Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > La pub, le SDRIF & le Grand Paris : grand gaspi ou grand pari (...)

La pub, le SDRIF & le Grand Paris : grand gaspi ou grand pari ?

Aujourd’hui, c’est (enfin...) viaduc du 11 novembre, après tunnel de boulot chez Fourmi Immobilier depuis le 1er septembre. Aujourd’hui, c’est le plaisir d’aller chercher mes Blondes à l’école, en ligne 13 bien sûr.

Et là, stupeur, choc visuel : encore une pub qui nous promet la lune pour demain, alors qu’il y a besoin de cet investissement là pour tout de suite, en particulier sur la ligne 13 (cf. mes chroniques précédentes).

Arrgh… Pourquoi de l’argent investit dans ce type de communication ? à qui s’adresse-t-elle ?
«  La Région a voté son schéma directeur 2008-2030  », Késako ?
La pub, le SDRIF et le Grand Paris : grand gaspi ? grand Paris ? Et nous et nous et nous on fait quoi ?

  • Aux 5 000 personnes (énormeClin d'oeil, comparé aux 12 millions d’habitants que compte notre chère Région...) qui se sont donner la peine de remplir les registres de concertation, dans le cadre de l’enquête publique obligatoire et préalable au vote du SDRIF ?
  • A l’Etat, que le mot SDRIF rend chaffouin et qui aimerait bien que le schéma attende jusqu’à ce que Christian Blanc (nouveau secrétaire d’état à la Région Capitale), publie ses conclusions, sur ce que tous les médias appellent « le Grand Paris » ?

  • A la droite régionale, déjà dans les starting blocks des prochaines élections de 2010, pendant que le PS national se cherche une é-motionClin d'oeil avec son futur secrétaire ?

Explication de maux... en vidéo (cliquer ici pour reportage TV SDIF) et mots.

Le Schéma directeur régional de l’Ile-de-France (SDRIF) va définir l’avenir de la Région capitale.
Malgré son sigle rebutant, ce document « concerne très concrètement la vie quotidienne des gens », précise Jean-Paul Huchon (président PS du conseil régional), puisqu’il touche aux transports, au logement, à l’aménagement du territoire, à l’attractivité des entreprises, à l’emploi, etc.

Pour en savoir plus, lire l’article du blog Ménilmontant qui résume bien à quoi sert ce schlimblick qui les agite, ou encore ma chronique-Itw de 19 juin 08, lorsque j’ai rencontré JP Huchon avec d’autres ile-de-france-iliens, au journal Le Parisien.

Toutefois, ne vous précipiter pas trop vite à tenter de comprendre le schlimblick SDRIF... Avant de pouvoir abandonner le Sdrif de 1994 actuellement en vigueur, mais jamais vraiment appliqué, la Région devra collaborer avec le Gouvernement. Le Sdrif dépend de son aval : il doit en effet le transmettre au Conseil d’Etat pour mise en application finale.
Ce document jugé « peu ambitieux » par Christian Blanc dans le JDD, sera-t-il bloqué ? Le bras de fer n’a jamais été aussi intense entre l’Etat et la région Ile-de-France.
GParis_LeParisien.JPG

Maître Blanc, par l’odeur alléchée du
SDRIF, sentant le Grand Paris capital-métropole à plein nez, teint à peu près ce langageClin d'oeil à Monsieur Huchon :
Si votre
SDRIF est aussi moche que mon Grand Paris sera joli, je vous prie de fermer votre bec, avant que les maires réunis dans la Conférence Métropolitaine et les conseillers dans mon secrétariat d’Etat, ne vous le clouent par un autre projet, au phénix des aménagements du territoire et de l’organisation institutionnelle.

Comme l’écrit Laurent Lafon
(maire de Vincennes) sur son blog, nous, humbles habitants, pouvons donc nous interroger : « Pourquoi ce SDRIF là, et pourquoi maintenant ? Le SDRIF est-il déjà mort-né ?  » à 2 ans des élections régionales et en pleine Conférence métropolitaine qui commence à aboutir, cf. le blog Paris est sa banlieue.
Vous l’avez compris, le SDRIF, bien que voté par la Région (148 voix contre 58, infos AFP) est maintenant un sujet de discorde entre les responsables politiques. Et nous alors ?

Premiers concernés au quotidien, serions-nous écartés d’un débat, où pourtant se joue notre avenir et celui des générations futures ? Ah, Il y a bien eu une enquête publique qui a donné lieu à 5 000 inscriptions dans des registres, pour 12 millions de Franciliens....
La conclusion a été celle d’un avis positif pour le SDRIF. Comme dirait le blog des
Brionautes qui exagèrentClin d'oeil un peu : « avis globalement positif, façon Georges Marchais à propos de l’Union Soviétique ».

Plusieurs combats se jouent donc dans les débats sur le SDRIF...

  • Est contre Ouest

Pour faire simple, les emplois plutôt bien payés sont situés à l’Ouest de la Région IdF, dans les jolis ghettosClin d'oeil. L’Est et le Nord, «  se réservant  » les logements (que la méchanteClin d'oeil droite n’a pas voulu construire...), dont beaucoup de sociaux, et encore il y a peu les fumées d’usine.
Ce déséquilibre n’est pas assez enrayé dans le projet de SDRIF, conteste-t-on à l’Est ! Balivernes que cette querelle est-ouest rétorque-t-on de l’autre côté
«  du mur  », refusant de voir le problème.
Souvenez-vous, il n’y pas si longtemps (Le Monde, 24/05/08), Patrick Devedjian du fond de son 92, nous clamait qu’il ne souhaite pas payer pour le 93 !

  • Etat contre la Région.

Conformément aux lois Pasqua sur la décentralisation (1995), et pour la première fois, le SDRIF a été élaboré par la Région et non plus par l’Etat.
Imaginez la volonté de certains de ne pas laisser les locaux
Clin d'oeil décider de leur avenir. D’ailleurs, l’expression région-capitale n’est-elle pas rabachée dernièrement, histoire de nous rappeler que l’Ile-de-France n’est pas tout à fait une région comme une autre.
D’un côté, on raisonne mondialisation, comparaison de Paris avec Londres, Tokyo et les autres. Le développement économique de quartiers phare comme La Défense est une priorité. De l’autre, la qualité de vie doit demeurer l’essentiel. Cette qualité de vie ne pourra-t-elle pas être trouvée dans une mégapole ?

  • Khmers verts contre ultra-libéraux bleus

Le SDRIF est marqué par l’empreinte des Verts, avec leurs lots de mesures : fin autoritaire du tout voiture, et hop la marmaille à l’arrière du Vélib’ (vive l’enfant unique...) ou écrabouillée dans des transports en commun plus qu’insuffisants.
Les choix verts
Clin d'oeil de croissance faible sont parfois en conflit avec ceux qui prônent une croissance forte et des créations d’emplois pour la Région.
Le plus grand point de différence est celui du choix d’urbanisation. Le SDRIF (forcément
Clin d'oeil durablement vert) prône la densification urbaine (dont les tours de 37 mètres et plus), plutôt que l’étalement des constructions qui poussent à la bagnole et pas aux transports en commun.
Le tout, au grand dam’ des villes de banlieue qui ne veulent pas densifier un territoire déjà bien peuplé, au grand dam également du peuple qui rêve d’une maison au vert, loin des cités et des joies de la vie en appartements.

  • Droite contre gauche.

La droite pour l’Etat, la gauche pour la Région.... Jusqu’aux prochaines élections régionales de 2010.
La gauche veut construire du logement social, surtout là où il reste des terrains de libres, anciennes friches industrielles de l’Est et du Nord, c’est à dire souvent là où il y a déjà beaucoup de logements sociaux. La droite préfère souvent payer les amendes.
Si je fais dans le simpliste (vous me pardonnerez...), de quoi faire perdurer les apartheid urbains, en partie responsables des émeutes de 2005 dans les banlieues : chacun chez soit et touche pas
Clin d'oeil à mon électorat.

Le chef de l’opposition, Roger Karoutchi (je lui préfère largement Valérie Pécresse, elle aussi en lice pour l’investiture UMP), prétendant à la place de l’actuel président PS de la région IdF, se dit dans 20minutes « favorable à un accord Etat-Région
 ». Roger souhaite attendre les premières propositions sur le Grand Paris, que doit faire le secrétaire d’Etat début 2009. « On n’est pas à une semaine près ».
Réponse de Jean-Paul Huchon : « Comme le dit Woody Allen, l’éternité, c’est long. Surtout vers la fin ».

Alors dans ces combats, dignes des 12 travaux d’Hercule, comme des Feux de l’amour (un épisode chaque jour, mais l’histoire n’avance pas), où vous situez-vous, vous citoyens, usagers des transports ?

Perso, l’éternité surtout en ligne 13, en RER A ou B (toujours penser aux copains de galères
Clin d'oeil...), pendant que les politiques se fritent, je ne préfère même pas imaginer...
Mais restons positif, je ne désespère pas qu’un jour naisse un Grand Paris, tendance Philippe Dallier (cf. chronique ici) avec un véritable rééquilibrage des quartiers, au profit de la création de valeurs et de richesses (matérielles et immatérielles), ainsi que d’une remise en route de l’ascenseur social, et soyons fous même de ses escaliers
Clin d'oeil de service.

Yes, je veux espérer que WE CAN !!!

@ suivre donc...
© rédactionnel ZoralaRousse 93 pour chroniquesmabanlieue.com

Webographie

AFP, 25 sept 08 : L’Ile-de-France adopte son projet de schéma directeur.

20minutes.fr, 26 sept 08 : La bataille du Sdrif commence entre région et Etat.

Le Jdd.fr, 15 sept 08 : L’épreuve de force.

Secteur Public.fr, 26 sept 08 : L’Ile-de-France adopte son projet de schéma directeur (Sdrif).

Localtis.fr, 18 sept 08 : Sdrif, l’Etat et la région appelés à la raison.

Le Jdd.fr, 30 sept 08 : Métrophérique est un beau projet.

Le Moniteur.fr, 11 sept 08 : Un texte commun de la droite francilienne contre le SDRIF.

L’Internaute.fr, 26 sept 08 : L’Ile-de-France adopte son projet de schéma directeur.

Blog de Claude Pernès
(maire de Rosny-sous-bois, président association des maires d’IdF), 26 sept 08 : lettre ouverte à JP Huchon.

Amif.fr, édito de Claude Pernès : Un pari pour un grand Paris.

Ménilmontant blog, 25 sept 08 : Le Sdrif, ce schmilblick qui les agite.

Brionautes.com : Le SRIF, un débat idéologique ?

Wikipedia : SDRIF

Sdrif.com : site officiel du Schéma directeur de la région Ile-de-France.

Ile de France.fr (site officiel Région), 26 sept 08 : La Région adopte son projet de schéma directeur.

Ile de France.fr (site officiel Région), 27 fev 07 : Sdrif, construire l’Île-de-France de 2030.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 12 novembre 2008 13:41

    Il s’agit d’un sujet déterminant pour l’Ile-de-France.

    D’après de ce que j’en ai lu, ce projet qui a été voté est assez consensuel. Il se base notamment sur une hypothèse réaliste de 2% de croissance annuelle et permet un certain rééquilibrage Est-Ouest. Beaucoup de maires et d’élus locaux (de tous bords) sont impatients qu’il soit approuvé car tout est actuellement gelé depuis des années en terme d’aménagement des infrastructures. A noter que le projet actuel a été voté par toute la gauche et par le MoDem.

    L’UMP était contre car ils reprochaient au projet de se baser sur uen croissance trop faible (2%) et eux proposaient 4% (!) annuel. Avec la crise, cet argument ne tient plus. Donc le seul argument qui reste est celui d’attendre le projet du gouvernement (sympa pour les élus locaux... nous sommes vraiment dans un pays Jacobin où le gouvernement veut tout contrôler).

    Certes, le projet actuel n’est pas parfait, mais on ne peit pas toujours repousser aux calendes grecques un projet en espérant gagner les prochaines élections pour imposer son projet (et pour 2010, je pense que c’est mal parti pour la droite...). Un peu de pragmatisme s’impose.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 novembre 2008 22:40

      Comme ça, les collectivités vont pouvoir s’endetter avec des subprime et servir de chair à profit pour des financiers qui n’en demandent pas tant

      Vive la politique, vive la finance, vive le crédit, vive les partis et que crève la société, on s’en tape de la société.

      =


    • jms 14 novembre 2008 10:13

      Merci à Zora pour cet article.
      Le sujet régional que nous avons traités dans nos blogs est rarement relayé au niveau national.
      Pourtant les enjeux sont énormes, au moins pour la population concernée (l’ile-de-france quart de la population) mais aussi pour toute la France car le développement de la région parisienne est souvent corrélé (dans le mauvais sens) avec celui des autres régions.
      Il faut dire que le sujet est hardu, les documents du SDRIF difficiles à lire. On a tendance à laisser cela aux technocrates et aux politiques. L’implication des citoyens dans un tel sujet qui les concerne d’abord est nécessaire. Il est dommage que seuls les blogs locaux comme celui de Zora ou le notre (www.brionautes.com) s’y intéressent et aient fait l’effort d’analyser le dossier.


      • Constantin Constantin 18 novembre 2008 13:08

        Trés intéressant comme article !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès