn ar bed attitude ».

                            Mais l’optimisme est de volonté disait Allain et la contagion doit se répandre comme un bienfait s’il sait outrepasser l’humeur et trouver des points d’ancrage.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès