• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > La Défense : le décret de fusion de l’EPAD et de l’EPASA publié (...)

La Défense : le décret de fusion de l’EPAD et de l’EPASA publié au Journal officiel

 

C’est une étape importante dans l’histoire du quartier d’affaires de La Défense : la décret de fusion des établissements publics d’aménagement de La Défense (Epad) et Seine-Arche (Epasa) a été publié aujourd’hui au Journal Officiel. Cette fusion s’insère dans le plan de renouveau de La Défense voulue en 2006 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’aménagement du territoire et président du conseil général des Hauts-de-Seine.

La nouvelle entité est baptisée "Etablissement public d’aménagement de La Défense Seine Arche".

L’EPADESA aura la main sur l’aménagement d’un territoire d’environ 600 hectares s’étendant sur 4 communes : Puteaux, Courbevoie, Nanterre et La Garennes-Colombes.

Le nouveau conseil d’administration compte 16 membres, dont 7 directement désignés par l’Etat, 2 par le conseil général (UMP), 1 par Puteaux (UMP), 1 par Courbevoie (UMP), 1 par La Garenne-Colombes (UMP), 2 par Nanterre (gauche), 1 par la région (gauche) et 1 par Paris (gauche). La droite, avec 12 sièges sur 16, contrôlera totalement le 1er pôle d’affaires européen.

L’élection de son président sera particulièrement observée. On se souvient que, fin 2009, Jean Sarkozy avait été candidat à la présidence de l’EPAD, envisageant sans doute ensuite de postuler à celle du nouvel établissement fusionné. Le fils du président de la République risque d’être membre du conseil d’administration de l’EPADESA, en tant que conseiller général des Hauts-de-Seine.

’Un monstre est né", commentent les élus démocrates de La Défense : "le Plan de Renouveau de la Défense n’est pas un projet urbain. C’est un projet immobilier de tours fait par et pour les promoteurs, sans se soucier ni des habitants, ni de l’environnement. La fusion de l’EPAD et de l’EPASA va encore accentuer une gouvernance centralisatrice, non démocratique et non respectueuse d’une population à qui son destin échappe".


LES DECRETS DE FUSION ET L’EXTENSION DE L’OIN :


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • pierrot123 7 juillet 2010 09:24

    Et c’est reparti pour un tour...et même plusieurs « Tours »...

    Avec les pots de vin habituels, les trafics d’influence, les financements occultes de campagnes (tiens, ça tombe bien, y a juste une campagne électorale qui va pas tarder à démarrer...)

    Qu’est-ce qu’on se marre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès