Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > La Révolution orange en campagne pour les législatives

La Révolution orange en campagne pour les législatives

Chantal Brault se présente dans la 13e circonscription des Hauts-de-Seine sous la bannière du Mouvement démocrate, contre Patrick Devedjian. Elle fait partie de ces nouveaux élus qui ont rejoint François Bayrou afin de construire une troisième force dans le paysage politique du pays. Pour AgoraVox, elle a accepté de répondre à quelques questions directes.

AgoraVox : Patrick Devedjian, secrétaire général délégué de l’UMP, a souhaité jeudi que la majorité présidentielle "gagne fortement les élections législatives" et obtienne "la majorité absolue" à l’Assemblée nationale. Qu’en pensez-vous ?

Chantal Brault : Appeler à cette majorité absolue est bien le signe d’une volonté de verrouiller absolument toute la diversité d’expression, la représentation des courants qui ont légitimité à faire entendre leur voix pour que vive la démocratie. Cet appel est très inquiétant et laisse entrevoir une bien préoccupante dérive du rôle de l’Assemblée nationale qui devrait être garante du fonctionnement équilibré de nos institutions.
L’UMP possède déjà tous les leviers de commandes politiques et économiques : l’Assemblée nationale, le Sénat, de grands groupes industriels et la proximité affichée à de très grands groupes de médias. Ceci pose une question sérieuse aux républicains que nous sommes. Qui va défendre les Français occupés dans leur travail ou dans leur recherche de travail dans ce ballet de communication ? Chacun a pu ressentir chez François Bayou la détermination à prendre tous les risques politiques pour défendre ses idées et ses valeurs sans un aréopage de consultants et de conseillers dont le rôle est de vendre de l’image inlassablement. Il a privilégié la pensée plutôt que la propagande.

AV : Etes-vous de gauche ou de droite ?

Chantal Brault : Il y a maintenant, non plus deux familles politiques principales en France, mais trois. En effet, il faut bien prendre en considération cette force du centre, démocratie du centre, qui fédère et rassemble, mouvement central de la vie politique française qui se trouve ainsi changée.

Pour résoudre les problèmes principaux du pays, il faut être capable de faire travailler ensemble des gens différents. Ce n’est pas une habitude française. Mais peut-on résoudre le problème des banlieues camp contre camp ? Dans des endroits où la jeunesse se désespère, où le chômage touche 40% de la population, où les gens se sentent abandonnés, le Mouvement démocrate veut apporter une offre politique différente.

Ce vote d’adhésion massif qui vient vers nous de façon si spontanée est mué par le besoin que ressentent ces citoyens d’un nouveau mouvement prêt à parler pour eux, d’une même voix, sans monter une France contre une autre, sans établir un rapport de force permanent, sans utiliser un discours anxiogène construit autour de la réussite individuelle, de la victimisation et du retour à l’ordre, quitte à brader le lien social pour parvenir à ses fins. La France a besoin d’une autre famille politique pour régler les problèmes qui déchirent la société française, une famille qu’incarne le Mouvement démocrate.

AV : Mais l’ouverture au centre et à la gauche réalisée par ce nouveau gouvernement vous coupe l’herbe sous le pied tout de même ?

Chantal Brault : Le ralliement n’a jamais été le rassemblement. C’est même le contraire. Ceux qui réussissent à changer le monde ne sont jamais ceux qui cèdent aux pressions et à la crainte. Le rassemblement s’annonce avant un premier tour d’élection, lorsque le projet se construit. Et c’est aux Français de choisir, d’avaliser ou non tel projet le jour d’une élection.

Le rassemblement c’est se mettre autour d’une table pour trouver des solutions aux problèmes de notre pays en y apportant des réponses concrètes, pas de servir de « faire valoir » à une force politique en signant une feuille de route qui vous laisse pieds et poings liés et vous empêche d’affirmer votre différence.

Il n’est pas question d’imposer aux Français d’être au service du pouvoir, c’est bien le pouvoir qui doit être au service des Français.

AV : On a quand même le sentiment que vous tapez plus souvent sur la droite que sur la gauche. Est-ce pour flatter les nouveaux adhérents qui vous ont rejoints, issus plutôt de la gauche ?

Chantal Brault : Le Mouvement démocrate s’est construit spontanément autour d’hommes et de femmes que personne n’est allé chercher pour de quelconques petits arrangements. 75 000 adhésions en l’espace de quelques semaines. Sans publicité, sans dépenser un seul euro.

Notre liberté politique c’est d’être capable d’approuver ce que nous estimons juste, et c’est aussi être capable de s’élever et de dire non lorsque les choses ne vont pas dans le sens du projet que nous voulons pour notre société. La caractéristique du centre, c’est d’être au centre. Ce n’est pas se situer à droite de la gauche ou à gauche de la droite. Pour en revenir à la gauche, qu’observons-nous dès le début de la campagne présidentielle ? L’appareil du Parti socialiste est à bout de souffle, exténué par des luttes internes, incapable pendant la campagne de sauver les apparences. Des courants portant des projets de société incompatibles entre eux. Un parti déchiré en fin de cycle qui n’est plus capable en l’espèce de proposer au pays une alternance claire, constructive et sereine.

Pour les présidentielles, près de la moitié, 46% exactement, des électeurs ont voté contre quelqu’un au deuxième tour. Les Français ont voté par rejet de l’autre candidat. Il faut maintenant qu’ils puissent voter pour. Il faut donc renouveler le paysage politique français. C’est pourquoi il y a dans chaque circonscription un candidat ou une candidate qui porte le projet de renouvellement de François Bayrou. C’est la raison de ma candidature.

AV : Imaginons une triangulaire au soir du premier tour des élections législatives. Que faites-vous ?

Chantal Brault : Je me présente pour gagner même si nous savons que le scrutin majoritaire constitue un obstacle de taille au pluralisme et à la diversité. C’est la raison pour laquelle nous devons nous battre pour obtenir un groupe parlementaire dans la prochaine Assemblée qui soit une force de proposition, qui soit capable de déposer son veto ou de présenter des propositions de lois. C’est essentiel pour la bonne santé d’une démocratie. Par principe, notre mouvement se veut libre. Nous avons toujours refusé de faire allégeance à un parti ou à un autre. Si toutefois une telle éventualité se présente, je prendrai mes responsabilités, en accord avec François Bayrou, dans l’intérêt de la circonscription, dans le respect des électeurs qui me font confiance.

Pour en savoir plus :

http://www.chantalbrault.fr


PS:

Hauts-de-Seine (13e circonscription)

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 31 mai 2007 10:51

    Encore un publi-reportage politique ! smiley

    Vous êtes mariés ensembles ???? pour faire du publi-reportage comme cela,ça devient un peu lourd surtout quand cela vient d’un parti centriste composé de « centriste » qui ne cherche ensuite qu’à se vendre à Nicolas Sarkozy au prix fort.

    « Nous avons toujours refusé de faire allégeance à un parti ou à un autre. »

    ..un peu comme le nouveau ministre de la Défense « centriste » de ...Nicolas Sarkozy smiley smiley


    • LE CHAT LE CHAT 31 mai 2007 11:41

      @lerma

      c’est pour moi que tu dis ça ? ça droit être le chiffre treize , pourvu qu’il porte chance aux candidats du modem

      @philéas

      salut à toi , ami . Y’en a qui ont du mal à comprendre que des gens ( pas mal , je crois ) ne se reconnaissent ni dans l’UMP , ni dans le PS des éléphants . Comme j’ai écrit dans mon article hier , je soutiens le candidat jean Fayolle ici en tant qu’écolo indépendant , il faut de la biodiversité et des candidats jeunes à cette assemblée de fossiles vivants .


    • toto1701 31 mai 2007 12:33

      jolie femme, je felicite son mari...cela etant dit ,les mauvaises langues ont peut etre reçu l’assurance de beneficier d’une defiscalisation au prorata de leur debit venineux... pour ce qui m’est permis d’observer ,je puis dire que chez LCI les beneficiaires seront de loin plus nombreux que chez AGORAVOX.


      • vivelecentre 2 juin 2007 13:54

        jolie femme ? est ce un critere de competence ?

        Pour le plaisir des yeux ,tout est relatif ! c’est vrai que comparé aux presences feminines de l’equipe de direction du modem...


      • LE CHAT LE CHAT 31 mai 2007 13:43

        @calmos

        les autres feront les godillots ou vont barir , au choix ?


      • LE CHAT LE CHAT 31 mai 2007 14:19

        @calmos

        certain meme s’endormirons

        ben ça sera comme d’habitude alors , elle est où la rupture ? smiley pour des chats c’est bien la sieste, mais pour des mecs payés grassement , autant les remplacer par des boutons directement du bureau de Sarko smiley


      • Bourricot Bourricot 31 mai 2007 16:01

        Salut,

        Troisième article partisan pour le Modem.

        Ca fait beaucoup pour un seul site. Surtout qu’en tant que modérateur, j’en ai vu passer aucun dans ma misérable fenêtre de modération. Les décisions de publication, je vois, sont expéditives.

        Multiplication d’articles à la veille des législatives en faveur du Modem, ca pourrait paraître louche. Mais je ne suis pas inféodé à la théorie du complot. On mettra donc ca sur le compte du hasard.

        C’est dommage que vos questions ne vont pas chercher plus loin la bebête qui pourrait déranger. On retrouve le même type de questions que celles posées au 20 heures au représentant du Modem. Où est la nouveauté ?

        Enfin, on aurait pu croire à un brin d’objectivité. Mais le titre de votre article renie catégoriquement. Révolution orange : deux mots extrêmement évocateurs et pour lesquels l’alliance n’est pas désintéressée.

        C’est même pas dommage, c’est triste.

        A toute.


        • Thomas Thomas 1er juin 2007 12:12

          Article et interview qui n’apportent rien. Les questions sont des lieux communs et le discours de la candidate n’est fait que de paraphrases de celui de Bayrou.

          Quant à savoir si AV soutient le MoDem, il faudrait savoir si les modérateurs d’AV sélectionnent des articles partisants ou s’ils sont simplement sous un flot d’articles proposés pro-MoDem et aucun article pro-PS ou pro-UMP.

          En un mot, le nombre d’articles pro-MoDem est-il le fait des auteurs ou des modérateurs ?


          • vivelecentre 2 juin 2007 13:51

            «  »« Chantal Brault : Le ralliement n’a jamais été le rassemblement. C’est même le contraire. Ceux qui réussissent à changer le monde ne sont jamais ceux qui cèdent aux pressions et à la crainte. Le rassemblement s’annonce avant un premier tour d’élection, lorsque le projet se construit. Et c’est aux Français de choisir, d’avaliser ou non tel projet le jour d’une élection »«  »

            c’est bien, elle a bien appris sa leçon, elle reprend mots pour mots l’argumentaire Bayrou

            Bayrou pourtant etait contre la pensée unique....

            par contre , pour le rasemblement avant le premier tour, il ne faut pas compter sur Bayrou

            En effet , pendant 5 années d’opposition, pendant cinq mois de campagne, il n’a jamais demontré sa capacité a rassembler !!

            par contre, pour ce qui est de diviser.....


            • Internaute Internaute 2 juin 2007 19:19

              J’aime bien le titre. J’avais déjà remarqué que Bayrou utilisait la couleur orange, sans doute pour nous faire croire qu’il représentait la révolution orange en France.

              Rappelons d’ailleurs que les (au pluriel) révolutions oranges ont été organisées par Zbignew Brzezinsky (impossible à écrire ou à lire par un honnête homme) pour créer des problèmes à la Russie sur toute sa périphérie. C’est d’ailleurs lui qui à l’époque donnait des armes aux Talibans afin de provoquer une insurrection et l’intervention des russes. On connaît la suite.

              Bayrou a dû prendre cette idée aux réunions la Trilatérale, fondée en 1973 par ce sinistre personnage.

              C’est plutôt de mauvais goût et en tout cas de mauvaise augure pour le Modem car toutes les révolutions oranges ont échoué.


              • moebius 2 juin 2007 22:42

                Une révolution du centre ? Sur un autre article il est question d’une révolution des fonctionnaires... la révolution n’est plus ce qu’elle était...


                • Lucrezia 3 juin 2007 07:52

                  Ou plutôt un SUICIDE COLLECTIF pour le seul EGO autocratique de BAYROU ?


                  • La Taverne des Poètes 3 juin 2007 09:21

                    Avec l’UMP c’est la France qui se suicide. Les partis politiques concourrent à l’expression démocratique, dit la constitution. Mais l’UMP n’exprime qu’une seule chose : la volonté hégémonique du pouvoir en place. L’UMP n’est pas un lieu ni un moyen d’expression démocratique, son chef n’est même plus élu contrairement aux engagement pris par Sarkozy envers les milliers d’adhérents qui ont afflué pendant la campagne présidentielle vers ce parti de pensée et de fonctionnement totalitaires.


                    • michel 67 3 juin 2007 22:36

                      sacré bayrou il croit au père noel mais alors jusqu’au bout une raclée ne lui suffit plus il veut la totale, meme ses oies commence à déserter, et moi qui croyais qu’il avait compris la situation après la débacle des présidentielles et bien non il continue à jouer à iznogoud qui veut calife à la place du calife cet homme est un vrai cas pour les psy


                      • La Taverne des Poètes 3 juin 2007 23:43

                        Il faut être absolument MODEM, pour parodier Rimbaud dans ses dernières pages d’Une saison en enfer (« Il faut être absolument moderne »). La « saison en enfer » nous la connaîtrons après le réveil de l’Après-législatives...Nous en appellerons alors à un changement d’air !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès