Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Prélude à un désastre économique

Prélude à un désastre économique

L’INSEE de Lorraine a dernièrement publié une première étude sur le poids réel des militaires et de leur famille afin d’évaluer les conséquences de leur départ d’ici 2012 pour l’agglomération messine, suite aux iniques et odieuses restructurations militaires. En voici les premières conclusions.

Sur les 8 000 militaires que comptait l’agglomération messine en 2006, soit 6 % de sa population active, plus de 5 000 seront amenés à faire leurs bagages. Parmi ces personnels, on dénombre 40 % de civils. Seuls 17 % de ces militaires sont logés en caserne. Les autres sont propriétaires à hauteur de 40 % ou locataires et près d’un tiers d’entre eux résident à Metz, le reste dans des communes limitrophes. Mais, si plus de la moitié des effectifs doit être transférée, en y ajoutant les familles ce sont plus de 17 000 personnes qui sont concernées par le départ des régiments ! Parmi elles près de 6 200 enfants, dont plus de 4 800 scolarisés. Cette vague massive et subite de départs aura certainement des impacts sur la démographie et sur le marché de l’immobilier local. 

Enfin, pour ce qui est plus précisément de la base aérienne 128 de Metz-Frescaty, il faut savoir que cette dernière a dépensé en 2008 5,3 millions d’euros à destination des entreprises. Si les fournisseurs d’électricité, de gaz, d’eau et de carburant ne devraient pas souffrir du manque à gagner, ce sera en revanche plus difficile pour la soixantaine d’entreprises lorraines chargées de l’entretien des locaux et des espaces verts. Par ailleurs, la BA 128 distribuait chaque année plus de 63 millions d’euros de rémunérations à ses 2 500 personnels. Reversés dans l’économie locale, ces salaires induisaient un millier d’emplois. Cela ne veut pas dire pour autant que tous ces emplois seront détruits. Mais il faudra trouver d’autres clients dans un contexte économique déjà difficile…

Merci Paris !

(Source : INSEE Lorraine)


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Internaute Internaute 25 janvier 2010 13:28

    Moralité, il faut absolument déclarer la guerre à l’Allemagne.


    • Internaute Internaute 25 janvier 2010 20:48

      Vous avez raison, c’est moins risqué.

      Il y a trois mois, J-C Junker a rendu visite à Sarkozy. Aprés un repas bien arrosé celui-ci lui a proposé de voir les secrets les mieux gardés de notre système de défense. Dans une pièce il y avait un tas de dossiers et Sarkozy lui dit « Tu vois Jean-Claude, sur chaque dossier il y a marqué le nom d’un pays. S’il nous envahi on trouve dans le dossier la réponse adéquate ». Le dossier des US faisait 10 cms d’épaisseur. Junker cherche celui du Luxembourg et trouve une simple chemise avec une seule feuille contenant une seule ligne. « En cas d’invasion du Luxembourg, prévenir les pompiers de Metz ».


    • Mathieu 25 janvier 2010 13:47

      Oui la gestion des territoires laisse à désirer, même si, soyons francs, l’organisation de l’armée doit être réformée.


      On attends toujours l’Insee à Metz en attendant comme « compensation » en revanche... 

      • faxtronic faxtronic 25 janvier 2010 17:27

        bof, soit ils iront ailleurs, et c est tant mieux pour une autre region, soit ils diapraitront, et c est tant mieux pour les finances publiques


        • tonton17 25 janvier 2010 17:33

          Il est plus intéressant d’être militaire à Mont de Marsan ou à Aix en Provence qu’à Metz ! Prendre l’apéro au chant des cigales c’est relaxant !
          Ca c’est la stratégie de notre brillant ministre M. Morin ( il ne faut pas être exigeant ) !


          • HELIOS HELIOS 25 janvier 2010 18:34

            Puis-je, encore une fois raconter une bêtise ?

            Voili, voilou.. Si les militaires s’en vont de la BA128 et de la region, pourquoi ne pas en profiter pour accueillir des gentils immigrés ? Il y en a justement 123 en ce moment, prets a s’installer, travailler et générer une activité économique....

            C’est joindre l’utile a l’agréable, non ? pourquoi les laisser tous s’installer a Paris et dans le 9-3... est ce que le 5-7 est moins attrayant ?

            Le maire pourrait faire un petit effort, coté logement social, c’est juste pour quelques temps, car une fois sorti de l’assistance ; ces Kurdes se depecheront d’acheter leur petit home-sweet-home en liberant les hlm....


            • Marc Bruxman 25 janvier 2010 18:56

              Et rappel, ce sont les impots de tous les contribuables (dont beaucoup qui n’habitent pas Metz) qui paient l’armée. On demande donc à l’armée de nous défendre pas d’aménager le territoire.

              Si dans sa mission de défense elle a eu besoin d’être à Metz vous en avez bénéficié. Si aujourd’hui les besoins sont ailleurs, elle va ailleurs.

              Profitez donc du TGV pour doper l’activité économique (ah merde on vous a mis la gare entre Metz et Nancy !) il y a de quoi organiser des congrés à La Saulcy, le centre ville est agréable (et méconnu). Il y a largement de quoi faire...


              • moebius 25 janvier 2010 21:57

                 Ont ppourrait se faire un petite guerre avec l’Allemagne histoire de faire en sorte que les entreprises messines ne licensient pas trop. Mon grand pére qui avait une entreprise de peinture a par exemple beaucoup travaillé pour la ligne Maginot. Ses chantiers n’étaient mémé pas terminé et il y peignait des lits en kaki que nos voisins étaient déja à Dunkerque... C’était le bon temps, alors pour les petites PME... quand la zone a été a nouveau annexé a L’empire il a travaillé pour le troisiéme Reich comme son pére avait travaillé pour le Reichland en belgique notamment dans les tranchées et ensuite il a travaillé pour l’URSS dans la fillére du bois à Tambow. Un secteur en pleine expanssion alors. Son frére y est resté d’ailleurs, pas parce qu’il appréciait particuliérement le climat

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès