Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Le soleil se lève toujours à l’Est

Le soleil se lève toujours à l’Est

Certains doivent commencer à penser qu’il n’y aura pas d’aube pour notre Lorraine. Cette dernière semble en effet plongée dans les ténèbres d’une nuit éternelle, qui ne paraît plus finir. Pourtant l’espoir demeure, un espoir de fou, certainement, mais un espoir quand même, de voir la Lorraine retrouver tout son dynamisme, tout son honneur et toute sa force. Ainsi, le soleil se lève toujours à l’Est, et c’est par là que jaillira le renouveau.

Plus concrètement, la Lorraine a les moyens de se relever une bonne fois pour toute, de renaître de ses cendres comme le Phoenix. De cela, nous en sommes absolument convaincus. Il y a quelque chose en elle, il y a quelque chose dans le cœur de tous les Lorrains, une incroyable force, qui a toujours permis à la Lorraine de rebondir après les moments difficiles. Et il n’y a aucune raison qu’il en soit autrement de nos jours, même rabaissée et méprisée avec encore plus de virulence par les forces démoniaques de Paris. En effet, déjà en 1477, lorsqu’elle était menacée et assiégée par les troupes de Charles le Téméraire, la Lorraine s’était admirablement relevée, écrasant avec courage les Bourguignons lors de la fameuse bataille de Nancy qui se solda le 5 janvier par la mort du chef ennemi, date devenue aujourd’hui celle de la fête nationale lorraine, quasiment tombée dans l’oubli malgré les traditionnelles cérémonies orchestrées par quelques passionnés dans la cité ducale chaque année.

 De la terrible guerre de Trente ans et de son lot de massacres et de pillages perpétrés par les soldats français et les mercenaires suédois, la Lorraine s’est également relevée. Elle a survécut encore à toutes les manœuvres et les complots du Cardinal de Richelieu qui visaient à la détruire. Déchirée et meurtrie par les différents conflits qui se sont déroulés sur son sol sans qu’elle y trouve un quelconque intérêt ou à redire, 1870-1871, Première et Seconde Guerre Mondiale, la Lorraine a traversé le temps et les épreuves. Aucune autre province n’a en France subit autant de tourments, de cataclysmes et de malheurs. Et a-t-on vu ne serait-ce qu’une fois les vrais Lorrains pleurnichés sur leur sort ou gesticulés comme de vulgaires poupées de bois à l’image des Basques, Bretons ou autres Corses et Alsaciens qui rêvent d’un idéal qui ne verra jamais le jour, mais qui en plus ne trouve aucune légitimité, et ce contrairement à la Lorraine.

 Au lieu de cela, les Lorrains se sont retroussés les manches pour rebâtir ce que on leur avait détruit et volé. Après le feu des armes vint celui de la sidérurgie et des hauts-fourneaux qui firent un temps la prospérité de notre province avant de s’éteindre aussi subitement que la France venait d’abandonner ses citoyens les plus dévoués. Alors même que la Lorraine commençait à se relever encore une fois de ses blessures, voilà que le gouvernement français n’eut pas d’autre idée que de fermer les casernes, puis les tribunaux et les écoles. Ce même gouvernement qui n’a d’autre dessin que de faire de notre Lorraine sa poubelle nucléaire une fois l’avoir dépouillée et de ses habitants et de ses richesses. Cela dit, chers compatriotes, nobles citoyens Lorrains, il n’y a pas de fatalité pour la Lorraine. Pour cela, nous devons reprendre notre destin en main et nous remettre en ordre de marche.

Un grand défi attend aujourd’hui la Lorraine, un défi qui l’amène à réfléchir et à se positionner non pas sur des enjeux exclusivement locaux ou nationaux, mais profondément mondiaux. Et la Lorraine rebondira envers et contre tous, comme elle à toujours su le faire. D’ailleurs, elle n’a pas attendu que vienne frapper la crise pour entamer une profonde mutation et une reconversion enfin réussie, en misant sur le développement durable, les énergies renouvelables et les nouvelles technologies. Certes, il est vrai, certaines zones souffrent, blessées et profondément marquées par les cicatrices, parfois récentes, souvent injustes, de l’Histoire. Mais ne croyez pas que la Lorraine ne saurait tirer son épingle du jeu malgré toutes ces difficultés. Ne sous-estimez jamais les ressources et tout le potentiel de notre province. Ici, des Technoparc voient le jour, là, les secteurs miniers s’apprêtent à tirer profit de la géothermie. Un peu partout, la Lorraine se veut innovante et résolument tournées vers les énergies et les industries de demain, comme à Chambley où va prochainement être produit un nouvel avion. De même, le tourisme semble être résolument une nouvelle opportunité à saisir, tant les richesses architecturales, culturelles, gastronomiques et bien sûr naturelles sont importantes. Il convient maintenant de concrétiser toutes ses actions, tous ses efforts afin de nous ancrer durablement dans cette filière prometteuse. C’est ce qui est en train d’être fait près de Sarrebourg dans le bois des Harcholins, où se construit actuellement l’un des plus grands Center Parcs d’Europe, à Metz avec le Centre-Pompidou ou encore à Nancy avec la restauration du Musée Lorrain.

Le dynamisme de notre si belle province dépend intimement et étroitement du développement et de la bonne santé de ses deux métropoles : Metz et Nancy. Or, c’est justement ici que se dessinent de nouveaux projets urbains d’envergure continentale. Le quartier gare et Brabois dans la cité ducale, le quartier de l’Amphithéâtre et le technopôle II à Metz n’en sont que quelques exemples parmi d’autres. Encore une fois, il n’existe pas de fatalité pour la Lorraine pour qui veut bien croire en elle. La Lorraine se relèvera encore pour écrire l’une des plus belles pages de son histoire. Ensemble croyons en nos capacités et à notre avenir. Oui, nous le pouvons. Et oui, nous le ferons !


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Yannick Harrel Yannick Harrel 2 janvier 2009 13:48

    Bonjour,

    Je suis tout à fait d’accord pour corroborer le fait que la Lorraine a des qualités indéniables. Notamment humaines. Je l’ai déjà signifié dans mes commentaires sur le sujet et je n’ai toujours pas changé d’un iota.

    Maintenant l’autre versant du problème c’est comment est canalisée cette formidable énergie humaine. Déjà le Luxembourg en aspire une bonne partie, il ne faut pas se leurrer (encore que de nos jours, la crise financière rend la situation plus précaire, au moins pendant une bonne année). Ensuite, que font concrètement les élus pour aider à redresser économiquement la Lorraine ? N’a-t-on pas par exemple trop tenté de supporter à fonds perdus le secteur de la metallurgie/sidérurgie alors qu’il devenait patent à l’orée des années 80 que c’était devenu sans lendemain pour une bonne partie des sites ? Est-il normal aussi que le TGV-Est que l’on a tellement attendu pour relancer l’économie régionale et qui a été supporté financièrement pour une très grande partie par les fonds des collectivités territoriales est un de ceux dont le ticket est le plus onéreux du territoire, à tel point que j’ai l’impression d’être ponctionné deux fois ?

    Des questions en vrac pour ne pas laisser toute cette énergie volontariste retomber comme un soufflé. Pour moi, le futur s’il doit s’annoncer radieux doit combiner deux axes : formation de haut niveau + subventions et assistance structurelle aux projets liés dans les nouvelles technologies. La valorisation touristique du territoire est aussi une piste à envisager, néanmoins je reste prudent car je ne souhaite pas que la région se tertiarise trop et devienne un zoo à grande échelle.

    Cordialement


    • millesime 2 janvier 2009 17:36

      parmi les atouts de la Lorraine il y a les réseaux de circulation : TGV, A31/A4, Aéroport, Moselle canalisée,
      de quoi attirer les entreprises, auxquelles il est possible d’offrir un foncier équipé.
       Reste à nos élus et têtes pensantes à se réunir pour plancher sur l’avenir en tenant compte de ces atouts
      afin de choisir des objectifs (ou trouver des locomotives), ou des priorités, ou axes de développement
      et définir des moyens.
      Le Luxembourg est notre voisin avec lequel les liens sont privilégiés, tant au niveau économique qu’industriel, mais il ne faut pas négliger la Sarre. Le développement de la Moselle du nord passe par la collaboration avec son voisin réhnan tout comme les liens que nous avons avec le Luxembourg.
      (il suffit de constater le développement de l’aéroport de Francfort Hahn, grâce à sa collaboration avec Rayanair qui aurait pu être à Louvigny si les lorrains en avaient saisi l’opportunité.. !)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès