Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Lorraine : Un « Télépont » pour remplacer les banques à Bainville-aux-Miroirs

Lorraine : Un « Télépont » pour remplacer les banques à Bainville-aux-Miroirs

La commune de Bainville-aux-Miroirs a dernièrement mis en place un « Télépont », afin de financer la réfection de son pont.

L’ouvrage de 70 mètres de long qui enjambe la Moselle à la sortie du village s’est effondré en 2011 suite à une crue exceptionnelle du fleuve. Quand le pilier a cédé sous la force de l’eau, le préfet a immédiatement décidé de lancer des travaux. Il y avait en effet un risque que le pont s’écroule complètement, ce qui aurait créé un barrage et inondé toute la région. Le pont a été refait en quatre mois seulement, alors qu’il faut compter en moyenne quatre ans pour de tels travaux. Comme quoi, quand l’administration française veut aller vite, elle le peut.

20 % des travaux de réfection, qui s’élèvent à 600 000 euros, ont été facturés à la commune. Soit une ardoise à régler de 200 000 euros pour ce petit village meurthe-et-mosellan de 342 âmes situé entre Nancy et Epinal. Le pont, fréquenté quotidiennement par 350 véhicules, est en effet communal. Une aberration. Il devrait être à la charge du département. Incapable de rembourser seul ses dettes faute de moyens financiers, Bainville-aux-Miroirs demande à sept banques de lui accorder un prêt pour sortir la tête de l’eau. Mais toutes ont refusé, dédaignant ainsi jouer leur rôle.

Le conseil municipal a dernièrement décidé d’organiser un « Télépont » pour sensibiliser et alerter l’opinion. Un droit de passage de 0,50 euros est demandé. Une opération symbolique qui ne devrait pas empêcher la commune d’être en faillite sans l’appui des banques.


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • philippe913 10 février 2014 10:18

    Les banques responsables ?

    ça ne devrait pas être les banques mais l’Etat qui gère ça.
    Les collectivités territoriales n’ont pas le droit de faire des déficits, mais elles peuvent s’endetter à mort. Quelle hypocrisie. La commune, vu sa taille, ne peut pas payer ce genre de choses. Que font le département et la région ? Pourquoi ne fusionne t-on pas cette mini commune avec une plus grande ?

    Les banques n’ont rien à voir avec ça.


    • foufouille foufouille 10 février 2014 12:11

      175€/jour soit 17500 pour 100 jours = plus de 63000 par an. le pont sera rembourser dans un peu plus de 3 ans


      • Rincevent Rincevent 10 février 2014 14:33

        @ foufouille

        Bien calculé mais il est probable que la commune n’aura pas le droit d’établir un tel péage. On pourra compter sur le préfet (représentant de l’Etat…) pour s’y opposer au nom de la liberté de circulation, on parie ?


        • Groupe BLE Lorraine Groupe BLE Lorraine 10 février 2014 19:37

          @philippe913

          Les banques accordent des prêts qui doivent financer les travaux. Sans prêt, pas de financement. L’Etat a payé ses 20 % du projet, la commune ne peut pas et se retrouve du coup ... endettée.


          • Groupe BLE Lorraine Groupe BLE Lorraine 10 février 2014 19:39

            Au lieu de spéculer avec notre argent sur les marchés financiers, les banques devraient plutôt investir dans l’économie locale et les territoires, bref, jouer leur rôle. Tout le monde y serait gagnant, surtout l’intérêt général.


            • philippe913 11 février 2014 07:09

              les banques ne doivent rien. Les banques sont des entreprises à but lucratif. Si elles ne veulent pas prêter, c’est qu’elles estiment que la commune n’a pas les moyens de rembourser.
              Encore une fois, qui est fautif ? la banque qui ne veut pas prêter car elle ne juge pas l’emprunteur solvable ? Ou l’Etat qui force une commune à dépenser de l’argent qu’elle n’a pas ?
              Encore une fois, il y a la communauté de communes, le département, la région, et même l’Europe. Personne ne veut payer ? et ça serait à une entreprise privée de le faire pour le bien général ? Dans quel monde vivez vous ?

              Enfin, la commune est endettée, soit, mais vis à vis de qui ? qui a avancé les fonds ? l’Etat j’imagine, via la préfecture. Et ce dernier ne veut pas garder cette créance ? il préfère essayer de la refiler à une banque ? Moi, ça m’interpelle... pas vous ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès