Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > La poussette... dur, dur, de se déplacer en métro

La poussette... dur, dur, de se déplacer en métro

Huit heures, je prends ma fille de 21 mois sous le bras, et départ pour une longue, longue journée. Premier obstacle, descendre trois étages avec poussette et enfant. Premier cap franchi, j’ai au moins perdu 500 g (bon pour mon régime).

Pour l’instant, mon trajet se déroule sans difficulté, mais mon cœur commence à se serrer à la vue du grand M - Métro - horreur - la galère commence.

J’essaie en vain d’ouvrir la porte, comment faire avec les deux mains prises par la poussette ? Heureusement qu’après quelques minutes d’acharnement, je vois une âme charitable venir à mon secours. Je respire.

Mon soulagement n’est de courte durée, maintenant il va falloir franchir les tourniquets. Quelle chance aujourd’hui, l’agent de la RATP est disponible pour m’ouvrir la porte automatique. Ouf ! Et dire qu’ils veulent supprimer les guichets pour les remplacer par des machines !

Maintenant, le plus gros obstacle : je me retrouve dans l’obligation de descendre le long, l’interminable escalier qui conduit au quai. Ce jour-là, je n’ai pas eu de chance, personne n’est venu m’aider.

Bilan : je suis essoufflée, je dégouline, je suis énervée, cela n’est pas la meilleure façon de commencer la journée. Je suis sur le quai, il est 8h30, heure de pointe. Je me demande déjà comment je vais réussir à monter dans le métro. Je décide de laisser passer trois rames.

La suivante est bondée, mais je n’ai pas le choix, mon travail n’attend pas...

Bousculade, je réussis tout de même à me faufiler dans le wagon, sous le regard tantôt agacé, tantôt compréhensif des usagers.

Ma station d’arrivée se profile, je descends avec difficulté. Je reprends mon souffle, je me dirige vers la sortie et là, oh miracle, un escalator. Ma montre indique 9h15, je cours à la crèche, poussette et enfant à la main, puis à mon travail.

Bilan de cette course effrénée : deux kilos en moins, et 20 minutes de retard sur mon lieu de travail.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • FDV (---.---.108.250) 18 janvier 2006 12:20

    Y a mieux, moins cher et plus malin qu’une poussette :

    l’écharpe de portage

    http://www.naturellementbebe.com/


    • (---.---.102.65) 18 janvier 2006 17:58

      Et oui. La poussette, c’est l’invention typique d’un occident qui a perdu un peu le sens de la simplicité.

      Vive les africaines !


    • Sylvio (---.---.243.14) 18 janvier 2006 19:31

      Ouais en même temps, même avec cette écharpe de portage, dans le métro c’est galère et dangereux pour le bébé...


    • FDV (---.---.110.133) 19 janvier 2006 16:52

      l’echarpe, dangereux pour le bébé ? Vous pouvez en dire plus ?

       ???


    • Invité (---.---.28.210) 25 janvier 2006 19:02

      Les enfants africains peurent très jeunes donc pas de problèmes et,

      Vu que la grande majorité ne sont pas enregistrés à l’etat civil,

      On ne sait même pas combien !

      C’est ça le modernisme ?


    • Invité (---.---.28.210) 25 janvier 2006 19:03

      Les enfants africains MEURENT très jeunes donc pas de problèmes et,

      Vu que la grande majorité ne sont pas enregistrés à l’etat civil,

      On ne sait même pas combien !

      C’est ça le modernisme ?


    • (---.---.172.244) 18 janvier 2006 23:34

      Je comprends tout a fait votre peine. Paris est quasi impossible pour les handicapes et pour les parents. La mairie depense sans compter pour ajouter des arbres aux milieux de boulevards, on cree des voies pour velo, bus, taxi, mais que fait Paris pour les parents voyageant avec petits enfants ? Il est anormal que les metros n’offrent pas des acces via ascenseurs, je veux dire toutes les stations devraient etre equipees d’ascenseurs. Cela aiderait les parents avec enfants ainsi que les handicapes. Comment se fait il au XXIe siecle il soit si difficile de voyager a Paris. Il faut demander l’aide d’un agent pour acceder au metro. Paris est impossible pour nombres de personnes et la ville devrait prendre exemple sur les villes americaines. A San Francisco tous les bus ont des platformes d’acces pour poussettes, chaises roulantes etc. Tous les metros sont accessibles via ascenseurs et les gens sont suffisament courtoix en general pour aider ou laisser la priorite. On a beau critiquer l’Amerique quand on vit a Paris mais les villes americaines sont equipees pour aider les personnes handicapees ainsi que les parents avec enfants a se deplacer.


      • Jeannich (---.---.52.46) 19 janvier 2006 01:39

        On peut aussi rajouter les personnes agees egalement pour qui devoir monter et descendre parfois jusqu’a 100 marches pour aller d’un point A a un point B est impossible !
        - Le metro parisien est fait pour les sportifs !

        Mention speciale a l’arret Montparnasse ou les voyageurs venant du metro et souhaitant prendre un train SNCF doivent se tapper beaucoup de marches pour acceder aux quais (et avec des bagages !) : c’est tres fatiguant mais surtout tres mal pense !

        Je ne connais pas le metro aux Etats-Unis mais au Japon il y a des escalators et des ascenseurs a chaque station, les rames de metro sont climatisees et les portiques de sortie n’ont pas de tourniquet mais une petite porte au bout qui, ouverte par defaut, se ferme automatiquement en cas d’erreur (pas de billet insere ou alors billet errone):Resultats on passe a travers les portiques sans meme s’arreter (ca depote !) sans se casser les cuisses ou les genous comme a Paris !

        Bon courage a tous les parisiens, pris en otages, qui sont obliges d’utiliser ce metro tous les jours...


      • LGoJac (---.---.132.117) 24 janvier 2006 07:40

        Cet article m’étonne un peu car je ne pensais pas trouver un jour en toutes lettres ce paradoxe.

        Il est possible d’habiter au troisième étage (là c’est « pas de chance »). Mais il « malheureux et regrettable » de descendre des escaliers pour atteindre un metro. Non pas que je réfute les difficultés de cette maman qui, effectivement, est à la peine chaque jour. Mais je trouve qu’il y a là comme des choix mal assumés. N’attendez aucun dénombrement, c’est génralement pris comme une liste de délits alors que ce n’est pasle but de mon intervention.

        Par ailleurs, il est oublié qu’il existe des bus et des taxis par exemple.

        Tout se passse comme si : « Je fais des choix, la société qui m’entoure DOIT me faciliter la vie ». En d’autres temps, on faisait les choix « en fonction de ses moyens dans la société existante. » En ces autres temps aussi, on essayait plus souvent de changer la société, et surtout de la rendre la meilleure.


        • Provocateur (---.---.28.210) 25 janvier 2006 18:01

          Vous avez oublié les gymkanas sur les trottoirs pour avancer sa poussette entre Motos et scouters stationnés n’importe ou n’importe comment mais exactement a coté de l’endroit ou le motard veut aller avant tout le monde !

          La traversée sur passage protégé avant le depart des hordes de deux roues motorisées !

          Paris est une ville de barbars !! en 2 roues et voitures


        • (---.---.17.199) 28 janvier 2006 17:57

          Mais n’est-ce pas un des buts de la société de nous faciliter la vie ? Comment pouvoir dire qu’on incite une politique de natalité sans donner aux mères les moyens de l’assumer ?


          • Leird (---.---.8.145) 2 février 2006 14:44

            bravo pour cet article, j’aurai pu écrire le même ! prendre le métro en poussette à paris (et oui, n’en déplaise à certains, on a le droit, on devrait pouvoir être maman à Paris, travailler et arriver à son travail à l’heure) est une gymnastique olympique. A l’heure où les politques multiplient les débats pour stimuler les transports en commun à Paris, visiblement la RATP s’en émeut peu, et décourage même les jeunes familles d’utiliser ses services. Pour preuve, l’échange ci-dessous que j’ai eu avec la RATP à ce sujet, et qui est ... scandaleux ! (j’enlève les noms de personnes, pour respecter leur anonymat, mais j’enrage encore !)

            .......................................... Bonjour,

            Les réponses apportées précédemment répondaient à votre demande. Celle-ci se fait plus précise : avez-vous une priorité lorsque vous demandez l’ouverture d’un portillon ? La réponse est la même : non. Les clients au guichet n’apprécient pas qu’une cliente leur passe sous le nez, coupe leur conversation et impose la leur, sous prétexte que sa demande serait rapide.

            Tout comme à la SNCF, il y a une file d’attente au guichet, et chacun attend son tour.

            Cordialement,

            RATP / Relations de Service

            VOTRE MESSAGE ADRESSÉ À LA RATP

            Expediteur : E-mail : Sujet : conditions_voyage general []

            Message :

            Bonjour, Je souhaiterais vous soumettre l’échange que je viens d’avoir avec vos services au sujet de l’accessibilité aux poussettes des transports en commun. L’échange a fait flop, à mon grand regret, l’agent affecté à me founir une réponse ayant préféré choisir dans les formules toutes prêtes réponse à mon interrogation, à mon irritation. Ma remarque venait en effet de ma difficulté à me faire ouvrir, en poussette, par les agents RATP les portillons à l’entrée du métro. J’attendais qu’on m’explique la politique de la RATP en matière d’accessibilité. Motus sur le sujet, au contraire, on m’explique que « je ne suis pas prioritaire ». Mais pourquoi ne sommes-nous pas prioritaires lorsqu’il s’agit d’ouvrir - en appuyant sur un simple bouton - un portillon et non de faire toute une transaction commerciale, genre achat de billets etc. Pourquoi ne sommes-nous pas prioritaires lorsqu’on désire utiliser le métro avec notre titre valable et non payer pour obtenir un titre de transport ? Y a-t-il un ordre de priorité au guichet ? Les guichetiers ont-ils des consignes pour les personnes avec poussettes ? Vu la natalité galopante il serait juste d’avoir des réponses à ces questions... Peut être en avez-vous ? A l’heure du « référendum » sur les déplacements urbains (auquel j’ai répondu), lancé par la mairie de paris, au changement au STIF, j’espère des réponses de votre part autrement plus pertinentes, plus approfondies que celles que je viens d’obtenir ! Cordialement.

            De : contacts@ratp.fr [mailto:contacts@ratp.fr] Envoyé : lundi 23 janvier 2006 15:11 À : Objet : Relation general [] Bonjour, Désolé, mais cette réponse est constituée des éléments concerant le bus, certes, mais également le métro et le RER. Pour ces 2 derniers modes, il n’y a pas de restriction pour l’instant. Seule une mise en garde quant aux dangers encourus par l’enfant (chute d’un passager sur lui, par exemple) est conseillé. L’ouverture des portillons est effectuée par les agents. Il est exact que ce service n’est pas prioritaire par rapport aux autres clients attendant au guichet. Je déplore cependant que l’agent cité est manqué d’amabilité. Cordialement,

            RATP / Relations de Service

            Bonjour, Cette réponse « automatique » liée aux poussettes dans les bus ne correspond en rien à ma demande. J’évoque notamment un problème de portillon et de réglementation dans le métro, au guichet d’entrée. Merci de me répondre de façon un tout petit plus personnelle. Cordialement.

            De : contacts@ratp.fr [mailto:contacts@ratp.fr] Envoyé : lundi 23 janvier 2006 12:15 À : Objet : Relation general [] Bonjour, Poussettes dépliées ? Poussettes pliées ? Force a été de constater que cette réglementation n’était plus adaptée au mode de vie actuel et à la mobilité grandissante de chacun. C’est pourquoi cette réglementation a évolué pour permettre de mieux « coller » aux nécessités de la vie de tous les jours. Aussi pour rendre service, sans gêner les autres voyageurs, il est possible d’emporter les poussettes d’enfants dans le métro, le RER et le funiculaire de Montmartre. Les poussettes sont aussi autorisées dans le bus et le tram à toute heure de la journée mais sous certaines conditions cumulatives : - Deux poussettes dépliées maximum. - La montée des poussettes s’effectue par la porte avant. (Exceptionnellement, la montée des poussettes peut s’effectuer par la porte arrière, sous réserve de l’accord du conducteur et de la validation du titre de transport). - Dans les bus articulés, l’accès des poussettes peut se faire par la porte centrale. - Les poussettes dépliées doivent obligatoirement stationner sur l’emplacement matérialisé, réservé par priorité aux Utilisateurs de Fauteuil Roulant (U.F.R.), merci de leur céder la place le cas échéant. Cordialement, RATP / Relations de Service

            -------------------------------------- VOTRE MESSAGE ADRESSÉ À LA RATP Expediteur : Sujet : relation general [] Message : Bonjour, Je vis et travaille à Paris. J’ai abandonné la voiture au profit du transport en commun exclusif. j’utilise donc métro, bus et RER quotidiennement. j’ai un bébé de 8 mois qui voyage avec moi, en poussette. Or je suis absolument scandalisée par la façon dont les agents RATP m’accueillent le plus généralement lorsque je demande à ce qu’on m’ouvre le portillon spécial (qui n’est quasiment jamais automatisé...). Ce dimanche, une fois de plus, je me suis faite agresser par l’agent au guichet à Concorde qui me demandait « de faire la queue comme tout le monde ». Devant ma réaction (je montrais mon passe navigo derrière la vitre et demandais gentiement qu’on m’ouvre seulement la porte), la personne me dit « mais vous n’êtes pas prioritaire ». Je cite cette personne car c’est la 50ème fois au moins que je dois entendre ce type d’absurdité. Car quand vous avez déjà descendu X escaliers en portant à bout de bras votre poussette,et que vous devez faire encore 10 mn de queue alors que vous êtes muni d’un titre, permettez moi de vous dire qu’il y a de quoi perdre son flegme (car, oui, je suis plutôt d’un naturel flegmatique...). J’aimerais en tout cas entendre votre politique relationnelle RATP-public sur le sujet et vos intentions en la matière pour faire progresser les choses en matière « d’accessibilité aux personnes réduites » car je me sens assimilée à cette catégorie lorsque je circule en poussette dans le métro. Merci par avance de votre réponse. Cordialement.


            • manureva (---.---.45.35) 3 février 2006 18:17

              zavez ka pas faire de gosses ...........sinon fermez la et assumer !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès