Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > La Provence, futur désert ?

La Provence, futur désert ?

2050 : la fin du mythe provençal ?

La question peut sembler provocatrice. Pour autant, la question est bien fondée. En ce moment, le temps est clair et le climat propice à la promenade. Dehors, le thermomètre atteint allégrement les 24 degrés pour un 13 janvier à Martigues. Nous sommes insouciant, avec notre chemise retroussée et nos lunettes de soleil. Les rues sont belles et noyées d’un soleil d’hiver généreux qui caresse la peau. Des mots dessinés par ma plume ; je me rends compte que le climat ne connaît plus les saisons.

Quand la fin du monde ressemble au paradis...

Notre climat, avec sa douceur incomparable, dont la brise sèche nos mèches encore un peu mouillées par une douche réparatrice, présente des prémices qui peuvent faire peur. Notre monde devient-il fou ? Cette douceur accompagnée par des canicules (deux en quatre ans !) n’annonce-t-elle pas un avenir incertain ?

... cela pose la question de notre mode de vie.

Comme je l’avais quelque peu abordé dans un article précédent, notre mode de vie n’est que la cause de ces bouleversements climatiques que nous vivons actuellement. Notre mode de consommation de biens et de services, notre consommation de l’espace, notre « vision » du bonheur incarnée par des thèses matérialistes, qui le définissent comme une accumulation de biens matériels, n’engendrent qu’une production de masse qui ne se soucie guère du développement durable. Notre appareil productif, dicté par la loi du profit, n’est pas adapté pour conserver en état notre planète. Trop peu d’acteurs économiques essaient de produire selon une organisation « durable ».

Et la Provence, en 2050 ?

Après avoir lu un article de La Provence, journal connu de notre région, j’ai pu vme représenter concrètement les conséquences de ce dérèglement climatique. A Marseille, en 2050, le Prado et la Cannebière seront sous les eaux. La Camargue, lieu connu et remarquable, sera également sous la mer. La végétation, dans de nombreux endroits, risque de disparaître. L’arrière-pays varois pourrait bien changer de paysage...Une hausse de cinq degrés environ autour de 2050 risquerait d’entraîner bien des scénarios catastrophiques. Nos glaciers alpins risquent fort d’avoir disparu à cette date. Quant au mistral, même s’il chasse la pollution, il évacue aussi les nuages, et avec eux autant de filtres qui font écran au soleil. Enfin, la montée de l’océan, - le détroit de Gibraltar permet la communication entre la Méditerranée et l’Atlantique - risque d’entraîner la perte des deux zones froides qui subsistent actuellement : le Golfe de Gênes et le Golfe du Lion. Ces modifications significatives entraîneront un changement de notre écosystème.


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (86 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Rocla (---.---.101.72) 26 janvier 2007 11:12

    Quand la fin du monde ressemble à un paradis ,

    On va fonder la secte des Fins du Mondistes .

    Là ce matin près d’ Avignon il fait 0 degré centigrade le 26 02 07 à 11h12 .

    Rocla


    • Petit 26 janvier 2007 11:14

      Ce sera donc un désert froid ! smiley


    • Jaimz (---.---.101.8) 26 janvier 2007 17:36

      On pourra plutôt imaginer un mètre de neige à Paris en plein mois de Juillet... ce qui fera la fortune des petits vendeurs de bonnets ambulants ;o)


    • Jaimz (---.---.101.8) 26 janvier 2007 17:49

      La catastrophisme suffira-t-il à changer les mentalités et dans ce moyen réussir à juguler l’augmentation de la température ? Difficile d’y croire, les gens ont peurs maintenant, mais ont-ils plus peur de ne plus aller au ski en hiver que de perdre leur emploi ?

      Les motivations et les buts à la source du réchauffement climatique n’ont pas changé, tant qu’il sera admit que le moins cher est forcément la meilleure solution, tant qu’il sera admit qu’il faut forcément faire des bénéfices pour péréniser une entreprise, tant qu’il sera admit que la nature est moins importante que l’individu, je ne pense pas que l’on verra une évolution.

      L’homme s’adptera, la nature s’adaptera, les modes de vie évolurons en fonction et même s’il n’y a pas assez de ressources pour tout le monde, il existera toujours un groupe de privilégiés (élites) qui pourra exiber ses possessions et entretenir l’envie matérialiste dans le peuple.

      Ce n’est pas du défaitisme, mais du réalisme, reconnaître les faits et en prendre conscience c’est bien, mais stygmatiser une opinion qui n’a pas le pouvoir de faire bouger les choses je vois pas l’intérêt. A ce niveau il s’agit de décisions à grandes échelles, vu qu’on est déjà pas capable de s’entendre pour une religion, il est peu probable que l’on s’entende sur les priorités de la vie. De toute façon l’homme survivra... même s’il n’en reste qu’une poignée.


    • Guillaume le citoyen Guillaume Morin 26 janvier 2007 21:40

      l’intéret de ce commentaire il est ou ?


    • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 26 janvier 2007 11:51

      En 2050, il y aura en Provence, le climat qu’il y a actuellement en Murcie.

      Cela n’empèche pas les gens de vivre en Murcie, les provenciaux s’adapteront, c’est tout.

      Réchauffement de la planète ne veut pas dire que nous allons arréter de vivre, juste qu’il faudra changer notre mode vie.


      • cincinnatus (---.---.168.158) 26 janvier 2007 15:53

        Je disais donc : Provencaux et pas provinciaux ho bagasse !


      • LE CHAT LE CHAT 26 janvier 2007 11:53

        @guillaume

        je me disais bien que le temps n’était pas de saison en faisant mon footing autour de l’étang de l’estomac à fos sur mer smiley la faune commence à changer par ici et si on en voyait quelques uns il y 10 ans , les geckos commencent à pulluler les nuits d’été sur les murs des maisons du vieux fos !

        j’ai remarqué aussi que le quartier de l’ile à Martigues est de plus en plus fréquemment inondé , On va bientôt devoir rejoindre l’arche de Noé ....


        • Guillaume le citoyen Guillaume Morin 26 janvier 2007 20:58

          bonsoir cher voisin,

          l’ile de martigues innondé ? ah bon ? j’ai pas vu ça smiley j’y habite juste à coté smiley

          cordialement guillaume morin


        • paguy 27 janvier 2007 10:54

          @Guillaume l’auteur Je suis tout à fait en phase avec la philosophie de ton article, mais pas avec toutes les conclusions que tu en tires. Il est bien prévu que le delta du Rhône sera submergé ; qu’il n’y aura plus de Camargue. Que l’Etang de Berre communiquera avec la Méditerranée ; que, à Martigues, vous aurez sans doute les pieds dans l’eau. Il y quelque temps, un scénario a même prévu que Avignon serait un port. Voir le site : http://flood.firetree.net/


        • LE CHAT LE CHAT 29 janvier 2007 09:36

          Ne me dis pas que y’a pas de problème dès qu’on a un épisode cevenol , j’ai déjà vu l’eau monter jusqu’au niveau des terrasses au miroir aux oiseaux....


        • dionysos (---.---.232.178) 26 janvier 2007 12:17

          je vois que la Provence est bien représentée ici, mais c’est grave ce qui arrive. Je ne verrai pas 2050, mais j’ai peur pour ceux qui resteront.


          • Rocla (---.---.101.72) 26 janvier 2007 13:09

            Comme peur , je préfère avoir peur d’ aller chez le dentiste , un chez l ’ ophtalmo , c’ est plus sympa , je les connais personnellement .

            Rocla


          • Guillaume le citoyen Guillaume Morin 26 janvier 2007 21:01

            tu connais personnellement ?


          • Rocla (---.---.106.174) 26 janvier 2007 21:07

            En fait je connais mieux leurs épouses .

            Rocla


          • Guillaume le citoyen Guillaume Morin 26 janvier 2007 21:41

            je me répéte...l’intéret de ce commentaire il est ou ?


          • Rocla (---.---.106.174) 27 janvier 2007 04:10

            Faudrait d’ abord voir l’ intérêt de la questioon .

            Rocla


          • (---.---.142.242) 27 janvier 2007 18:58

            c’est quoi ceci ?


          • hubert (---.---.108.72) 26 janvier 2007 12:52

            Petit bémol à cet article un peu trop catastrophiste à mon goût. Les nuages empêchent peut être les rayons du soleil de passer, notamment les UV, mais accentuent l’effet de serre, la vapeur d’eau produisant un effet loupe plus puissant que les gaz à effets de serre. Selon certains scientifiques l’effet de serre serait en grande partie dû à une augmentation de l’activité solaire. Plus le soleil chauffe, plus il y a évaporation des océans et donc effet de serre. D’autre part la dilatation des océans due à cette surchauffe solaire les ferait monter d’avantage en proportion que la fonte des pôles, qui d’ailleurs se reconstitue en partie, notemment en antarctique côté Russe. Dans la lutte humaine contre ce réchauffement, gardons la tête froide, faisons ce que nous pensons pouvoir faire à notre petite échelle mais en admettant aussi que la nature à ses raisons que la raison ignore peut être un peu trop.


            • hubert (---.---.111.191) 26 janvier 2007 15:07

              Mes plates excuses, il sagit bien sûr de l’Arctique et non de l’Antartique. Par ailleurs je vous invite à aller jetter un coup d’oeil sur le site suivant, histoire de relativiser un peu les choses...

              www.climat-sceptique.com


            • Sylvio (---.---.253.38) 26 janvier 2007 14:47

              C clair, je vis à Avignon, et j’hallucine complet depuis début Janvier. Je suis également originaire de Savoie (et je vois bien que globalement, il y’a de moins en moins de neige chaque année), je suis allé surfer il y’a 2 semaines et là aussi hallucination totale sur les piste de se croire en mars/avril : veste ouverte, pas du tout froid et neige dans un piteux état (transformée par le gel nocturne et le dégel diurne). Alors qu’en général, Janvier sur la neige, ça caille sévère à 2000m.

              Quand je pars au boulot à 8h30 le matin, je ne met pas de veste et je n’ai pas du tout froid. On a même pas à chauffer les locaux, la chaleur dégagée par le matos informatique suffit...

              C’est vrai qu’il fait un peu froid aujourd’hui, mais depuis seulement ce début de semaine et rien d’exceptionnel : 0° le matin je confirme, je n’ai même pas à dégivrer ma voiture (qui est sous un arbre quand même) alors que l’année dernière, ça m’ait arrivé un bon nombre de fois de le faire.

              Alors c’est sûr c’est paisible après un automne très doux de passer directement au printemps mais ça fait un peu flipper et on ne sait pas trop à quoi s’attendre pour cet été (aaaiiiieee).

              J’ai vu le film d’Al Gore dernièrement et c’est vrai que ça fait frois dans le dos ça par contre...

              Pingouins dans les champs, hiver méchant.


              • Sylvio (---.---.253.38) 26 janvier 2007 14:59

                hubert : il y’a quand même, si on regarde le taux de CO2 sur 600 000 ans, une corrélation très très marquée entre le début de l’activité humaine industriel (qui commence à la moitié du XIXe siècle) et la montée de CO2 qui est passé d’environ 270ppm à 370ppm aujourd’hui (et qui n’a jamais dépassé 300ppm en 600 000 ans). en regardant la courbe, on voit que l’augmentation du taux de CO2 accélère à une vitesse équivalente à celui de la population mondiale et de l’activité industrielle.

                Quelques graphiques :

                - sur 1000 ans :

                http://www.manicore.com/anglais/documentation_a/greenhouse/anthropic_graph5 .gif

                - sur 600 000 ans :

                http://www.manicore.com/documentation/serre/anthropique_graph6.gif

                (sur ce dernier graphique, on voit que nous étions déjà dans une période chaude, la « sur-augmentation » récente du taux de co2 n’est pas bien visible vu l’échelle des années)

                Dossier de Futura Science :

                http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier36-1.php


              • hubert (---.---.111.191) 26 janvier 2007 17:08

                Sylvio, merci pour ces graphiques.

                Je constate qu’effectivement la courbe du taux de CO2 a augmenté de manière exponentielle durant les 200 dernières années, or il y a 200 ans, lorsque ce taux à commencé à augmenter, la population mondiale n’était que de quelques centaines de millions d’individus et l’activité industrielle égale à 0. Cela n’a pas empêché le CO2 de commencer à grimper COMME il y a 400 000 ans, alors que l’homosapiens faisait son apparition. Donc, si on se place dans cette perspective il est trés difficile de faire la part des choses entre le naturel et l’humain. Il n’empêche que notre planète est en danger pour plein d’autres raisons et ça m’énerve un peu que l’on focalise toujours le débat sur ce qu’il y a de plus voyant, à savoir le réchauffement climatique.


              • Manuel Atreide Manuel Atreide 26 janvier 2007 18:52

                Ben voyons, aucune activité industrielle au début du 19eme ? Vraiment ? Elle date de quand la révolution industrielle ?

                Revisitez les livres d’histoires, ils sont plus fiables que vos souvenirs.

                Navré d’être un brin vrutal mais les faits ne peuvent pas continuellement être niés.

                Battez vous plutot sur ce qui est encore incertain, pas sur les données scientifiques avérées. Vous perdrez moins de temps.

                Manuel Atréide


              • hubert (---.---.111.191) 26 janvier 2007 19:33

                Manuel

                Je vous pardonne votre brutalité et vous avez raison sur ce point, j’aurais du garder mes livres de 6ème. Je voulais simplement imager, en exagérant un peu certes. Mais il y a 400 000 ans ce n’est pas une révolution industrielle qui a fait monter le CO2 de manière tout aussi brutale qu’aujourd’hui comme le révèlent certains carottages de glace, que je sache. Alors un questionnement sur le sujet me paraît légitime et je n’ai pas l’impression de perdre mon temps.

                Il y a un autre article qui traite du sujet du réchauffement aujourd’hui sur Agoravox, allez y faire un saut, si vous avez le temps...


              • dionysos (---.---.142.172) 27 janvier 2007 21:35

                Puisque tu aimes les pingouins, rejoins nous au club linux d’Avignon.


              • panama (---.---.198.59) 26 janvier 2007 14:52

                Réchauffement bien visible dans les eaux de Cannes : on n’a jamais autant vu de barracudas près des plages l’été.


                • LE CHAT LE CHAT 26 janvier 2007 14:58

                  barracudas ! les sirènes du port d’Alexandrie...... ,-)


                • Rocla (---.---.101.72) 26 janvier 2007 15:02

                  Des bars comme ça y en a un peu partout .

                  Rocla


                • panama (---.---.198.59) 26 janvier 2007 15:25

                  @ Le chat : des sirènes à Cannes, il n’y en a que pendant le festival du film.

                  Le reste du temps, ça serait plutôt des veaux de mer...


                • LE CHAT LE CHAT 26 janvier 2007 15:40

                  @panama

                  je sais , mon ami , c’est comme dans la chanson des VRP « allons à cannes » si tu connais smiley


                • panama (---.---.198.59) 26 janvier 2007 16:29

                  Non connais pas ! Mais ça ne peut pas être pire que la réalité.

                  ... et tout ça est seins nus bien sûr à la plage !


                • LE CHAT LE CHAT 26 janvier 2007 16:32

                  ça parle surtout des vieux schnocks friqués qui viennent y échouer pour la retraite


                • cincinnatus (---.---.168.158) 26 janvier 2007 15:47

                  Provencaux, pas provenciaux, ho bagasse !


                  • cincinnatus (---.---.168.158) 26 janvier 2007 15:51

                    Ceci se voulait une réponse au commentaire de chris wilkinson , mauvaise manip


                  • gem gem 26 janvier 2007 16:29

                    La canebière, je ne sais pas, mais la camargue sous l’eau, c’est stupide : il faut bien que le Rhône largue ses sédiments quelque part, et justement la camargue a été faite comme ça !

                    De toute façon, la Provence ne peut pas devenir un « désert » : elle sera complétement bétonné et goudronnée avant smiley


                    • LE CHAT LE CHAT 26 janvier 2007 16:34

                      @ gem

                      je te vois avec mon periscope ! smiley on s’est bien adaptés au changement climatiques , entre poissons chats et chiens de mer......


                    • Guillaume le citoyen Guillaume Morin 26 janvier 2007 21:00

                      lol smiley smiley


                    • seb59 (---.---.180.194) 26 janvier 2007 16:48

                      C’est pas grave !

                      Moi j’habite le nord, dans un coin un peu surelevé. smiley

                      On va avoir un temps superbe ! A nous les palmiers, les fleurs, les filles en jupettes...

                      Reservez vos places dès maintenant messieurs dames : la cote d’opale, votre future destination vacances, les frites en plus smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès