Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > La France lâche une nouvelle fois la Lorraine !

La France lâche une nouvelle fois la Lorraine !

Le gouvernement Français a récemment lancé un nouvel affront à la Lorraine en refusant de financer, comme il avait pourtant promis, le futur hôpital Robert Schuman de Metz. Ce camouflet pose tout naturellement la question de savoir si, un jour, cette France tiendra ses engagements par rapport à la Lorraine.

L’effroyable nouvelle vint d’un courrier de la ministre française de la Santé, qui confirmait donc, comme le laissait supposer la rumeur depuis quelques temps, que Paris ne participerait plus au financement de l’hôpital Robert-Schuman de Nouilly-Vantoux. Les Hôpitaux privés de Metz peuvent désormais faire une croix sur les 75 millions d’euros (25% du montant total) promis. Un nouveau coup dur après les restructurations militaires et la forte diminution des agents de l’INSEE censés les compenser. Mais que voulez-vous, on préfère financer de nouvelles liaisons TGV vers Bordeaux ou Toulouse, qui, il est bien vrai, souffrent le martyr économique et démographique, ou encore donner toujours plus à ceux qui ont déjà tout du côté de la Provence ou de Paris. Bien entendu, comment voulez-vous rendre crédible le plan d’aide Grand Est pour la reconversion des bassins touchés par les restructurations militaires, quand on dédaigne financer de grands projets structurants, comme cet hôpital ? Paris se plaint de n’avoir pas de projet à financer et quand les Lorrains lui en présentent un, c’est non ! Paradoxal, étrange, non ? Projet, qui juste au passage, concerne la santé d’un bassin de population de plus de 600 000 habitants. Mais cela, la santé de gens, on s’en balance… Le pire, pour revenir plus en détail sur l’hôpital Robert Schuman, c’est que celui-ci avait été élaboré à la demande de l’Etat afin de regrouper les hôpitaux de Sainte-Blandine, Saint-André et Belle-Isle. C’est le comble ! Nous ne savons même pas si l’expression « mauvaise foi », voire même, puisqu’il faut le dire de « foutage de gueules » seraient assez fortes pour exprimer tout le ressentiment que l’on peut éprouver après de pareils propos. Ainsi soit-il alors, non seulement la France ne compense pas ce qu’elle nous prend, pire elle nous enfonce encore plus ! Il est beau l’intérêt national comme on dit, mais il est aussi à sens unique ! Et dire, qu’à l’époque de l’épopée industrielle lorraine, de la sidérurgie et des mines, toute la richesse de ce pays était conditionnée par l’exploitation et la production de notre belle province. Quelle nation ingrate ! 

 

Il est toutefois encore plus déroutant d’analyser les raisons invoquées par le gouvernement français de ne plus participer au financement de ce projet, pourtant jugé de « bonne qualité » ! Les Français prennent vraiment les Lorrains pour des poires. Ainsi, la construction de l’hôpital public de Mercy et la création du Plateau Technique Unique (PTU) du Bassin houiller représentent « un effort d’investissement de 463 millions d’euros ». Autrement dit, la France nous a tellement aidé et épargné ces derniers temps, qu’un financement de plus est absolument inenvisageable et inimaginable, voire même serait illégitime par rapport aux régions déshéritées du Sud ou de l’Ouest de la France. En outre, le dossier ne peut être, paraît-il, considéré comme prioritaire au plan de l’organisation régionale des soins. Ah oui, en effet, le secteur hospitalier lorrain se porte comme un charme en ce moment. Déjà que le CHU de Brabois à Nancy ne renouvellera pas plus de 600 postes (voir page En Bref) afin de résorber ses difficultés financières et de trésorerie qui ne lui permettent plus d’investir, voilà que la condamnation d’un projet hospitalier d’envergure à Metz va arranger les choses. Autre argument de Paris : la nouvelle localisation à l’Est de l’agglomération de l’hôpital Schuman poserait la question de la complémentarité avec le nouveau site de Mercy actuellement en construction. A la rigueur et encore. Mais encore une fois et juste au passage, c’est la préfecture qui a rejetée l’implantation initiale au Nord-Ouest de Metz ! Enfin, une enveloppe de 134 millions d’euros a déjà été intégralement engagée pour le PTU du bassin houiller. Ah voilà, elle est la véritable raison, la France ne va pas, malgré la santé des gens qui est tout de même en jeu, engager un centime de plus pour un nouvel équipement. En effet, celle-ci préfère allègrement verser plusieurs centaines de millions d’euros pour son copain Tapie ou donner des milliards aux établissements bancaires. Il est vrai l’investissement est plus rentable. Alors qu’importe après tout de la santé des Lorrains quand on sait que moins de la moitié du montant offert à Bernard Tapie aurait largement suffit à renflouer tous les hôpitaux, et plus particulièrement celui de Brabois afin d’assurer pleinement la mission de santé publique !

A tous ces arguments avancés, tous aussi irrecevables les uns que les autres, les responsables du projet de l’hôpital Robert Schuman répondent avec nous point par point. En effet, ce nouvel équipement a une valeur livraison de 180 millions d’euros en 2012. L’Etat français laisse donc tomber celui qui coûte le moins cher. Intéressant. Là, c’est certain, on va faire des économies, comme pour Gandrange, qui attend désespérément de se voir concrétiser toutes les promesses faites. Ce n’est pas un bouclier anti-missile qui se dessine au-dessus de nos têtes mais le parapluie de la honte et des illusions perdues de Paris. Enfin, les différents sites de Mercy et de Nouilly-Vantoux ne sont pas en concurrence, mis à part pour … l’argent, car le projet Schuman n’est pas une modernisation immobilière, mais bel et bien un projet médical.

C’est pourquoi les hôpitaux privés de Metz vont tout faire pour mettre la pression sur la France, la pousser à tenir ses engagements et à assumer ses responsabilités. Qui sait, un projet médical d’envergure, c’est peut-être de l’aménagement du territoire ça, non ? Cette nouvelle décision inique et injuste pour la Lorraine et ses habitants est essentiellement motivée par des raisons financières qui occultent complètement l’aspect sanitaire et salutaire du projet. C’est pour cette raison que le conseil d’administration des hôpitaux privés de Metz poursuit son projet, mais seulement dans sa première tranche. Et il a bien raison ! Celle-ci comprend toute les activités chirurgicales et médicales classiques et est chiffrée à 115 millions d’euros hors taxes. La seconde tranche, qui consiste en la réalisation au sein du futur hôpital d’un hôtel de consultation pour un montant de 40 millions d’euros hors taxes, est donc mise entre parenthèse, puisque conditionnée par un soutient de l’Etat français ou à une plus grande rentabilité ultérieure. L’hôpital Robert Schuman doit normalement voir le jour en 2013 sur le site de Nouilly-Vantoux. La lutte ne fait donc que commencer… 


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • ouallonsnous 1er janvier 2009 17:36

    Il me semble que la priorité des priorités est l’hopitâl publique.

    Avez vous oublié les "cathos" de l’Est et des régions de concordat, qu’il est éminnement malsain de faire du "fric" sur le "dos" des malades.

    Relisez donc vos textes de référence, il me semble que quelque part est écrit d’aimer son prochain, cela implique au minimum de ne pas l’exploiter quand il a besoin d’aide !


    • ficelle 2 janvier 2009 02:03

      En tout cas, il y a du flic !


      • ficelle 2 janvier 2009 02:08

        Montmédy, meuse 55, 3000 habitants, 30 flics.

        Et aucun imam !

        Je rigole, c’est moins utile.


        • ficelle 2 janvier 2009 02:11

          Et le tribunal de Verdun, mmmmm, on y tue comme en 14 !


          • Iren-Nao 2 janvier 2009 03:29

            on a l’impression a lire l’auteur que la France est un autre pays, quasi un occupant. !

            Iren-Nao

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès