Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Permis de passer au feu rouge pour les 2 roues à pédales ?

Permis de passer au feu rouge pour les 2 roues à pédales ?

Sous prétexte d’être à vélo, peut-on tout se permettre ?

J’ai bien lu à la une d’un journal célèbre de la capitale que 40% de Parisiens délaissaient leur véhicule motorisé pour une autre forme de transport (en commun, à roulette, à vélo ...) La crise du prix du pétrole explique, entre autres raisons évoquées, ce phénomène !

Bien, me dis-je ! Comportement judicieux et pouvant être qualifié de citoyen.

Quelque temps plus tard, je me trouve en attente devant un feu tricolore.

Jusque là, rien d’extraordinaire !!! Tout va bien, les oiseaux gazouillent et le ciel est bleu.

Soudain, trois cyclistes se pointent, et, sans ciller le moins du monde, grillent le feu rouge allégrement devant mes yeux médusés. Un orage d’interrogations surgit dans mon cerveau troublé.

Ensuite, en marchant sur le trottoir, je me trouve nez à nez avec une cycliste hystérique qui ne manque pas de tenter de m’écraser avec son guidon, alors qu’il y avait juste à côté un belle piste cyclable toute neuve, dont la construction a provoqué bien des bouchons pendant 3 mois. Un ouragan d’expressions râleuses et bien franchouillardes surgit dans ma bouche pâteuse d’émotions.

Enfin, j’assiste à la même scène, déjà évoquée en premier, mais cette fois-ci avec un regard de piéton, tentant de traverser et manquant de se faire renverser, tout cela, devant des policiers totalement indifférents et même regardant dans la direction opposée ! Un incendie de dénonciations anonymes tente mes mains tordues par le stress citadin.

Plusieurs questions : 1) Suis-je le seul à avoir observé ces phénomènes ? Je sens qu’on va me traiter de nouveau réactionnaire dans pas longtemps (c’est M. Lindenberg qui va être content, on reparle de son piètre essai ...) mais j’assume mes observations-réflexions !

2) Quel est le pourcentage de cyclistes qui ne respectent pas le feu rouge, dans notre belle capitale ?

3) Y a-t-il une évaluation faite du taux de fréquentation des pistes cyclables ?

4) Quel est le pourcentage de cyclistes accidentés, à la suite d’un feu rouge non respecté ?

Bien entendu, toutes ces questions seraient susceptibles de nous intéresser, en tant que citoyens puisque nous payons des taxes, des impôts, ...etc.

Sortons ouverts et couverts !


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • (---.---.137.49) 28 septembre 2005 08:27

    Je n’habite pas Paris, mais :
    - qd je me déplace à vélo, j’ai tendance à ne pas respecter les feux rouges sur les carrefours les moins dangereux de mon parcours (que je connais bien, il est vrai ...). C’est une infraction au code de la route, j’avoue.
    - le seul accident (pas grave) que j’ai jamais eu en vélo, c’était ... sur une piste cyclable.


    • (---.---.16.50) 29 septembre 2005 13:26

      Permis de passer au feu rouge pour les 2 roues à pédales ?

      Je n’habite pas Paris, mais :

      qd je me déplace en voiture, je respecte scrupuleusement le code de la route,

      qd je me déplace à vélo, je respecte les feux rouges quand il y a du trafic sur la voie que je croise. C’est une infraction au code de la route, j’avoue.

      les 2 seuls accidents (pas graves) que j’aie jamais eu en vélo, c’était ... sur un trottoir ( je n’y vais plus) et sur une piste cyclable qui se situait sur ... un trottoir !


      • (---.---.97.1) 30 septembre 2005 14:43

        pour tourner à droite c’est beaucoup plus sur, si aucun véhicule ne vient de gauche : on ne se fait pas serrer contre le bord de la route par les véhicules qui demareraient en meme temps que le cycliste au feu vert (plusieurs morts par an) Il est régulièrement question d’amménager le code de la roure en ce sens.


        • EricB (---.---.182.107) 13 septembre 2006 13:25

          « pour tourner à droite c’est beaucoup plus sur, si aucun véhicule ne vient de gauche : on ne se fait pas serrer contre le bord de la route par les véhicules qui demareraient en meme temps que le cycliste au feu vert (plusieurs morts par an) Il est régulièrement question d’amménager le code de la route. »

          Aux Etats-Unis, un automobiliste peut déjà tourner à droite si aucune voiture ne vient de la gauche.

          En France, on a un sacré retard. Je me suis fait pincer il uy a quelques semaines à faire la même chose : « griller » un feu rouge, en tournant à droite, qui plus est, dans la file qui sert d’habitude au stationnement, alors qu’aucune voiture ne venait de la gauche. 100 m plus loin, 3 fliquettes. Je me suis arreté, pensant qu’elles ne me donneraient qu’un avertissement « verbal » vu les circonstances. Eh ben non ; contravention, 90 €. Inutile de dire que je n’ai pas signé leur déclaration et j’irai défendre mon cas au Tribunal de Police s’il le faut. Mais le racket fiscal ca suffit.

          A coté de ça, on a combien de cyclistes qui grillent effectivement les feux rouges en traversant tout de go, parfois même sans regarder ? combien de conducteurs au téléphone ?


        • Mathieu (---.---.212.160) 30 septembre 2005 15:56

          Je ne vois pas trop le rapport avec les impôts mais bon... Sinon concernant les cyclistes qui ne respectent pas le code de la route, je pense que le pourcentage doit être à peu près le même que ceux qui ne le respecte pas en voiture. Le problème n’est pas du moyen de locomotion mais d’éducation civique.


          • (---.---.30.45) 1er octobre 2005 11:39

            légèrement hors sujet . Une étude sur l’ile de Ré a conclu que les cyclistes ont plus de chances d’avoir un accident quand ils sont sur une piste cyclable que quand ils sont sur la route. Curieux, non ?


            • Adam Pianko (---.---.64.156) 1er octobre 2005 18:55

              Quand je vivais à Paris, je circulais à vélo, il n’y avait pas alors de piste cyclable. Le seul accident que j’ai eu, c’est à un policier que je le dois, qui a fait signe à un piéton de passer au rouge, sans voir que j’arrivais sur mon vélo. J’ai failli écraser le piéton, et me suis cassé un bras. Le policier a pris les jambes à son cou. Aujourd’hui, je vis à Marseille, ou les vélos sont rares, parce que il est presque impossible de ne pas se les faire voler. Je circule en voiture, (Il n’y a pour ainsi dire pas de métro) Je respecte les feux rouges, mais je crois bien être le seul dans ce cas. Tout ça pour dire, qu’à pieds ou en vélo, et même en voiture, la vie est parfois compliquée. http://lapremierefois.net


              • (---.---.247.201) 2 octobre 2005 00:14

                J’habite le Québec, je fais du vélo de route et je grille souvent les signes d’arrêt, plus rarement les feux rouges. C’est chiant et dangereux de clipper et et déclipper ses souliers de vélo, et cela me ralenti, alors je regarde rapidement et je file.

                Quant aux pistes cyclables, elle peuvent être dangereuses lorsque trop étroites, car il y a des cyclistes du dimanche qui roulent moins vite qu’on doit dépasser... surtout que nombre de piste au Québec ne sont construites que d’un côté de la route, étroites... quel danger lorsqu’on fait face à la circulation automobile ! Dans ces cas je n’utilise pas la piste cyclable. Il m’arrive alors de me faire crier par des automobilistes, me faire traiter de folle, etc.

                SVP automobilistes, ne vous prenez pas pour la justice universelle !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès