Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Printemps de Bourges 2014 : bilan et remise de prix

Printemps de Bourges 2014 : bilan et remise de prix

Samedi soir les organisateurs présentaient un premier bilan de la 38° édition du Festival, avant la remise du prix des Inouïs. Ils ont ensuite répondu à quelques questions sur le devenir du Printemps de Bourges.

La traditionnelle conférence de presse, bilan de fin de festival a débuté par la présentation des différentes équipes qui travaillent sur le Festival, totalisant environ 1 000 personnes.

Le bilan artistique est très satisfaisant, avec un sentiment général de générosité de la part des artistes programmés.

Le budget est en hausse par rapport à l’année dernière : 5,2 millions d’euros annoncés par Daniel Colling (5,098 millions en 2013)

64 800 places ont été délivrées cette année, chiffre en hausse depuis 3 ans (61 200 en 2013 et 59 200 en 2012)

Question fréquentation, la Rock’N’Beat attend 12 000 personnes (10 000 l’an dernier) et le W a été rempli 4 jours sur 5. Près de 500 concerts ont eu lieu, pour un taux de remplissage de 92% (+ 10 % par rapport à 2013). La fréquentation globale du Festival est de 240 000 personnes.

Le financement du festival est toujours réparti à part à peu près égales entre les partenaires privés, l’Etat et le public.

 

A suivi la remise des prix des Inouïs du Printemps de Bourges. Présidé par Albin de la Simone, le jury a attribué le Prix du Printemps de Bourges - Inouïs 2014 à Billie Brelok, (Hip Hop), originaire d’Ile de France. Le Prix du Jury - Inouïs 2014 a récompensé Mark Berube (Rock), venu de Montréal, au Québec.

Ces deux formations participeront à la Tournée des Inouïs avec des vainqueurs des éditions précédentes. Elles sont également conviées au Marché des Musiques Actuelles de cette année (MaMA 2014). Le Prix du Printemps de Bourges participera au Printemps de Bourges 2015 ou 2016 ainsi qu’au Festival d’été de Québec 2014.

JPEG - 114.4 ko
Billie Brelok, Prix du Printemps de Bourges Inouïs 2014 – Photo Hervé Leteneur – Printemps de Bourges 2014
JPEG - 126.7 ko
Mark Berube, Prix du Jury Inouïs 2014 – Photo Hervé Leteneur – Printemps de Bourges 2014

Des questions sur les prochaines éditions du Printemps de Bourges ont ensuite été posées, la société qui gère le festival ayant changé de main en fin d’année dernière. Elle est devenue la propriété d’une filiale du groupe Morgane Production, fondée par Gérard Pont, qui gère aussi les Francofolies de La Rochelle. Il ne devrait pas y avoir de grands changements, Daniel Colling ayant vendu sa société à celle qui proposait d’assurer la continuité du festival dans le même esprit que celui qu’il y a insufflé durant 38 ans. De plus, Daniel Colling et Gérard Pont se connaissent depuis longtemps.

Les dates précises du prochain festival n’ont pas encore étés définies car la période idéale inclus le 1er mai, ce qui représente un coût salarial supplémentaire. Il n’est pas facile non plus de terminer un festival en milieu de semaine. La direction du festival se donne encore deux mois de réflexion.

 

Rendez-vous en 2015.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • mortelune mortelune 28 avril 2014 16:48

    Le printemps de Bourges est certainement le seul printemps que la CIA n’a pas organisé. 


    • smilodon smilodon 30 avril 2014 20:57

      Le « printemps de bourges » c’est comme de « discours du bourget » !... La musique en plus !...Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès