Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Pourquoi je ne peux pas être candidat dans le 19e arrondissement de (...)

Pourquoi je ne peux pas être candidat dans le 19e arrondissement de Paris

Vendredi 1er février 2007, les fédérations de Paris du PS et du MRC ont signé, pour les élections municipales de mars prochain, un accord politique et électoral, dans le cadre d’un nouveau contrat de mandature 2008-2014.

Cet accord prévoit en cas de victoire de la gauche dans les arrondissements concernés, l’assurance d’avoir cinq places éligibles pour le Conseil de Paris, cinq étant le minimum pour avoir un groupe.

Deux des places éligibles pour le MRC sont dans le 11e (un homme et une femme) et les trois autres dans les 12e (une femme), 14e (une femme) et 20e (une femme).

En cas de victoire dans le 5e, le MRC dispose d’un candidat en place éligible également au Conseil de Paris.

Les termes de cet accord électoral permettent au MRC de faire élire cinq conseillers d’arrondissements :

  • trois conseillers d’arrondissement dans le 11e (deux femmes et un homme) ;
  • une adjointe dans le 18e ;
  • un ou une adjoint(e) dans le 19e ?

C’est précisément sur la situation du 19e arrondissement que je souhaite attirer votre attention.

J’ai été désigné le 28 septembre dernier par l’ensemble des militants parisiens, comme chef de file du 19e arrondissement.

A ce jour, le maire du 19e, M. Roger Madec refuse de m’accueillir sur sa liste et impose une candidate.

A mon sens, ce choix est motivé de garantir l’équilibre de sensibilités ou de courants internes au Parti socialiste.

Depuis cette récente nouvelle, je reçois un soutien important des habitants du 19e qui dépasse très largement les clivages partisans.

Nombreux sont les mails ou appels téléphoniques qui rejettent cet équilibre d’appareil interne au Parti socialiste dans une élection locale.

Beaucoup m’invite à continuer mon action politique et convaincre le maire du 19e.

Il semblerait plus judicieux de choisir un candidat issu des quartiers de l’arrondissement dont l’engagement est fondé sur un ancrage local, sur un projet, sur une connaissance précise de ce territoire et sur un soutien de la population.

Quelle serait la valeur ajoutée d’une candidate qui ne peut rassembler ces quatre atouts nécessaires qui, à mon sens, font un bon élu de proximité ?

Satisfaire ou servir l’équilibre de courants ou d’appareils ?

Voici une élection où les gens ont l’exigence d’être représentés par des élus qui sont familiers à leurs quartiers et leurs problèmes.

Je suis un enfant du 19e : j’y suis né, y ai grandi et y vit encore avec ma famille.

Je ne peux concevoir mon engagement politique ailleurs.

Je peux m’appuyer sur une réelle visibilité bâtie depuis quelques années, par une présence sur les marchés, par des meetings publics ou des réunions d’appartements.

En 2007, j’ai crée un blog (13 000 visiteurs) où les échanges sont nombreux et riches d’encouragement de me voir servir le 19e arrondissement.

Avec M. Georges Sarre, nous avons rencontré le maire du 19e afin de trouver une solution. M. Madec maintient son choix.

Il revient aujourd’hui à M. Patrick Bloche (directeur de campagne de Bertrand Delanoë) de relancer le maire du 19e et d’offrir un choix plus solide.

Pour ma part, je reste mobilisé et suis disponible à privilégier les intérêts du 19e.


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • pallas 4 février 2008 12:43

    Monsieur, que puis je y faire ?. Je trouve que le traitement fait de la ville de Paris transformé en ville musée, auquel ont ne saient absolument pas de combien en sont les frais de fonctionnements m’indisposent quelque peut a consideré, les maires d’arrondissement d’utiles, dont le maire Delanoe lui meme. La taxe d’habitation explose, les voies de bus sont enormes alors que le nombre n’a pas augmenté, le Metro qui ne fonctionne toujours pas la nuit, etc etc etc. Il y a aussi l’engorgement sur autoroutes tel que la A6, dans la peripherie proche (moin de 30 km) ou les camions roulent comme des fous, ou il n’y a pas assez de controle de police pour calmé les conducteurs, pratiquement chaque matin c’est le bouchon, car il y a des accidents, voiture defoncé, blesser mortellement blessé. Personne ne s’en inquiete, personne ne reagit, preferant crée Velib, Paris Plage et autres usualités superficiel, a quand Monsieur ainsi qu’aux elites qui son concernée par l’ile de France, prendrez vous en compte l’etat du n’importe quoi des routes entrant de Paris ?.


    • pallas 4 février 2008 12:49

      je l’ecrit a nouveau, je suis illisible.

      Monsieur, que puis je y faire ?. Je trouve que le traitement fait de la ville de Paris qui se tranforme en ville musée dont ont ne sait absolument pas de combien en sont les frais de fonctionnements m’indispose. Je me demande qu’elle est la réelle utilité des maires d’arrondissement dont le maire Delanoe lui meme. La taxe d’habitation explose, les voies de bus sont enormes alors que leurs nombres n’a pas augmenté, le Metro qui ne fonctionne toujours pas la nuit, etc etc etc. Il y a aussi l’engorgement sur autoroutes tel que la A6 dans la peripherie proche (moin de 30 km) ou les camions roulent comme des fous ou il n’y a pas assez de controle de police pour calmé les conducteurs, pratiquement chaque matin c’est le bouchon car il y a des accidents, voiture defoncé, conducteur mortellement blessé. Personne ne s’en inquiete, personne ne reagit, preferant crée Velib, Paris Plage et autres usualités superficiel, a quand Monsieur ainsi qu’aux elites qui sont concernées par l’ile de France prendrez vous en compte l’etat de grave disfonctionnement des autoroutes à l’entrée de Paris ?.

       


    • geko 4 février 2008 14:01

      Je ne savais pas qu’AV était un organe de publication du PS ?

      "Je peux m’appuyer sur une réelle visibilité bâtie depuis quelques années, par une présence sur les marchés, par des meetings publics ou des réunions d’appartements."

      Les électeurs sont des clients alors ? Vous parlez de Valeur Ajoutée pour un candidat commencez par accepter les règles du marché. Vous n’êtes peut être tout simplement pas un produit à valeur ajoutée aux yeux de Mr Roger Madec ?

      Puisque les idées semblent secondaires au PS, essayez votre "Moi Je" à l’UMP !


      • Gilles Gilles 4 février 2008 17:58

        PS ou MRC, c’est pas clair.....

        19em ou 20em ?


        • batarddelarépublique 4 février 2008 20:07

          madec sera mardi 5 février vers 18h devant la poste de la rue de l’ourq (croisement flandre crimé)

          viens nous rejoindre camarade !


          • Céline Ertalif Céline Ertalif 4 février 2008 22:42

            Les équilibrages entre le PS et le MRC n’intéressent pas plus les électeurs qui ne baignent pas dans la cuisine électorale que les équilibrages internes au PS. J’espère que les réactions à votre article vous auront appris cela, puisque ça ne semble pas bien clair dans votre esprit.

            Les militants ont un projet politique pour les autres, les notables ont un projet pour eux-mêmes. Devinez où on vous situe après avoir lu cet article ! Beaucoup m’invite à continuer mon action politique et convaincre le maire du 19e, sincèrement pas moi. Et on peut faire autre chose dans la vie, même dans le domaine de l’action publique, ce n’est pas marrant tous les jours d’être élu local, et si en plus on ne vous désire pas... Si vous alliez voir ailleurs ?


            • Nemo 5 février 2008 11:40

              Genre, tu "ne peux pas".

              Au lieu de pleurnicher, va, monte ta liste, et présente-toi, si tu es si bien implanté que tu le dis ! Si tu es là depuis si longtemps, si tu connais aussi bien les habitants du 19ème, alors tu auras largement de quoi monter ta propre liste. Et si les habitants te connaissent aussi bien que tu le prétends, alors tu auras des voix, et des voix qui te permettront d’être au second tour.

              Au second tour viendra le temps des discussions. Rassures-toi, avec 10% des voix, on te regardera autrement. Il te suffira de rester ferme sur tes positions, et tu obtiendras ce que tu voudras (un poste ?).

              Mais si tu préfères rester là à te regarder le nombril en "ouinouinant", c’est ton problème.

              Quand on s’engage en politique, la seule vérité, c’est le suffrage. Et l’honneur, c’est d’avoir le courage d’y aller. Si tu as peur, change de "métier"...


              • batarddelarépublique 5 février 2008 12:11

                un peu hard mais le discour de nemo n’est pas si faux...

                il faut avoir la niaque pour faire de la politique ! même beaucoup plus que ça il faut savoir convaincre, tromper, copiner, balancer , coucher, haïr, aimer etc...

                moi qui habite dans le même quartier, je ne t’ai jamais vu ! rassure toi madec non plu .

                mais ou es tu camarade...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès