Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Mais pour qui roulent-ils, avec ce qu’ils nous coûtent (...)

Mais pour qui roulent-ils, avec ce qu’ils nous coûtent ?

A propos des lois qui doivent s'imposer en tant que telles, qu'elles soient ou non bénéfiques... A propos de l'avis du citoyen sur l'administration, vectrice dudit fonctionnement légal ou caste nombriliste et plus État dans l’État qu'au service de la Nation.

En préambule aux assises du Conseil de l’Éducation Nationale (1), une motion a été signée par le syndicat majoritaire enseignant, l’UDCFSM association des parents d’élèves et l’association des maires. 

Il s’agit d’une “analyse partagée des éléments qui constituent un obstacle à l’application de la réforme...” Des carences constatées à tous les niveaux (réfectoires inexistants, restauration au stade de vœux pieux, manque de salles de classe, locaux hors normes sinon dégradés, financement aléatoire des activités péri-para-extrascolaires, absence de personnel qualifié, etc...). Les auteurs de la motion concluent que, dans les conditions actuelles, il est impossible de mener cette mission ! Ils ne manquent pas de souligner ensuite que, suite à la visite de la ministre, il était normal de surseoir provisoirement mais légalement à la loi.

Il faut donc en déduire que le blocage est dû à l’administration locale des écoles. En demandant si madame la “vice-rectrice Nathalie Costantini” suivra la ligne demandée par la motion... ", même à travers les lignes, tout le monde comprend que c’est le vice-rectorat qui, en la circonstance, est incriminable !

L’administration est coupable de porter atteinte au système éducatif de Mayotte, aux progrès aussi lents qu’incertains et qui n’avait pas besoin de ça !

Quant aux citoyens, ils sont en droit de se demander si ces hauts-fonctionnaires vont dans le sens du peuple... En tant que contribuables sollicités à hauteur de 10 ou 15000 euros, sinon davantage pour un poste de vice-rectrice à Mayotte... ils sont en droit aussi, à ce prix, de se demander s’ils ont affaire à des serviteurs de l’Etat ou à des bureaucrates égoïstes, opportunistes et qui plus est autoritaristes...

Les mots de “Napoleone” à Talleyrand me reviennent à l’esprit... Bizarre... 

(1) gardons-nous des comités “théodule” qui aident la politique dans “l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde” pour reprendre Paul Valéry... Gardons-nous des beaux parleurs qui administrent l’anesthésique le plus capable d’endormir le peuple [après le préfet, nous avons eu droit, ce matin à une démonstration de la part du directeur du tourisme...])
Les problèmes de fond refoulés depuis des lustres n’arrêteront pas de remonter à la surface tant que les irresponsables ne voudront pas les traiter... 

Sources : http://www.linfokwezi.fr/ensemble-contre-les-rythmes-scolaires/
http://www.linfokwezi.fr/couverture/mercredi-16-septembre-2015/


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • michel 18 septembre 2015 10:55

    Mais ils gagnent autant ?????????????




    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 18 septembre 2015 16:54

      @michel
      merci de la réaction pour une question plus que fondée.
      Cet article de janvier 2015 répond en dévoilant ce qui relève du public mais n’est que disponible qu’à la demande et grâce au Net... je vous laisse le soin d’en tirer la synthèse...

       http://www.lemonde.fr/education/article/2015/01/06/les-10-000-euros-d-etrennes-des-recteurs-d-academie-font-grincer-des-dents-les-enseignants_4550376_1473685.html


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 18 septembre 2015 17:51

      @michel
      Et j’oubliais de parler, pour le cas précis de Mayotte, d’une prime d’éloignement se montant en gros à 90 % du salaire.... pour ne pas dire « doublant le salaire »...


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 23 septembre 2015 08:36

      « La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration. » Art 15 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès