Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Le droit au logement : l’Etat ou la commune ?

Le droit au logement : l’Etat ou la commune ?

Le droit au logement semble patiner. L’Etat continue d’être mis en cause par les grandes associations. Le moment n’est-il pas venu de pointer la responsabilité des communes et peut-être de certaines associations ?


Bien qu’ayant été en parfait accord avec les associations sur le droit au logement jusqu’à présent, j’ai un peu plus de mal à comprendre la situation du moment. En matière de logement pour ceux qui au regard de leur autonomie personnelle peuvent y accéder, il n’y a pas de mon point de vue de limitation à l’offre. Cette offre correspond peu ou prou au capacité de réservation des préfets dans le parc social, soit une centaine de milliers de logements par an ce qui n’est pas si mal.

Les associations sont d’ailleurs les mieux placées pour faciliter l’exercice du droit au logement dans ce cas. Je constate dans ma région que ces dossiers ne sont pas pléthore, au point que je m’interroge sur la volonté de certains CHRS (Centres d’hébergement et de réinsertion sociale) de faciliter cet accès qui pourrait à moyen terme leur créer des problèmes de gestion faute de pensionnaires.

D’un autre coté, je suis conscient du manque de places pour des personnes à plus faible autonomie, ce qu’il est convenu d’appeler des Maisons relais. Il s’agit cette fois-ci de construire des établissements et il ne me semble pas que les fonds manquent, ils seraient plutôt sous-utilisés. Ces projets se heurtent en revanche au scepticisme ou à l’opposition des collectivités locales qui ne veulent pas de ces établissements sur leur sol.

Alors que souhaite-t-on réellement ?
Certains sans doute souhaiteraient que l’Etat se substitue en tout et pour tout aux collectivités locales, d’autres me paraissent plus ambigus exprimant une grande générosité nationale (déclaration d’intention, participation au réseau Education sans frontières, etc.) tout en défendant localement la priorité aux ressortissants de la commune. Il suffit de parcourir les programmes politiques des candidats aux municipales pour s’en convaincre.

Pour faire évoluer cette situation, un déplacement des actions associatives vers le local me paraîtrait salutaire mais je m’interroge sur le mode d’organisation des associations les plus actives, qui fonctionnant sur le régime d’une cooptation un soupçon parisianiste et élitiste, ont du mal à embrayer sur le débat local.

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 1er février 2008 09:41

    Ce droit constitue une grande avancée mais nous n’avons pas à laisser "des associations-bizness" non représentative ,venir pourrir cette loi pour reloger le reste du monde et toucher de l’argent.

    Cette loi est un droit pour les citoyens et seul l’Etat doit etre en face ,rien entre les 2

    "Les associations sont d’ailleurs les mieux placées pour faciliter l’exercice du droit au logement "

    NON ,ne laissons pas ce type de structure détourner une loi qui appartient au citoyen et qui demain se permettra de dire le droit alors qu’elle ne représente que ses interets particuliers et ceux de ses clients

    NON NON NON

     


    • La Taverne des Poètes 1er février 2008 23:44

      Comme toujours Lerma montre son ignorance et son esprit réducteur : "Seul l’Etat et rien entre l’Etat et le citoyen". N’importe quoi ! C’est l’Etat qui garantit la mise en oeuvre du droit au logement mais ce sont les collectivités locales qui le mettent en oeuvre. L’Etat peut toutefois se substituer à la collectivité défaillante ou la contraindre.

      Lerma a tout simplement oublié qu’il y a eu en France une décentralisation dans les années 80. Navrant.

       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès