Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Per a pace : la Corse solidaire

Per a pace : la Corse solidaire

Plus de 250 personnes ont répondu présent à l’appel lancé par l’association PER A PACE (Pour la paix) pour une soirée de solidarité Maroc / Algérie organisée samedi 21 octobre au Ruppione dans la magnifique salle gracieusement mise à sa disposition par la mairie de Pietrosella. A l’image de l’action menée depuis bientôt quinze ans par l’association, la soirée mêlait étroitement action solidaire et culture puisqu’il s’agissait bien évidemment de récolter des fonds nécessaires au financement des opérations menées en direction de ces deux pays mais également de déguster un excellent couscous préparé tout l’après-midi par Madame Halima et des bénévoles de l’association, d’écouter les chants du groupe Spartimentu ainsi que les jeunes violons de l’Ecole de musique encadrés par leur professeur Monsieur Silvio Failla, et enfin de désigner l’heureux acquéreur d’une magnifique toile peinte par Mounira Dib artiste et pilote du projet Algérie. Soirée riche et donc réussie tant par l’affluence que par l’ambiance qui y régna, elle montre le dynamisme de l’association et surtout la reconnaissance qu’elle rencontre auprès d’un public toujours plus large mais également des institutionnels qui lui font confiance et la soutiennent comme en témoigne la présence du maire de Pietrosella, Monsieur Jean-Baptiste Luccioni, du maire d’Ocana, Philippe Muraccioli et du maire d’Ajaccio Monsieur Simon Renucci.

Une reconnaissance qu’elle doit à la qualité de ses projets et à la rigueur mise à leur réalisation par une équipe d’une cinquantaine de bénévoles dont la moyenne d’âge, peu élevée, n’a jamais empêché le bureau de l’association et son président Jacques Casamarta, de les responsabiliser dans la conduite des opérations menées à travers le monde (Pologne, Macédoine, Algérie, Maroc, Burkina Faso, Serbie, Bosnie, Irak, Palestine...) C’est même la marque de fabrique de l’association, sa méthode. Désigner des chefs de projets qui se battent pour qu’ils aboutissent. Le succès est au rendez-vous à tel point que d’autres associations n’hésitent pas à s’associer à PER A PACE comme ce fut le cas lors de la crise du Kosovo afin d’acheminer des dons, du matériel dans certains pays et surtout les insérer dans un programme d’action, d’aide ou de développement.

Pour preuve également, l’actualité de l’association dont l’activité ne faiblit pas dans les prochains mois.

Du 29 octobre au 6 novembre un groupe de jeunes insulaires convoiera par camions (deux poids lourds prêtés par la CCAS et Appriani et un minibus appartenant au Camping des Oliviers à Porto) jusque dans le Rif et l’Atlas du matériel scolaire récupéré auprès du Lep Finosello (tables, chaises, bureaux, étagères destinés à l’équipement de deux salles de classe à Bni Gmil petit village situé près d’Al Hoceima et dans l’Atlas), des livres, plus de deux mille, donnés par la Bibliothèque de prêt d’Ajaccio ainsi que 600 cassettes audio, des étagères et des armoires de rangement afin de créer une bibliothèque en partenariat avec une association locale « pour le développement de la culture à Bni Gmil ». L’opération est menée en partenariat avec l’association FTM (Festival Trans-Méditerranée) située à Grasse. Il s’agit ainsi d’apporter une aide à une région frappée de plein fouet par la mutation de ses structures traditionnelles et qui traverse une crise socio-économique importante aggravée par le séisme survenu en 2004.

En février 2007, il s’agira de continuer les échanges entre de jeunes Polonais et de jeunes Ajacciens, une trentaine, issus des lycées Fesch et Laetitia. Participer de l’esprit européen, du devoir de mémoire par la confrontation directe aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale et aux camps de concentration, tels sont les objectifs de l’association. A lire les travaux d’écriture qui sont nés des précédents voyages, nul doute qu’ils ont été atteints et qu’ils le seront de nouveau.

Il y aura également l’Algérie et la mise en place d’un réseau avec les associations locales afin de préparer les actions à venir ainsi que la continuation du projet d’équipement d’un dispensaire à Timimoun, la Macédoine (installation d’une climatisation dans un orphelinat en avril, échange entre une quinzaine d’élèves infirmiers ajacciens et macédoniens) et enfin le Burkina Faso où une pompe à eau a d’ores et déjà été installée, premier volet d’un projet global qui comprend la réalisation d’un verger destiné à permettre à cinq villages de subvenir à leurs besoins et d’un centre culturel qui participera de la coexistence pacifique entre les différentes ethnies présentes sur le petit territoire concerné.

C’est ainsi, projet après projet, que l’association PER A PACE exporte l’image d’une corse dynamique et solidaire, qu’elle tente, à son échelle, de redistribuer les richesses qui bien souvent se trouvent abandonnées par notre système de surconsommation. Jacques Casamarta le note au quotidien : nous jetons des matériels encore en état de servir plusieurs années. Heureusement, les personnes qui connaissent l’association la contactent pour l’informer du gâchis qui se prépare. Alors tout un réseau se met en place afin de récupérer le matériel, de le stocker, avant de l’acheminer grâce à des partenaires tels que Corsica Ferries (plus de 2000 passages), les sociétés locales de transport routier, Autocars Santoni, La Poste, vers ceux qui en ont besoin. Les synergies se créent, les volontés se rencontrent et se soutiennent. PER A PACE[1], c’est la démonstration que tout reste possible dans ce monde pour ceux qui décident d’agir.



[1] Pour contacter l’association : http://perapace.espacecorsica.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Dominique (---.---.184.109) 1er novembre 2006 20:27

    Ben alors c’est dingue ça, pas un commentaire alors que votre article fait chaud au coeur par l’image qu’il donne de la Corse, à contre-courant des récents (et moins récents) évènements qui la secouent.

    Longue vie à Per a pace et merci pour votre article.


    • LEKONG (---.---.207.150) 20 novembre 2006 21:31

      Je suis Membre de l’association PER A PACE, et vous remercie pour ce fabuleux article que vous lui avez consacré...Merci beaucoup

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès