Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Les chats fourrés au chat de gouttière

Les chats fourrés au chat de gouttière

J'ai eu la chance de passer les vingt premières années de ma vie à la campagne, à une époque où l'on prenait encore le temps de parler, de discuter et de raconter ; voici une petite histoire que je tiens d'un vieux maréchal ferrant aujourd'hui disparu.

Du temps de mes vaches grasses, j'avais deux chevaux, un AQPS que j'avais acheté à une amie éleveuse amateur, et un petit arabe aussi beau que doux et affectueux.

L'entretien des deux équidés comportait un ferrage tous les trois ou quatre mois et c'est Marius un maréchal ferrant en fin de carrière qui venait avec sa camionette et sa forge portative, tailler et ferrer les deux bestiaux.

Marius ferrait à la française, ce qui signifie qu'il ne tenait pas les pieds des chevaux et qu'il avait besoin d'un aide, moi en l'occurrence pour tenir les sabots. C'est ainsi que nous passions deux bonnes heures à déferrer, curer, rogner, parer, chauffer les fers, les mettre en forme, les ajuster, clouter, river, puis limer, pour offrir aux deux destriers deux paires de chaussures neuves.

C'était également l'occasion pour nous de deviser, de parler tout en travaillant, Marius étant intarissable, après une carrière de presque cinquante années de ferrage.

C'était un personnage : chasseur, pêcheur, braconnier à ses heures, un peu maquignon dans le commerce de chevaux, coureur de jupons, également, amateur de bonne chère et de petit blanc sec, il était de plus conteur et je crois un peu inventeur d'histoires, sur sa vie son travail, et relatait tout un tas d'anecdotes savoureuses.

Ainsi il me raconte un jour cette histoire de chats et de gendarmes.

Dans son village, où il était connu pour faire les quatre cent coups, il reçoit un jour la visite des gendarmes, qui viennent frapper à sa porte ; en effet quelques voisins du quartier sont allés se plaindre que leurs chats avaient disparu, et avaient suggéré que les responsables pourraient bien être Marius et ses copains chasseurs qui avaient sans doute fait un carton sur les greffiers, un jour de désoeuvrement.

Il se trouve que ce jour là, les copains sont justement ensemble, et sont en train de déguster un petit Macon, en grignotant un peu de charcuterie apportée par l'un des compères, exerçant le noble art de charcutier.

Toute l'assemblée, Marius en tête, nie farouchement être les auteurs du carnage de félins, arguant de leur profond respect pour ces petits animaux, de leur goût prononcé pour le respect de la loi et des ses représentants, , et leur incapacité fondamentale à faire du mal à qui que ce soit.

Philosophant sur la méchanceté de notre époque et la tristesse que lui inspirait à la fois le destin tragique des minous, et la délation des voisins, Marius propose aux gendarmes de ne pas partir sans partager le verre de l'amitié, ce qu'acceptent volontiers les deux pandores après un premier refus de politesse.

Tout ce petit monde trinque donc en levant son verre de Saint Véran, Marius n'ayant pas son pareil, pour détendre l'atmosphère par un bon mot ou une gauloiserie.

Au deuxième verre -pour ne pas partir sur une seule jambe- Marius propose aux pandores, un peu de charcuterie, une terrine concoctée la veille par l'ami charcutier ; après s'être un peu fait prier, les deux brigadiers prennent une morceau du pâté accompagné d'une tranche de pain et savourent en connaisseurs, félicitant l'artisan pour l'excellence de son oeuvre, puis ils repartent, tout le monde se souhaitant bonne continuation, et en espérant que les assassins de chats soient vite démasqués.

C'est ainsi, concluait mon ami Marius, en s'esclaffant "que j'ai fait manger de la "terrine de chat", à deux poulets.


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • docdory docdory 27 mai 2013 11:58

    Histoire amusante, mais ayez pitié des ignares en matière d’hippisme : qu’appelez vous « cheval AQPS » ?


    • gordon71 gordon71 27 mai 2013 12:49

      bonjour 


      j’aime bien laisser traîner des éléments de jargon 

      ça permet de susciter les questions chez les plus curieux ;
      AQPS « autre que pur sang », dans le langage des courses hippiques donc un cheval qui n’est pas "pur sang’ anglais....

    • rosemar rosemar 27 mai 2013 12:54

      Bonjour Gordon


      je dirai même plus : Gordon aime bien faire l’intéressant...



    • gordon71 gordon71 27 mai 2013 13:02

      tout petit déjà, rose d’amour



      j’ajoute pour docdory, que mon cheval était un « selle français », mais cete catégorie étant un vaste fourre tout sans standard, ni de taille ni de morphologie, le terme AQPS indique que mon cheval par sa morphologie, était proche du modèle pur sang, galopeur....

    • Fergus Fergus 27 mai 2013 13:42

      Bonjour, Gordon.

      Excellente histoire qui fleure si bon le terroir ! Ici, en Bretagne, j’ai entendu une histoire analogue avec du ragondin. Il est vrai qu’il prolifère désormais au point d’être piégés à Rennes par des employés municipaux qui s’en lèchent la babines.

      Manger du chat, cela m’est d’ailleurs arrivé lorsque je faisais mon service militaire. Affecté durant une semaine à la garde d’un dépôt de munitions isolé dans un vieux fort avec trois autres bidasses et un sergent (à Sennecey, près de Dijon), les camarades cuisiniers nous envoyaient chaque jour notre bouteillon de frichti. Un jour, c’est du civet de lapin que nous avons reçu. Excellent, ce civet ! A ce détail près que le râble de ce lapin était un peu particulier, et le goût de la viande quelque peu différent de celui auquel nous étions accoutumés, mais cela pouvait venir de la sauce. A bien étudier les ossements, nous avons quand même eu la certitude qu’il s’agissait de chat et non de lapin. Pauvre chat !

      Pour en revenir à vos plaisantins coupables d’outrage à la maréchaussée, il est heureux pour eux que, n’ayant pas été démasqués, ils n’aient pas eu affaire à de vrais chats-fourrés, ceux qui portent hermine dans les prétoires !

      Cordialement.


      • appoline appoline 29 mai 2013 19:38

        Le pâté de ragondin, vous devriez goûter, c’est très bon


      • gordon71 gordon71 27 mai 2013 13:49

        bonjour Fergus


        j’apprends tous les jours,
         pour moi les chats fourrés c’étaient les gendarmes, alors que ce terme désigne un homme de loi, merci de votre remarque, 

        en fait le chat fourré peut aussi être un greffier, amusant non ? 

        • Vipère Vipère 27 mai 2013 13:53

          Bonjour à tous

          Echange toutes les « terrines de chats » contre « un petit arable aussi beau que doux et affectueux » ! smiley


          • Vipère Vipère 27 mai 2013 14:03

            Qu’est ce que demande un chat qui entre dans une pharmacie ?

            - un sirop pour ma toux !

            ==================================================

            Qu’est-ce que demande un chien qui entre dans une pharmacie ?

            - un sirop contre ma toux !


            • gordon71 gordon71 27 mai 2013 15:09

              vipère

              c’est un chien quelque peu

              allergique aux chats foin....


            • COVADONGA722 COVADONGA722 27 mai 2013 14:27

              yep , se moquer des Pandores cela vous vaudras l’écha faut !!!


              • COVADONGA722 COVADONGA722 27 mai 2013 14:35

                puisque vous parlez chevaux , je profites de votre courtoisie naturelle pour vous narrer une mienne expérience !

                Yep chevauchant un énorme entier d’Hanovre elle montait comme une déesse le savait et aimais a le faire voir. Mains de fer, rien que sous la pince l’étalon transpirait , petite dame ayant une toujours une revanche en cour ,
                 Je suivais distrait et peinard sur une petite barbe qui gambadait et encensait un peu, je montais peu autoritaire ,petit homme moyen qui se baguenaudait aux bois bien incapable de prouver quoique ce soi dans ma selle.
                Le tronc barrant le chemin semblait anodin ,enlevant l’étalon la dame finit avec lui glissant dans la gadoue qu’ était devenu le sentier . La jument et moi avons simplement contourné l’obstacle, fort content l’un de l’autre .
                Equitation :mâles, femelles ?sur des mâles ou des femelles ? yep il en est des humains
                comme des bêtes le genre a rarement à voir avec l’intelligence .
                Asinus : ne varietur 


                • gordon71 gordon71 27 mai 2013 15:14

                  salut ô vénérable copiste 

                   et tu ne t’es m^me pas arrêté pour aider la dame à sortir de la m..... ? j’ai du mal à le croire


                  as tu remarqué comme les cavaliers ressemblent à leur monture, ou l’inverse, ?
                   
                  j’ai remarqué souvent que le cheval était un miroir fidèle de mes émotions dde mon état, dur quand je l’étais moi même, au contraire souple et réceptif quand je medétendais... pour les balades en forêt, j’ai quelques histoires cocasses à raconter également ....


                • appoline appoline 29 mai 2013 19:52

                  Bon, en parlant de monture, il faut que j’aille faire nettoyer la mienne chez Carwash, j’espère qu’elle ne va pas trop ruer.


                • MARMOR 27 mai 2013 18:35

                  Bravo pour avoir passé la modé sans faire du Rosemar, indigneux et catastropheux !!


                  • gordon71 gordon71 28 mai 2013 07:06

                    salut Marmor 


                    hier 31 articles dans l’espace MODe


                    j’ai bien peur que ce soit le chant du signe pour moricavox.....

                    du cygne pardon

                  • COVADONGA722 COVADONGA722 28 mai 2013 07:47

                    sic transit gloria mundi !


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 mai 2013 18:52

                    Depuis que les bracos ont un congel comme les autres , la vie des chats s’est allongée en milieu rural ...


                    • gordon71 gordon71 27 mai 2013 20:55

                      salut Aita


                      une petite vidéo sur les bracos du temps jadis, qui venaient vendre leur prises à la foire aux « sauvagines » de Chalon sur Saône



                      (article refusé par Avox) :

                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 mai 2013 21:11

                      Encore heureux que ça s’est calmé le massacre ....
                      Observer de nuit un blaireau ,une fouine ...etc ...dur dur aujourd’hui ...
                      La législation a fait du bien ,ils ou elles reviennent ...petit à petit .


                    • gordon71 gordon71 27 mai 2013 21:26

                      je suis assez d’accord avec toi Aita 


                      sauf que les piégeurs n’ont pas disparu, les préfectures délivrent deux cent autorisations dans mon département ....

                      ces types là mettent les peaux a la poubelle, ils piègent pour « le plaisir »

                      alors que les bracos du temps jadis gagnaient leur croute avec les peaux de renards ou de fouine, donc s’arrangeaient pour laisser en vie de quoi renouveler largement la population d’animaux qui leur assurait un petit complément de salaire

                      ils avaient tout intérêt à gérer intelligemment la population de nuisibles...

                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 mai 2013 21:27

                      @Gordon 


                      j’ ai ouvert le lien , putain de joli reportage sur la vie d’ antan .

                      Magnifique , merci .

                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 mai 2013 21:36

                      Y’a pas de comptage ???
                      Sinon les connards de viandards/tueurs ....une plaie ...
                      Ici ou je suis en métro ,mon fragin m’a dit qu’il y a 2 ans un enfoiré a tué un couple de Balbuzards ... smiley


                    • gordon71 gordon71 27 mai 2013 21:58

                      garde chasse est une espèce en voie de disparition....


                    • gordon71 gordon71 27 mai 2013 21:28

                      et j’ajoute qu’aujourd’hui les voitures tuent plus de blaireaux et de renards que les chasseurs ...


                      • gordon71 gordon71 27 mai 2013 21:34

                        captain


                        la foire s’est arrêtée en 1993, elle remontait au moyen âge , comme le dit Aita pas de quoi se lamenter mais il y avait là un moment très important de la vie de cette petite ville qui a une très longue tradition de marché 

                        il faut aller sur le marché de Louhans en bresse bourguignonne , pour voir des tronches et des patois qui rappelle celle de la vidéo....

                        • gordon71 gordon71 27 mai 2013 21:59

                          qui rappellent ceux de la vidéo pardon


                        • Constant danslayreur 28 mai 2013 07:49

                          Un billet qui fait du bien merci.
                          Je travaille dans une base vie avec un tas de nationalités différentes travaillant et cohabitant ensemble, l’idéal pour en apprendre plus sur le bipède mais bon ce n’est pas le sujet.

                          Un jour P. un franco-italo-japonais (eh oui), véritable biopole positif à la bonne humeur contagieuse s’est mis soudaincoup et pendant plusieurs jours de suite, à ne plus sourire du tout.

                          Au bout d’un moment, ça ne se posait plus en termes d’indiscrétion mais en termes de pote, alors j’y suis allé : « Un souci P., le boulot ? »

                          « Du tout ça va très bien de ce côté là merci, c’est Fafa, ça fait quatre jours qu’il n’est pas rentré, il ne m’a jamais fait ça et si tu veux ... j’ai beau ne pas être parano ... j’ai comme l’impression que les vietnamiens m’évitent du regard ces jours-ci ... si tu vois ce que je veux dire... »


                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 mai 2013 09:16

                            Bonjour Gordon , 


                            je viens de lire l’ article alors qu’ hier soir juste j’ ai regardé le lien . 

                            C ’est une histoire très rigolote que vous racontez là , et faire avaler du chat à deux poulets matou  a fait plu . 

                            Me souviens bien du maréchal-ferrant de mon petit village , son travail avait une autre 
                            allure que le mécano qui change les disques des freins . 

                            Hennir ou klaxonner , faut choisir . 

                            Cette région de Chalon je l’ ai souvent fréquentée , se tenant un marché 
                             le vendredi ainsi que le dimanche  et d’ autres petits marchés aux alentours . 
                            La rue aux Fèvres et la place Saint Vincent  séparés par l’ église saint Pierre 
                            font un très joli parcours . 

                            Vous parlez de saint Véran ce petit blanc de la région , parlons aussi du Viré , 
                            un des meilleurs vins blancs du monde . Je connais la-bas un viticulteur qui sait
                            faire de première .

                            Autrement , le reportage a de formidable la façon d s’ exprimer des gens d’ alors .
                            Clope au bec on devine les doigts jaunis par la nicotine , les commentaires
                            placés dans leur contexte valent tous les scénars des meilleurs faiseurs , ayant
                            la vertu du pris sur le vif . 

                            Vous avez cité le marché de Louhans du lundi matin qui reste une expression 
                            encore actuelle de la vraie ruralité . Par petits groupes les anciens démontent le 
                            monde qu’ ils avaient refait quand ils avaient 20 ans avec leur parler à eux 
                             c ’est à dire patois . On y trouve canards oies poulets pigeons pintades 
                            lapins et la plupart des animaux de basse cour . Des selliers chez lesquels
                            l’ usager du cheval fera emplette . Et aussi des vieux bistrots dans lesquels vers
                            9 heurs les camelots se regroupent pour casse-croûte et canon de blanc . Une ambiance de vie comme alors . 

                            Pas trop loin après le marché de Pierre de Bresse , beaucoup plus petit 
                            mais bien dans la campagne . 

                            Merci Gordon pour cette histoire ferrante et maréchalesque .


                            • alinea Alinea 28 mai 2013 10:04

                              J’aime pas qu’on tue les chats, alors, évidemment, aucune sympathie pour votre maréchal !! J’avais bien aimé votre article sur la foire de Chalon ! Il se trouve que c’est la ville de ma famille maternelle, et qu’à cette époque-là, j’ai dû m’y ennuyer à faire du « lèche-vitrine » !!
                              Ce que je retiens, c’est qu’à l’époque les poulets ne devaient pas avoir grand chose à faire pour s’occuper des chats perdus !! Le monde a bien changé !!
                              Merci pour ces histoires, nostalgiques

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès