Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Malaise dans la rue Doudeauville

Malaise dans la rue Doudeauville

Pour information, depuis 5 mois la rue Doudeauville située dans le XVIIIème, un axe primordial en direction de Montmartre, est en TRAVAUX et interdite en partie à la circulation routière par tronçons : « elle sera plus belle, plus accueillante mais certains riverains comme moi ressentent un véritable MALAISE et même une véritable inquiétude face à ce »nettoyage hygiéniste«  visant à »CIVILISER le quartier" (voir photo) : ça s’apparente en fait à une véritable mesure de rétorsion pour réguler, provoquer les déplacements de certaines populations qui font battre le cœur du quartier de Château Rouge et qui lui donnent ce cachet si particulier au nord-est de la capitale.

C’est en forme d’alerte citoyenne que je porte à la connaissance du public qui connaît et/ou qui ne connaît pas ce petit village tellement convivial, ensoleillé et exotique

Pour information, depuis 5 mois la rue Doudeauville dans le XVIIIème est en travaux : "elle sera plus belle, plus accueillante, plus conviviale, avec des pistes cyclables, des trottoirs flambant neufs, des espaces verts, des parkings "Velib", des parkings 2 roues plus agréables, des parkings voitures confortables et surtout un éclairage urbain plus lumineux " certainement agrémentés de caméras de surveillance vidéo plus performantes.

Bref cette rue en travaux est véritablement un investissement pour un meilleur confort dans la ville et dans cet arrondissement jusquà présent populaire.

Mais attention aux bobos !!! : Ces informations sont l’argumentaire développé sur tous les panneaux affichés par la Mairie du XVIIIème pour justifier les dépenses énormes entreprises dans cette rue.

"Viva ! Viva ! Viva !" répondent certains autres riverains bobos pour la plupart et ravis enfin de ne plus avoir à supporter cette maudite circulation automobile, polluante, sale, avec des immatriculations 92, 93, 95 et autres encore plus lointaines, ces bouchons interminables causés par cette population majoritairement africaine en quête de produits alimentaires, vestimentaires et autres spécifiques de leurs pas.

"Tout le monde il est content, tout le monde il est beau’" "cette rue, enfin, on y respire et on va y respirer encore mieux !" reprennent en cœur tous les "Bobos" et autres du quartier affublés de leurs sonnettes agressives sur leurs deux roues lisses, non-polluants et tellement politiquement corrects dans l’air du temps civilisé du développement durable.

 Mais moi qui vis dans cette rue depuis si longtemps je ressens un véritable malaise, une très grande inquiétude : "la photo", ci-dessus prise par mes soins aux alentours du quartier quelques mois avant, parle d’elle même, ai-je besoin d’en rajouter si ce n’est que j’observe déjà que les commerces de produits africains commencent à fermer les uns après les autres, faute de clients et surtout du fait de l’augmentation des loyers à cause de le beauté annoncée pour cette fameuse rue Doudeauville axe stratégique vers Montmartre, dans laquelle la Mairie du XVIIIème a tant investi avec nos impôts locaux (on va s’en apercevoir l’an prochain)
 
Ne serait-ce pas une manière déguisée de faire fuir ces populations africaines vers d’autres lieux où elles seraient moins "visibles" moins "terrifiantes", moins "bruyantes", moins "embarrassantes" ... ? avec un discours extrêmement policé et lisse se réfugiant derrière des considérations du type "hygiéniste" héritées du XIXème siècle à l’époque des grands travaux "Haussmanniens".
 
Comme ça, tous les propriétaires habitant dans cette rue pourront apprécier enfin de vivre dans un espace enfin "CIVILISÉ" et seront débarrassés de toutes ces "NUISANCES" causées par ces étrangers qui ont de drôles d’odeurs et de drôles de mœurs et surtout qui viennent d’ailleurs, d’abord de banlieue et puis surtout de pays lointains !
 
Le malaise est grand car je sens quelque part que cette mise en travaux procède de la mise en œuvre d’une politique de la ville ayant des conséquences sur la vie du quartier et j’espère que les faits me donneront tort : il y a toujours eu un désir affiché de se débarrasser de ces populations qui se déplacent ici à le recherche de leurs produits spécifiques et de les obliger, de manière douce, policée, politiquement correcte, mais ferme vers un autre lieu moins visible et mieux cantonné dans un espace nouveau à construire .
 
Alors "Alerte au malaise dans la rue Doudeauville" : on risque de perdre cette atmosphère de véritable petit village africain où le soleil brille tous les jours dans les magasins et les restaurants tellement attachants et humains : un espace de civilisation risque de disparaître à cause de cette société plastique et tellement "parisienne" qui envahit tous les beaux espaces de convivialité appréciés par des gens comme moi et je le revendique très haut et très fort n’en déplaise aux esprits grincheux et étriqués.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • amipb amipb 21 mai 2009 12:45

    C’est cela votre argumentation ? 0,01 % de la population peut donc aller se faire voir ailleurs ? Ne pas oublier que les 99,99 % restants sont divisibles en unités de 0,01%...


  • killy 21 mai 2009 13:01

    Il me semble que l’article est classé dans Actualités > Info locale, je comprends donc mal votre réaction philippe... Par ailleurs rien ne vous oblige à le lire .


  • ouallonsnous 21 mai 2009 15:42

     Il est évident que nous assistons à un nouvel « exploit » et une nouvelle manifestation xénophobe de racisme déguisé, confinant à une sorte d’apartheid, d’une mairie d’arrondissement dite « socialiste », mais en réalité bobo-sioniste, à l’égard des populations « naturelles » de nos quartiers parisiens populaires.

    Aprés le 19iéme et son équipe municipale « vendue » au communautarisme le plus activiste qui soit, nous allons assister au développement de nouvelles implantations importés dans l’arrondissement voisin, si nous n’y prenons garde en reprenant la maïtrise de nôtre environnement, en particulier des gens que nous élisons.


  • Jean Chol POIVRESSELLE Jean Chol POIVRESSELLE 22 mai 2009 10:59

    La vie qui règne dans la rue Doudeauville n’a rien à voir avec l’esprit de stimatisation contre des catégories et le trait choisi est la provocation afin de vous permettre de vous exprimer librement dans la limite de la bienséance.
    Merci,
    Jean Chol Poivresselle


  • Bulgroz 21 mai 2009 12:52

    « on rique de perdre cette atmosphère de véritable petit village africain où le soleil brille tous les jours dans les magasins et les restaurants tellement attachants et humai : »

    Moi aussi, j’ai très peur que tout cela se perde, 

    Mais, avez vous versé des larmes quand ce quartier a perdu son caractère de souche Franco- Français ? C’était quand déjà que tous les commercants blancs se sont barré ?

    Rien n’est perdu cependant, vous pourrez toujours retrouver cette vraie atmosphère africaine en brousse Somalienne ou Zimbabwéenne.

    • EXPAT456 21 mai 2009 16:06

      +1
      Il faut quand meme etre bien pensant (ou bien naif) pour ecrire comme l’auteur cette angoisse de ne plus se retrouver en afrique dans un quartier de Paris !
      Tout comme l’auteur je suis un inconditionnel de la joie de vivre des africains (et plusieurs annees passees sur ce continent m’en laissent un souvenir authentique) !
      Pourtant, on ne peut laisser un quartier de la capitale sans renovation sous pretexte d’authenticite ... africaine.
      Un conseil : « allez combler vos desirs d’afrique ... en afrique » ! C’est bien plus authentique.


    • Jean Chol POIVRESSELLE Jean Chol POIVRESSELLE 22 mai 2009 11:18

       La vie qui règne dans la rue Doudeauville n’a rien à voir avec l’esprit de stimatisation des catégories sociales et ehniques et le trait choisi ici dans mon article est la provocation afin de vous permettre de vous exprimer librement certes dans la limite de la bienséance et du respect de chacun.
      Merci,
      Jean Chol Poivresselle


    • Guy Liguili Guy Liguili 21 mai 2009 12:57

      Je voulais signaler qu’il y a également des travaux dans la rue Hittorf, située dans le Xème arrondissement.
      Il risque également d’y en avoir rue Eugène Pereire à Ballancourt sur Essonne (91), voire à Guignonville (Loiret).


      • killy 21 mai 2009 13:03

        Assez hallucinant ce panneau quand même !!


        • anny paule 21 mai 2009 15:53

          Décidément, à la lecture de certains commentaires, N. I° a de beaux jours devant lui !
           
          Il a des suppots, même sur un journal citoyen ! Agoravox, si je ne m’abuse, signifierait « la voix du peuple » (Agora, place publique, donc du peuple, et vox, voix)...
          Je constate que ce peuple est raciste, xénophobe, bobo, individualiste... autant de « qualités » prisées par notre président !

          Dans ce cas, je ne me sens pas française, au sens où certains semblent l’entendre !

          Comme le note killy,« hallucinant ce panneau » qui en dit long sur les intentions de ceux qui ont mis en oeuvre ces travaux.
          Cela me rappelle la grande rénovation urbaine de Bordeaux. Vous savez, la ville de Juppé ! La ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO (vieille ville négrière, ce doit être normal !!!). Certes, on peut y circuler à pied, ou à vélo (quoique la police y soit très zélée vis à vis de certains cyclistes !), on est bien desservi par des tramways silencieux et « écologiques » (à vérifier, ils consomment de l’électricité, peut-être nucléaire, Braud et Saint Louis n’est pas loin !), les quais sont devenus des lieux de promenade agréables, mais la froideur de certains quartiers, gris de granit ou de bitume n’est pas en harmonie avec la blondeur de la pierre. Et, pour cette réalisation, réhabilitation, que de changements dans l’occupation des lieux ! Combien de déménagements ? Combien de souffrances ?
          Décidément, notre « beau pays de France’, »terre d’asile" est en train de perdre son âme !



          • ouallonsnous 22 mai 2009 10:24

            A anny paule, bien sûr, hallucinnant ce panneau, mais ne sommes nous pas responsables ?

            En tant que citoyen, nous nous laissons déposséder de nos droits, de notre humanité, de « nôtre souveraineté » sur l’environnement qui nous appertient et que nous souhaitons à notre image et conforme aux valeurs dont nous sommes détenteurs !

            Pour pouvoir continuer à être français, une seule solution ; Il est évident que nous assistons à un nouvel « exploit » et une nouvelle manifestation xénophobe de racisme déguisé, confinant à une sorte d’apartheid, d’une mairie d’arrondissement dite « socialiste », mais en réalité bobo-sioniste, à l’égard des populations « naturelles » de nos quartiers parisiens populaires.

            Aprés le 19iéme et son équipe municipale « vendue » au communautarisme le plus activiste qui soit, nous allons assister au développement de nouvelles implantations importés dans l’arrondissement voisin, si nous n’y prenons garde en reprenant la maïtrise de nôtre environnement, en particulier des gens que nous élisons.

            Rappelons nous donc de qui nous trompe et bafoue les principes de notre république à chaque fois que nous devront élire des responsables !


          • Jean Chol POIVRESSELLE Jean Chol POIVRESSELLE 22 mai 2009 11:15

            Pour répondre à ouallonsnous et d’ailleurs j’ai du mal à me connecter pour lui répondre directement et franchement !
             La vie qui règne dans la rue Doudeauville n’a rien à voir avec l’esprit de stimatisation des catégories sociales et le trait choisi ici dans mon article est la provocation afin de vous permettre de vous exprimer librement certes dans la limite de la bienséance et du respect de chacun.
            Merci,
            Jean Chol Poivresselle


          • Fergus fergus 21 mai 2009 16:41

            Je comprends parfaitement votre émotion, étant moi-même très attaché à ce quartier et à sa population africaine dont le coeur bat au marché Dejean. Cela dit, vous oubliez de dire que nombre d’immeubles du secteur sont vétustes pour ne pas dire insalubres.

            Cela justifie-t-il pour autant d’importants travaux qui auront pour conséquence de rejetter vers la périphérie une partie des Africains qui vivent là, peut-être pas, mais il manque là un certain nombre d’informations. Par exemple : existe-t-il des programmes de relogement au moins partiellement dédiés aux populations menacées ?


            • Reinette Reinette 21 mai 2009 20:36


              DELANOE fallait pas l’inviter ....euh l’élire


              • Reinette Reinette 22 mai 2009 00:11


                Aménagement espace civilisé = rendre plus civil, plus conforme aux exigences de la vie en société (qu’est ce qui est choquant ?)

                Peut-être des immeubles insalubres ?

                Une grande majorité des parisiens ont élu Delanoë à la mairie de Paris..., il faut faire avec et on connaît le résultat. Les logements hlm ne vont pas à ceux qui en ont le plus besoin, puisqu’ils sont soit dans des hôtels pourris, soit dans des tentes, ou en logement insalubre mais en attente depuis plus 10 ans.

                De Chirac à Delanoë peu de changement
                A Paris, c’est chacun pour soi, son p’tit quartier, sa p’tite vie ! chacun son p’tit privilège obtenu auprès d’un élu.


                ah oui, j’oubliais : les magasins africains qui ferment. 
                un ami africain m’a dit que ces magasins étaient racheté par des chinois (concurrence déloyale d’après lui, leurs produits sont deux à trois fois moins chers)


                • Christoff_M Christoff_M 22 mai 2009 03:01

                  comme les voies cyclistes dans certains quartiers pour interdire à certains petits commerces de survivre, faute d’endroits de livraisons et de stationnement....


                  • Jean Chol POIVRESSELLE Jean Chol POIVRESSELLE 27 mai 2009 13:01

                    Pour complément d’information au sujet de l’ « Espace cvilisé » développé dans le quartier de la rue Doudeauville je vous invite à aller consulter le journal municipal de la Mairie du XVIIIème et vous dévouvrirez alors nos « civilisateurs ».

                    Jean Chol POIVRESSELLE


                        • Clebax 13 novembre 2015 01:30

                          C est très drôle de lire ca en 2015. C est finalement très « bobo » comme posture de trouver ca charmant car c est africain,il n y a pas plus cliché .j habite cette rue et le portrait idyllique qui en est dressé,est un « leurs »,car il faut tout de même restituer une vérité pour beaucoup habiter la rue doudeauville n est pas un vrai choix. C est un des derniers bastions « bon marché »( ét je grimace en prononçant ces mots), ét c est beaucoup moins glauque que Marcadet Sur le baromètre des quartiers anxiogènes.ensuite les africains de la rue doudeauville pour la plus part n habitent pas Château Rouge ,ils y ont leurs habitudes ,leurs magasins.moi dans mon immeuble il n y a pas d africains.historiquement c étais un quartier Franco maghrébin,ét je vous invites à discuter avec des doyens du quartier,qui vous le raconterons mieux que moi,tout ça pour dire que la composition ethnique et sociale d un quartier ca fluctue de toute façon.Les bobos ça veut dire quoi ? Les riches en gros, allez osons le dire « les blancs », ok alors plus de blancs à châteaux rouge,continuons á gethoiser de manière ethnique les quartiers,grossière et raciste manière d envisager l urbanisme.il y a tout un tas de trucs exaspérant et gavant,oui au début tu peux être sous le charme de l exotisme,mais dans la pratique c est fatiguant.c est pas un quartier qui me donne envie d élever des enfants sereinement .je suis peut être un sale con de reac mais je crois pas être le seul à me sentir mal ici,ce quartier me rend progressivement sénile,j y vois trop de choses très tristes et désespèrentes.moi je rêverais de me casser et de laisser la rue doudeauville á sa misère puisque apparement il y a des gens qui trouvent ça génial ét qui en redemandent. pour exemple il y a un centre des cultures islamiques ( une sorte de mini institut du monde arabe) flambants neuf,Avec des super expos.....il est vide.pourquoi ? Parceque il n y a pas de « bobos »’justement faut quand même á un moment comprendre ca aussi,le lavoir moderne est à l abandon de même.je pense que si il y avait plus d aficionados du théâtre dans le quartier il aurait certainement été mieux défendu. N en déplaise à certain mais dans un quartier il faut quand même de l argent,il faut des gens qui« consomment » de la culture.ensuite aux niveaux des écoles ça serait complètement hypocrite de ne pas soulever que la mixité sociale « positive »,n a pas d impact sur la qualité d enseignement . Ét j en passe...si il ne régnait pas un vent d anarchie ( qui je dois le reconnaître m as séduit au début)tout un tas de problème véritablement toxique n aurait pas cours car on ferme largement les yeux dessus,dans une certaine forme de complaisance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès