Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Premiers usinages et évolutions du Skylander en Lorraine

Premiers usinages et évolutions du Skylander en Lorraine

Nous avons dernièrement appris que les premiers copeaux de l’usinage des pièces d’un des deux prototypes du fameux Skylander qui sortira des hangars de Chambley en 2011, seront produits en avril. A cette date, Sky Aircraft, le promoteur de ce bi-turbopropulseur rustique polyvalent à hélices, capable de transporter 19 passagers ou 3 tonnes de fret en vrac, devrait avoir finalisé le choix de ses équipementiers et sous-traitants.

A noter que l’usinage se fera dans le hangar actuel de 2 400 mètres carrés. Sky Aircraft emploie actuellement dans des locaux provisoires 130 personnes, dont 14 recrutées au cours du mois de janvier. La ligne d’assemblage devra encore patienter, dans la mesure où les travaux de ce bâtiment de 22 700 mètres carrés de surface couverte débuteront finalement en juin, avec 6 mois de retard. Le tout devrait être livré courant 2011. L’avionneur a prévu dans la foulée la construction d’un hall de peinture de 3 500 mètres carrés qui sera opérationnel à l’été 2012, d’un bâtiment de customisation de 7 000 mètres carrés en janvier 2013 et d’un autre administratif de 3 600 mètres carrés pour juin 2014. Au final, la plateforme industrielle représentera plus de 40 000 mètres carrés. L’usine produira alors chaque mois 9 Skylander SK-105 et emploiera plus de 300 salariés.

En attendant, le Skylander SK-105 a beaucoup évolué. Les principales modifications par rapport aux esquisses originales résident dans une silhouette plus moderne, avec notamment la suppression des haubans, ce qui a conduit à revoir la voilure. Celle-ci est désormais encastrée dans le fuselage, avec un caisson central plus complexe. Elle est par ailleurs dotée d’un système de dégivrage qui améliore les performances au décollage et à l’atterrissage. Le nez de l’appareil est de même plus affiné, avec un vitrage du cockpit qui passe de 6 à 4 vitres et qui offre plus d’espace à des équipements supplémentaires. Afin de faciliter l’accès au poste de pilotage, 2 portes latérales ont été posées. La porte arrière coulissante, qu’il est possible d’ouvrir en vol, propose désormais une technologie nouvelle, brevetée par l’avionneur. Enfin, le train d’atterrissage sera mono-roue.

Toutes ces modifications importantes repoussent donc le premier vol au second semestre 2011. A l’issue de la certification, les premiers exemplaires de l’avion lorrain seront livrés au second semestre 2012. Le programme de financement, qui doit encore être finalisé, dépassera les 150 millions d’euros avec un retour sur investissement autour de 180 à 200 avions. Sky Aircraft compte toujours produire plus de 1 500 Skylander SK-105 entre 2012 et 2028. Une production qui devrait générer plus de 1 000 emplois de sous-traitance en Lorraine et surtout diversifier un peu plus le tissu industriel de notre territoire. D’autant plus que le secteur aéronautique apparaît comme une très forte valeur ajoutée et sûre. Il devait donner également une image de dynamisme et d’innovation à un pays en pleine reconversion.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Terran 13 février 2010 10:45

    Merci BLE

    En parlant de blé je te soumet ce lien.

    http://www.solidariteetprogres.org/

    Avec quelques recherches tu trouveras des projets comme une remise au gout du jour du progrès technique et technologique, je pense à l’aerotrain.
    Le train étant le meilleur des moyens pour désenclaver des territoires, en outre ils sont capables de relancer très très vite l’industrie.
    Si nous voulons développer notre civilisation, alors nous devons développer un réseau de train électrique mu par le nucléaire. 


    • morice morice 13 février 2010 10:52

      Très sympa de parler de ce projet intéressant, car un avion de cette taille est viable en effet : le Short Skyvan est arrêté ; le C212 casa est désormais construit en Indonésie, et c’est actuellement c’est le Harbin Y-12 chinois qui emporte les marchés. Votre avion est construit par une société issue de Reims Aviation présidée longtemps par Pierre Clostermann : gageons que ça lui portera bonheur. L’avion est assemblé sur l’ancienne base aérienne de Chambley.


      http://www.dailymotion.com/video/x6ny4y_le-skylander-a-chambley-en-lorraine_tech


      le conseil général (PS) s’est beaucoup investi avec ... Gérard Longuet !


      il a été essayé en maquette visible ici :

      http://www.dailymotion.com/video/x5q07d_le-skylander-de-geci-international_techhttp://www.dailymotion.com/video/x5q07d_le-skylander-de-geci-international_tech


      deux petites remarques : l’intégration de l’aile dans le fuselage fait perdre de la place, je nde comprends pas bien pourquoi l’avoir fait : les haubans ne font pas perdre tant de vitesse que ça.


      la « porte coulissante » dont vous parlez je ne l’ai pas vue à ce stade : s’il s’agît d’une porte qui coulisse sous le dessous de l’appareil, c’est un procédé qui avait déjà été déposé dans les années 50 par la SNCASO si je ne m’abuse.




      • curieux curieux 13 février 2010 19:14

        Et Longuet, tout le monde sait qu’il sait bien voler !


      • morice morice 13 février 2010 10:54

        Si nous voulons développer notre civilisation, alors nous devons développer un réseau de train électrique mu par le nucléaire. 



        ridicule : s’il y a bien quelque chose à éviter c’est le nucléaire : vous raisonnez comme les magazines des années 50 !!! 

        • Terran 13 février 2010 14:24

          le chat est sorti du sac, il est trop tard pour pleurer, j’en ai trop dit, et tout le monde a compris.

          sauf toi smiley smiley

          A malin, malin et demie.


        • Terran 13 février 2010 15:23

          voilà mon job morice le rétrograde.

          http://v.youku.com/v_show/id_XMzMzM...

          Voilà une belle paire de seins !! ils sont fier !!!

           

          ( une peu de patience la vidéo est longue à charger, mais ça vaut le coup d’être vu pour les non-initiés )

          La preuve par l’image !!!
           smiley smiley

        • Cug Cug 13 février 2010 15:38

           Comment cela il n’y a pas de déchets avec le nucléaire ?!


        • Terran 13 février 2010 16:45

          Adressez vous à Krolik, il est spécialiste et a compris la chose en profondeur et sera capable de vous prouvez ce que j’avance qui n’est qu’une réalité.

          Le général De Gaulle l’avait bien compris !
          Et Pierre et Marie Curie aussi !

           smiley smiley


        • zadig 13 février 2010 12:24

          Bonne et longue vie à cet avion


          • Terran 13 février 2010 13:49

            la première phase....

            Nous aussi en productique quand on créer un processus de production on parle avec des phases, il y a donc un objectif, et c’est pas la transparence.
            Et a en croire la ligne éditoriale choisie, je ne suis pas sur que tous les citoyens ont éffectviement le droit d’être publié...


            • Terran 13 février 2010 13:51

              allez dans l’espace modération, le terme phase !!!


            • Terran 13 février 2010 13:50

              Si vous avez publié 4 articles sur AgoraVox vous pouvez donc participer à cette modération. Vous passez alors du statut de rédacteur à celui de modérateur et vous avez des droits de validation sur les articles proposés dans toutes les rubriques (société, international, médias, étonnant etc.).

              Le modérateur a l’avantage d’avoir un regard sur le fonctionnement de la procédure de validation, et une connaissance des textes refusés : il a une responsabilité dans le choix des articles.

              A ce jour, les membres du comité de rédaction sont :

              L’équipe AgoraVox

              C. Revelli
              I. Pledel

              Les modérateurs externes

              Tous les rédacteurs d’AgoraVox qui ont publié 4 articles.

               

              Un remerciement particulier aux premiers modérateurs externes qui ont participé à la première phase :

              Akika
              Argoul
              Bertrand C. Bellaigue
              Brisefer
              Cédric Godart
              Chem Assayag
              Christian Label NGongo
              Christian Pradel
              Cyrano
              David Tchuente
              Eric Charton
              Fabrice Duplaquet
              Guerric Poncet
              Guillaume Champeau
              Harold
              Henry Moreigne
              Hervé Huntzinger
              HKac
              Jean Claude Benard
              Jean-Paul Chapon
              Jean-Paul Droz
              JP Picaud
              L’enfoiré
              Léon Ouaknine
              Luc Dussart
              Ludovic Lassauce
              Manuel Atreide
              Marc Allegre
              Marie-Christine Poncet
              MIBKK
              Mikaël Cabon
              Morgan Marietti
              Nico
              Nicolas Cadène
              Nicolas Gosset
              Nicolas Silberman
              AB
              Philippe Boisnard
              Philippe Guillermic
              Pierre Arrighi
              Pierre Jean Duvivier
              RomG
              Stassin
              Zerth



              • zadig 13 février 2010 14:02

                A Terran merci pour ces infos

                J’ai trouvé d’autres informations sur Internet

                AGORAVOX est une fondation dont le siège est à Bruxelles.

                Les rédacteurs sont à part dans une autre association.

                Désormais je suis inquiet. je ne verrai jamais les comptes précis.

                Je crois bien que la concurrence est nécessaire.


              • Internaute Internaute 13 février 2010 13:51

                Je supose que cette société a décidé de s’implanter à Chambley grâce aux subsides de la nation qui vont aider à son démarrage. Espérons qu’elle atteigne rapidement le seuil de rentabilité en environnement hostile et que les subsides puissent être stoppés.


                • bonnes idees 13 février 2010 14:12

                  C’est un plaisir d’entendre qu’il y a un peu de haute technologie qui reste en france. C’est le secret. Nous sommes tombés si bas.

                   « Ce projet devrait donner également une image de dynamisme et d’innovation à un pays en pleine reconversion » pour conclure votre article.

                  Nous en avons bien besoin. En avant la meurthe-et-Moselle. Nous fêterons cela au Champagne d’Epernay. Ce n’est pas loin.


                  • Terran 13 février 2010 14:26

                    un avion à hélice c’est de la haute technologie ?

                    ha bon ???

                     smiley smiley

                    pffffffffffffff...


                  • bonnes idees 14 février 2010 10:35

                    Oui tu as raison, avec le terme « haute technologie » j’y suis allé un peu fort. Après avoir cédé notre technologie de pointe à la Chine il nous reste des « queues de cerises ». Terme à la mode qui n’a pas de saisonnalité.

                    Comme certains « postères » le vantaient, la Chine est notre amie et nos 6 millions de chômeurs sont nos ennemis.

                    Aie j’ai une légère vibration sur le levier de pas cyclique et les palonniers qui tremblent ! Je vais finir par me « crouter ».


                  • zadig 13 février 2010 14:14


                    L’objet de mon inquiétude
                    Agoravox : « Se mettre à l’abri des collusions »- Ecrans

                    A lire et méditer. Jamais je ne verrais les comptes.

                    Il faut une concurrence


                    • Terran 13 février 2010 14:34

                      Je pense qu’au lieu de la concurrence, ne pas subventionner ce qui est médiocre permet de trier naturellement, la condition est la transparence.

                      Donc la concurrence reste le meilleur choix, en effet !


                    • zadig 13 février 2010 14:35

                      ZUT et zut
                      je ne verrai et non pas verrais.Et pourtant j’ai relu.
                      Je vais vite prendre un correcteur de grammaire


                    • Terran 13 février 2010 14:47

                      c’est pas bien grave Zadig les fautes, c’est juste gênant, mais dans votre cas, cela ne perturbe pas la lecture.
                      le principal étant d’avoir un raisonnement cohérent, et vous l’avez, donc vous serez lu.

                      commenter un article est une forme de concurrence, le soucis étant de pouvoir placer au bon moment son argumentaire, en passant au travers la modération, et ce n’est pas chose aisée.

                      J’ai un article en attente de validation pour être publié, cela fait une semaine aujourd’hui, aucune réponse...Forcément, il parle de la fusion thermonucléaire et de la civilisation et de l’histoire, il explique tout bien tout comme il faut et est percutant de logique.
                      Mais bon...

                      Il est surement encore trop tôt.
                      Maintenant, nous savons ce qui se passe, c’est le principal.
                      Les chiens vont aboyer, nous devons continuer à avancer.


                    • Yvance77 13 février 2010 15:55

                      Salut,

                      Comment vous pouvez vous permettre de pourrir de la sorte un post par vos remarques sur le fonctionnement d’avox ? Vous n’avez aucune honte ?

                      Il y a un mec qui a pris le temps de nous faire partager une information, intéressante en plus par ces temps de crise, et vous passez cela par dessus bord. Chapeau bas.

                      Vous pouvez faire un post sur vos attentes que je sache, et je suis certain qu’il sera même choisi !

                      A peluche


                      • bonnes idees 13 février 2010 18:56

                        C’est chaud sur Agora.

                        Il faut filouter ! la ruse est de rigeur.

                        Le censeur guette les élèves les plus engagés et cela c’est bien dommage. Ca pourrait turbiner mieux que cela.


                        • bonnes idees 13 février 2010 19:10

                           smiley  smiley

                           smiley  smiley 

                           smiley  smiley

                           smiley  smiley

                           smiley  smiley


                          • Groupe BLE Lorraine BLE 13 mars 2011 18:43

                            La direction de Geci International a dernièrement présenté une nouvelle version du Skylander, équipée de flotteurs et destinée à des opérateurs situés principalement en Asie-Pacifique, en Indonésie, au Vietnam, dans les Maldives et en Amérique du Nord, comme au Canada et en Alaska. L’avion conserve dans cette nouvelle configuration sa capacité de transport de 19 passagers ou de 2,7 tonnes de fret. Son aptitude à opérer dans des environnements extrêmes, dont des pistes courtes, est l’un des arguments de la campagne commerciale engagée. La possibilité de se poser sur l’eau va clairement dans ce sens.

                            Le PDG de Geci Aviation a également rencontré il y a quelques jours le président de la République du Mozambique, M. Armando Emilio Guebuza, qui a montré un intérêt marqué pour les avions du groupe.


                            • Groupe BLE Lorraine BLE 23 juin 2011 00:06

                              Le Skylander a dernièrement réalisé une percée commerciale significative en Asie, puisque Geci Aviation a annoncé la signature d’accords, à savoir des lettres d’intention et des protocoles d’accord, portant sur 22 Skyklander SK-105. Le constructeur aurait signé ses protocoles avec différents opérateurs en Indonésie et au Laos sur des applications concernant principalement le transport régional de passagers, le transport postal et le fret. Autant de succès qui témoignent de l’intérêt des opérateurs pour l’avion lorrain, dont le réseau mondial de commercialisation est maintenant en place.

                              A noter que le 49ème salon du Bourget, à Paris, devrait servir de cadre à la signature officielle des contrats avec les partenaires majeurs du programme Skylander, comme la société canadienne Pratt & Whitney, leader mondial de la propulsion, qui fournira les moteurs de l’avion lorrain, Cobham, qui apporte l’avionique, Triumph pour l’électro-mécanique et Figeac Aéro pour la structure primaire.

                              Geci Aviation annonce enfin le début de l’assemblage final pour fin 2011, le premier vol au premier semestre 2012 et une certification au premier semestre 2013 suivie par les livraisons aux premiers clients.


                              • Groupe BLE Lorraine BLE 24 juin 2011 23:23

                                Geci Aviation a enregistré au salon du Bourget, à Paris, 37 commandes pour le Skylander, toutes sur le marché asiatique.

                                La compagnie malaysienne Trans Asia a en effet signé huit commandes fermes et quatre en options pour le Skylander SK-105. L’opérateur entend utiliser ces avions pour le transport charter au service des organisateurs de voyages dans les nombreuses îles de cette région, en Thaïlande, en Indonésie, dans l’Est de la Malaisie et à Bornéo. La compagnie indonésienne PT Sky Aviation a quant à elle signé, en présence du ministre des transports du pays, un Memorandum of Understanding, autrement dit un protocole d’entente de grande ampleur pour une vingtaine de Skylander, dont dix en option en version commuter. Enfin, la compagnie aérienne privée thaïlandaise Kan Airlines a signé une lettre d’intention pour cinq Skylander, dont trois en option.


                                • Groupe BLE Lorraine BLE 7 août 2011 16:38

                                  Du retard pour le Skylander

                                  Le premier vol d’essai du Skylander (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/03/les-bases-du-skylander-sont-posees/) accuse un retard de six mois. Le calendrier prévoit toujours l’assemblage final du premier avion lorrain à partir du quatrième semestre 2011 et les premières livraisons en 2013.

                                  Cela dit, selon un responsable de l’Agence Européenne de Sécurité Aérienne (EASA) basée à Cologne, « il n’y a pas de signe d’avancement visible ». Rappelons que L’EASA est chargée depuis 2003 de la certification de tous les aéronefs construits en Europe.

                                  Pour construire un avion, tout industriel doit se soumettre à une procédure contraignante et incontournable. Celle-ci commence par une demande d’agrément visant à valider les compétences humaines et organisationnelles de la partie conception de l’avion. C’est ce qu’on appelle le Design Organisation Approval (DOA). Le DOA est jalonné de quatre étapes. La première est une simple réunion de lancement de la procédure d’agrément. La seconde est celle par laquelle l’industriel définit lui-même le planning des investigations nécessaires à l’approbation du DOA. La société Sky Aircraft s’est ainsi fixée pour date limite fin novembre 2011. La troisième étape est une phase d’examen des dossiers pour vérifier que les procédures sont conformes aux exigences de la réglementation européenne applicable à ce type d’appareil. Enfin, la quatrième étape est une synthèse de l’ensemble avec un audit sur place. Sky Aircraft a déposé son dossier en juin 2010. Mais, afin de respecter ses propres délais, l’entreprise aéronautique aurait déjà du franchir le troisième jalon. Par ailleurs, l’obtention du Production Organisation Approval (POA) qui suit est encore plus difficile. Là, c’est une autre paire de manches, car tout reste à faire.

                                  Une équipe d’experts est ensuite chargée de vérifier si l’avion est conforme au règlement européen CS 23 (Certification Specification) applicable aux avions de moins de 19 000 livres comme le SK-105. Cette procédure prend généralement entre 3 et 5 ans. Même les grands constructeurs n’échappent pas à un glissement des délais de 2 ou 3 ans. Or Airbus ou Boeing disposent de bureaux d’études aguerris dans les procédures de certification, ce qui n’est pas (encore) le cas de Sky Aircraft qui, à ce jour, n’a jamais construit d’aéronef. La certification de l’avion made in Lorraine pour la fin 2012, comme annoncé, est donc improbable.


                                  • Groupe BLE Lorraine BLE 4 septembre 2011 21:44

                                    Plan de financement du Skylander

                                    Geci Aviation chiffre à 165 millions d’euros l’enveloppe globale nécessaire au développement de l’avion, dont 64 millions d’euros ont déjà été investis au 31 mars 2011. Les 101 millions d’euros restants seront étalés sur trois ans. La production des quatre prototypes doit mobiliser l’essentiel des 53,3 millions d’euros dépensés en 2011-2012. En 2012-2013, l’avionneur consacrera 39,3 millions d’euros aux essais et à la certification de l’appareil. La dernière tranche de 8,4 millions d’euros sera principalement dédiée à l’équipement des usines et des magasins.

                                    A l’heure actuelle, Geci Aviation a créé 115 emplois sur la base de Chambley. L’objectif de 313 devrait être atteint fin 2012, selon la compagnie.

                                    A noter enfin que des discussions commerciales seraient en cours pour plus de 600 appareils, alors que des lettres d’intention ont été signées pour 14 avions.


                                    • Groupe BLE Lorraine BLE 8 janvier 2012 21:38

                                      L’Agence Européenne de Sécurité Aérienne (AESA) devrait délivrer d’ici fin 2012 la certification et le permis de voler au Skylander SK-105, un appareil bi-propulseur capable de transporter 19 personnes ou jusqu’à 2,7 tonnes de fret et d’opérer dans des environnements extrêmes, sur des pistes courtes et sommaires. Le groupe Geci Aviation, via sa filiale Sky Aircraft Industrie, envisage de le construire sur la base aérienne de Chambley./blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/05/29/la-base-aerienne-de-chambley-redecolle/">


                                      • Groupe BLE Lorraine BLE 8 janvier 2012 21:39

                                        206 ingénieurs et techniciens travaillent actuellement sur les 4 prototypes du Skylander. Ils devraient être 300 en 2012. 2 exemplaires sont destinés aux vols et 2 autres aux essais statiques et essais en fatigue. Les premiers tests devraient être effectués en 2013 et les premiers appareils de série être livrés en 2014.


                                        • Groupe BLE Lorraine BLE 8 janvier 2012 21:39

                                          Depuis le dernier salon du Bourget, le rythme des signatures avec les opérateurs du transport aérien s’intensifie. 151 accords commerciaux ont pour le moment été établis, dont 10 commandes fermes, ce qui représente un chiffre d’affaire potentiel de plus de 700 millions d’euros.

                                          A noter enfin que la construction de l’usine d’assemblage des avions de série devrait être achevée au premier trimestre 2013. D’une superficie de 15 000 mètres carrés, de 19 mètres de hauteur et de 66 mètres de portée sans pilier, elle devrait voir sortir ses premiers SK-105 de série fin 2013.


                                          • Groupe BLE Lorraine BLE 28 janvier 2012 00:05

                                            Les sous-traitants du Skylander se positionnent

                                            Le tissu industriel lorrain est sollicité dans le projet du Skylander SK-105 développé par Geci Aviation (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t385-fabrication-du-skylander). Plusieurs entreprises ont signé des contrats d’équipement avec l’avionneur. La SLCA de Florange, filiale d’Aircelle, le nacelliste du grand groupe aéronautique et de défense Safran, réalisera par exemple les capots moteurs de l’avion lorrain. L’entreprise de 200 personnes, qui produit des aéro-structures en composite métallique léger et rigide, travaille déjà pour Airbus et pour Eurocopter.

                                            La filiale européenne de Leach International, spécialiste américain des systèmes de distribution électrique dans les avions, notamment de l’A 400 M d’Airbus, qui emploie plus de 400 personnes à Sarralbe en Moselle-Est, équipera le cœur électrique du Skylander. Le site lorrain, avec un bureau d’études de 120 personnes, est devenu le centre européen de la recherche et développement du groupe. La direction entend profiter de ce contrat pour investir 1,6 millions d’euros, afin de s’adapter à l’évolution de l’industrie aéronautique en devenant systémier.


                                            • Groupe BLE Lorraine BLE 8 février 2012 23:22

                                              Le hall d’assemblage des prototypes du futur Skylander SK-105 a été inauguré fin 2011 par Sky Aircraft, filiale de Geci International. Les premiers exemplaires prototypes de l’avion léger lorrain y seront assemblés au cours du premier semestre 2012.

                                              Cet immense hangar avait initialement été construit par la Région Lorraine pour le dirigeable de Jean-Louis Etienne, avant d’être reconverti en site industriel pour assembler les quatre prototypes du Skylander, en attendant la maîtrise d’ouvrage de la future usine d’assemblage des avions de série. Le permis de construire de cette dernière a été déposé. L’usine de 15 000 mètres carrés, de 19 mètres de hauteur et de 66 mètres de portée sans pilier pourrait voir sortir ses premiers SK-105 de série fin 2013.


                                              • dgemalo 13 février 2012 14:16

                                                Un point politico-économique sur le Programme Skylander

                                                A Droite, revirement électoraliste de l’UMP qui était contre ce programme et dont le discours ressemble aujourd’hui à " on sauve une entreprise et des emplois sans ça elle meure ".

                                                A gauche, l’octroi d’une nouvelle avance de 5M€ par le Conseil Régional PS de Lorraine où Jean Pierre Masseret vient de sauver cette société d’une cessation de paiement.

                                                Nadine Morano est arrivé victorieuse au CR avec cette promesse de 60M€ de l’Etat enveloppés dans un large sourire assez inhabituel. Si l’Etat respecte les règles établies, le financement serait conditionné par :

                                                - un apport de 60M€ de Geci pour compléter le financement des 120 manquants.

                                                - une vérification de la validité des 300 commandes russes et pourquoi pas des 141 ou 151 autres.

                                                Pour Nadine Morano, lors des prochaines élections, cette généreuse démarche devrait valoir quelques votes supplémentaires à l’UMP, par contre un échec inopportun du Skylander serait catastrophique dans cette région Lorraine où, plus que partout ailleurs,  le « made in France » prend une tournure provocatrice après l’inauguration de cette usine Renault à Tanger. Ce n’est pas le moment pour elle de fragiliser un peu plus son avenir politique.

                                                Si 60M€ il y avait, ce serait une sorte de financement gratis pour la campagne du candidat UMP. Il suffit de le « créditer » sur notre dette tout en sachant que les garanties de remboursement seront sujettes à caution.

                                                Pour renforcer la crédibilité du programme, le premier vol n’est pas repoussé comme habituellement de 6 mois en 6 mois mais cette fois de 15 mois. Sa dernière échéance, programmée par Sky Aircraft, était en juin 2012 alors que le plan de développement soumis à l’approbation de Jean Louis Borloo et approuvé le 4 septembre 2008 prévoyait le premier vol en 2010 avec un budget de 100M€ passé dernièrement à 215M€. Le gradient actuel laisse entrevoir d’autres dérives.

                                                Pour la Lorraine, il aurait été préférable d’installer l’usine Renault près des survivances de nos aciéries lorraines, et de développer avec le groupe ATR un turbopropulseur nouvelle génération franco-italien de 90-100 places vers lequel le marché mondial s’oriente de plus en plus par mesure d’économie alors que la flotte  d’avions de faible capacité comme le Skylander régresse depuis le début des années 90.

                                                Méditons sur cette démarche politicienne : « En voulant sauvegarder l’immédiat, on a toutes les chances de condamner l’avenir. D’autres technologies de pointe acquises par ces nouveaux concurrents sont là pour nous alerter sur ce risque.
                                                Que les politiques, si souvent pompiers-incendiaires, cessent dorénavant de se mêler de ce qu’ils connaissent le moins :
                                                la gestion saine d’une entreprise."

                                                Encore que cette naïveté apparente cache souvent des retombées collatérales. Pour mémoire les avions renifleurs de Giscard.

                                                L’absence d’innovation sur le Skylander devrait mettre sa commercialisation en danger bien avant sa production en série face à de nouveaux concurrents tel que l’avion chinois Harbin Y12-F qui devrait être certifié cette année.


                                                • Adic.geci 12 mars 2012 13:26

                                                  Je suis étonné de voir la similitude « avion renifleur » avec ce qui est dénoncé par l’association ADIC.GECI qui dénonce ce « scandale Skylander ».

                                                  Une lettre a été envoyée à Mme Morano et M. Masseret ainsi qu’au FSI :

                                                  http://adicgeci.centerblog.net/

                                                  Cordialement


                                                • Esope 13 mars 2012 10:01

                                                  Un article qui pue bien le poujadisme de base !!
                                                  Un site « pour la défense du contribuable » qui laisse entrevoir toute la rancœur et la frustration d’un individu lambda.
                                                  Malheureusement, avec les moyens actuels, toute la médiocrité de ce genre de personnage peut trouver un écho largement au dessus de ses réelles compétences.......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès