Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > La visite à Quimper de Martin Hirsch

La visite à Quimper de Martin Hirsch

Sa visite avait été annoncée discrètement pour le lundi 23 février. "J’ai demandé à mes collaborateurs : quel est le département qui a la politique la plus avancée sur les jeunes ? On m’a dit que c’était vous alors je suis venu, " a déclaré le Haut commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, venu parler avec les jeunes de Quimper et du Finistère.
 

Martin Hirsch est venu avec sa double casquette de Haut Commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, et de Haut Commissaire à la Jeunesse. D’où une journée coupée en deux parties. Le matin : rencontre avec des jeunes présents au Conseil Général. L’après-midi : présentation du RSA et réponses aux questions des conseillers généraux.

Petit tour des blogs des élus :

L’après-midi, Martin Hirsch était reçu par Pierre Maille, Président du Conseil Général du Finistère. Nathalie Conan, conseillère générale de Fouesnant, relève que le Président Maille annonce la couleur tout de suite en disant qu’il y a "quelque chose de gênant dans la loi sur le RSA qui mêle les personnes en insertion qui sont accompagnées par les conseils généraux de plusieurs manières et les travailleurs pauvres qui ne sont pas un public-cible des départements mais qui, à force de ne plus s’en occuper ou de mal s’en occuper pourraient le devenir." Le président du Conseil Général souligne un second malaise lié à cette loi  : "le peu d’implication des employeurs car travailleurs pauvres = salaires peu mirobolants. Demander à la solidarité nationale de faire un geste est une chose normale pour la société dans laquelle nous vivons à condition de ne pas voter.... de paquet fiscal...."

Sur le blog de Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère, l’ambiance est au scepticisme. Le député a assisté aux visites et dit en être sorti surpris. "A l’évidence, le haut commissaire est attentif aux propos de ses interlocuteurs et on le sent animé des meilleures intentions. Mais il n’en a visiblement pas les moyens. Que ce soit l’interpellation de la Présidente des Francas sur le soutien défaillant de l’Etat ou celle des CEMEA sur les difficultés des jeunes de condition modeste à financer le BAFA, ses réponses me sont apparues bien vagues pour ne pas dire dilatoires. Et puis je reste gêné par son usage permanent de son passé chez Emmaüs. Dès que Martin Hirsch est face à une parole argumentée, il n’hésite pas à tenter de jouer la connivence sur le thème « au fond je reste un associatif »… C’est bizarre mais jamais il n’a cité le Président de la République…"

"AC ! Quimper s’invite" !

L’association s’était invitée à l’évènement pour interpeller Martin Hirsch sur son bébé (le RSA). "AC ! Quimper" et "AC ! Brest" l’attendaient dans le hall de l’espace associatif, brandissant des écriteaux dignes d’une manifestation de rue, portant des slogans jouant sur l’acronyme "RSA" : 

 "Répression Sociale sans Ambiguïté"
 "Rêve Sans Avenir "
 "Respirons Sans Air"
 "Régression Sociale Aggravée"
 "Ruse qui Sent l’Arnaque"
 "Régression Sociale Absolue" ,etc.

Ayant lu le tract RSA. qu’on lui a imposé, Martin Hirsch se défend :

Martin : "Je ne suis pas d’accord avec vous !
AC ! : Nous non plus c’est pour le dire qu’on est là !
Martin : Vous êtes sûrs de ce que vous avancez ?
AC ! : Assez, oui !
En cœur : Assez, oui c’est bien AC !"

Le choix du Finistère :

Martin Hirsch a fait le choix de ce département après avoir interrogé ses collaborateurs sur les départements les plus avancés sur les jeunes. Sur son site, le Conseil général du Finistère fait connaître ses actions. Se tient par exemple en ce moment, du 14 février au 2 mars 2009, la seconde édition "Kaléidoscope des initiatives jeunes en Finistère". Plus de 60 actions menées par et avec des jeunes finistériens. Le but de l’opération est de montrer une jeunesse finistérienne dynamique et créative.

Martin Hirsch a salué l’action du département du Finistère "qui n’a pas attendu la loi pour faire des choses innovantes." Le président du Conseil général précise ! : une enveloppe de 750 000 € par an a été allouée aux missions locales. Et des outils regroupant des aides du département et de l’État sont également mis en place. Martin Hirsch avertit cependant : "S’il reste des trous à combler pour les 18-25 ans, conclut Martin Hirsch, le tout est de ne pas le faire n’importe comment. Il faut du sur-mesure."

Martin Hirsch a écouté les témoignages de Marcela et Flavie, 24 ans : 

Marcela tient un salon de toilettage pour chiens à Concarneau : "Les moins de 25 ans n’ont droit à rien. Mon activité n’est pas encore rentable. Pour m’en sortir, j’ai un deuxième boulot. Je travaille au Mac-Do dix-sept heures par semaine."

Flavie a créé son entreprise de pizzas à emporter à Trégunc en août : "Conseillée par la mission locale, j’ai bénéficié d’aides comme un prêt à taux zéro. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, je n’ai plus aucune aide. Je n’arrive pas à me payer. En ce moment, je vis avec moins de 500 € par mois."

Pour répondre à ces situations, Martin Hirsch annonce un dispositif spécifique pour les jeunes âgés de 18 à 25 ans, un dispositif qui sera expérimental. Aider les jeunes de moins de 25 ans qui ne peuvent prétendre ni au RMI, ni aux dispositifs classiques, tel est l’objectif de Martin Hirsch. "Des progrès sont faits dans ce domaine, a-t-il déclaré, Désormais, certaines aides sont ouvertes à tous les demandeurs d’emplois inscrits et non plus aux demandeurs d’emploi indemnisés. Dès la semaine prochaine, une commission va se réunir afin de réfléchir aux problèmes des jeunes. On va créer pour eux quelque chose de spécifique, autre chose que le Revenu de solidarité active (RSA), qui tiendra compte des différents parcours."

Quant au RSA, il devrait concerner quelque 38.000 foyers dans le département du Finistère qui compte actuellement 12.600 Rmistes.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • JL JL 27 février 2009 11:17

    Bonjour La Taverne. Intéressant. J’ai relevé ceci : ""... Il y a "quelque chose de gênant dans la loi sur le RSA qui mêle les personnes en insertion qui sont accompagnées par les conseils généraux de plusieurs manières et les travailleurs pauvres qui ne sont pas un public-cible des départements mais qui, à force de ne plus s’en occuper ou de mal s’en occuper pourraient le devenir."" Je crois que ça mériterait un développement.

    Par ailleurs, Martin Hirsch ferait mieux de mettre une sourdine sur Emmaüs, vu le scandale récent.

    Pour moi, ces gens : MH, BK, et bientôt Jack L n’ont aucune crédibilité : On voit bien ce qu’a fait NS du rapport Attali, et ce qu’il va faire du rapport Balladur : il y fait son marché, tout comme il a fait son marché chez Busch, Berlusconi, Poutine, etc.


    • JoëlP JoëlP 27 février 2009 11:38

      >>(NS) y fait son marché, tout comme il a fait son marché chez Busch, Berlusconi, Poutine, etc.

      Pas du tout, il l’a encore répèté hier : "La bonne preuve que je fais tout juste c’est que les autres me copient."

      En matière économique, il est comme SR en démocratie, un modèle pour tous. C’est tout ! 
      Saint démocratie, délivrez-nous des mégalos !!!

      A part ça très bien l’article, c’est dans les plus du site citoyen.


    • Gasty Gasty 27 février 2009 11:17

      Serait-il inquiet sur la montée de la jeunesse fisnérienne ?


      • Gasty Gasty 27 février 2009 11:18

        Finistérienne. ( coquille)


        • Fergus fergus 27 février 2009 13:25

          A sa décharge il n’est en charge des jeunes que depuis le récent et très limité remaniement ministériel.


        • La Taverne des Poètes 27 février 2009 15:54

          "Ceux qui se lèvent tôt..."


        • Fergus fergus 27 février 2009 17:15

          A noter que le Finistère n’est pas seulement "l’un desmieux placés pour les jeunes", mais également l’un des plus efficaces en matière d’aide à domicile aux personnes âgées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès