Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Plusieurs hôpitaux belges mis en demeure pour surcharge horaire

Plusieurs hôpitaux belges mis en demeure pour surcharge horaire

L’Association pour la défense des droits des médecins en formation a mis en demeure plusieurs services hospitaliers belges pour qu’ils mettent fin aux horaires insupportables des médecins en formation.

Le département de chirurgie, les services de gynécologie et d’obstétrique des cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles, ainsi que plusieurs services de chirurgie du CHU de Liège ont été formellement mis en demeure par Me Vincent Decroly, l’avocat de l’Association pour la défense des droits des médecins en formation (ADDMF) ASBL, de mettre fin aux horaires insupportables de leurs médecins en formation.

Les témoignages - souvent anonymes - reçus ces 15 derniers jours par l’ADDMF confirment une situation que personne n’ignore : dans un nombre non négligeable de services hospitaliers belges, les médecins stagiaires et assistants sont amenés à prester des horaires sans limites. Plus de 80 heures par semaine ou plus de 36 heures en salle d’opération sans interruption sont monnaie courante.

Les chefs des services et hôpitaux concernés semblent ignorer les risques associés à de telles pratiques. Trois études publiées dans le prestigieux New England Journal of Medicine par un groupe de l’université d’Harvard le confirment pourtant clairement. Les risques d’erreurs médicales sont fortement accrus dans de telles circonstances, sans aucune certitude que les assurances les couvriraient (vu le caractère illégal de la situation). Laisser un jeune médecin prendre la route après 36 heures sans dormir relève quasi de la non-assistance à personne en danger.

Plusieurs organisations dénoncent ces pratiques depuis plusieurs années, mais les contestataires sont rapidement muselés... En optant pour une approche juridique forte, l’ADDMF espère mettre fin sans délai à cette situation de non-droit. Les services en question ne sont que les premiers d’une longue liste. D’autres mises en demeure sont déjà prêtes...


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Les thématiques de l'article


Palmarès