Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > La pépite industrielle Ascométal reprise par Frank Supplisson

La pépite industrielle Ascométal reprise par Frank Supplisson

Sous la pression de Bercy et sur fond de patriotisme économique, le Tribunal de Commerce de Nanterre a dernièrement validé l’offre de reprise évaluée à 230 millions d’euros d’Ascométal émanant du haut-fonctionnaire français Frank Supplisson, au détriment de celle du brésilien Gerdau.

Le périmètre d’Ascométal et 97 % des 1 911 emplois de l’entreprise, fleuron industriel des aciers spéciaux, sont conservés. La Lorraine, où sont employés 566 personnes à Hagondange et 74 à Custines, décroche également le transfert du siège social d’Ascométal de la Garenne-Colombes à la vallée de l’Orne. En échange, le Conseil Régional de Lorraine accordera trois millions d’euros sous forme de prêts avantageux. Un prêt de 35 millions d’euros du Fonds de Développement Economique et Social (FDES) serait également accordé via le ministère français de l’économie et du redressement productif. Guy Dollé, ex-PDG d’Arcelor, sera nommé président du conseil de surveillance d’Ascométal. La nouvelle direction entend faire de l’entreprise le leader européen des aciers spéciaux.

L’offre de 390 millions d’euros du géant brésilien Gerdau, qui emploie 45 000 personnes dans le monde et qui a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 16,8 milliards de dollars pour un résultat net de 716,8 millions de dollars, avait les faveurs de l’administrateur et du mandataire judiciaire. Le sidérurgiste prévoyait la fermeture des sites de Fos-sur-Mer et du Cheylas pour ne conserver que 1 586 emplois. Il annonçait cela dit en parallèle 166 embauches.

Frank Supplisson a de son côté affirmé que des embauches seraient effectuées dès 2014. Il devra en attendant négocier le Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) avec les syndicats.

Des doutes subsistent, cependant, sur le montage financier proposé par l’ex-directeur adjoint du cabinet de Christine Lagarde, plus particulièrement sur les conditions fixées par les fonds DK et Warwick. Pour monter au capital du nouvel ensemble, ces derniers auraient en effet exigé jusqu’à 16 % d’intérêts. Les spécialistes s’interrogent également sur le rôle du sidérurgiste norvégien Ovako, spécialisé dans le roulement et qui détient à présent 8,6 % des parts d’Ascométal, dans la stratégie de Sparkling Industrie, la holding de Frank Supplisson.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 26 mai 2014 10:20

    16 % d’intérêts... ?
    heu...c’est quoi la magouille.. ?


    • Paulo/chon 26 mai 2014 11:33

      Le discount du prélèvement à la source, le client fixe son prix mais faire perdre n’a jamais été gagné. Perso j’ai été condamné solidairement pour avoir osé prouver qu’un conseiller bancaire faisait sa paie avec les frais financiers qu’il provisionnait sur 1 seul compte mais j’avais une famille à faire vivre. Le banquier s’empare de la recette que vous lui remettait car il ne sait pas si vous avez prévu une marge, ce n’est qu’un caissier ignare des turpitudes comptables n’est il pas.


      • christophe nicolas christophe nicolas 26 mai 2014 18:14

        C’est plutôt une bonne de garder un peu d’industrie mais vous appelez cela de la haute technologie... chacun son truc. Il faut comprendre que ces process industriels sont d’un basique...


        Moi, ce que j’adore, c’est le soudage à froid avec l’effet Hutchinson. On peut aussi modeler l’acier sans le chauffer et sans déformation plastique. On peut faire plein truc mais avant il faut reconnaître la Théorie de l’intrication
        Les plus hautes autorités de l’état furent prévenues, avec pour seule réponse : “cela ne nous concerne pas !”

        Il y a des gens qui cherchent à la détruire parce qu’elle justifie le message de Jésus, c’est ce qu’on appelle la Royauté, puisque la vérité est bien son royaume, c’est pour cela que Jésus ne peut pas perdre sans être obligé d’utiliser la force physique mais selon le vieil adage, le premier qui dit la vérité est exécuté....

        Voici ce qui a été prédit « Je veux régner, je régnerai à travers toutes les nations. Je terrasserai par des fléaux les méchants, les âmes critiques, les blasphémateurs, les profanateurs, les menteurs, les joueurs.... Je serai le Dieu Vainqueur, toutes les nations me seront soumises. » p 173, la messagère du Christ Roi.

        Ce n’est pas pour moi, c’est pour tout le monde, il y a les énergies gratuites derrière tout ça et plein d’autres choses.... mais il faut accepter le message de Jésus pour en profiter pleinement.

        C’est vrai que je veux reconsacrer le Panthéon à la Vierge et virer quelques connards, c’était un monument religieux à l’origine... c’est pas bien n’est-ce pas ? Vous verrez, j’ai plein de trucs pas très politiquement correct en réserve, plein... dont rendre à la Hollande ce qui appartient à la Hollande...

        • soi même 26 mai 2014 20:01

          Avec le capitalisme débridé qui fait actuellement fureur, il n’est pas dit que cette entreprise est viable dans un avenir proche.
          Il suffit de produire à perte pour que cette usine ferme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès