Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Léo Cotti : chanteur de l’ombre

Léo Cotti : chanteur de l’ombre

Marseille regorge d’artistes incompris, des cas uniques, comme il n’en existe que chez nous. La légende de Léo Cotti, le taxi chantant de Marseille, a su traverser les décennies sans jamais qu’on l’oublit. Bien plus qu’une voix, Léo écrit des textes sur la Corse, les pieds noirs ou d’autres choses. C’est « chez lui », sur le terrain de boule des Cajolles , en face du stade Vélodrome qu’il nous a donné rendez-vous.

Il faut avouer que tout n’a pas toujours été rose pour ce pur Corse et son épouse Jacqueline. D’abord peintre en bâtiment, il récupère très vite le taxi de son père, dans lequel il sillonne les quatre coins de Marseille.

Amoureux de la chanson française, c’est tout naturellement qu’il pousse la chansonnette en conduisant ses clients, qui découvrent alors un chauffeur pas comme les autres. D’ailleurs Léo n’hésite pas à enregistrer un 45 tours, que ces fans (clients) les plus fidèles s’arrachent à un prix raisonnable.

Le Taxi chantant s’attire vite la curiosité de la presse locale, qui dresse le portrait d’un homme sincère et attachant. De fil en aiguille, après quelques galères, Cotti réalise son rêve, il chante en direct sur France 2 en 1985 dans l’émission Champs Elysées de Michel Drucker. Après avoir conquis 10 millions de téléspectateurs, il enchaîne quelques apparitions dans les médias nationaux.

Sans rien à perdre et tout à gagner le chanteur et son épouse vendent leur appartement marseillais pour louer le prestigieux Casino de Paris, la salle de 1200 places sera remplie ! Malgré ses efforts, le succès ne reste finalement qu’éphémère. Seule la Canebière et sa mythique salle de l’Odéon ou encore le fameux théâtre Toursky accueillent encore régulièrement l’artiste à bras ouvert depuis plus de 25 ans.

Portrait de quelqu’un de vrai (sans oublier Jacqueline bien sûr !)

En dehors de la musique, Léo Cotti et son épouse Jacqueline restent des petits commerçants aux multiples aventures. Passant du taxi à un camion de pizza, et du feu de bois à un Pub sur le Vieux Port, le couple finit par acheter un hôtel meublé avant une retraite bien méritée.

Une vie animée au rythme de la chanson, toujours présente dans leurs commerces. Mais aussi à la merci des hauts et des bas, pour un homme et une femme qui « ne sont pas nés de la cuisse de Jupiter ». Pour ce qui est de l’artiste, Léo est quelqu’un de vrai, à l’image d’un Francis Lalane ou d’un Gilbert Montagné, il chante avec son cœur, avec ses tripes.

Un personnage touchant, à la formidable chevelure, qui a bravé le mépris et les moqueries au son d’une voix authentique et sans micro !

Voir l'interview vidéo de Léo Cotti : chanteur de l’ombre
 

Laurent Marin - News Of Marseille


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • arobase 21 octobre 2011 12:07

    salut léo, souvenir du temps de radio sprint et des veillées du vendredi soir avec bati, , sixte et tous les autres.. et jacqueline qui nous récitait ses poèmes !

    bravo pour cet article.

    • arobase 21 octobre 2011 12:08

      quel est l’idiot qui peut moinsser ce texte ?


      • Pie 3,14 21 octobre 2011 22:47

        Deux choses amusantes sur ce fil rachitique :

        Une chevelure défigurante qui empêche de voir, c’est rare.

        le commentaire du fan qui dévalorise involontairement : « quel est l’idiot ( au singulier, deux votes) qui peut moinsser ce texte ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

NewsofMarseille

NewsofMarseille
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès