Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > La Corrèze désenclavée ?

La Corrèze désenclavée ?

Deux nouveaux tronçons de l’A 89 viennent d’être ouverts. Brive et la Corrèze un peu plus désenclavées ?

Depuis des lustres, le centre de la France ressemble au ventre mou d’un animal mal nourri. Pas d’infrastructures, pas de moyens... Juste l’attente de subsides d’un Etat pas toujours corrézien... Pourtant, " la Corrèze avant le Zambèze" semble ne plus être d’actualité... Les choses bougent. Paris lorgne vers la "province"... Il y a une quinzaine de jours étaient ouvertes deux nouvelles sections de l’autoroute A 89. Soit 63 km de bitume qui rapprochent encore un peu plus Brive de Bordeaux, de Clermont-Ferrand et de Lyon. La veille de cette ouverture, Dominique Perben, ministre des transports, de l’équipement, du tourisme et de la mer, Brice Hortefeux, ministre délégué aux collectivités territoriales et Bernard Val, président d’ASF, avaient inauguré ces deux sections en effectuant le déplacement dans le Puy-de-Dôme, sur la section auvergnate de l’A 89. Septième mise en service de l’autoroute A 89, ces deux nouvelles portions d’autoroute - Terrasson/Brive Nord et St Julien-Sancy/Combronde- viennent donc s’ajouter aux 140 kilomètres déjà ouverts à l’Ouest entre Bordeaux et Thenon, et aux 103 km entre Saint-Germain-les-Vergnes et Saint-Julien de Sancy. Au total, 306 km auxquels ne manquent plus que les 19 km reliant Thenon à Terrasson, ultime partie de l’A 89 non encore terminée à l’Ouest de Brive. Ce qui devrait être chose faite d’ici 2008.

En attendant, c’est sur la commune de Mansac, où se situe aussi la gare de péage (entièrement automatisée, avec trois couloirs dans chaque sens), que les véhicules quitteront provisoirement ou emprunteront le tronçon de 11 km fraîchement achevé. Et si celui-ci présente l’énorme avantage de faire sauter le célèbre bouchon de Larche, d’autres encombrements devraient, pendant deux ans encore, se créer sur la RN 89 , entre Mansac et la gare de péage de Thenon, c’est-à-dire jusqu’à l’achèvement définitif de la section Terrasson/Thenon. La section Terrasson/Brive Nord compte pas moins de 17 ouvrages d’art courants et quatre non courants : le viaduc de la Vézère-Corrèze (1002 m ) ; le viaduc du Maumont (190m), la tranchée couverte de Gumond (169m) et le franchissement de la RD 901 (100m ). A Brive, deux échangeurs permettront de prendre l’A 89 : Brive-Ouest (demi-échangeur à partir de la RD 901) et Brive-Nord, échangeur principal entre l’A 20 et l’A 89. Une aire de repos, appelée à devenir aire de service en 2008, est située à Saint-Pantaléon-de-Larche.

Le tracé de l’autoroute a été conçu de manière à limiter les incidences sur le milieu naturel sensible, avec notamment, sur le tronçon Brive-Nord/Terrasson, un passage mixte faune/agricole à Mansac, et un passage mixte faune/hydraulique à Saint-Pantaléon-de-Larche. Il en coûtera 1 euro à l’automobiliste, pour effectuer ces 11 kilomètres.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Christophe CHASTANET (---.---.96.98) 24 janvier 2006 12:04

    Où est donc la continuité autoroutière de l’A89 quand le tronçon BRIVE - TULLE n’existe pas et ne verra jamais le jour ?

    Combien de temps les automobilistes devront encore supporter les solutions partielles et insatisfaisantes qui leur sont proposées ?

    Le barreau destiné à relier l’A89 depuis l’A20, situé à 20 kilomètres au Nord de BRIVE, est une réalisation provisoire qui met en lumière le cruel manque d’ambition de nos élus corréziens !

    Le carrefour autoroutier de BRIVE, si important pour l’économie de la ville et de son pays, ne doit pas laisser la place aux solutions médiocres et approximatives...

    Alors que le contournement Nord de BRIVE est arrêté ; alors que le TGV pendulaire (POLT) a été balayé d’un revers de main pour un hypothetique projet via Poitiers ; alors que les conditions du fonctionnement de l’aéroport de Brive-Souillac ne sont pas assurées, doit-on accepter un nouvel abandon, un autre recul ?

    Soyez certains que le combat pour un réel et total désenclavement de notre ville est loin d’être achevé !

    Christophe CHASTANET Secrétaire Général d’INITIATIVE GAULLISTE

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès