Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Municipales de Dijon : François Rebsamen, victoire à Marignan (...)

Municipales de Dijon : François Rebsamen, victoire à Marignan ?

François Rebsamen, numéro 2 du Parti socialiste et actuel maire de Dijon, est un stratège politique bien dans la lignée des François qui ont présidé la République ou régné sur le royaume de France. A l’image du roi François Ier dont j’ai relu récemment la biographie.

Marignan

La grande affaire du vainqueur de Marignan fut sa longue rivalité avec Charles Quint, rivalité de prestige et d’influence avec des victoires (conquête du milanais), mais aussi des échecs dans l’affaire de l’élection impériale, où François Ier fut le compétiteur malheureux de Charles Quint.
La similitude est frappante, à la mesure bien sûr de la situation dijonnaise, où le gaulliste historique, Robert Poujade dit « le taciturne », a barré longtemps le chemin politique de François Rebsamen, échouant par deux fois aux municipales avant de l’emporter triomphalement en 2001.
Pour marquer les esprits, le roi de France utilisa la salamandre comme symbole qui représente le pouvoir sur le feu (c’est-à-dire sur les hommes et le monde), matérialisée par sa devise : "Nutrisco et extinguo" qui signifie "Je m’en nourris et je l’éteins". Cela ne veut-il pas dire que le 1er magistrat en place est en train d’instrumentaliser son nouvel allié le MoDem pour mieux le contrôler et le digérer ?

Dijon est-il devenu un laboratoire politique ?

Dijon est-il devenu un laboratoire politique à l’image d’entreprises pharmaceutiques prestigieuses dont la capitale régionale s’enorgueillit ?
Est-ce que la préparation magistrale prendra le 6 mars ?
De toute façon avec la moutarde il n’a aucune chance.
Ce sera aux électeurs cobayes de se prononcer sur le test du Dr Rebsamen. Notre grand chirurgien va essayer de réussir une greffe du MoDem et peut-être pas si risquée puisque les sondages lui donnent une bonne avance. Mais un rejet est toujours possible.

L’obsession de la défaite de Ségolène Royal

Municipales Dijon  : François Rebsamen, victoire de Marignan ?
Car le grand regret de l’hôte du palais des Ducs c’est bien la défaite de la gauche à l’élection présidentielle.
S’essayant même avec méthode à analyser scientifiquement chaque erreur pour tenter d’en dégager des lois fondamentales d’espoir dans son dernier livre De François à Ségolène. Il écrit même pour résumer sa pensée : « C’est une réflexion globale sur l’incapacité de la gauche à s’imposer durablement dans une élection qu’elle n’a gagnée qu’à deux reprises sur huit depuis la création de la Ve République ». En poursuivant plus loin, « Pour moi, la raison première de la défaite tient dans la division des socialistes depuis le référendum européen  ». Dans ces conditions, le duc de Bourgogne veut d’abord gagner chez lui en livrant, plus tard, si l’essai est concluant, la recette miracle à sa madone, Mme Ségolène Royale, dans l’espoir d’ajuster un dosage exacte qui produira l’heureuse victoire tant attendue.

François Rebsamen, un bienfaiteur

Municipales Dijon  : François Rebsamen, victoire de Marignan ?
François Rebsamen aime les livres, la littérature et les arts.
Comme un bienfaiteur à la manière aussi du roi François, figure emblématique de la Renaissance française, véritable âge d’or de l’expression des arts et des lettres en France.
Notre François Bourguignon a réalisé, à sa manière, ses ambitions culturelles en initiant de nombreux chantiers comme la rénovation complète de la place de la Libération et celle du prestigieux musée des Beaux-Arts sans omettre la gratuité de musées dijonnais et la qualification de la cité en ville d’art et d’histoire.
Cette figure charismatique qui s’est révélée sur le tard, à l’âge où les tempes commencent à grisonner, à la différence de François Ier qui accéda au trône à 23 ans, a attendu patiemment son heure pour s’imposer dans le paysage dijonnais et national.
Mais l’élève de Pierre Joxe regarde déjà au-delà des municipales.
Cet essai clinique avec le MoDem sera-t-il bénéfique pour sa candidature aux élections sénatoriales ?

32 ans !

La droite dijonnaise à l'image du radeau de la Méduse
La droite dijonnaise à l’image du Radeau de la Méduse.
Si l’essai est transformé aux municipales, le siège de sénateur sera à portée de main avec des risques de nouveaux tangages pour la droite dijonnaise qui ne réussit pas depuis le départ de Robert Poujade à réaliser un front commun.
Le bonheur des uns faisant le malheur des autres, si le Dr François réussit 2008, alors le n° 2 du Parti socialiste aura pris une assurance-vie pour asseoir son autorité en Côte d’Or avec des ambitions nationales pour faire gagner son camp, au grand dam de la droite dijonnaise qui n’a pas fini de faire des cauchemars, surtout si le règne de François Rebsamen est aussi long que celui de son illustre prédécesseur François Ier, 32 ans !

Références bibliographiques

- « François Ier »  : un ouvrage de l’historien André Castelot publié aux éditions de la Librairie académique Perrin (1983, 465 pages).
- « De François à Ségolène », François Rebsamen, éditions Fayard
18,05 €
.
- « Dijon demain, lettre ouverte aux Dijonnaises et aux Dijonnais »,
François-Xavier Dugourd, Guide (broché). Paru en 11/2005, 14,50 €.

Documents joints à cet article

Municipales de Dijon : François Rebsamen, victoire à Marignan ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 21 février 2008 13:05

    Voila la ligne politique de la bobo-attitude qui a échoué lamentablement à la présidentielle

    Des "socialistes bien bourgeois" élu dans des villes bien conservatrices qui à l’image d’un François BAYROU n’ont aucunes idées politiques progressistes et dont la seule préocupation est LE POUVOIR

    Espérons que les élécteurs de DIJON n’iront pas voté pour ce tueur du parti socialiste

     


    • morice morice 22 février 2008 09:15

      Mako, ça recommencera sans fin votre histoire à la con de circulaire ???Vous allezla ressortir combien de fois ? Indéfiniment ???


      • Yvance77 22 février 2008 11:03

        Quelque part ne vaut il pas mieux une gauche bobo, qu’être au côté d’abrutis réac qu’incarnent si bien lerna, make, balck ader, calmos et consorts ?

        A peluche

         


        • fredebone fredabone 23 février 2008 18:05

          >>>>>>>>>>>>> Dans l’article que j’ai soumis aux lecteurs d’Agora Vox , je ne prends pas parti pour le candidat socialiste. Je mets seulement en avant sa grande habileté politique qui lui permettra sans doute de conserver son siège de maire en bousculant même le jeu politique pour les élections sénatoriales

          >>>>>>>>>>>>> Quand mako parle de sang sur les mains, je ne comprends pas, il faudrait peut-être préciser...


        • fredebone fredabone 24 février 2008 09:12

          Mon propos n’est pas d’approuver ou de désapprouver la politique du Ps mais de demontrer que des hommes sont capables par leur puissance politique d’abord d’expérimenter sur leur territoire puis si les tests sont concluant d’étendre des alliances politiques en France. Dijon est donc un laboratoire très intéressant.

          A SUIVRE LE SOIR DES ELECTIONS LES SCORES DE CHACUN

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès