Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > La rentrée de Jean-Paul Huchon

La rentrée de Jean-Paul Huchon

Face à la presse à la mi-journée, le Président PS de la région Ile-de-France a développé 4 thèmes qui font le débat politique du moment : la scolarité, le logement, les transports et l’emploi. Parlant du mauvais moral des ménages français, Jean-Paul Huchon a estimé que ’nous avons les moyens de redonner de l’optimisme aux Franciliens’.

En matière scolaire, les gens, a-t-il dit, prennent conscience du rôle de la région. Un milliard d’euros est dépensé chaque année par la région, pour la construction de lycées notamment. D’ici le début 2006, 30 à 40 lycées seront inaugurés.

Pour le logement, la région détiendrait la solution avec la création d’une agence foncière chargée d’acheter les terrains pour les revendre à un prix raisonnable. Pour l’instant, il y a divergence de vue entre la région, les départements et l’Etat, quant à l’intérêt de cette agence. L’Etat devrait trancher. ’Il faut arrêter avec le compassionnel’ dit-il, face aux drames récents, et agir pour construire 300.000 logements en 10 ans. La région pourrait consacrer à cela 120 millions d’euros par an, avec une taxe de 10 centimes par Francilien. Peut-être le gouvernement, lors du congrès des HLM la semaine prochaine, donnera-t-il sa réponse quant à l’opportunité de créer une agence foncière régionale.

Les transports : sans doute le point le plus attendu, avec la direction du STIF, le syndicat des transports francilien, qui devait revenir à la région. Pour l’instant Jean-Paul Huchon a refusé de prendre la tête du conseil d’administration qui lui revient pourtant depuis le 1er juillet. Il veut que l’Etat verse à la Région 200 millions d’euros pour renouveler le parc roulant, en très mauvais état, et donne 500 millions d’euros supplémentaires de fonds de roulement. Cela représente un mois de fonctionnement, le budget consacré aux transports atteignant 1 milliard 700 millions d’euros par an. Les négociations sont toujours en cours avec le gouvernement. Avec le recul, Jean-Paul Huchon juge que sa décision de ne pas siéger au STIF est plutôt une bonne chose pour obliger l’Etat à payer. Il serait en cela soutenu par le Préfet de région et Roger Karoutchi, le Président du groupe UMP à la région, en tout cas pour le renouvellement du matériel roulant.

Enfin l’emploi. La région Ile-de-France forme 100.0000 apprentis, 25% des apprentis de France. La région reste attractive, lauréate de cinq pôles de compétitivité, créateurs d’emplois.

Finalement, on a vu un Jean-Paul Huchon optimiste, voulant faire passer le message suivant : uniquement avec de la volonté, on arrivera à surmonter les difficultés actuelles, tant en matière de logement que de transports.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès