Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Le cas Lambour

Le cas Lambour

L'occasion était trop bonne pour un calembour avec un nom pareil. Mais Maria Lambour n'est pas n'importe qui. Elle vient de fêter ses cent ans (née le 2 septembre 1911) et c'est la dernière femme à porter la coiffe bigoudène chaque jour. Elle est célèbre depuis quelques années grâce notamment à sa réplique « « Piiiirat', z'ont volé not' recette » ! » dans la publicité pour Tipiak.

To be or not to bigoudène !

« Si je tire ma coiffe, je n’existe plus », dit-elle. Si être bigouden ne veut plus dire grand-chose aujourd’hui, pour Maria c’est tout. C’est son identité.

Quel personnage, cette bigoudène centenaire, paraissant moins, joviale et au bagou désormais célèbre ! Né à un monsieur Maréchal, elle devient veuve à l’âge de 29 ans, son homme ayant été emporté en 1940 par la maladie. « Maréchal, nous voilà ! », lui a chanté la Grande Faucheuse… Dès lors, elle tiendra son bistrot- épicerie pendant 50 ans avec poigne et bonne humeur. Elle a toujours servi les clients avec la coiffe, c’est ce qui lui a permis de garder sa clientèle face à la concurrence.

C’est aussi l’occasion de donner un coup de projecteur sur l’histoire de la bigoudénie. Les journaux locaux lui rendent hommage :

Le Télégramme


Ouest-France

Maria Lambour, 100 ans, est la seule bigoudène à porter encore chaque jour la fameuse coiffe traditionnelle des bretonnes, ces 33 centimètres de dentelle fièrement dressés. Et cela fait 94 ans que ça dure… Chaque matin elle consacre une demi-heure à cette préparation minutieuse. C’est le temps qu’il faut pour peigner ses cheveux encore bruns, placer un bonnet sur sa tête pour les maintenir avant d’épingler la coiffe de 32 cm et de nouer les lacets sous le menton.

Il y a un an, elle a perdu une de ses amies Maria Paul, qui portait aussi la coiffe. Les représentantes de la véritable bigoudène auront bientôt toutes disparues…


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 20 septembre 2011 10:30

    Salut, Paul.

    J’"ai failli écrire un article sur les Bigoudènes en partant de l’exemple de Maria Lambour, cette femme bien connue dans le pays de Pont-L’abbé qui a effectivement tenu un bistrot dans le quartier de... Lambour, célèbre dans la région pour son clocher décapité lors de la fameuse révolte des Bonnets Rouges. Il y a quelque temps, elle faisait encore des visites dans les écoles ; e ne sais pas si c’est toujours le cas, il faudra que je demande à ma soeur, installée à Plobannalec.

    Pour ce qui est de la coiffe, sauf évènements folkloriques comme la Fête des Brodeuses de Pont-L’abbé, il n’y a en effet plus que Maria Lambour à la porter régulièrement. Même les quelques brodeuses qui vendaient leur ouvrage il y a quelques années du côté de ND de la Joie à Penmarc’h ont disparu.

    Cordialement.


    • Taverne Taverne 20 septembre 2011 10:45

      Salut Fergus. Dans la chanson que je viens d’écrire, j’ai pris quelques libertés avec la liberté en racontant une Maria Lambour toujours active dans son café...


    • C BIEN TAVERNE DU FINISTERE SALUT ANCIEN COLLEGUE JOS ARPONTAR/TOUSENSEMBLE

      RENDONS AUX BIGOUDENNES LEUR PREMIERES COIFFES PETITES ET MIGNONNES...

      ET SI LES COLLECTIVITES LOCALES...DANS LE « MERDIER » des actions pourries...votaient pour un sénat de gauche.peut etre que nos députés et sénateurs ne pourront plus se remplumer.dans des CLUBS DE LOBBYSTES COMME HIPPOCRATE (MEDIATOR)..OECONOMIA...DOMUS...PROMETHEE.........

      quelle honte avoir 75 ans etre senateur et corrompu par les CLUBS....degageons les


    • @TAVERNE
      EN TANT QU’ ANCIEN DELEGUE DU PERSONNEL donc ex membre d’un comité a gestion

       paritaire.je vous confirme mr taverne que si vous étiez fonctionnaire d’état donc neutre vous

       auriez été sanctionné pour votre manque de neutralité par votre direction.

      vos amis ou chefs élus se contentent de jurisprudence pour le fonctionnaire territorial..

      bien sur...ils ne vont pas se mouiller.........MAIS ENTRE LES ARTICLES 24 ET 26 DU CODE DE LA TERRITORIALE IL EST ECRIT«  LES OPINIONS AFFICHEES DE FACON OUTRANCIeRE et inconsideree...(.COMME VOUS LE FAITES.)...° dans un journal (ou sur un site internet...)
      NE SONT PAS RECOMMANDEES

       »e fonctionnaire territorial a une obligation de réserve." VOUS L ECRIREZ 200 FOIS MR TAVERNE ET VOUS FEREZ VISER PAR LE PRESIDENT MAILLE..........

      que je sache a part la CFTC nul syndicat ne travaille avec le MODEM

      bonsoir d’un gauchiste tousensemble contre le parti pris...chez les fonctionnaires


    • LA DERNIERE LUBIE DES MAIRES DU SUD FINISTERE.....laisser une trace en construisant des pistes cyclables surement subventionnées par la CEE
      LES MAIRES INTELLIGENTS ONT CONSULTE LEURS CONSEILS POUR NE PAS LA FAIRE N IMPORTE OU

      d’autres maires tel SARKOZY ...ont construit des pistes cyclables au bord de nationales comme la route super dangereuse (surtout l’été) alors qu’il était moins périlleux de partir du centre vers la mer ..2 kms...
      DE PLUS CETTE PISTE SERA DU COTE GAUCHE AUDIERNE-PTE DU RAZ LES ENFANTS ALLANT A la PISCINE DEVRONT TRAVERSER .LA ROUTE NATIONALE OU DES JEUNES FOUS ROULENT A 120KMS HEURES

      ELUS IRRESPONSABLES OU FRIMEURS«  j’aurai que 800 m de piste (très dangereuse) mais je l’aurai » on croirait entendre notre BOUFFON....SARKO


    • Taverne Taverne 20 septembre 2011 10:43

      Bigoudène un jour, bigoudène toujours

      Elle tient un troquet
      Mais n’a jamais troqué
      Sa coiffe contre un chapeau
      Je dis « maria, chapeau ! »

      C’est pas tous les jours
      Que dans les débits
      D’boisson on voit des bi
      ...goudènes. Et Maria Lambour

      Connue dans le bourg
      Sauve la tradition,
      Sert avec passion
      Les gens qui l’entourent.

      C’est ici que viennent
      Tous ceux qui ont soif
      De voir la doyenne
      Porter sa belle coiffe.
       
      Jamais à la bourre,
      Toujours un mot pour
      L’égaré du bar
      Maria tient la barre.

      Elle a cent ans,
      Et cela s’entend.
      Elle a un accent
      Et le temps passant,

      Y’a de moins en moins
      De gens bretonnants
      Les derniers témoins
      Sont déjà très loin

      De ces temps passés
      Mais Maria Lambour
      Porte tous les jours
      Sa coiffe sans lasser.


      • Taverne Taverne 20 septembre 2011 11:09

        Elle a cent ans

        Elle a cent ans,
        Et cela s’entend.
        Mais elle les fait pas
        Elle fait les cent pas.

        Elle sait pas quoi faire :
        Quoi faire ? Quoi faire ?
        Alors elle se coiffe
        Elle en est très fière.

        Elle a vu deux guerres,
        Fut belle naguère.
        C’est sa haute coiffe
        Qui maint’nant décoiffe.

        C’est à la télé
        Qu’on la voir mémé.
        C’n’est pas la Mère Denis
        De la bigoudénie.

        Non, c’est Maria Lambour
        Qui porte tous les jours
        La coiffe bigoudène.
        Elle n’est pas Nolwenn,

        C’n’est pas une lubie soudaine.
        Elle sait que l’habit
        Ne fait pas l’habit,
        L’habit, la bigoudène.


        • Taverne Taverne 20 septembre 2011 11:25


          Si à Pont-L’Abbé

          Si à Pont-L’Abbé
          Tu sais pas quoi faire,
          Va pas voir l’abbé
          Je te dis quoi faire…

          Va pas à Hambourg !
          Va voir la Lambour,
          C’est la mère Denis
          D’la bigoudénie.

          Va pas à Ostende.
          Va dans son café
          Où ses bras se tendent
          Maria est une fée.

          Tu hésites trop
          Entre chèvre et chou,
          Va dans son bistrot
          Te prends pas le chou

          Mais prends le chouchenn
          Elle s’ra peut-être morte
          La semaine prochaine
          Alors pousse sa porte !

          Car elle a cent ans.
          Et cela s’entend
          Elle les porte bien
          Alors elle rit bien !

          Si à Pont-L’Abbé
          Tu sais pas quoi faire,
          Va pas voir l’abbé
          Je te dis quoi faire…

          Va pas à Hambourg !
          Va voir la Lambour,
          C’est la mère Denis
          D’la bigoudénie.


          • Taverne Taverne 20 septembre 2011 11:56

            Maria la bigoudène

            Maria est une bi…goudène de bel acabit.
            Bistrotière au bourg, Maria marie
            La modernité et la tradition.
            Et porter la coiffe reste sa passion.

            Maria est une bi…goudène, et pas une brebis.
            Elle met tous les jours la coiffe du pays
            Maria aime bien parler le breton.
            Et voilà, je crois, qui donne bien le ton…

            Maria est une bi…goudène, et pas par lubie.
            On aura beau dire que c’est trop zarbi,
            Marie sait très bien qu’c’est un choix conscient
            Qu’elle fait chaque jour depuis près d’cent ans.

            Maria est une bi…goudène du lundi
            Jusqu’au vendredi et week end compris
            Si on veut clamer urbi et orbi
            Que c’est très réac de porter l’habit,

            Alors Maria la bi…goudène elle te dit
            Qu’elle porte pas le voile comme en Arabie.
            Qu’elle vit pas sous l’joug de la religion
            Ni d’la société de consommation.

            Cette mémé vedette te laisse ébaubie.
            Bistrotière au bourg, c’est un vrai rubis
            C’est pourquoi elle fait la joie des bretons
            Et des amoureux d’la télévision…


            • Taverne Taverne 20 septembre 2011 12:23

              Je crois que je vais lui faire tout un album à la petite dame.

              Adieu Maréchal !

              Son époux s’appelait Monsieur Maréchal
              Il est mort hélas sous le Maréchal.
              Adios ! Ar wech all
              Monsieur Maréchal !
              Kenavo ! Adieu
              Monsieur Maréchal !

              Son époux est mort dans l’année quarante.
              Et sa veuve hélas n’a pas eu de rente.
              Adios ! Ar wech all
              Monsieur Maréchal !
              Kenavo ! Adieu
              Monsieur Maréchal !

              Car son homme, il est pas mort à la guerre.
              Y’avait qu’çà qui pouvait te sauver naguère.
              Adios ! Ar wech all
              Monsieur Maréchal !
              Kenavo ! Adieu
              Monsieur Maréchal !

              Elle sans Maréchal, elle a dû se battre
              Et travailler dur, travailler comme quatre.
              Kenavo ! Ar wech all
              Monsieur Maréchal !
              Kenavo ! Ar wech all
              Adieu Maréchal !

              Maria est aujourd’hui centenaire
              C’est une bigoudène, une femme du tonnerre.
              Adios ! Ar wech all
              Monsieur Maréchal !
              Kenavo ! Adieu
              Monsieur Maréchal !


              • @ TAVERNE
                NOUS L AVONS LE SENAT DE GAUCHE...MAIS ATTENTION DANS LE 29 ON FAIT TOUT A
                 
                L ENVERS...MIOSSEC RISQUE DE REVENIR ...A MOINS QU IL N AIT TROP PRIS DE
                 
                MEDIATOR...DE XANAX...DE LEXOMIL...DANS CE CAS...IL DOIT AVOIR UN PROBLEME DU
                 
                GENRE ALZHEIMER...


                CEUX QUI TRAVAILLENT PRES DES ELUS DE GAUCHE OU DE DROITE....POURRONT DEMANDER AUX DEPUTES ET SENATEURS DE NE NE PLUS FAIRE PARTIE DE CLUBS COMME HIPPOCRATE(je dirai hippocrite...) promethee...et autres clubs d’influence... (101 risquent d’etre mis en examen...mais méfiance...les loups ne se mangent pas entre eux...ni les requins de la finance)
                le president de la commission d enquete sur mediator...député socialiste ETAIT AUSSI

                PRESIDENT D HIPPOCRITE...101 députés et sénateurs étaient appointés par SERVIER...GSK..LA GENERALE DE SANTE..MEDERIC_MALAKOFF (PDG G....SARKOZY...°)
                 



              • Jean-paul 21 septembre 2011 00:58

                Excellent article .
                Quelques bigoudenes allaient laver leur linge au lavoir et passaient chez ma grand mere pour boire un cafe au lait .




                • UN CHOCOLAT AU LAIT...ET AVANT UN ST RAPHAEL UN MORCEAU DE FAR OU UNE

                  CREPE..ET APRES UNE PETITE MENTHE PASTILLE


                  C ETAIT LE BON TEMPS...OU NOS ELUS NE NOUS POURRISSAIENT PAS LA MEME QUE LES DEPUTES PERROT ET GERGES LE BAIL...VOTAIENT CONTRE LES PLEINS POUVOIRS A PETAIN

                  A CETTE EPOQUE LES ELUS AVAIENT DES COUCOUGNETTES ET N ETAIENT PAS PRESQUE TOUS CORROMPUS.....................


                  •  OU LES ELUS NE NOUS POUURISSAIENT PAS LA VIE.....BIEN SUR.....TOUSENSEMBLE

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires